Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 07:37
« OUI ou NON »

 

 

 

Il faut savoir dire ''OUI'' quand cela est en parfaite vibration et respecte en tout point votre chemin de vie. Quand cela vous procure une paix, un bien-être, que vous vous sentez aimé et respecté sans le moindre jugement, sans aucune attente.

 

 

Il faut dire ''NON'' quand cela ne respecte pas votre chemin de vie, quand cela éveille en vous des mémoires conflictuelles que vous n'acceptez plus comme faisant partie de votre âme et conscience. Lorsque vous vous sentez manipulés, contrôlés, abusés, imposés par quelque chose qui vient brimer votre liberté d'être, votre paix intérieure et extérieure.

 

 

 

Cela ne vous empêche pas d'accepter et d'accueillir ce qui est manifesté dans la lumière de l'amour. C'est rendre hommage à cette âme ou ces âmes, là ou chacun expérimente son chemin de Vie. Quel que soit le scénario, respectez tout au nom de l'amour, que vous en soyez concernés ou pas.

 

 

 

Posez-vous cette question : Si je dis ''OUI'' Est-ce que cela vient brimer ma paix intérieure, mon bien-être ? Est-ce que j'écoute mon cœur ? Quand je dis oui. Est-ce pour combler une attente, pour combler un besoin ? Même si je sais qu'en agissant ainsi, je me fais pas respecter et je ne me respecte pas non plus.

 

 

Prendre conscience quel que soit votre choix cela a une répercussion sur votre bien-être, sur votre paix intérieure. Tout est votre reflet et miroir, maintenant c'est à vous de décider ce que vous voulez vivre et expérimenter. En réalité quel que soit votre choix, vous en êtes responsables.

 

 

Dire ''OUI'' c'est accepter tout ce qui est dans la lumière de l'amour, en accueillant tout comme soi-même, c'est respecter le cheminement de chacun. Cela ne veut pas dire se laisser imposer une vérité qui brime notre liberté d'être. Il est bon d'avoir du discernement pour justement faire le bon choix en parfait accord avec notre âme et conscience. Et c'est pour cela qu'il est bon de dire ''NON'' à ceux qui veulent contrôler d'une manière que ce soit à brimer notre paix intérieure et extérieure.

 

 

 

L'éveil c'est choisir ce qui correspond à ce que vous voulez vivre et expérimenter dans l'amour et le respect de tout, tous et chacun, c'est se respecter dans la totalité de votre être. Parfois les êtres se croient bien intentionnés dans leurs façons de faire, d'agir et d'être, mais ils ne font que servir leurs propres besoins en comblant leurs attentes qui ne sont jamais comblées.

 

 

Soyez ce que vous voulez vivre et expérimenter, écoutez votre cœur, si votre paix intérieure est brimée, c'est que vous n'avez pas écouté la voix de votre sagesse. Il se peut que votre choix était de vivre une expérience qui a troublé votre quiétude, votre paix, ainsi cela vient juste vous confirmer que vous ne désirez plus vivre ce genre d'expérience. Pardonnez-vous et remercier cet apprentissage de vous avoir montré que ce n'est pas le chemin que vous recherchiez, que cela confirme que cela ne vous convient plus. Ne gardez aucune rancune car vous en aviez fait le choix en toute conscience.

 

 

 

Voyez plutôt ce monde comme une grande école de la vie, quel que soit votre choix, il y a toujours une leçon à apprendre à savoir ce qui vous convient ou pas tout en remerciant tout, tous et chacun pour venir partager leurs vérités tout en apprenant de la vôtre. Tout est Un et amour, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises personnes, tout est apprentissage et évolution.

 

 

N'oubliez pas que tous aspirent à la Paix et au bonheur, qu'ils sont là pour l'apprendre dans cet espace-amour-temps, en vivant la conséquence de leur propre choix conscient ou pas.

 

Auteur Régis Violette justeetre.blogspot.fr

 

http://www.choix-realite.org/7855/oui-ou-non

« OUI ou NON »

 

 

 

«Ce n'est pas le fait d'avoir toujours raison qui engendre la confiance en soi,

 

mais celui de ne pas craindre d'avoir tort.»

 

 

  Peter T. McIntyre

 

 

Partager cet article
Repost0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 08:34

 

 

 

Hier c'était l'anniversaire de mon blog 5 ans !!!

 

Infiniment merci au staff over blog de me l'avoir souhaité.

 

Une grande preuve d'amour de Nicole Charest

 

 

 

 

Une des plus grandes preuves d’amour que nous puissions avoir envers autrui, c’est de le laisser faire ses propres erreurs.

 

 

Qu’il est difficile parfois de voir ceux qu’on aime faire des choix qui semblent aller à l’encontre de leur bien-être. Que d’amour devons-nous déployer pour les laisser apprendre leurs propres leçons.

 

 

Contrairement à ce que nous avons tendance à croire, nous ne savons pas ce qui est bon pour l’autre. Peut-être a-t-il besoin de vivre des expériences difficiles pour se renforcer et devenir ainsi plus solide face aux évènements de sa vie. Peut-être a-t-il besoin de se prouver ce dont il est capable. Peut-être doit-il aller jusqu’à subir les inconvénients d’une vie qui ne lui convient pas pour apprendre à mieux se connaître et à savoir ce qu’il veut vraiment pour lui-même. Bien des gens se décident à changer vraiment seulement quand ils touchent le fond. Notre amour inconditionnel peut alors les aider à se relever et à ramasser leurs morceaux. Mais le changement permanent provient de l’intérieur de chacun et ça, nous ne pouvons pas le leur donner.

 

 

Quand ceux qu’on aime semblent faire des choix qui nous inquiètent, le mieux que nous puissions faire est de les aimer inconditionnellement. De donner notre avis s’il est sollicité mais de ne pas forcer d’autres choix qui nous conviennent, à nous. Aimons-les assez pour les laisser faire leurs propres apprentissages, même si nous sommes déjà passés par là : notre leçon n’est pas nécessairement la leur.

 

 

Chacun a besoin de ses propres jalons pour avancer sur son propre chemin : laissons-les poser eux-mêmes les marches de leur évolution personnelle.

 

C’est leur Vie, pas la nôtre.

 

 

Auteure : Diane Gagnon, coach, formatrice, conférencière

 

http://www.lapetitedouceur.org/2015/06/une-grande-preuve-d-amour.html

 

Une grande preuve d'amour de Nicole Charest
Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 08:13
Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 07:55
En tant qu'individu…

 

 

 

En tant qu'individu nous nous identifions à notre corps physique, à nos émotions, nos pensées, nos croyances, notre mémoire, notre savoir, etc... Cela crée le sentiment du "moi" limité et séparé.

 

 

 

Nous allons alors nous demander qui nous sommes réellement et notre pensée qui est limitée et qui est à la source de ce "moi" va adopter des stratagèmes pour découvrir qui se tient réellement derrière la pensée.

 

 

Seulement, tant que nous écouterons notre pensée, nous tournerons en rond dans cet espace limité. Bien sûr nous adopterons de nouvelles croyances en nous disant : Ceci est bien et ceci n'est pas bien pour mon chemin spirituel et notre ego se vêtira alors d'une plus belle image mais ce n'en sera pas moins une image faite de nos constructions mentales et nos conditionnements.

 

 

 

Alors ayant tourné et tourné en rond dans cet espace limité arrive un jour où nous cessons d'alimenter les pensées, simplement en nous donnant l'autorisation de ne pas les juger, de ne pas tenter de les capturer ou de les chasser, de ne pas les analyser ni les contrôler.

 

 

 

Le penseur s'efface alors en douceur, la pensée devient plus subtile et s'évapore laissant se révéler le silence infini de la conscience.

 

 

Nous sommes tellement habitués à entendre le vacarme perpétuel du mental que nous n'avons plus conscience qu'en arrière plan existe un monde infini de tranquillité.

 

 

C'est un peu comme le bruit de la ville, nous finissons par ne plus y prêter attention et dès que nous allons en montagne nous prenons à nouveau conscience du silence et du calme, pourtant même en ville le silence est sous-jacent au vacarme.

 

 

Tout le monde à un moment ou un autre a déjà ressenti ce calme infini mais lorsqu'il survient, la pensée se remet aussitôt en route pour tenter de capturer cet instant, cette douce sensation, afin de pouvoir la vivre le plus longtemps possible ou de pouvoir la revivre plus tard, alors cela nous échappe instantanément car nous sommes revenus dans le cadre limité du mental.

 

 

Lorsque nous sommes simplement là, pleinement attentifs, sans rien attendre, sans tenter de retenir cet instant ou d'y échapper, sans analyse, sans contrôle, alors l'observateur s'efface, le penseur s'efface, celui qui est attentif s'efface.

 

 

 

Ne reste plus que l'observation elle-même, l'attention éclairée de la conscience.

 

 

La beauté lumineuse de ce qui Est, rayonne alors de toute sa Splendeur.

 

 

Alors oui, en cet instant, cet instant présent et éternel, hors du temps, nous réalisons que de toute éternité nous sommes cela, cela a toujours été et sera toujours, non pas dans un continuum temps mais hors du temps.

 

 

Sur le plan de la forme et de l'identité, je suis un individu soumis aux lois du changement et sur le plan de l'absolu je suis cela, alors nous pouvons dire que le chemin ou que le fait d'atteindre un état de réalisation est une illusion, un concept, une idée créée par la pensée.

 

Est-ce que vous y croyez ?

 

Hahahahaha….est-ce que votre pensée est en train de dire : Ceci me semble bien ou juste, ceci pourrait me servir et cela je le laisse de côté ?

 

Voyez comment fonctionne la pensée plutôt que de croire ou de ne pas croire ce que je viens d'écrire.

 

 

www.eternelpresent.ch

En tant qu'individu…
En tant qu'individu…
Partager cet article
Repost0
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 21:50
Partager cet article
Repost0
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 21:35
A propos des miracles

 

 

 

La notion de miracle existe depuis toujours dans toutes les religions et constitue pour nombre d’entre elles le fondement de leur credo. Dans le Christianisme, le plus grand de tous est la résurrection du Christ, sur laquelle repose la foi chrétienne. On peut également mentionner la conception et la naissance miraculeuses de Bouddha, dont on dit qu’il parla et marcha dès qu’il vint au monde. Rappelons également que Moïse (« sauvé des eaux ») fit s’ouvrir la mer Rouge pour fuir avec son peuple vers Israël, la terre promise. Quant à Mahomet, la tradition islamique rapporte qu’il s’éleva corps et âme, au moment de sa mort, porté par un magnifique cheval blanc.

 

 

 

Quelle qu’en soit la nature réelle, les miracles associés aux prophètes et aux messies qui ont donné naissance aux grandes religions ont contribué à les diviniser, c’est-à-dire à faire d’eux des êtres exceptionnels, directement missionnés et inspirés par Dieu lui-même. Par extension, cette divinisation a eu pour effet de cultiver la foi et la ferveur des fidèles. De nos jours encore, la plupart d’entre eux croient aux miracles dont fait état la religion qu’ils suivent, et c’est cette croyance qui alimente en grande partie leur adhésion au credo correspondant. Ceci est naturellement respectable, d’autant que la vie et l’œuvre des personnages qui ont marqué l’histoire des religions montrent qu’ils ont été des êtres d’exception. Le seul fait qu’ils aient donné lieu à des cultes suivis par des centaines de millions de personnes est en soi “miraculeux”.

 

 

 

Sans vouloir porter atteinte aux religions, et comme c’est le cas de la plupart des Rose-Croix, je pense néanmoins que la plupart des miracles auxquels elles se réfèrent correspondent à des faits symboliques ou allégoriques. À titre d’exemple, je ne crois pas que Mahomet, pas plus que Jésus, soit monté corps et âme au ciel à quelque moment de leur vie. Il faut voir dans ce miracle la volonté de symboliser l’élévation spirituelle qu’ils avaient atteinte au cours de leur ministère. Dans le même ordre d’idée, la rencontre physique entre Moïse et Dieu sur le mont Sinaï est selon moi une allégorie qui traduit l’illumination que le premier reçut du Second. Et s’il est dit que Bouddha a salué les quatre points cardinaux juste après sa naissance, c’est pour donner à sa mission un caractère universel.

 

 

Qu’en est-il des miracles qui correspondent à des faits qui se sont vraiment déroulés ? De mon point de vue, nous les considérons comme tels parce que nous sommes incapables de comprendre ce qui les a rendus possibles. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ont une origine surnaturelle. C’est ainsi que des pratiques ou des phénomènes qui nous semblent naturels de nos jours auraient paru miraculeux dans les siècles passés : produire de la lumière, voler dans un avion, se déplacer dans une automobile, écouter la radio, utiliser Internet, faire une radiographie, transplanter un organe, etc. De même, nous savons désormais que le déplacement du soleil dans le ciel, l’alternance des marées, la succession des saisons, les éclipses, la rotation des planètes, etc., ne tiennent pas du miracle.

 

 

D’une manière générale, les miracles correspondent à des lois divines, au sens de lois naturelles, universelles et spirituelles, que les hommes ne comprennent pas au moment où elles se manifestent à travers un événement ou un phénomène dit “miraculeux”. Grâce au travail des scientifiques et des mystiques, ces lois livrent de plus en plus leurs secrets, de sorte que de nombreux miracles “se démiraculisent“ au fil du temps. Cela dit, nous ne serons jamais en mesure de comprendre tous les mystères auxquels nous sommes confrontés, de sorte qu’il existera toujours des miracles dans l’esprit des gens. En cela, les plus universels et les plus insaisissables pour nous restent la Création elle-même et l’apparition de l’homme sur Terre.

 

Serge Toussaint Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-miracles/

A propos des miracles
A propos des miracles
Partager cet article
Repost0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 08:58
Partager cet article
Repost0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 08:34

 

 

J’ai reçu cette émouvante histoire de ma sœur de cœur, je la partage avec vous chers abonnés (es) et chers visiteurs (ses).

Le chameau qui pleure ...+ Vidéo

 

 

 

Extraordinaire d'émotion et de sensibilité

 

 

Nous sommes en Mongolie au 21ième siècle. Une chamelle se désintéresse totalement du petit qu'elle vient de mettre bas. Trop de souffrance ?... La caméra filme alors la terrifiante distance qui s'installe entre la chamelle et son rejeton, les tétées empêchées, la fragilité et le rejet.

 

 

Devant les larmes du chameau abandonné, les hommes constatent leur impuissance et s'en remettent à la tradition : - Ils font venir un violoniste, qui, en costume traditionnel, devra tenter d'émouvoir la chamelle, et permettre la réconciliation entre la mère et l'enfant.

 

 

La séquence de rite est tout simplement hallucinante : - Cette séance de musicothérapie en plein désert relève du mystique, et les hommes sont les témoins patients et concentrés d'une nature impérieuse, qui les dépasse et qu'ils respectent. Tout dans le film provoque l'émotion, ou l'émerveillement, sentiments préservés de tout larmoiement par la distance documentaire.

 

 

Et malgré quelques mouvements de caméra un peu intempestifs dans les gros plans, les réalisateurs réussissent à enchanter leurs spectateurs, tout en livrant un regard intelligent et extrêmement pertinent sur une civilisation tout entière, qui fait le grand écart entre les traditions et les mirages du progrès.

 

 

L'Histoire du chameau qui pleure traite avec simplicité de la fragilité de l'enfance, du sentiment d'abandon qui taraude l'existence, et d'un instinct maternel pas toujours évident, tant chez l'animal que chez l'homme.

 

Voici la vidéo A regarder jusqu'au bout, très émouvant avec le son si possible.

 

 

Le chameau qui pleure ...+ Vidéo
Le chameau qui pleure ...+ Vidéo
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 07:47
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 07:36
Vivre le moment présent

 

 

 

Vivre le moment présent, c’est être attentif et réceptif à la Vie, telle qu’elle s’offre à nous ; c’est faire en sorte que la pensée soit au même diapason que le corps ; C’est vivre « ici et maintenant ».

 

Comme notre attention ou notre conscience ne peut être à deux endroits à la fois, nous ne pouvons être attentifs à ce qui se passe autour de nous si nous sommes dans nos pensées ; pas plus que nous ne pouvons être dans nos pensées si nous sommes pleinement attentifs à ce qui se passe autour de nous. Une fois que nous savons ça, nous avons les clés pour sortir de notre mental et nous reconnecter à l’instant présent.

 

 

 

Il suffit donc de fixer son attention sur ce qui se passe à l’extérieur de nous, c’est-à-dire ce qui nous entoure. Voyons la lumière, les formes, les couleurs, les textures. Écoutons les bruits sans les juger. Entendons le silence qui les anime. Touchons quelque chose, n’importe quoi, sentons et reconnaissons leur essence. Sentons le mouvement de l’air qui entre et sort de nos poumons.

 

 

 

 

Une autre façon d’y arriver est celle-ci : Tout en prenant conscience de nos pensées, nos paroles, nos gestes et nos actes, décrivons mentalement ce que nous sommes en train de faire, un peu comme si nous en faisions la narration à quelqu’un.

 

Exemple : « Je prends mes clés, j’ouvre la porte de ma voiture, j’y dépose mes achats, j’ajuste mon rétroviseur, etc. » En mettant ainsi tous nos sens en éveil, notre mental se tait, laissant place à une présence, un calme, une paix en nous.

 

 

Tout ce que nous n’aurons jamais à affronter et à envisager dans la vie réelle, c’est cet instant, alors que nous ne pouvons le faire dans le cas de projections mentales imaginaires. Demandons-nous quel « problème » nous avons à l’instant, et non celui que nous aurons l’an prochain, demain ou dans cinq minutes ?

 

 

 Qu’est-ce qui ne va pas en ce moment ? Nous pouvons composer avec le présent, mais jamais avec le futur. Et nous n’avons pas à le faire puisque la solution ou la ressource se présentera à nous au moment opportun.

 

 

« L’instant présent est le seul qui nous appartient. C’est lui qui devient la piste désignée à tout nouveau départ et qui détermine notre vie future. La vie, c’est maintenant ! »

 

Louis-Marie Parent

 

www.lapetitedouceur.org

Vivre le moment présent
Vivre le moment présent
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog