Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:58
Partager cet article
Repost0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:49

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LES LIMITES

 

 

 

La majorité des limites que nous nous fixons sont souvent celles que nous imaginons que les autres attendent de nous : ne pas prendre trop de place, ne pas prendre de risques, suivre certaines règles que d’autres ont établi, rester dans les mêmes ornières que nos origines familiales…

 

Inconsciemment la plupart du temps, nous avons endossé les limites que d’autres nous ont mises à certaines époques de notre vie et nous les traînons encore avec nous, 20, 40 ou 50 ans plus tard.

 

Nous demeurons coincés dans nos peurs de transgresser ces limites et d’être punis ou d’être privés d’amour. Nous étouffons dans certaines situations, nous tolérons ce qui nous heurte profondément, nous ignorons nos propres besoins. Nous restons petits, alors que nous sommes faits pour être grands!

 

Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.

 

Ce n’est qu’au prix d’un accueil inconditionnel, lucide et aimant de nous-mêmes, de nos peurs, de nos limites, de nos conditionnements inconscients que nous pourrons nous détacher de ce qui ne nous convient plus, de ce qui nous fait souffrir, de ce qui n’est plus en affinité avec ce que nous sommes devenus.

 

C’est un travail sur soi qui peut sembler périlleux au début, mais c’est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire, « à soi de soi ». C’est à ce prix que nous devenons libres.

 

Réapprendre à se respecter, à s’aimer, c’est ce que nous pouvons faire de mieux pour rendre ce monde meilleur. Car tout part de chacun d’entre nous.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

LES LIMITES
Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 23:06
Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 22:32

 

 

 

Source :

 

Bernard weber

 

 

 

 

 

 

YIN YANG

 

 

 

Tout le monde a déjà entendu parler du Yin et du Yang mais il faudrait quand même savoir ce que c’est. On a tous à l’esprit ces deux espèces de virgules, une blanche avec un point noir et une noire avec un point blanc, qui s’emboitent l’une dans l’autre pour ne former plus qu’un. Si l’on trouve un point blanc dans la partie noire ou un point noir dans la partie blanche, ce n’est en aucun cas le fruit du hasard. Au contraire, cela est censé montrer que tout élément mâle a une partie femelle et que tout élément femelle a une partie mâle. Le Yin et le Yang sont partout autour de nous et sont présents dans chacune de nos actions, le Yin complète le Yang et vice versa. Les termes de Yin et de Yang ont été créés par les anciens Chinois pour décrire la bipolarité qu’ils pouvaient voir en observant la nature. Ainsi on ne peut imaginer le Yin sans le Yang et bien entendu on ne peut pas imaginer non plus le Yang sans le Yin.

 

Le Yin Il représente l’obscur, ce qu’on en voit pas. Il est creux et c’est lui qui reçoit la vie. Le Yin est obscur, froid. Il est l’énergie de passivité féconde, il donne la vie c’est pourquoi on dit qu’il est le symbole de la féminité. Une personne qui est plus Yin que Yang est quelqu’un d’introvertie, de calme et de plutôt timide. C’est une personne qui n’aime pas se mettre en avant et qui n’aime pas vraiment le changement. C’est une personne qui préfère la chaleur du foyer. Physiquement se seront des personnes plutôt bien portantes.

 

Le Yang est l’opposé du Yin et c’est lui qui le complète. Le Yang représente le lumineux, ce qui est dur et rapide. Il est actif et manifeste toute l’énergie accumulé. Le Yang est toujours en action, en mouvement. Le Yang est masculin et il est l’étincelle de vie. Si vous êtes Yang, vous êtes quelqu’un de plus extravertie, nerveux et qui aime se faire voir. Vous aimez être mis en avant et vous mettre en avant. Vous aimez l’aventure et les défis et la routine est la chose qui vous ennui le plus au monde. Pour vous la maison est un endroit ou on se repose après avoir passé une longue journée épuisante. Coté physique les Yang sont des gens mince vu qu’ils sont toujours en action ils éliminent ce qu’ils mangent.

 

Yin ou Yang ?

 

Il faut savoir que nous ne sommes pas uniquement Yin ou uniquement Yang. En nous ces deux forces existent et cohabitent. On a tous une part Yin et une part Yang qui est plus ou moins importante. Le Yin symbolise la partie féminine de chacun, l’inconscient, la nuit. Le Yang symbolise la partie masculine, le conscient, le jour. Entre le Yin et le Yang il y a une très petite partie de gris qui nous montre que l’on ne peut atteindre le Yin ou le Yang complètement. On cherche à l’atteindre mais il est impossible à atteindre.

Les signes du zodiac chinois sont plus ou moins Yin ou Yang :

 

•Sont à dominante Yin le Buffle, le Lapin, le Serpent, la Chèvre, le Coq et le Cochon. Ce sont des gens organisé et qui ont un sens pratique développé. Ce sont des gens au caractère changeant et qui dépend de l’humeur du jour.

 

•Sont à dominante Yang le Rat, le Tigre, le Dragon, le Cheval, le Singe et le Chien. Ce sont des gens impulsifs et spontanés. Ce sont des gens qui ne se laissent pas influencer par ce qui les entoure.

 

Comment sa marche ?

 

Le Yin et le Yang doivent toujours être en équilibre. Donc si à un moment le Yin est trop fort le Yang le sera par la suite et cherchera l’équilibre. Toutes nos actions entrainent un certain déséquilibre que quelqu’un d’autre comblera par une action. Mais cherchons quelque chose de plus proche de nous en regardant la nature. Par exemple, en été, le YANG atteint son point culminant ; aussitôt après cette apogée, le YIN commence à croître alors que le YANG décline progressivement. Donc en hiver, le Yin atteint son point culminant et le Yang son point le plus bas. Le fait d’atteindre le point le plus haut, que ça soit pour le Yin ou pour le Yang, marque le début de leur déclin. Mais bon il faut tout de même savoir que le Yin ou le Yang est toujours en excès quelque part, l’équilibre parfait n’est que très rarement atteint (je dirais même jamais mais bon il ne faut jamais dire jamais). Mais comme je l’ai dis auparavant, le Yin et le Yang se retrouve partout et cela même dans le corps humain. Par exemple le haut du corps est Yang alors que le bas est Yin, un muscle en contraction est Yang alors qu’un muscle au repos est Yin, même l’esprit peut être Yin ou Yang. En effet, l’esprit en état de veille est en phase Yang et l’esprit en état de sommeil et en phase Yin.

 

Quelques exemples de Yin et de Yang:

 

Yin         Yang

La lune Le soleil

L’hiver L'été

L'eau Le feu

Le nord Le sud

Le froid Le chaud

La nuit Le jour

Le féminin Le masculin

La mère Le père

Le passif L'actif

Le négatif Le positif

La réception Le don

Le sentiment L'action

L'affect La réflexion

Le profond La surface

Le noir Le blanc

Le sombre Le clair

L'obscurité La lumière

L'intérieur L'extérieur

Le caché L'apparent

L'espace Le temps

Le bas Le haut

La droite La gauche

 

etc           etc

 

Ce tableau montre bien a quel point le Yin et le Yang sont complémentaire et indissociable. Il semble impossible d’en imaginer un sans l’autre. Bien entendu il y a encor un grand nombre d’exemple montrant cela il vous suffit de regarder autour de vous et vous en trouverez beaucoup.

 

 

YIN YANG

 

 

http://symbolique-eso.blogspot.fr/2013/06/yin-et-yang.html

 

 

                       Citation de  Lao - Tseu

 

Connais le masculin,

Adhère au féminin.

Sois le Ravin du monde.

Quiconque est le Ravin du monde,

la vertu constante ne le quitte pas.

Il retrouve l'enfance.

Connais le blanc.

Adhère au noir

Sois la norme du monde.

Quiconque est la norme du monde,

la vertu constante ne s'altère pas en lui.

Il retrouve l'illimité.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 22:34
Partager cet article
Repost0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 22:20
La spiritualité est en toute chose…

 

 

 

La spiritualité est en toute chose, dans chaque acte et petit geste quotidien, en chaque être, dans un regard, dans le vol d'un oiseau et le chant d'un ruisseau.

 

Vivre la spiritualité est quelque chose d'une extrême simplicité, c'est dans cette simplicité que la majorité des gens y trouvent les plus grandes difficultés.

 

En fait c'est tellement simple que l'on cherche toujours ailleurs et un beau jour le déclic se produit, comme une illumination intérieure, on réalise que.... mais oui, mais c'est bien sûr, c'était pourtant là depuis toujours, tellement simple et tellement proche que je ne le voyais pas.

 

Le mental devient alors totalement serein et un calme immaculé monte en nous depuis la profondeur de notre être.

 

La quiétude envahit tout notre environnement, il n'y a plus de questions, plus d'attente, plus le moindre désir, plus la moindre peur qui pourrait venir perturber cette sérénité.

 

Alors à ce moment-là, notre identité avec son lot d'images s'efface pour laisser rayonner la conscience infinie. Quelle merveille d'être simplement là où l'on est, d'être observateur de soi et de réaliser que le soi observe le soi au travers de toute chose.

 

Il n'y a rien à attendre, il n'y a plus aucune image à montrer, il n'y a rien à savoir, il n'y a rien à atteindre, tout devient simple.

 

Etre, est la chose la plus simple au monde, seulement les humains passent leur temps à "faire" plutôt qu'à "Etre".

 

Parfois il serait bon de se dire :

Ok, aujourd'hui je ne me pose aucune question, je n'analyse rien, j'observe et ressens simplement et goûte à chaque instant de cette journée du lever au coucher, je goûte à chacun de mes pas, chacun de mes gestes devient un geste sacré et empli de grâce parce que je vais y porter toute mon attention, je vais ressentir couler la vie en moi, ressentir le souffle qui entre et qui sort, prendre conscience de tout mon corps et de tout ce qui m'environne, alors chaque instant sera vécu en état de méditation.

 

La méditation peut être accomplie à chaque instant, dans n'importe quelle action que l'on fasse pour autant qu'elle soit accomplie en conscience.

 

Alors, simplement, la méditation infuse chaque instant de notre vie et on finit par être en état de méditation perpétuel.

 

Evidemment rien n'empêche de s'asseoir et de se plonger un instant au plus profond du silence sacré comme on se plongerait un instant dans un bain rafraîchissant.

 

www.eternelpresent.ch

 

 

 

 

 

 

La spiritualité est en toute chose…
Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 22:45
Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 22:36

 

 

 

Serge Toussaint

 

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

 

 

 

 

A propos de la voyance

 

 

 

Comme chacun sait, certaines personnes prétendent qu’elles sont capables de prédire l’avenir et en font profession. Désignées communément sous les noms de “voyants“ ou de “voyantes“, elles s’adonnent à leurs pratiques en utilisant des supports divers et variés : cartes, runes, boules de cristal, pendules, etc. À l’échelle de la planète, ce sont des millions de personnes qui consultent régulièrement ces voyant(e)s, avec l’espoir de savoir ce que le futur leur réserve sur le plan personnel, familial, professionnel, etc. Toutes les catégories socioculturelles sont concernées, ce qui veut dire que l’intérêt porté à la voyance transcende les croyances religieuses, les idées politiques, le niveau d’études, l’éducation, etc.

 

La pratique consistant à “voir“ l’avenir a toujours existé. Depuis l’Ancienne Egypte jusqu’à nos jours, en passant par la Grèce et la Rome antiques ainsi que l’Europe du Moyen-âge, des personnes se sont employées à prédire le futur aux puissants comme aux gens du peuple. Dans l’Antiquité, cette pratique revenait essentiellement aux prêtres et aux prêtresses, qui disaient détenir ce don des dieux. Avec l’émergence des religions monothéistes, ces personnes furent considérées comme “hérétiques“ par les autorités religieuses, lesquelles affirmaient que Dieu n’avait accordé ce pouvoir qu’aux messies et aux prophètes envoyés par Lui, dans le cadre exclusif de leur mission parmi les hommes.

 

De nos jours, la voyance s’est “démocratisée“ et “laïcisée“, à tel point qu’il y a pléthore de voyant(e)s qui exercent leur art publiquement, non sans avoir recours à toutes les formes possibles de publicité : presse, radio, télévision, Internet. Est-ce à dire que tous sont réellement capables de prédire l’avenir à ceux qui viennent les consulter ? Bien sûr que non. La grande majorité d’entre eux en sont totalement incapables et se livrent au mieux à une manipulation psychologique du sujet, lequel “en a pour son argent“. Autrement dit, ils font commerce d’un don ou d’une faculté qu’ils ne possèdent pas.

 

La question qui se pose est de savoir s’il est possible de “voir“ l’avenir ? La réponse est «oui», mais c’est une entreprise difficile que très peu de personnes maîtrisent. J’ajouterai que celles qui ont réellement cette aptitude n’en font généralement pas commerce et gardent pour elles les “visions“ qu’elles peuvent avoir. Bien que cela soit difficile à comprendre intellectuellement, ce que nous appelons «Passé», «Présent» et «Futur» ne font qu’un dans la Conscience cosmique, car le temps ne s’applique qu’au monde matériel. En s’harmonisant intérieurement avec cette Conscience, il est possible d’avoir des impressions fugitives sur son propre avenir ou sur celui de telle personne, voire de l’humanité. Et pour cela, nul n’est besoin de recourir à une boule de cristal ou autre support.

 

S’il est possible de s’harmoniser avec la Conscience cosmique et d’avoir des “visions“ sur l’avenir, cette pratique mystique n’est pas une science, mais un art. Autrement dit, elle peut donner lieu à des erreurs d’interprétation, de sorte qu’il faut considérer ces “visions“ avec prudence et non avec certitude. Quoi qu’il en soit, je pense qu’il n’est pas vraiment utile de chercher à connaître l’avenir, d’autant que dès lors qu’on le voit tel qu’il sera, il n’est plus possible de le changer s’il nous est défavorable. C’est pourquoi une prophétie n’en est une qu’à partir du moment où elle s’est réalisée. Le mieux, dans ce domaine, est d’agir aussi bien que possible dans le présent, de manière à nous forger un futur aussi conforme que possible à nos espérances. C’est ce que les Rose-Croix s’évertuent à faire au quotidien.

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-la-voyance/

 

 

 

 

 

 

A propos de la voyance

La méditation est une expérience créatrice qui nous plonge au cœur même de l’existence, un éveil des sens à la vie intérieure. L’art est une expérience méditative, une méditation en acte.

 

Philippe Filliot

Partager cet article
Repost0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 22:16
Partager cet article
Repost0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 22:08

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LES MAMANS

 

 

 

 

Le cœur d’une maman est insécable. Jusqu’au dernier jour de sa vie, il battra pour ses enfants. L’amour inconditionnel est né dans le cœur d’une mère car ses enfants sont totalement aimés, malgré les aléas de la vie, les déceptions, les ruptures parfois, les silences, les reproches, la distance.

 

Quand on devient Maman, c’est tout un monde d’amour qui s’ouvre à nous, jusque-là insoupçonné. Un monde d’amour, certes, mais aussi de défis, de lâcher prise, d’accueil, de patience et, pour un certain temps, d’abnégation. Un petit être fragile dépend entièrement de nous pour sa survie. Il ne parle pas mais nous le comprenons de cœur à cœur, d’âme à âme, de corps à corps, ce corps que nous avons partagé pendant neuf mois.

 

Quand plus tard les enfants auront grandi et que leur vie sera entre leurs mains, il sera plus que temps pour nous de reprendre toute notre vie entre nos mains et de nous rappeler que nous sommes une femme avant tout. Nous resterons une mère pour toujours mais nous sommes une femme aussi depuis toujours.

 

Prenons le temps de prendre soin de nous, de nous rappeler de ce que nous aimons faire juste pour nous, qui nous rend heureuses et de nous remettre à être une bonne maman, mais cette fois pour nous-mêmes.

 

Être mère ne signifie pas de s’oublier pour nos petits mais c’est quand même souvent ce que nous faisons! Alors ne nous perdons pas de vue pendant que nous prenons soin de nos petits chéris. Nous sommes une meilleure mère quand nous prenons aussi soin de nous.

 

Au nom de tous les enfants et à toutes les mamans et grands-mamans du monde, à ma mère adoptive et à ma mère naturelle, aujourd’hui peut-être réunies au ciel, merci pour tout ce que vous êtes.

 

Bonne fête des Mères !.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

LES MAMANS
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog