Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 09:05
Partager cet article
Repost0
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 09:03
Partager cet article
Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 19:30
Quand l'ego prend le contrôle + vidéo (Nicole Charest)

 

La plupart d’entre nous avons de la difficulté à identifier quand c’est notre ego qui prend le contrôle de nos réactions.

 

 

Nous aimerions croire que notre ego n’est pas si imposant que ça et qu’il n’apparaît que rarement dans notre vie.

 

Pourtant, les signes suivants indiquent toujours que c’est notre ego qui nous dirige…

 

Quand nous cherchons à avoir raison;

 

Quand nous bâtissons des scénarios dans notre tête;

 

Quand nous nous sentons attaqués, que nous sommes susceptibles;

 

Quand nous jugeons, les autres ou nous-mêmes;

 

Quand nous nous comparons en nous croyant supérieurs ou inférieurs; en nous croyant supérieurs ou inférieurs .

 

Quand nous ruminons le passé ou que nous anticipons l’avenir;

 

Quand nous sommes en colère et que nous n’en sortons pas, et que nous n’en sortons pas, que nous cultivons notre vengeance ou préparons notre réponse;

 

Quand nous nous sentons petits, tristes, angoissés, nerveux;

 

Quand nous avons peur de ne pas être à la hauteur;

 

Quand tout semble aller de travers et contre nos désirs.

 

L’ego déteste avoir tort; il se compare toujours aux autres;

 

Il ne vit pas dans le présent mais toujours dans le passé ou dans l’avenir; il aime les mélodrames, les choses compliquées, les scénarios de catastrophe.

 

Il fuit quand nous nous centrons sur l’Amour.

 

On ne peut pas se débarrasser de notre ego : il fait partie de nous et si nous le maîtrisons, il est fort utile dans notre vie pour nous aider à réaliser nos rêves.

 

Mais il est hautement toxique quand nous le laissons nous envahir et prendre le contrôle de nos réactions, parfois même de notre vie.

 

Il n’y a qu’une seule recette pour diminuer le pouvoir de notre ego :

 

C’est d’être dans l’Amour.

Car le but de toute chose, c’est de nous apprendre à mieux aimer.

 

 

Conception : Nicole Charest

© www.lapetitedouceur.org

 

Texte : Diane Gagnon Auteure, coach, conférencière

Consultation Formaction

 

Quand l'ego prend le contrôle + vidéo (Nicole Charest)
Partager cet article
Repost0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 07:36
L'arbre de la tolérance

 

 

Quels mots veux-tu que j'apprivoise pour toi aujourd'hui ?

 

Pendre, prendre, prétendre Ils sont bien trop enferrés Aux boulets de la vanité

 

 

 

 

Prévaloir, pouvoir, avoir

Ceux-ci vivent leur deuil

Au fond des prisons d'orgueil

 

 

 

Imposer, condamner, spéculer

Tous sont opprimés

Dans les étaux de la cupidité

 

 

 

Pour toi, j'apprivoiserai plutôt les mots

Ecouter, respecter, partager

Et si c'est leur préférence

Je leur offrirai les fleurs de la tolérance .

 

 

 

Pour toi, j'apprivoiserai plutôt les mots

Apprendre, comprendre, entendre

Et si c'est leur volonté

Je leur offrirai

Les branches de l'humilité

Pour toi, j'apprivoiserai surtout les mots

S'ouvrir, sourire, offrir

Et si c'est pour toujours

Je leur offrirai l'arbre d'amour

 

 

Auteur inconnu

 

 

http://www.frizou.org/textes/14/79-reflexion.html

 

 

 

 

 

 

citation

 

« L’art, c’est la contemplation ;

 

c’est le plaisir de l’esprit qui pénètre la nature et

 

qui y devine l’esprit dont elle-même est animée ».

 

Auguste Rodin

Partager cet article
Repost0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 21:16
A propos de l’avortement

 

 

Régulièrement, des personnes manifestent ça et là, parfois violemment, contre l’avortement. En règle générale, elles sont croyantes et se font l’écho de la position adoptée en la matière par la plupart des religions. Selon elles, l’enfant à naître possède une âme dès sa conception et s’apparente par conséquent à un être humain à part entière. En vertu de ce principe, pour ne pas dire de ce dogme, elles considèrent donc qu’une femme qui se fait avorter se rend complice d’un infanticide et s’oppose à la volonté de Dieu.

 

 

D’un point de vue rosicrucien, l’âme s’incarne au moment, non pas de la conception, mais de la naissance. Autrement dit, elle pénètre dans l’enfant lorsqu’il sort du ventre maternel et inspire pour la première fois. Cela veut dire que l’embryon, puis le fœtus, ne constitue pas un être humain en tant que tel, mais un être humain en devenir. Et il le devient effectivement lorsqu’il naît à la vie extra-utérine, sous l’impulsion de l’âme qui pénètre en lui avec la première inspiration. En cela, vous noterez que toutes les religions s’accordent à dire que la mort intervient avec le dernier souffle.

 

 

Est-ce à dire que l’avortement est un acte anodin ? Bien sûr que non. Certes, il ne provoque pas la mort d’un être humain, mais il met fin au processus physiologique qui aurait permis à une âme de bénéficier d’un corps grâce auquel elle aurait pu vivre sur le plan terrestre et mener à bien son évolution spirituelle. Avorter est donc un choix qui correspond à une grave décision pour la future mère, et pour le futur père si elle l’a informé de la situation. Mais il y a des cas qui le justifient, et le fait de pouvoir recourir à l’avortement en toute légalité et en toute sécurité est un progrès social et humain majeur.

 

 

 

Lorsqu’un enfant à naître est la conséquence d’un viol, lorsque son développement embryonnaire et fœtal présente un grand risque pour la santé de la mère ou même sa survie, lorsque celle-ci a déjà de nombreux enfants et ne souhaite plus en avoir en raison de difficultés familiales, économiques ou autres, lorsque le fœtus présente de graves malformations physiques ou de grandes déficiences neurologiques, est-il vraiment “criminel” de recourir à l’avortement ?

 

 

Quelles que soient les idées philosophiques ou religieuses de chacun, il est légitime de considérer la vie comme le bien le plus précieux qui soit en ce monde. Mais contrairement à ce que pensent la plupart des opposants à l’avortement, la grande majorité des femmes qui y ont recours ne le font pas à la légère et sont malheureuses d’en venir à ce choix ultime. Les condamner au nom d’un interdit religieux constitue un manque de compréhension et de compassion. Naturellement, cela ne veut pas dire qu’il faut banaliser ou encourager l’avortement, mais il s’agit d’un choix qui doit être laissé aux personnes directement concernées, d’autant plus que Dieu seul, si on croit en Lui, peut juger leurs intentions.

 

 

Serge Toussaint Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

http://www.blog-rose-croix.fr/20100514a-propos-de-lavortement/

 

 

 

 

CITATION

 

Pour que le bonheur puisse entrer dans notre âme,

 

il faut commencer par nettoyer la place et

 

en avoir chassé les maux imaginaires.

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 21:28
De là lumière des ténèbres.

 

 

 

 

« La vie est un grand jardin, à chacun son sentier, à chacun ses choix. Qu'importe quelle choix tu à fait tu à choisi c'est bien! C'est comme ça que tu apprends. Tu entreprends, tu tombe, te relève...repart.

 

 

Des moments fort est difficile, des incompris, des regrets, ou des espoirs inavoués... Tout cela froisse le manteau de tes songes, mais cela fait partie aussi des reliefs qui te rendent beau qui font de toi un être sensible. Tu ne peux et ne doit pas te faire la guerre, il est bon certes de ce mètre un coup de botte de temps en temps pour avancer et ne pas s'engluer justement dans un cercle sans fin de celui qui ce perd dans les froissures de son manteau. Regarde les telle qu'elles sont, laisse les être, accepte toi dans tes forces et tes faiblesses. Tu auras forcément des émotions négatives, et d'autres positives, tu ne peux te maintenir tout le temps dans le positif. Mais sache que le soi ton être est inchangé inaltéré il brille telle une étoile mon ami. Tu à pleuré en voyant les guerres, les souffrances, la maladie sur cette terre, tu à voulu prendre ces souffrances ne pouvant supporter la souffrance d'autrui, chaque soir tu pries pour guérir cette terre.

 

 

 

Mais le Christ doit descendre de sa croix comme nous l'avons dit à tes amis .., pense bien a cela, le chemin n'est pas d'endurer la souffrance. Le chemin et de vivre le bonheur en ton corps et de partager celui ci avec autrui, le bonheur partout ou il ce trouve, et quand tu sens que celui ci s'en va, n’oubli pas que le changement ne cesse mais qu'en le centre du cyclone demeure l'étoile de ton être mon enfants.

 

 

Il est bon de soigner oui, mais il faut savoir aussi ce détacher prendre de la hauteur, suivez l'aigle dans le ciel qui voit la vie d'un oeil libre. Et qui de ca hauteur ce rend compte que certaines choses ne mérité pas de monopoliser son attention, qu'il suffisait de prendre un peut de hauteur pour alors ce sentir libéré de ces attentes. Ou pense comme le verre de terre, oui cela fait rire mais il aère la terre, il s'en nourri est la renouvelle. Il n'a pas peur de ce tremper dans la tourbe il s'y plonge la transforme et ce transforme. Toi aussi plonge sans peur dans tes noirceur, non pas en voulant la rendre parfaite mais en s'y plongeant sans jugement sur toi, en lui donnant le droit d'être là ... c'est important pour ton équilibre.

 

 

 

Les compréhensions à laquelle t'amène ton expérience, son les clés de la guérison, le retour à la vibration primordiale. Par tes main tu peut rappeler certaine zone du corps que tu touche à cette vibration primordiale, par résonance, et par transfert d’énergie, comme cela ta main peut offrir un miroir pour que cette zone ou ta main agis ce rappelle, qu'elle fait partie d'un tout interconnecté qu'elle est part d'une étoile, qu'elle est une étoile ,alors ce libéré des impression , alors évolué, alors parfois guérir, dans le cœur et parfois au votre grand bonheur et aux notre dans le corps ...

 

 

 

Tout cela pour vous te dire de ne pas entrez en guerre, mais de prendre part à la grande danse de la respiration , de la vie avec douceur, et sans s'engluer mentalement ou émotionnellement dans une recherche effrénée de ce blocage qui vous empêche d'aller plus loin, cela vient au moment opportun sache une chose, rien ne vous sépare jamais de ce que tu est, une étoile irradiante et sur laquelle les ténèbres ne peuvent avoir prises ,cependant les ténèbres, son amour aussi son le fruit de la lumière... oui les ténèbres son le fruit de la lumière... »

 

 

Merci ... Lesister Crow.

 

 

 Auteur : Princesse De Ce Jour

 

http://www.choix-realite.org/7532/de-la-lumiere-des-tenebres

 

 

 

 

 

 

 

CITATION

 

 

« L’homme est poussé à l’espoir et à l’optimisme par

 

une injonction de sa nature divine

 

et par un instinct biologique de survie.

 

En cela, l’aspiration à la Transcendance apparaît comme

 

une exigence ».

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 20:51
Après l'hiver, le printemps  + vidéo Nicole Charest

 

 

Quel titre cliché, n'est-ce pas?

 

Nous savons ça depuis que nous sommes tout petits. C'est une telle évidence qu'on n'a pas besoin de le dire.

 

 

Cependant, est-il possible que ce soit ainsi partout? Non seulement dans la nature observable mais dans nos vies également?

 

 

Nous passons notre vie, de notre naissance à notre mort, à vivre des « petites morts ». Toutes, sans exception, mènent à une nouvelle vie. Et il faut dire qu'en général, cette nouvelle vie est meilleure que celle d'avant.

 

 

Ainsi, chaque deuil est une mort en soi. Rien d'agréable durant le processus, mais combien magnifique lorsque nous débouchons sur la nouvelle vie.

 

 

Nous restons pourtant centrés sur le deuil, sur la mort, sur la fin. Nous n'arrivons pas à nous centrer sur ce qui vient parce qu'on ne le voit pas, on ne l'imagine pas, on ne le devine pas.

 

 

Nous pouvons cependant nous y accrocher en se remémorant cette transition magnifique qui est celle du printemps. Nous savons que l'on va vers l'été. Nous savons que ce sera beau. Nous imaginons déjà les fleurs et la nature resplendissante.

 

 

Pendant nos processus de deuil, aussi difficiles soient-ils, il faut se rappeler cette vérité toute simple. Si simple que plus personne ne la dit :

« Après l'hiver, le printemps... »

 

 

Dans la nature comme dans nos vies.

 

Jean Rochette, coach personnel, formateur, auteur et conférencier http://www.lapetitedouceur.org/2016/03/apres-l-hiver-le-printemps.html

 

 

 

 

citation

 

« Notre destin ressemble parfois à un arbre fruitier en hiver,

et pourtant, qui douterait qu'au printemps,

ses branches reverdiront et fleuriront à nouveau. »

 

 

 

 

 

De tout cœur avec toi...

 

Voici une vidéo qui fera du bien à toutes les personnes qui, présentement, sont

« en plein hiver »

dans leur vie et qui parfois doutent que le printemps puisse revenir...

 

 Conception et texte : Nicole Charest,

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 18:38
La lumière de la guérison

 

 

 

 

Quelle que soit cette nouvelle, tout a sa raison d'être. Quel est le message de ton âme ? Ton âme veut ce qu'il y a de mieux pour toi, en réalité tu n'as aucun problème de santé car ce corps en est que la projection, en ton âme et conscience.

 

 

Que dois-tu comprendre ? C'est très simple, ton corps est le véhicule dans lequel ton âme est venue apprendre et évoluer en tant que conscience. Ta personnalité est sous l'emprise des croyances, des peurs, des blessures de l'âme, ce qui veut dire le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice. Le fait que tu le perçois à l'extérieur de toi, dans ce monde, dans cet espace-temps, tu le vis dans ton propre temple et le corps en ce monde le représente.

 

 

Ce qui est en bas est semblable à ce qui est en haut. En réalité qui a peur, ce n'est pas ton âme mais bien ta personnalité qui n'a pas encore réalisé que les blessures de l'âme viennent des croyances. Quoi qu'il en soit et cela peu importe ce que tu reçois comme nouvelle, comme diagnostique. Cela peut paraître très éprouvant d'être dans l'attente de cette nouvelle.

 

 

Peu importe le diagnostique, c'est à toi de faire la part des choses et de te dire que cela est la résultante de ton aveuglement dans tes croyances et blessures. Tu n'es pas ces croyances, ces peurs et ces blessures, en toi est la lumière de l'amour, là où il n'y a aucune croyance, aucune peur, aucune blessure. Tu n'es pas la personnalité, tu es cette âme de lumière qui est venu apprendre et évoluer en tant qu'être humain afin de transcender tout ce qui n'est pas amour en lumière.

 

 

Endosse la lumière de l'amour, de la vérité, illumine ton temple, ton corps, ce véhicule de matière à être dans la lumière et non dans la personnalité qui s'est laissé aveugler par les croyances, ce qui a engendré des blessures. Ne sois plus la victime de tes croyances, sois la lumière de l'amour et illumine tout de cet amour divin.

 

 

Ainsi, tu ne verras plus tes blessures de la même manière, tu vas tout transcender dans la lumière de l'amour. Tu n'auras plus la même perception pour ce monde, pour cette matrice, pour toutes ces autres consciences, personnalités qui croient en leurs croyances, qui sont à l'origine de leurs propres blessures, souffrances et peurs.

 

 

 

Tu seras la lumière de l'amour car pour toi tu auras mis de l'ordre, fait le ménage dans ton propre temple à chasser les croyances afin d'être dans la lumière de l'amour, en connexion directe avec ton âme de lumière, brûlant de sa flamme éternelle ce pur amour. C'est ainsi que tu retrouveras la santé dans tout ton être.

 

 

Voilà, ce que j'avais à te dire, te dévoiler la lumière libératrice dans le but de chasser ton esprit de toutes ces peurs et croyances afin de retrouver la plénitude, la quiétude, la béatitude dans la globalité de tout ton être.

 

 

Maintenant, tu es préparé à faire face à tout ce qui est.

 

Avec tout mon amour divin .

 

Texte de Raphaël Juste Être-Amour/Régis Violette  guérisseur de l'âme.

 

http://www.choix-realite.org/7588/la-lumiere-de-la-guerison

 

 

 

 

 

CITATION

 

« Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses

 

qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis ».

 

 

Edgar Allan Poe

Partager cet article
Repost0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 18:45
Texte de ressourcement spirituel

 

 

 

 

Le Maître Jésus Pendant qu’il était sur la croix laissant voir l’humble vulnérabilité de sa nature humaine… et laissant son cœur divin à jamais rayonnant de félicité et de sérénité, se voiler apparemment par un souffle rauque et fatigué, par un visage ensanglanté et tuméfié, et par un regard épuisé et dont l’expression pouvait laisser supposer de la souffrance…

 

 

 

l

Le Maître Jésus… parmi les plus grands Maîtres de Lumière qui aient jamais foulé la terre… ne voyait rien d’autre qu’une humanité qui avait désespérément besoin de grandir dans son intelligence d’Amour et dans sa capacité d’Amour… et il ne ressentait en lui rien d’autre qu’un Amour fraternel inconditionnel pour tous ces hommes et toutes ces femmes qui vivaient encore si loin de leur propre cœur et qui étaient encore perdus quelque part dans leur mental méfiant et dans leur émotionnel apeuré… Mais que voyait la foule en regardant le Maître ? La foule voyait une occasion désespérée pour donner une chance au Maître… de leur prouver enfin… une fois pour toute… s’il était bien… ou non… un authentique Prophète… voire le Messie tant espéré en même temps que tant redouté… ou s’il était seulement un magicien fascinateur… un illusionniste manipulateur… un orateur séducteur…

 

 

 

 

Jean… le disciple bien-aimé… bien-aimé parce qu’il s’était lui-même rendu fidèle à l’Amour… Jean était le seul disciple, avec Marie la mère de l’homme Jésus… à se trouver au pied de la croix… se tenant en toute circonstance au plus près de la Lumière du Maître…

 

 

Quand il arriva que le Maître fermât les yeux, Jean aussi ferma les yeux… et dans son cœur il se retrouva debout dans la présence du Maître, et ils étaient tous les deux immergés dans une intense lumière et dans une vibrante paix…

 

 

Ma Parole est Parole vivante d’Amour, dit le Maître à Jean, dans cette communion de cœur à cœur dont Jean ignorait si elle était le fait de la réalité ou seulement le fait de son propre univers intérieur… Ma Parole est Parole vivante d’Amour…

 

 

Mais ce n’est pas ma Parole, Jean… c’est le Grand Souffle de Lumière du Père Divin… ce Souffle se mêle seulement à mon cœur… oui Jean, à mon cœur glorifié par mon propre labeur intérieur dans l’Amour… et mon cœur lui tisse un vêtement d’images et de paraboles pour que les hommes puissent l’entendre et le recevoir dans leur langue et dans leur cœur…

 

 

Les hommes ont besoin de nourrir leur cœur du Grand Souffle de Lumière… c’est pourquoi, Jean… toi et d’autres après toi… vous devez labourer votre cœur et le glorifier… afin que la Parole vivante de l’Amour continue à vibrer au milieu des hommes…

 

Maître Kessani (maître de pratique solaire).

 

http://www.choix-realite.org/7587/pourquoi-lire-regulierement-des-textes-de-ressourcement-spirituel

 

 

 

 

 

CITATION

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d'une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître.

 

Car bénir signifie reconnaître le bien infini qui fait partie intégrante de la trame même de l’univers. Il n’attend qu’un signe de nous pour se manifester.....

 

Pierre Pradervand

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 20:13
La Beauté de l’Âme

 

 

 

Quel que soit le soin que tu reçois en distance cela t'apporte qu'un soulagement temporaire, un sentiment de bien-être. Tu vois en cet instant je suis connecté à tout ton être, je demande à ton âme d'agir pour débloquer tous les blocages, toutes ces mémoires conflictuelles, ces mémoires cristallisées.

 

 

Je vois que la beauté de ton âme ainsi en est-il pour chacun, il n'y a qu'un pas à faire, tu ne parviens pas à lâcher-prise de ta personnalité, c'est que tu as peur, cette peur de l'inconnu. Tu es trop identifié à tes croyances et le fait que tu portes tes blessures te rassure. Au moins tu sais que c'est du connu. Tu es tel un poisson qui nage dans son élément.

 

 

Mais, tu n'es pas ce poisson, tu n'es pas cette personnalité, tu crois que ce monde est ton élément dans lequel ton âme se complait. Malgré la beauté de ton âme, celle-ci souffre de te voir vivre dans les illusions des croyances, de te voir dans ces souffrances, dans ces peurs, en te voyant porter les masques des cinq blessures de l'âme.

 

 

Tu attends quoi, attends-tu d'être dans des souffrances atroces ? Attends-tu de toucher le fond, d'être au bout du rouleau ? Tu as déjà cette ouverture de conscience, comme je te le disais, il n'y a qu'un pas à faire, c'est de choisir le chemin de l'inconnu, d'avoir une FOI inébranlable, remettre la totalité de ta vie en cette lumière.

 

 

Ce qui veut dire en ton âme et conscience, ne plus être dans aucune croyance, ne plus porter les masques des blessures de l'âme. Je vais quand même te les redire, le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice. En réalité, il n'y a aucune victime, tout est le fruit de ce que tu penses et crois être, en gros cela concerne le contenu de ta personnalité.

 

 

Tu sais, la grande majorité est dans les illusions de leurs personnalités, de leur ego. Que dois-tu faire ? Faire ce pas vers l'inconnu, lâcher-prise de cette grande pièce de théâtre, enlever ce costume de comédien et revenir à ta véritable nature divine.

 

 

Un être qui fait totalement confiance en sa lumière, en son âme, à la beauté de celle-ci, à son amour absolu, à son amour divin qu'elle a pour tout ce qui est, pour toutes les autres consciences. Cette âme qui a un amour incommensurable. Voilà ta vraie nature, être de lumière et d'amour.

 

 

 

Voilà ce que tu dois revêtir à nouveau, il suffit juste d'enlever ce costume de comédien car en dessous de ce costume brille une lumière de toute beauté, elle illumine tout ton être et tout ce qui est. En gardant ton costume tu voiles ta lumière, la flamme de ton âme de lumière.

 

 

Voilà, tout en lisant ces mots, il y a eu des déblocages, il te reste juste à faire ce dernier pas.

 

Avec tout mon amour divin

 

Texte de Raphaël Juste Être-Amour/Régis Violette Éveilleur de conscience, guérisseur de l'âme.

  justeetre.blogspot.fr

Auteur : Régis Violette

 

http://www.choix-realite.org/7595/la-beaute-de-lame

 

 

 

 

 

CITATION

 

«L’important, ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de l’homme,

 

mais ce qui en sort».

 

Maître Jésus

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog