Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 10:04

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

Ces jours-ci, le chaos semble aller en s’intensifiant sur la planète. À tel point que plusieurs doutent et se laissent envahir, pour ne pas dire absorber parfois, par la peur. Pour tenter de nous rassurer, nous faisons alors exactement le contraire de ce que nous devrions faire : nous nous attardons sur ce que disent tous les types de medias plutôt que de consacrer toute notre attention à notre vie intérieure.

Revenir en soi à ce moment de l’évolution de notre planète est tout le contraire d’un geste égoïste ou « déconnecté de la réalité » comme on l’entend parfois. Se consacrer à notre vie intérieure est l’action la plus importante, la plus puissante et la plus généreuse que nous puissions faire, car c’est en élevant nos vibrations et en revenant constamment à l’Amour que nous pourrons traverser ensemble, cette étape décisive pour l’humanité. Chaque éveil individuel participe à l’éveil collectif.

Ne sous-estimons pas, à sa juste puissance, l’impact de tout ce que nous émettons car plusieurs d’entre nous  croient encore qu’ils n’y sont pour rien dans ce qui arrive. Nous avions créé ce monde de dualité et de conflits qui s’achève; maintenant nous construisons ce nouveau monde d’Amour qui s’étend à toute l’humanité.

Nous pouvons parfois être découragés de ne pas voir tout de suite la manifestation de ce que nous émettons. Mais comme rien ne se perd et que tout s’accélère, tout finira par nous revenir. Toutes nos pensées d’Amour sont en train de créer ce monde lumineux qui nous attend. Tout comme les fréquences entourant la terre ainsi que les phénomènes cosmiques s’accélèrent, de même cet ancien monde dans lequel nous nous reconnaissons de moins en moins doit s’effondrer pour laisser la place au nouveau monde. Nous pouvons vivre ces bouleversements en étant dans la joie de voir, de participer à cette nouvelle reconstruction ou bien en restant dans les peurs de voir partir ce à quoi nous étions peut-être encore attachés. Abstenons-nous de nous concentrer sur les magouilles, les mensonges, les catastrophes, les horreurs qui se dévoilent car quand nous nous y attardons, nous nourrissons l’énergie négative exprimée à la fois par ceux qui créent le chaos et par ceux qui le regardent sans rien dire. Se concentrer sur les horreurs du monde réduit le pouvoir de notre intention d’aimer et ralentit considérablement notre processus d’éveil, individuel et collectif.

Il n’y a pas de sauveurs à l’extérieur : le salut est en nous. En nourrissant de hautes vibrations, nous nous connectons à notre Soi Supérieur. C’est cette mémoire qu’il nous faut recontacter, celle que nous sommes la Source originelle, la Conscience Pure, la Puissance illimitée, l’Amour. Notre libération s’accélère de façon exponentielle au fur et à mesure que de plus en plus d’âmes s’éveillent aussi à leur véritable nature aimante.

Pour y arriver, si nous n’avons pas encore apporté ces changements, il est essentiel de ralentir notre esprit et nos actions, de nous mettre à l’écoute de nos émotions, de notre vibration et de nous laisser guider par nos intuitions. Ce n’est plus le temps de nous laisser distraire par ce qui est extérieur car cela nous prive de temps pour la médiation, la contemplation, le retour à soi, le calme. Plus nous CHOISISSONS de nous accorder du temps, plus nous pouvons nous reconnecter à notre besoin d’aimer et plus le flux d’Amour que nous émanons peut s’étendre à toute l’humanité. À chaque fois que c’est possible au cours de la journée, revenons en nous, rebranchons-nous à notre Source, souvenons-nous que nous sommes ici pour aimer. Retrouvons notre dignité, notre Lumière et rayonnons, comme un arbre qui étend ses branches vers le ciel, comme les rayons du soleil qui réchauffe la terre.

Nous avons choisi de nous incarner à ce moment de l’éveil spirituel collectif afin d’apprendre à vibrer dans l’Amour dans le but d’aider l’humanité à s’éveiller à cet Amour universel que nous portons tous, que nous sommes tous. Ce qui se passe en ce moment ne doit pas nous faire douter ni nous faire oublier notre serment originel de vivre dans l’Amour. C’est là le défi : le voyage est aussi important pour notre évolution que notre arrivée à destination. Le Grand Plan se réalise, malgré les apparences qui ne sont qu’illusions. Il se réalise quoi qu’il se passe, même si les évènements semblent contraires à l’avènement de cette nouvelle ère de paix et d’amour. Restons dans notre sanctuaire intérieur et laissons l’Amour universel nous envelopper pour que nous puissions l’irradier à notre tour. Vibrons de cet Amour qui compose chacune de nos cellules. Nous sommes tous importants pour l’éveil de la Conscience collective.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 09:11

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

Depuis des mois, chaque jour amène son lot de nouvelles qui sortent de l’ordinaire, pour dire le moins! Tout est prétexte à nous éloigner de nous-mêmes, à éveiller nos peurs, à accentuer la séparation d’avec les autres, à susciter la division, la haine, la colère, l’incompréhension, la confusion, le doute, l’impuissance, l’écœurement.

Tout cela amène une grande distraction par rapport au véritable événement, le plus important de tous : le réveil imminent de l’humanité.

Au-delà de toutes ces distractions, ce qui est le plus important en ce moment, c’est de voir au-delà des illusions, au-delà des voiles, qui vont tomber les uns après les autres.

C’est maintenant que nous devons tous participer au grand éveil de l’humanité, en renouant entièrement avec notre nature véritable, l’Amour. Tous ces événements servent à nous faire prendre conscience du sens spirituel et profond de notre Vie. Ce chaos que nous observons au-dehors doit nous faire prendre conscience de celui que nous portons en nous, et ainsi mettre en lumière toutes nos zones d’ombres afin qu’une fois remontées à la surface de notre être, nous puissions les reconnaître, les remercier et les libérer.

L’univers a mis en place son grand processus de libération et celui-ci commence dans le cœur de chacun d’entre nous. C’est la raison pour laquelle nous devons élever nos vibrations, accepter nos parts d’ombre pour les libérer et aimer sans juger car seul l’Amour nous apporte la paix, l’harmonie et la joie.

S’éveiller à notre véritable identité implique le nettoyage de ce qui vibre en basse fréquence en nous et appelle notre volonté ferme de n’être qu’aimants, en toutes circonstances, malgré la difficulté que cela peut représenter en ce moment.

Plus nous nous concentrons sur la beauté, sur l’Amour, la bienveillance, l’entraide, la joie, l’authenticité, plus nous contribuons à ce que les autres le fassent aussi. Plus nous serons nombreux à incarner pleinement cet Amour que nous sommes vraiment, plus nous accélérerons le mouvement du processus d’éveil de l’humanité.

L’important est de nous concentrer sur ce que nous portons à l’intérieur de nous et non de nous maintenir dans l’anxiété et la peur en consacrant nos énergies et notre temps à ce qui se passe à l’extérieur. Les événements extérieurs ne sont que des illusions qui nous voilent encore notre vraie nature, mais plus pour longtemps. Au-delà de ces voiles, il y a un monde d’Amour que nous créons dès maintenant, chacun d’entre nous, en nous éveillant à la Source que nous sommes.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 09:50

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

Il est arrivé à certains d’entre nous d’avoir parfois l’impression d’être dans un désert affectif, comme si nous ne voyions plus l’amour autour de nous. Parfois nous croyons à tort, parce que nous sommes seuls, ou parce que nous avons peu de relations proches, ou que la Vie nous semble plus difficile en ce moment, que l’Amour nous ait déserté, que peu de gens nous aiment et que nous aimons peu de gens!

 

 Pourtant l’Amour ne se trouve pas seulement dans nos relations avec nos proches, notre conjoint/e, nos enfants, nos parents. L’Amour est présent partout, sous toutes les formes possibles, en tout temps. Il suffit de prêter attention quelque peu pour voir combien la Vie nous aime de toutes sortes de façons:

 

• Un coucher de soleil

• La course des nuages dans le ciel

• La pluie bienfaitrice

• La beauté de la nature

• Le rire des enfants qui jouent

• La tendresse des personnes âgées

• L’amitié, la bienveillance, le soutien, la complicité

• La douceur d’un chaton

• L’accueil chaleureux de notre animal de compagnie

• Le sourire d’un inconnu

• Une galanterie gratuite

• Un service reçu sans qu’on l’ait demandé

• La générosité des autres

• La solidarité

• Les gazouillis d’un bébé

• L’humour de nos amis

• Les messages positifs sur les réseaux sociaux

• Le remerciement d’un patron

• L’entraide entre collègues

• Le câlin d’un enfant

• La foule qui entame une même chanson à l’unisson

• La joie, pure et simple

• Le silence dans notre esprit

• La présence de l’Amour au fond de notre âme

 

 Nous choisissons ce que nous voulons voir chaque instant de notre vie, même dans les difficultés. Nous pouvons toujours choisir de voir l’Amour partout, sous toutes ses formes, dans tous les recoins, en tout temps.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/?fref=nf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 09:46

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

Plusieurs d’entre vous m’ont écrit hier pour dire à quel point ils trouvent la situation actuelle difficile, désespérante même parfois. Beaucoup de choses n’ont plus de sens et cela n’ira sans doute pas tout de suite en s’améliorant. En effet, tout ce qui n’était ou n’est plus juste, ce qui n’est pas aligné avec l’Amour, doit s’effondrer. Le vieux monde est en train de s’écrouler sous nos yeux et c’est effectivement extrêmement déstabilisant. Nous sommes à peu près tous dans le même bateau.

Nous parlons souvent ici d’élever nos vibrations, de revenir en soi, de vibrer à la fréquence de l’Amour afin de revenir dans notre paix intérieure. Mais il y a une autre raison au besoin de s’élever au-dessus de ce qui se passe. C’est que plus nous nous éloignons des fréquences de la peur, plus nous nous élevons et plus nous arrivons à avoir un certain détachement par rapport à tout ce qui se passe. Plus nous pouvons maintenir nos fréquences élevées, plus nous pouvons observer, « de haut » à quel point tout ce cirque en bas est une immense pièce de théâtre, dans laquelle nous avons joué inconsciemment trop longtemps nos vieux rôles.

En ne vibrant plus aux fréquences de la peur, nous ne sommes plus manipulables. En revenant en nous, nous nous éveillons à la Puissance que nous sommes. En nous élevant, en élevant nos vibrations, nous ne vibrons plus aux mêmes fréquences que celles qui agitent ce monde en déconstruction. Nous avons alors le recul nécessaire pour voir les tentatives de prises de pouvoir, les mensonges, la peur comme agent de contrôle (ce qui a toujours été présent), la panique et les pertes de contrôle de plus en plus présentes. Et nous pouvons observer ça en sachant, profondément au fond de soi, que tout est bien, que l’Univers fait son travail de grand nettoyage et qu’au bout de tout ça, c’est un monde de Paix et d’Amour qui naîtra. NOTRE monde. Car plus jamais nous ne pourrons retourner en arrière, trop de dommages auront été faits.

C’est à NOUS, et nous seuls, tous ensemble, de redéfinir ce que nous voulons comme nouveau monde. C’est à nous d’y insuffler de l’Amour, de la Lumière et de la Conscience. C’est à nous aussi de veiller ensemble à ce que nous ne retombions pas au niveau de ces basses vibrations. C’est pourquoi il nous faut être solidaires les uns des autres, malgré nos différends, malgré nos malentendus. Ne plus nous juger, c’est déjà un immense bond vers le haut.

Bien entendu, il reste encore beaucoup de nettoyage à faire, c’est pourquoi il nous faut être debout, plus forts que jamais, plus solides que jamais, plus éveillés que jamais et plus aimants que jamais. Nous sommes le nouveau monde. Et à ce titre, rien ne peut arrêter la Lumière d’éclairer tous les recoins même les plus sombres. Notre Conscience et notre Lumière sont indestructibles.

 

www.dianegagnon.net/boutique

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 07:48

 

 

Texte de Diane Gagnon

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

Je sais, plus facile à dire qu’à faire! Mais si nous pouvions, chacun d’entre nous, faire comme les bouddhistes et choisir la voie du milieu, nous nous en porterions beaucoup mieux.

Ainsi, les insultes ne nous blesseraient plus car nous n’avons pas à les croire ni à y répondre : elles n’appartiennent qu’à la personne qui nous les offre! Mais de même, les compliments seraient simplement accueillis sans que nous nous en enorgueillissions et sans que cela ne change notre perception de nous-mêmes. Que les gens disent du mal ou du bien de nous, cela devrait nous être égal.

Pour cela, nous devons être conscients de ce que nous sommes, être solides en notre âme et observer le tout comme une pièce de théâtre dont nous sommes le cocréateur. Toutes les situations ne visent qu’à nous rendre plus conscients des emprises qu’il nous reste à défaire en nous. Tant que nous serons influencés par les commentaires et les opinions des autres, c’est signe que nous devons approfondir encore notre connaissance de nous-mêmes pour nous détacher de ces regards qui ne nous appartiennent pas.

En lien avec ce que nous vivons actuellement sur notre planète, nous sommes bombardés d’informations contradictoires, d’énormes pensées de peur et de sentiment de panique parfois. Là encore, si nous décidons de nous élever au-dessus de ces basses fréquences, nous pourrons en arriver à observer ce cirque avec une certaine neutralité et avec toute notre compassion mais sans nous sentir affectés outre mesure par tous ces événements. Ici, l’Univers propose un éveil de conscience collectif à grande échelle. Si nous nous extirpons de la peur et de la colère, alors nous pourrons contribuer puissamment à ce que la Lumière éclaire chaque parcelle de notre terre puisque nous sommes cette Lumière. Je vous ai proposé ici au cours des derniers jours, des dernières semaines, plusieurs suggestions pour élever notre conscience et nos vibrations, à faire dès maintenant et sans interruption.

Cet espace de paix que nous atteignons ainsi est celui dans lequel nous pouvons demeurer solides et calmes malgré ce qui se vit à l’extérieur. Cette neutralité, cette Paix, c’est notre assise, notre base, nos fondations. Dès que nous sortons de notre point d’appui, nous risquons d’être emportés par les tourbillons externes. D’où l’importance d’y revenir aussi souvent que possible, de prendre du temps pour soi, de lâcher les écrans, de se reconnecter avec notre puissance intérieure et d’éveiller notre conscience.

Mettons de la Présence dans chacun des gestes que nous posons. Découvrons pourquoi nous choisissons de poser telle action, de prendre telle décision, de répondre telle réplique : quelles sont les raisons véritables qui nous incitent à opérer de telle manière, à réagir de telle façon, à chercher à tout savoir. Notre ego nous pousse encore trop souvent à fonctionner en mode survie, protection et orgueil. Pourtant, dans la paix du cœur de notre cœur, nous sommes parfaitement à l’abri de tout.

 

www.dianegagnon.net/boutique

 

Mon livre "Apprendre à vivre dans la paix du cœur" est disponible sur www.dianegagnon.net/boutique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 09:20

 

 

Texte de Diane Gagnon

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

Vous voulez vivre en enfer? Alors comparez! Comparez les choses, comparez les gens, comparez-vous aux autres et vous serez assurés de vivre en enfer… dans votre tête!

 

Chaque fois que nous comparons, quoi ou qui que ce soit, nous jugeons. Et quand nous jugeons, nous ne sommes pas dans la réalité, nous sommes dans nos croyances : le service ici est meilleur que celui de l’autre restaurant, cette amie est beaucoup moins positive que l’autre, je ne réussis pas comme untel qui fait le même métier, mon épouse est plus jolie que la sienne, mon amoureux est moins attentionné que le tien, c'est plus difficile avec ma fille qu'avec mon fils…. Comment vous sentez-vous à lire ces petites descriptions? Sentez-vous la tension ou la crispation monter en vous?

 

Et que dire quand nous nous comparons aux autres ou pire encore à ce que nous croyons que nous devrions être! Nous nous faisons vivre l’enfer dans notre tête et dans notre corps à force de croire que nous ne sommes pas assez ceci (par rapport à quoi?) ou trop cela, que nous n’avons pas la même aisance qu’un tel, qu’un autre est un pro du marketing alors que nous n’y connaissons rien (ou de l’informatique, des finances, des médias sociaux, peu importe). Nous comparer aux autres, à un seul autre, ou à l’image que nous aimerions avoir de nous-mêmes, c’est le contraire de l’estime de soi. C’est une descente assurée aux enfers.

 

Chaque fois que nous comparons, nous sommes en train de refuser la réalité comme elle est. Nous ne sommes pas dans le moment présent. Nous sommes dans le conditionnel. Et nous souffrons car nous ne pouvons rien changer au conditionnel.

 

Comprenons qu’à force de vouloir que la réalité soit autre chose que ce qu’elle est, nous nous en éloignons, nous créons une distance avec les autres et nous nous renions. Nous signons un passeport pour une vie de misère où nous ne serons jamais heureux, jamais satisfaits.

 

Alors il est plus que temps de cesser de comparer tout et son contraire, d’accueillir ce qui est, car c’est cela la réalité actuelle, et de nous accueillir tels que nous sommes, en cheminement, chacun d’entre nous. Peu importe nos routes, aucune n’est meilleure ni pire qu’une autre : notre route à nous est celle dont nous avons besoin, nous. C’est notre réalité.

 

Vous voulez vivre au paradis? Alors accueillez ce qui est!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 09:23

 

 

 

 

Texte de Diane Gagnon

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

Si notre mental est encombré d’informations toutes plus angoissantes les unes que les autres, alors la paix ne peut pas s’y installer. Si notre espace de vie est rempli de choses inutiles, alors la simple beauté ne peut pas y trouver sa place. Si notre discours et nos opinions sont sans cesse énoncés, alors les autres ne peuvent pas communiquer avec nous. Si nos pensées se succèdent à un rythme accéléré, alors nous ne pouvons pas penser clairement. Si nous sommes constamment ensevelis sous le poids des obligations et des activités, alors nous ne pouvons pas trouver le repos. Si nous sommes constamment dans le bruit, alors nous ne pouvons pas entendre le chuchotement de notre âme.

 

C’est le temps du grand ménage! Celui où on se débarrasse de tout ce qui nous nuit, ne nous est plus utile ou ne vibre plus au même diapason que nous. La planète elle-même semble faire son grand ménage en ce moment, il est donc temps pour nous aussi de faire le nôtre. Faisons la liste des choses dont nous ne voulons plus en ce moment, comme nos mauvaises habitudes, des relations toxiques, des pertes de temps, etc. et nettoyons notre vie un peu plus chaque jour, pour la rendre encore plus belle et plus lumineuse.

Pour recevoir clairement nos intuitions, prenons le temps de nous arrêter et de faire silence. Pour vivre en paix, allons respirer dans cette paix à l’intérieur de nous. Pour diminuer le stress et l’angoisse, offrons une pause à notre mental et cessons de lire tout discours anxiogène, coupons la télé, réduisons notre temps sur tous les médias et même, si possible, prenons des vacances des médias.

 

Pour retrouver l’harmonie dans nos relations, apprenons à nous taire et à écouter, à nous intéresser sincèrement à nos proches, nos voisins, les gens que nous croisons, même les inconnus. Prenons le temps de nous arrêter et de faire connaissance plus approfondie avec ceux qui croisent notre chemin. Redécouvrons le plaisir de faire de nouvelles rencontres, de découvrir les histoires des autres, de renouer avec la solidarité, la fraternité, la compassion, la socialisation, l’affection, l’Amour des gens.

Le grand nettoyage nous permet de faire de la place pour la générosité et la beauté de la Vie. En nous délestant des basses vibrations, nous faisons de la place pour les plus hautes énergies dans notre vie. Malgré, ou plutôt grâce à tout ce que nous vivons en ce moment, redécouvrons plus que jamais l’Humain en soi et chez l’autre. Ramenons l’Humain dans nos relations humaines. Tissons une nouvelle toile d’Amour sur notre terre blessée.

 

https://www.facebook.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 08:41

 

 

Texte de Diane Gagnon

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

Plusieurs d’entre nous ressentons un immense besoin d’aider les autres. Dès qu’ils nous parlent d’un problème, nous nous mettons en mode solution pour les aider à régler plus vite leurs difficultés. Et même parfois, nous proposons notre aide sans même qu’elle ait été sollicitée! Telle suggestion de lecture, de vidéo, telle ressource ou même parfois, des conseils bien sentis pour que la personne devant nous sache quoi faire !

Bien entendu, il est fort louable d’aider les autres. Notre éducation et notre société valorisent beaucoup cet aspect et plusieurs, comme moi, gagnons notre vie à aider les autres. Mais quand ce besoin est tellement grand qu’il nous cache la forêt, il y a peut-être lieu de revisiter d’où vient ce besoin envahissant, souvent pour soi et pour l’autre, d’aider.

À trop vouloir aider les autres, se pourrait-il que nous évitions de regarder ce que nous-mêmes nous avons besoin de soigner en nous?

Car pendant tout ce temps et cette énergie que nous mettons à vouloir aider l’autre, nous croyons ne pas avoir en regarder en nous ce qui crie, là, ce qui a besoin d’aide en nous et que nous ne voulons pas aider, justement. Nous trouvons plus facile de prendre soin des autres que de prendre soin de nous! Et pourtant, chaque personne qui se présente à nous avec, croyons-nous, un besoin de se faire aider, est AUSSI là pour nous faire voir ce même besoin que nous portons en nous à ce moment-là.

L’autre est là pour nous montrer que les conseils que nous avons envie de lui donner gratuitement, c’est à nous que nous devrions les servir. Que le problème ou la difficulté qu’il vit ressemble drôlement, sous une forme ou une autre, à ce problème ou cette difficulté que nous vivons en ce moment. Et depuis plus de 30 ans que je suis coach, je vous assure que cela s’est toujours avéré juste.

Notre besoin d’aider l’autre sans qu’il l’ait demandé vient sans doute d’un grand cœur généreux; il vient aussi de notre besoin de nous faire aimer, d’être fiers d’avoir pu aider. Mais il vient aussi de notre orgueil de croire que nous savons mieux que l’autre ce dont il a besoin ou ce qu’il devrait faire. Et surtout, il vient du fait que, regarder le besoin de l’autre et y répondre, nous permet d’éviter de regarder notre propre besoin… et d’y répondre. Ce qui nous amène même parfois à attendre que quelqu’un d’autre vienne répondre à NOTRE besoin à NOTRE place!

Aider l’autre? Oui, sans l’ombre d’un doute! Mais s’aider soi d’abord. Se soigner soi d’abord, avec courage, en toute lucidité et avec bienveillance, c’est aussi se permettre de finir par comprendre que l’autre a bien plus besoin de notre bienveillance que de nos conseils ou de notre aide à tout prix. L’écoute, le geste approprié et silencieux et la douceur font bien plus pour une âme en peine que toute autre aide fournie avec effort et ego.

 

www.dianegagnon.net/boutique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 08:00

 

 

Texte de Diane Gagnon - Auteur,

 

 Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

On me demande souvent comment faire à nouveau confiance après une trahison, après une déception.

 

Inconsciemment, il semble que nous ayons besoin de notre colère ou de notre méfiance pour faire payer l’autre de ce que, croit-on, il nous a fait subir. Lorsque nous agissons ainsi, nous infantilisons la relation car nous sommes alors dans une dynamique parent-enfant, où la punition sert à faire passer un message d’éducation, parfois avec succès, parfois non.

 

Pourtant, lorsqu’on y regarde de plus près, lorsqu’on est vraiment authentique avec soi-même, nous savons, au plus profond de nous, que cette situation qui nous a fait souffrir nous a aussi servi à apprendre quelque chose d’important que nous devions absolument apprendre à cette étape de notre vie. L’autre est un messager de ce qui devait être mis en lumière pour nous. Ne tirons pas sur le messager!

 

Chaque situation, chaque personne est différente. Même la personne qui nous a trahi change. Nous pouvons faire le choix de nous éloigner de ce qui ne nous convient plus si nous avons appris ce que cet enseignement portait. Nous pouvons aussi comprendre que cette étape était utile même pour la survie de la relation. Ou nous pouvons conclure que cette relation a rempli sa mission et n’a désormais plus sa raison d’être.

 

L’important c’est d’accueillir la situation et d’en tirer l’enseignement, la mise en lumière de ce que nous savions déjà, de ce que nous portions déjà mais qui avait besoin de devenir plus fort, plus solide en nous.

 

Puisque rien ne nous est inutile, sachons reconnaître le message dans ce que nous vivons : lorsque nous accueillons ce message avec ouverture et désir sincère d’avancer, la leçon est déjà apprise!

 

De coup, ce n’est pas refaire confiance qui pose problème. C’est de savoir où nous en sommes dans notre vie en ce moment, ce que nous avons appris et ce que nous voulons désormais. Si notre intention est claire quant à la Vie que nous voulons vivre et au genre de relation que nous souhaitons, alors le choix de la juste décision apparaît de lui-même, sans forcer.

 

Quand nous accueillons ce que notre âme réclame, le chemin à suivre apparaît clairement.

 

www.dianegagnon.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 08:40

 

 

Texte de Diane Gagnon

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

Dans ce climat d’incertitude, d’intolérance, de flou, de peur, d’incohérences actuelles, il est de notre devoir de nous protéger des influences négatives qui peuvent nous perturber et nous éloigner de notre Paix intérieure.

Ne laissons pas la peur s’immiscer dans notre subconscient car elle ira jusqu’à torturer chaque cellule de notre corps.

Ne laissons pas la colère, la haine, la violence et l’intolérance nous faire oublier nos qualités d’humanité. Cessons de juger en manquant de jugement.

Ne laissons pas les événements faire table rase de l’oasis de Paix que nous nous sommes créé dans notre demeure et dans notre for intérieur.

Ne cédons pas à la panique ambiante même si notre ego aimerait tout savoir tout le temps tout ce qui va se passer.

Protégeons-nous des énergies négatives, qu’elles proviennent des autres ou de nos propres pensées. Ayons un peu plus de discipline pour ne pas perdre notre temps à chercher à tout savoir ce qui se passe en ce moment ou ce qui arrivera bientôt. La Vie se chargera bien de nous indiquer ce que nous avons besoin de savoir pour vivre notre vie quotidienne.

Ne cherchons pas à régler d’avance ce que nous ne savons même pas si cela se produira. Quand nous agissons ainsi, nous nous créons un stress additionnel que nous aurions pu éviter en nous concentrant sur ce moment présent, le plus important..

Prenons du temps pour nous, malgré la crise externe. Gardons-nous des moments de douceur, de paix, de lecture inspirante, de repos. Prenons soin de nous, de notre enfant intérieur qui est peut-être affolé de la perte de repères que nous vivons. Changeons nos activités s’il le faut pour nous adapter à ce changement d’énergie. Il est plus important de préserver notre énergie et notre paix que de poursuivre quelque chose qui ne répond plus à nos nouveaux besoins.

Soyons doux pour nous et pour nos proches, dans le confort douillet de notre foyer, préservons ce que nous avons de plus cher en y consacrant tout notre amour, plus que jamais. Prenons soin les uns des autres, sans nous laisser happer par l’ambiance actuelle.

Tout ce qui nous perturbe devrait être éloigné de nous chaque fois que cela est possible. Oui, nous serons peut-être moins informés, mais nous serons plus en paix. Qu’est-ce qui compte le plus?

Nous avons le devoir de nous protéger de tout ce qui limite notre Joie, notre Paix, notre Liberté. Et ça commence avec nous-mêmes, avec ce que nous choisissons de laisser entrer ou pas dans notre champ énergétique. Parfois, il faut même se protéger de nous, afin de ne pas céder à la tentation de lire tout ce qui passe devant nous : soyons sélectifs, choisissons ce qui nous élève.

Plus que jamais, nous devons choisir avec soin nos pensées, nos lectures, nos activités, notre entourage, ce que nous écoutons et regardons. Coupons le plus possible ce qui nous semble faux, mensonger, anxiogène, incohérent, injuste, paniquant. Il en viendra quand même jusqu’à nous de ces choses indésirables, mais au moins nous limiterons les dégâts pour nous-mêmes et pour tous ceux qui nous sont chers. Et pendant ce temps, nous pourrons nous solidifier intérieurement pour faire face à la musique, le moment venu.

www.dianegagnon.net/boutique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog