Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 07:36

 

 

00 NOUVEAU MEDITATION

 

 

Comme tout ce qui concerne votre vie terrestre, vous êtes en charge de votre expérience.


 

  Ainsi, vous pouvez indiquer à votre système de guidance comment vous voulez qu’il fonctionne.  Il n’y a pas un système unique.  Vous pouvez écrire une entente qui dit que vous voulez être averti de quelque chose d’une certaine façon.  Par exemple, j’ai demandé d’être avertie à chaque fois que quelque chose est important pour moi en ayant la chair de poule.  Ainsi lorsque j’ai la chair de poule, cela me permet de porter mon attention sur les paroles que quelqu’un prononce dans une conversation ou sur une image que je vois ou un article que je lis, sachant qu’il y a dans cette information un message qui m’est adressé.  Parfois, c’est simplement une confirmation qu’une décision prise est la bonne, parfois c’est une indication claire d’aller de l’avant avec une certaine décision.  C’est pourquoi, lorsque vous indiquez clairement comment vous voulez être informés, votre famille spirituelle fera en sorte que vous receviez l’information nécessaire de la façon dont vous pourrez la comprendre, car chacun d’entre vous a son propre système de décodage et de symboles.

 

 

La clé est d’avoir confiance en vous et en votre connexion avec votre Moi universel et votre famille spirituelle et de n’avoir aucun doute que tout ce dont vous avez besoin pour vous guider sera mis sur votre chemin, lorsque vous le demandez.  Comme vous le savez, il y a d’innombrables êtres invisibles autour de vous en tout temps.  Cependant, rappelez-vous que c’est vous qui avez le contrôle et que vous devez  être clairs dans vos demandes.  Vous devez savoir également que lorsque vous demandez à ressentir la présence de votre famille spirituelle, vous êtes en charge et seuls les membres de votre famille peuvent se présenter à vous.  Vous avez le pouvoir de commander votre espace sacré par votre intention et aucune autre entité qu’un membre de votre famille ne peut s’inviter si c’est ce que vous demandez.

 

 

Pour faire l’expérience de la présence de votre famille spirituelle plus facilement, il est préférable d’augmenter votre taux vibratoire en vous connectant aux fréquences universelles de la Source afin d’être en alignement et dans un état de calme intérieur.  Puis vous demandez à votre famille spirituelle de vous faire sentir sa présence.  Certains verront clairement les images et les formes des membres de leur famille, d’autres pourront entendre certains mots et d’autres pourront simplement ressentir clairement leur présence sous la forme d’un manteau d’amour inconditionnel les enveloppant tendrement d’une façon qu’il n’est pas possible d’interpréter faussement.  Puis avec le temps, vous apprendrez à reconnaître leur présence autour de vous et à être capable de demander leur aide pour les petites comme pour les grandes choses.

 

 

La première fois que j’ai ressenti la présence des membres de ma famille spirituelle, le sentiment d’amour inconditionnel et d’appréciation était tellement immense qu’il était presqu’impossible à soutenir et cela m’a profondément émue et touchée.  Il suffit d’avoir une telle expérience une seule fois pour qu’il soit impossible de l’oublier ou de l’ignorer.  Vous savez alors, hors de tout doute, que votre famille spirituelle est toujours à vos côtés, même si vous n’en ressentez pas toujours la présence de façon consciente.  L’important est de savoir que votre famille est constamment avec vous et autour de vous et vous ne devez pas hésiter pas à demander son aide.

 

 

Voici un exercice guidé vous aidant à augmenter vos vibrations et à faire le calme intérieur.  Servez-vous de cet exercice et lorsque vous êtes bien centrés et calme, demandez à votre famille spirituelle de vous faire sentir sa présence.  Ou encore, vous pouvez demander à recevoir un message, soyez attentifs à ce qui se passe. Voyez-vous quelque chose, avez-vous des sensations inhabituelles?  Plus vous ferez cet exercice avec un pur désir d’entrer en contact avec les membres de votre famille, plus vous serez en mesure d’en ressentir la présence et d’en comprendre les messages.  Amusez-vous à expérimentez!

 

http://lapressegalactique.net/2013/05/10/a-la-rencontre-de-votre-famille-spirituelle/

 

 

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 09:19

00 NOUVEAU MEDITATION

 

Comme nous l’avons vu précédemment, vous êtes formés de deux aspects principaux appelés le moi humain et le Moi universel.  Chacun de ces aspects possède son ADN propre, vous avez donc un ADN humain et un ADN divin ou universel.  Pour vous incarner sur Terre dans un corps physique, vous naissez dans une famille.  Vous avez des parents et possiblement des frères et des sœurs, ainsi qu’une famille plus étendue comprenant les grands-parents et autres ancêtres, les oncles, tantes, cousins et cousines.  Petite ou grande, que vous la connaissiez ou pas, cette famille demeure la vôtre durant toute votre vie terrestre.

 

 

Il en va de même pour votre Moi universel.  Lorsque vous avez été originellement créés, vous avez été créés avec certaines composantes qui définissent votre type d’être : la masse de votre conscience, votre lignée spirituelle ainsi que votre forme.  Chaque type d’être occupe une fonction bien précise dans l’organisation de l’univers et la notion d’hiérarchie n’existe pas; c’est un concept humain de créer des inégalités en croyant que quelque chose ou quelqu’un est plus important qu’un autre.  Par exemple, certains êtres de lumière sont créés avec une conscience universelle et n’ont pas besoin de s’incarner dans un corps physique pour que leur conscience puisse grandir.  D’autres êtres, tels les êtres évolutionnaires que sont les humains, ont été créés selon une formule qui dit qu’ils doivent s’incarner dans un corps physique pour parfaire leur évolution afin de parvenir à élargir leur conscience au niveau universel.  Il y a d’innombrables types d’êtres et chacun joue un rôle essentiel dans la création.

 

 

Tous, sans exception, font partie d’une lignée ou famille spirituelle.  Notre parent spirituel est le Créateur Divin, au centre de notre univers et il nous a créés selon une formule particulière.  En même temps que vous, ont été créés de nombreux autres êtres du même type qui forment alors votre famille spirituelle.  Lorsque vous décidez de vous incarner dans un corps physique, votre famille vous accompagne toujours.  Des membres de votre famille sont présents à différents endroits (planétaire, galactique ou universel) afin de vous guider lors de votre incarnation terrestre.

 

 

Comme vous avez perdu votre connexion avec votre Moi universel, vous avez également perdu le lien avec votre famille spirituelle.  C’est pourquoi vous avez souvent le sentiment d’être seul et isolé cependant ce n’est pas votre nature originelle.  Et ce vague souvenir de qui vous êtes vraiment, de votre essence originelle, qui est en unité avec le Créateur et votre lignée spirituelle, vous fait souffrir du sentiment d’être coupé de quelque chose d’important.  Vous cherchez constamment à recréer ce lien à l’extérieur de vous, dans vos relations humaines.

 

 

Cependant, lorsque vous arrivez à vous relier de nouveau à votre Moi universel, non seulement vous retrouvez votre unité intérieure, mais il devient alors possible de ressentir la présence de votre famille spirituelle autour de vous et de lui laisser la possibilité de vous assister et vous guider dans votre vie terrestre.  Vous pouvez alors consciemment poser des questions et demander de l’aide à votre famille spirituelle dont les membres sont la plupart du temps vos véritables guides spirituels.  Les réponses vous parviendront de diverses manières.  Pour ceux qui sont plus sensitifs, les réponses peuvent parvenir d’une façon directe, en entendant les voix de vos guides ou en voyant des images, des symboles ou par une claire intuition au niveau du cœur, etc.  Pour d’autres, les réponses viennent constamment à travers des synchronicités et des signes, dans les paroles d’une émission entendue à la radio ou dans un livre, par une nouvelle rencontre et ainsi de suite.

 A mardi pour la fin de ce texte inspirant.

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:49

00 PORTES DE LA SAGESSE

Je suis navrée, j'ai oublié la suite de ce texte , le voici.

 

 

ACCEPTE-TOI TOI-MÊME ! 

 

 

Le prince s’étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu’il avait franchi la porte la première fois dans l’autre sens.

 

 

« Quand on combat on devient aveugle » se dit-il. Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu’il avait rejeté et combattu en lui ; ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ces vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s’aimer lui même sans plus se comparer, se juger, se blâmer.

 

 

Une fois de plus, il rencontra de nouveau le Vieux Sage qui lui demanda :

« Qu’as-tu appris sur ton chemin ? »

- J’ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c’est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J’ai appris à m’accepter moi-même, totalement, inconditionnellement.

- C’est bien, dit le Vieil Homme, c’est la Première Sagesse. Maintenant tu peux passer la troisième porte.

 

 

A peine arrivé de l’autre côté, le Prince aperçut de loin la face arrière de la seconde porte et y lut :

 

ACCEPTE LES AUTRES !

 

 

Tout autour de lui, il reconnut les personnes qu’il avait côtoyées dans sa vie. Celles qu’il avait aimées comme celles qu’il avait détestées. Celles qu’il avait soutenues et celles qu’il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections, leurs défauts, ce qui autrefois l’avait tellement gêné et contre quoi il s’était battu.

 

 

Il rencontra à nouveau le Vieux Sage :

« Qu’as-tu appris sur le chemin ? »

- J’ai appris, répondit le Prince qu’en étant en accord avec moi-même, je n’avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d’eux. J’ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement.

- C’est bien, répondit le Vieux Sage. C’est la seconde sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte

 

Arrivé de l’autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut :

 

ACCEPTE LE MONDE !

 

« Curieux se dit-il, que je n’ai pas vu cette inscription la première fois ! » Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu’il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l’éclat et la beauté de toute chose, par sa perfection. C’était pourtant le même monde qu’autrefois !!! Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ?

 

 

Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

« Qu’as-tu appris sur le chemin ? »

- J’ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui n’est ni triste ni gai. Il est là. Il existe, c’est tout. Ce n’était pas le monde qui me troublait, mais l’idée que je m’en faisais. J’ai appris à accepter le monde sans le juger, totalement, inconditionnellement.

- C’est la Troisième Sagesse, dit le Vieil Homme, te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le monde.

 

 

Un profond sentiment de paix de sérénité de plénitude envahit le Prince.

- Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier Seuil, dit le Vieux Sage, celui du passage du Silence à la Plénitude du Silence.

Et le Vieil Homme disparut.

 

 

Auteur : Anonyme. Texte Recueilli Par Jean-yves Bounamou

 

 

http://www.choix-realite.org/7117/lhistoire-des-trois-portes

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 08:55

 

 

 00 SUIS TON DESTIN OU IL TE MENE

 

 

Il y a des moments dans la vie où tu prends

conscience que si tu ne bouges pas tu resteras toujours au même point. Tu te rends comptes que si tu tombes et que tu restes à terre, la vie continuera sans toi.

 

 

Les circonstances de la vie ne sont pas toujours ce que tu souhaiterais qu’elles soient. La direction de la vie ne va pas nécessairement dans celle que tu escomptais. Sans pouvoir la comprendre, tu peux parfois être mené dans différentes directions que tu n’avais jamais imaginées, rêvées ou prévues. Toutefois, si tu ne t’étais jamais efforcé de choisir une voie…ni essayé de réaliser tes rêves, tu n’aurais alors peut-être aucune direction du tout.

 

 

Plutôt que de te demander quelle direction a pris ta vie ou te poser des questions à ce sujet, accepte le fait qu’une voie s’ouvre maintenant…devant toi. Débarrasse-toi des « pourquoi » et des « si seulement » pour éliminer toute confusion. Ce qui est arrivé, c’est du passé. Ce qui est, voilà ce qui est important. Le passé n’est qu’un bref instant. L’avenir ne s’est pas encore réalisé, mais le présent est là.

 

 

Poursuis ton chemin pas à pas avec courage, foi et détermination. Garde ta tête haute et cible tes rêves vers les étoiles. Bientôt, tes pas deviendront fermes et ta position redeviendra solide. Une voie que tu n’avais jamais imaginée deviendra la direction la plu agréable que tu aies jamais espéré suivre.

 

 

Garde confiance en toi-même et engage-toi dans ta nouvelle voie. Tu la trouveras magnifique, spectaculaire et t’apercevras qu’elle dépasse ton imagination la plus extraordinaire.

 

                                             Vicki Silvers

 

http://www.frizou.org/textes/14/61-destin.html

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 10:44

00 A PROPOS DU VOYAGE ASTRAL

 

Dans la littérature ésotérique, il est fait assez souvent référence à une pratique désignée sous le nom de « voyage astral ». En quoi consiste-t-elle ? Telle qu’elle est présentée dans les écrits qui s’y réfèrent, cette pratique consiste à sortir en conscience de son corps physique et à se déplacer dans l’espace au moyen du plan astral. Toute personne qui y parvient se rendrait ainsi en des lieux très éloignés de l’endroit où elle se trouve physiquement, et percevrait tout ce qui s’y déroule, avec autant d’acuité que si elle y était réellement.

 

            

Une telle chose est-elle vraiment possible ? La réponse est « oui ». Le voyage astral fait d’ailleurs partie des pratiques enseignées dans l’un des degrés de l’A.M.O.R.C., sous le nom de « projection psychique ». Sans entrer dans les détails, elle est fondée sur le fait que tout être humain possède en lui un corps psychique, lequel peut être projeté hors du corps physique. Grâce à une telle projection, il est effectivement possible de « voir » et «  d’entendre  » ce qui se passe à l’endroit où l’on se trouve psychiquement. Cela étant, une telle faculté est très difficile à maîtriser, même partiellement.

 

 

Une mise en garde me semble nécessaire en relation avec le voyage astral. Contrairement à ce que certains prétendent, cette faculté ne permet pas de transcender le temps et, par exemple, de se projeter en Israël à l’époque où vivait Jésus, et de « voir » comment il vivait, prêchait, etc. Lorsqu’on la maîtrise parfaitement, on peut uniquement s’affranchir de l’espace. Aussi, prenons un exemple : en admettant que vous vous projetiez aujourd’hui dans tel quartier de Jérusalem à telle heure, vous percevrez psychiquement ce qui s’y déroule aujourd’hui à la même heure, et non ce qui s’y déroulait hier, il y a une semaine, un an, un siècle, etc.

 

 

Certes, il est possible de remonter en conscience dans le temps, au moyen, non pas de la projection psychique, mais d’une autre faculté connue des Rosicruciens sous le nom d’« harmonisation akashique ». En effet, l’univers ne se limite pas à un ensemble de galaxies, de soleils, de planètes et astres divers. Il est imprégné d’une Conscience (universelle) qui possède un attribut : la Mémoire (universelle), appelée également « Archives akashiques » dans la tradition orientale. Or, cette Mémoire universelle contient le passé, non seulement de l’univers, mais également de la Terre et de l’humanité. Quiconque parvient à s’harmoniser avec elle peut donc avoir accès à ce passé. Comme la projection psychique, l’harmonisation akashique est une pratique très difficile à maîtriser.

 

 

S’il est un fait que l’enseignement rosicrucien intègre des pratiques comme la projection psychique, l’harmonisation akashique, la vibroturgie, la télékinésie, la radiesthésie, etc., n’en déduisez surtout pas que ces pratiques, que certains qualifieraient d’occultes, de parapsychologiques, d’extrasensorielles, etc., constituent l’essentiel de cet enseignement ; elles n’en représentent qu’une petite partie, et pas la plus importante. En effet, le but fondamental du rosicrucianisme n’est pas d’acquérir des “pouvoirs” psychiques ou autres, mais de mieux se connaître soi-même, de mieux comprendre le sens profond de l’existence, et de mieux maîtriser sa vie. En un mot, la quête rosicrucienne est avant tout philosophique.

 

                                                                                     

Serge Toussaint                                                                                   

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-du-voyage-astral/

Repost 0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 08:47

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

La grande majorité de nos problèmes prennent beaucoup plus de place qu’ils ne le devraient en réalité.

Si vous revenez dix ans en arrière, combien de vos peurs se sont concrétisées ?

 Combien de choses que vous aviez imaginées se sont produites ?

Très peu, n’est-ce pas ? Il est très difficile de prévoir l’avenir et très souvent, rien ne se passe comme nous l’avions imaginé.

 

 

Ce que nous redoutions tant n’est jamais arrivé et des événements que nous n’attendions pas du tout se sont produits, indépendamment de notre volonté.

 

 

La question est : puisqu’il est très difficile de savoir ce qui se produira, à quoi cela sert-il de se faire du souci ?

 

 

Partez du principe que 95% de vos peurs actuelles ne se produiront jamais.

 Le simple fait d’en prendre conscience devrait vous aider à lâcher prise.

 

 

La plupart du temps, votre esprit est accaparé par des

fantômes et le plus incroyable, c’est que même avec l’expérience, nous n’en tirons que très peu de leçons et reproduisons les mêmes erreurs.

 

 

Lorsqu’un problème m’accapare, je fais le chemin inverse : je me projette dans 10 ans.

Cela suffit en général pour me faire prendre conscience que, compte tenu du temps, un problème ne peut en fait pas vraiment exister…

Dans 10 ans, ce qui vous prend la tête aujourd’hui vous paraîtra totalement insignifiant.

Je répète, dans 10 ans, ce qui vous prend la tête aujourd’hui vous paraîtra totalement insignifiant.

 

 

Ce sont nos peurs, nos attachements, nos résistances aux changements qui créent la souffrance. Si vous

viviez dans la confiance, tous vos soucis s’envoleraient en une fraction de seconde !

 

Vous comprendriez intérieurement que sans essayer de manipuler la vie et en laissant toute chose se déployer naturellement, tout arrive en fait à point nommé.

 

 

La plus grande difficulté est d’arriver à croire cela et de faire confiance.

La confiance est la clé qui permet de tout lâcher, en premier lieu vos tensions.

 La confiance vous fait poser des actes justes au bon moment car vous n’agissez plus par conditionnement, mais à partir de votre être.

 

 

Le mental adore les problèmes.

 

 En fait, il ne peut survivre que s’il y a des problèmes. Comme s’il jouait à faire des mots croisés, le mental cherche son occupation et s’ennuie très vite sans problème.

Il en fabrique donc sans cesse et vous vole une énergie considérable pour y arriver.

 

 

La solution consiste donc à vous rendre compte de la supercherie.

Mettez votre mental sur « off », cessez d’écouter son bavardage incessant et vivez dans l’instant présent qui lui, n’a aucune exigence.

 

— Fabrice Béal / Blog Méthode Coué

« Il n’y a rien qui soit entièrement en notre pouvoir, sinon nos pensées. »

 

www.lapetitedouceur.org


 

 

Repost 0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 01:26

0 FLEUR ET CAILLOUX

 

Dire adieu à l'hiver froid, le cœur tumultueux est rempli de vent passionnant

 

 

 

 


Le silence de l'air est rompu avec les murmures mélodieux, le parfum des roses a pris ses ailes pour les plus éloignés pins reach. The sont les leurs têtes lancer une vague de résonance, rien n'est encore, tout dans la nature est en compétition pour présenter son meilleur pour accueillir le printemps.

 

 

 

 

Nightingale est saut de jardin en jardin, la messagerie chaque fleur pour les jours à venir joyeux, la cacophonie se fait l'écho dans la vallée, un appel à tous réveil de l'hiver en hibernation., Les abeilles sont ourlets autour des gorges de chêne d'attente tous les bourgeons à fleurir, premier rayon de soleil a chuté dans la cour, donner de la chaleur au cœur frissonna.

 

 

 

 

La nature a plié sa couette de brume, de petits nuages f​​ont éclatés ses larmes, et le ciel est bleu immaculé faire un voyage gratuit pour l'obstacle brillant dim. La légère brise adverse, ce qui rend les cours d'eau pour retenir son souffle;. Les ondulations dans les étangs ne sont pas s'arrêter pour atteindre ses rives Toute l'existence est habillé dans des vêtements colorés; s'apprête à jouir de la foire de printemps.

 

 

 

 

 

Le bonheur du bonheur se répand du cœur de chacun, se sentent comme à l'arrestation au printemps dans notre nid, la terre mère O ', nous prions tous pour étendre votre compassion, que chaque jour est un jour de printemps autour de l'année, Nightingale ne veux pas désespérer dans l'automne solitude, ni de lotus aura un visage encore, ni un oiseau aura un sentiment desséchée. Le visage de tout le monde sera joyeuse comme une fleur épanouie sur les lèvres de la beauté brillera jamais comme des pétales de rose .

 

 

 

Santosh Sharma

 

 

 

 

Michel d' AMBOISE   (14??-15??)

 

 

 

 

Repost 0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 09:35

 

00 PORTES DE LA SAGESSE

Un roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent.

Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l’envoya auprès d’un vieux sage.

 

« Eclaire-moi sur le sentier de la Vie » demanda le Prince.

 

 

Mes paroles s’évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant, je veux bien te donner quelques indications : sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d’elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t’en détourner, car tu seras condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t’en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton cœur et dans ta chair. Vas maintenant. Suis cette route droit devant toi. Le Vieux Sage disparut et le Prince s’engagea sur le chemin de la Vie. Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire :

 

CHANGE LE MONDE !

 

 

« C’était bien là mon intention, pensa le prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d’autres ne me conviennent pas ». Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre à conquérir, à modeler la réalité selon son désir.

 

 

Il y trouva le plaisir et l’ivresse du conquérant, mais pas l’apaisement du cœur.

Il réussit à changer certaines choses, mais beaucoup d’autres lui résistèrent.

 

 

Bien des années passèrent. Un jour il rencontra le vieux Sage qui lui demanda : « Qu’as-tu appris sur ton chemin ? »

- J’ai appris, répondit le prince à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m’échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n’en dépend pas.

- C’est bien, répondit le Vieil Homme, utilises tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublies ce qui échappe à ton emprise. Et il disparut.

 

 

Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire :

 

CHANGE LES AUTRES !

 

« C’était bien là mon intention, pensa-t-il, les autres sont sources de plaisir, de joie et de satisfaction, mais aussi de douleur, d’amertume et de frustration ».

Et il s’insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts.

Ce fut là son deuxième combat.

 

 

Bien des années passèrent. Un jour alors qu’il méditait sur l’utilité de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

« Qu’as-tu appris sur ton chemin ? »

- J’ai appris, répondit le prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n’en sont que le révélateur ou l’occasion. C’est en moi que prennent racines toutes ces choses.

 

 

- Tu as raison, dit le sage, par ce qu’ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi- même. Sois reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers ceux qui font naître en toi souffrance et frustration, car à travers eux la vie t’enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir. Et le Vieil Homme disparut.

 

 

Peu après le Prince arriva devant la porte où figurait ces mots :

 

CHANGE-TOI TOI-MÊME !

 

« Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c’est bien ce qui me reste à faire, se dit-il ».Et il entama son troisième combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal.

 

 

Après bien des années de ce combat où il connut quelques succès, mais aussi des échecs et des résistances, le Prince rencontra le Vieux Sage qui lui demanda : « Qu’as-tu appris sur le chemin ? »

- J’ai appris, répondit le prince, qu’il y a en nous des choses qu’on peut améliorer, d’autres qui nous résistent et qu’on n’arrive pas à briser.

- C’est bien, dit le sage.

- Oui, poursuivit le prince, mais je commence à être las de me battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J’ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise.

- C’est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d’aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru. Et il disparut.

http://www.choix-realite.org/7117/lhistoire-des-trois-portes

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 09:03

 


 

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

« J'ai toujours eu comme principe que la vie est une grande école. Les leçons que nous avons à apprendre sont parfois fort amères. On blâme alors les événements, les personnes, les rendant responsables de tous nos malheurs. Et si plutôt, on considérait chacun comme un « professeur de vie », placé sur notre route pour nous aider à faire certaines prises de conscience... »

 

 

Le premier principe : « Quiconque vous rencontrez est la bonne personne. »

 

Ceci signifie que personne n’arrive dans notre vie par hasard. Tout personne près de nous, toute personne avec qui nous rentrons en contact, est là pour nous enseigner quelque chose ou pour nous aider à améliorer une situation présente.

 

 

 

Le second principe : « Peu importe ce qui est arrivé, c’est la seule chose qui pouvait arriver. »

 

Rien, absolument rien de ce que nous avons expérimenté n’aurait dû être autre chose. Il n’y a pas de « si seulement j’avais agi différemment, ça aurait été différent. » Non. Ce qui s’est passé est la seule chose qui aurait pu et a dû prendre place dans notre vie pour apprendre la leçon et avancer. Chacune des circonstances de notre vie est absolument parfaite, même si cela défie notre compréhension et notre ego.

 

Le troisième principe : « Chaque moment est le bon moment. »

 

Toute chose commence exactement au bon moment, ni trop tôt, ni trop tard. Quand nous sommes prêts pour quelque chose de nouveau dans notre vie, c’est là, prêt à débuter.

 

Quatrième et dernier principe : « Ce qui est terminé est terminé. »

 

C’est simple. Lorsque quelque chose se termine dans notre vie, c’est que l’expérience nous a permis d’évoluer et de nous enrichir. Elle n’a donc plus d’utilité, il vaut mieux lâcher prise et avancer.

 

Soyez bon pour vous-même. Aimez de tout votre être. Soyez toujours heureux.

 

  « La sagesse de la vie est toujours plus profonde et plus large que la sagesse des hommes. »

Maxime Gorki 

  

« Même un flocon de neige ne tombe accidentellement au mauvais endroit. »

                   00 POUR LA SPIRITUALITE INDIENNE


 

 

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-les-4-principes-de-la-spiritualite-indienne-122827117.htm

 


 

 


 

Repost 0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 09:30

00 A PROPOS DES EPREUVES

 

Comme chacun sait, la vie comporte des vicissitudes et des épreuves. Aucun être humain, quels que soient sa nationalité, son rang social, ses croyances religieuses, ses opinions politiques, n’est épargné. Vous-même, qui lisez ces quelques lignes, en avez certainement connues et en connaissez : problèmes familiaux, professionnels, matériels, de santé… Autant de difficultés et de soucis, voire d’angoisses, qui empêchent d’être sereins et pleinement heureux. Que nous le voulions ou non, la vie n’est pas “un long fleuve tranquille”. Pour nombre d’individus, elle s’apparente souvent à un torrent, avec heureusement des périodes d’accalmies, durant lesquelles les eaux prennent un cours moins agité.

 

 

 En relation avec une épreuve particulièrement pénible, on entend assez souvent dire : « Mais qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cela ? » Cette interrogation exprime le fait que l’on a alors tendance à rechercher la cause de cette épreuve et à faire un lien entre elle et notre comportement. Il est vrai que la plupart de celles que nous rencontrons sont dues à des mauvais choix de notre part. Parfois nous le savons, parfois nous l’ignorons. A titre d’exemple, une personne qui fume trop ne peut s’étonner d’avoir un jour un cancer des poumons. En revanche, une personne atteinte d’une maladie génétique ne se sent pas responsable de cette maladie et peut même éprouver un sentiment d’injustice.

 

 

D’un point de vue rosicrucien, toute épreuve qui engage notre responsabilité est dite karmique, en ce sens qu’elle est l’effet d’une cause que nous-mêmes avons générée par une mauvaise application de notre libre arbitre. Quant aux épreuves que nous rencontrons “sans les avoir méritées”, elles résultent, non pas de notre karma, mais du fait qu’il est impossible de vivre sur Terre sans être confronté à des difficultés et des problèmes divers. Par ailleurs, le fait de vivre en société nous confronte aux autres, de sorte qu’il nous arrive de subir les effets de leur mauvais comportement. Même les plus grands sages n’ont pas été épargnés : Jésus a été crucifié, Socrate condamné à boire de la ciguë, Gandhi assassiné, etc.

 

 

 Comment savoir si une épreuve est karmique ou non ? La première chose à faire consiste à nous analyser, afin de voir s’il y a un lien entre cette épreuve et notre comportement. Si c’est le cas, il faut en changer, de manière à mettre fin à la cause du problème auquel nous sommes confrontés. Si, après mûre réflexion et même méditation, nous ne parvenons pas à comprendre en quoi nous en sommes à quelque degré que ce soit responsables, il ne faut pas spéculer davantage, d’autant que certaines épreuves peuvent avoir leur origine dans notre vie antérieure.

 

 

 Qu’une épreuve soit karmique ou non, le meilleur moyen de la « gérer » consiste à l’affronter, en ayant à l’esprit qu’elle est une opportunité d’exprimer ce qu’il y a de meilleur en nous en termes de courage, de volonté, de persévérance, de confiance, de patience, etc. Mieux encore, nous devons partir du principe qu’elle est un moyen de nous transcender et d’acquérir des leçons utiles à notre évolution. En outre, l’école de la vie est ainsi faite que tout individu dispose généralement de la force intérieure voulue pour surmonter les épreuves auxquelles il est confronté à un moment ou à un autre de son existence.

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-epreuves/

Repost 0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog