Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 22:27
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 22:11

 

 

 

Texte publié

 

par Christine

 

 

 

La Gratitude

 

 

 

Quand la vie nous bouscule, nous avons tendance à rechigner, un peu comme quand nous sommes interpelés alors que nous étions paisiblement en train de rêvasser. Depuis le début de notre voyage, nous avons traversé pas mal de nos paysages intérieurs et nous avons sûrement compris à ce point de notre parcours que si la vie nous bousculait ce n’était pas pour rien. Idem pour celui qui nous tire hors de notre rêverie. Ce n’est d’autant plus “pas pour rien” qu’avec un peu d’attention, nous pouvons facilement prendre conscience d’un phénomène quasi universel: l’être humain se complet dans le confort et a une fâcheuse tendance à s’y enliser.

 

Il est vrai que lorsque nous trouvons une situation confortable même s’il y a plusieurs ombres au tableau, nous aurions tendance à nous dire “après tout ce n’est pas si mal que ça…”

 

Heureusement la vie vient nous bousculer avec ce que nous pourrions appeler “les coups de pied au c.. de l’Univers”. L’Univers agissant alors, un peu comme nos parents quand nous faisions la sourde oreille.

 

Et ces coups de pieds sont là pour nous réveiller.Et ces coups de pieds sont là pour nous réveiller.

 

Bien emmitouflés dans nos croyances, dans nos jeux de rôles, nous pensions avoir pu cacher délicatement sous le tapis ou jeter indélicatement dans un coin de la cave, les petites ombres qui nous dérangeaient, ou qui donnaient au tableau un petit air de guingois. Voilà, la scène est propre en apparence.

 

Mais l’Univers n’est pas dupe car si nous cachons les choses à nos propres yeux et aux yeux des autres, nos vibrations elles, sont inchangées et nous allons malgré tout attirer les situations nécessaires à notre évolution. Elles peuvent apparaître avec douceur une première fois et nous les ignorons, puis, peu à peu, elles vont prendre des allures moins tendres pour en arriver au coup de pied au c.. cité précédemment.

 

C’est alors qu’il nous faut dire merci.

 

Nous nous réveillons.

 

Enlisés dans notre faux confort nous avions cru échapper au travail (un peu de paresse, non?) et nous voilà remis sur pied. Violemment, certes, mais nous l’avons cherché, les annonces précédentes n’ayant pas été prises en compte. Et nous pouvons véritablement remercier ce qui est venu nous réveiller car nos vibrations ont besoin de changer et de s’élever vers notre vrai taux vibratoire celui de notre vrai moi.

 

Avoir cette gratitude-là est tout simplement avoir la gratitude envers la vie, et si nous sommes capables de dire merci à ces moments-là nous pouvons être sûrs que nos remerciements vont déferler à chaque instant de notre vie.

 

Nous ne parlerons même plus d’avoir de la gratitude, nous serons plein de gratitude, riches en gratitude au point que nos merci abreuverons l’Univers et les autres.

 

Il est temps pour chacun de nous de reconnaître à quel point la vie prend soin de nous, à quel point nos parents, même avec leurs difficultés, ont su prendre soin de nous, et à quel point nous pouvons nous aussi prendre soin de nous et des autres.

 

Il est si simple, alors, de dire merci, merci du fond du cœur, pour tout ce que nous recevons à chaque instant, merci.

 

http://du-tout-et-du-rien.blogspot.ca/2011/09/la-gratitude.html

 

 

 

 

 

 

 

La Gratitude
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 09:37
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 09:28

 

 

 

 

 

Photo et texte pris sur le blog d'une amie

 

http://laydiegoschyruby.centerblog.net/2790-nice

HOMMAGE A NICE

 

 

 

Encore une foi l'horreur en France

 

Je rends hommage à toutes ces personnes.

 

Et toutes mes condoléances aux familles.

 

Qu’elle tristesse.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 22:22
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 22:13

 

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

RIEN N’EST PERMANENT

 

 

 

 

 

Dans notre vie, rien n’est permanent. Tout passe, tout a un début et une fin, que nous le voulions ou non.

 

Alors que nous nous attachons trop souvent à nos biens matériels, les événements de la Vie nous démontrent continuellement que ces biens sont éphémères, comme la brève satisfaction qu’ils procurent.

 

Alors que nous nous réalisons dans l’emploi de nos rêves, il est plus que probable que celui-ci prenne fin, ou se modifie, ou que les conditions changent en cours de route pour nous permettre de mieux nous réaligner sur nous-mêmes, ou sur ce que la Vie attend de nous.

 

Alors que nous nous engageons pleinement dans nos relations familiales, d’amour et d’amitié, la Vie finit par nous démontrer que toute relation a un début et une fin, que ce soit par choix ou « jusqu’à ce que la mort nous sépare ».

 

L’impermanence de toute chose nous est sans cesse prouvée : et pourtant nous nous accrochons avec acharnement et désespoir à ce que nous croyons posséder, refusant de suivre le courant de la vie et le vent du changement qui souffle, parfois doucement, parfois en rafales, parfois en ouragan. C’est dans ces moments où nous nous crispons pour ne rien laisser aller que nous souffrons.

 

Ouvrons la main et laissons aller.

 

En acceptant le caractère impermanent de tout, en sachant que tout passe, que tout « finit par finir », nous comprenons mieux l’importance de vivre dans le moment présent, d’être attentif à ce qu’il y a pour nous aujourd’hui, d’être totalement là où nous sommes en ce moment, car c’est là où nous devons être maintenant.

 

La seule chose qui ne change pas, c’est le fait que tout change!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/?fref=nf

 

 

 

RIEN N’EST PERMANENT
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:42
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:30

 

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

 

LA TÊTE DURE!

 

 

 

 

 

 

Être déterminé et savoir ce que l’on veut c’est bien. Tenir à ses positions et les défendre lorsque nos valeurs semblent menacées, cela peut être noble. Mais avoir la tête dure au point de refuser d’apprendre ce que la Vie tente de nous enseigner de toutes les façons possibles, c’est un passeport assuré vers encore plus de difficultés!

 

Certaines personnes ne semblent ni entêtées ni rigides dans leur vie. Et pourtant, elles vivent à répétitions des situations qui les font souffrir, des défis de même nature qui visent tous à leur apprendre à modifier un comportement, une habitude, une pensée, une croyance pour développer plus d’amour pour elles-mêmes et dans leur vie.

 

Si nous souffrons depuis longtemps en lien avec une situation ou un type de situation, si des scénarios désagréables se répètent dans notre vie, si nous restons coincés dans des relations compliquées, si nous revivons constamment les mêmes défis et si la plupart de nos phrases commencent par « oui, mais », alors il est fort possible que nous ayons la tête dure et que nous refusions d’apprendre la leçon qui nous est patiemment enseignée.

 

Nous continuons de vouloir que les choses se passent à notre façon, que les autres se comportent comme nous le voulons alors que ces attentes inflexibles se transmuent toujours en souffrance pour nous. Et alors nous blâmons les autres et la Vie parce que cela ne fonctionne pas à notre manière!

 

Pourtant, inlassablement, les situations semblables continuent de se présenter à nous, de plus en plus persistantes, afin que nous ouvrions enfin notre esprit et notre cœur, que nous envisagions peut-être une autre façon de voir les choses, que nous laissions tomber nos résistances et notre acharnement à vouloir tout contrôler, alors que nous ne contrôlons rien!

 

C’est la Vie qui décide ce que nous devons apprendre, et elle emploie 1000 trucs pour que nous comprenions. Mais c’est nous qui décidons si l’apprentissage sera facile et harmonieux, ou long, compliqué et souffrant… si nous continuons d’avoir la tête dure!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

LA TÊTE DURE!
Partager cet article
Repost0
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 22:08
Partager cet article
Repost0
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 21:58

 

 

 

Auteure : Diane Gagnon, coach,

 

formatrice, conférencière

 

 

 

 

 

 

Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer

 

 

 

Lors de certaines périodes de notre vie, nous traversons des périodes intenses, remplies d’autant de grands bonheurs que de grandes souffrances. Nous pouvons alors avoir l’impression que ce n’est pas juste, que nos bonheurs sont gâchés par ces souffrances qui apparaissent au moment inopportun, comme si elles nous empêchaient de vivre pleinement notre bonheur.

 

Et pourtant, la Vie est ainsi constituée : bonheur et douleur en alternance. Quoi que nous fassions, c’est la Vie! Plus nous y résistons, plus les périodes douloureuses sont souffrantes. Accueillir ce que la Vie nous offre chaque jour est un merveilleux cadeau à se faire.

 

Cela s’appelle vivre dans le moment présent!

 

Respirer le bonheur et le savourer est aussi important que de respirer DANS la souffrance et la vivre pour comprendre son message. Vouloir éviter l’un de ces aspects c’est se priver des deux!

 

La Vie nous donne tout : des occasions de grandir et des occasions de savourer. Des moments pour recevoir et des moments pour rendre grâce. Des événements pour apprendre et des événements pour intégrer. Des périodes de travail sur soi et des périodes de repos. Des moments de bonheur et des moments de douleur. Tout est intégré.

 

Toute la Vie est construite sur ces deux pôles et nous naviguons sur cette mer en suivant le flot ou en y résistant, ce qui s’avère non seulement inutile mais terriblement souffrant.

 

En vivant intensément le moment présent, quel qu’il soit, nous savourons tout ce qui nous est offert, même si notre ego cherche à catégoriser le tout en bien ou mal, notre âme sait que tout nous est utile.

 

La douleur et le bonheur font équipe pour nous faire évoluer, pour nous apprendre à mieux aimer. Nous pouvons croire que le paradis et l’enfer se côtoient continuellement, mais c’est simplement la Vie qui se déploie POUR nous, telle qu’elle est, pour que nous explorions tout ce que nous sommes, pour que nous devenions Amour.

Et tout est parfait!

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/2016/06/quand-le-paradis-et-l-enfer-semblent-se-cotoyer.html?utm_source=_ob_email&utm

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog