Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 10:19

A propos des quatre éléments

 

Nul doute que vous connaissez les quatre éléments que sont la terre, l’air, l’eau et le feu. Dans leur expression courante, ils correspondent aux quatre grandes manifestations que l’on trouve dans la nature : la terre correspond au sol et à tous les minéraux qui le composent ; l’air au fluide éthéré qui remplit l’atmosphère ; l’eau aux rivières, aux fleuves, aux mers, aux océans, etc. ; le feu au Soleil qui nous éclaire et nous réchauffe, mais également aux éclairs qui zèbrent le ciel lorsqu’il y a des orages ou aux flammes qui consument telle plaine asséchée. En fait, c’est la combinaison harmonieuse de ces quatre éléments qui rend la vie possible sur Terre.

 

 

L’existence des quatre éléments et le rôle qu’ils jouent dans la nature, l’univers et même la Création dans son ensemble ont toujours intrigué les penseurs et les philosophes, notamment ceux de la Grèce antique. Pour Thalès, c’était l’eau le plus important ; pour Anaximène, c’était l’air ; pour Empédocle, c’était le feu… Cela étant, tous admettaient que ces quatre éléments provenaient d’une même essence invisible et intangible : la Quintessence. Et selon eux, cette Quintessence était une émanation de Dieu, qu’ils assimilaient à l’Essence primordiale d’où toute la Création a émané. Pythagore désignait cette Essence primordiale sous le nom de « Divine Tétraktys », qu’il représentait par la somme des quatre premiers nombres (et non pas chiffres) : 1 + 2 + 3 + 4 = 10, 10 étant appelé « Décade » par les Pythagoriciens.

 

 

Mais c’est Aristote qui poussa le plus loin l’étude des quatre éléments, et c’est à lui que nous devons la plupart des correspondances que la Tradition en général leur attribue : la terre : ouest, automne, froid et sec… ; l’air : est, printemps, chaud et humide… ; l’eau : nord, hiver, froid et humide ; le feu : sud, été, chaud et sec… De plus, il associa chacun d’eux à l’un de nos sens et les mit en relation avec les tempéraments qui s’expriment à travers l’être humain : terre : toucher, nerveux ; air : ouïe, sanguin ; eau : goût, lymphatique ; feu : vue, bilieux.

 

 

Beaucoup plus tard, dans l’Europe du Moyen-Âge, les alchimistes complétèrent ces correspondances, mais surtout les appliquèrent à l’Art royal. Sous leur influence, les quatre éléments, associés aux trois principes qu’étaient pour eux le soufre, le sel et le mercure, devinrent le fondement d’opérations subliminales ayant pour but, comme chacun sait, de transmuter les métaux vils, notamment le plomb et l’étain, en or. Ils les associaient également à chacune des quatre dimensions de l’être humain : la terre au corps physique, l’air au mental, l’eau à l’âme et le feu à l‘esprit. À leurs yeux, c’était le feu le plus important, car sans lui, aucune combustion n’était possible.

 

 

De leur côté, les Rosicruciens ont une double approche des quatre éléments. Sur le plan matériel, ils voient plutôt en eux les principes de base du monde terrestre, le mot « éléments » étant mieux approprié selon eux pour désigner les atomes, comme c’est le cas dans l’appellation « Tableau périodique des éléments », lequel regroupe tous les atomes qui ont été répertoriés et classés à ce jour. Sur le plan spirituel, ils les font correspondre aux quatre étapes majeures de l’initiation, depuis l’état de simple disciple, jusqu’à celui de Maître. Cette correspondance initiatique est étudiée en profondeur dans l’enseignement de l’A.M.O.R.C., mais je ne peux, dans le cadre de ce blog, en dire davantage…

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-quatre-elements/

 

 

 

 

 


Repost 0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 11:42

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

Cette petite voix est certainement très futée et experte dans l'art de vous faire sentir inadéquate... mais un simple changement d'approche vous permettra de la déjouer (note : j'ai dit simple, pas facile !).

 

 

Nous avons tous différents « parasites » dans notre esprit qui ont chacun leur salade à vendre. Il y a celui qui tente de nous protéger des échecs possibles en nous convainquant de ne rien changer ; celui qui croit qu'on ne vaut rien et qui n'aime pas être contredit ; celui qui nous conditionne à être « parfait » (plutôt qu'à être simplement NOUS). Bref, un bien beau buffet... de vieilles salades défraîchies !

 

 

Même si vous avez le sentiment de ne pas avoir de pouvoir sur ces voix négatives, vous pouvez TOUJOURS choisir de les écouter ou non. La clé, c'est de les démasquer et de vous en distancer tout doucement. Si je dis « tout doucement», c'est parce qu'une attitude de combat ou de confrontation ne fera que les nourrir.

 

 

Ainsi, observez ces voix-parasites lorsqu'elles sont à l'œuvre, mais sans mordre aux hameçons qu'elles vous tendent.

 

 

Prenez note de leurs stratagèmes et remarquez comme elles sont répétitives et prévisibles !

 

 

Par le simple fait de les observer calmement, avec un certain détachement, vous créerez une distance nouvelle entre elles et vous. C'est dans cet « espace » que vous retrouverez votre pouvoir de choisir. D'ailleurs, un moyen amusant de vous détacher encore davantage de ces parasites indésirables est de leur donner des surnoms humoristiques. Lorsqu'ils se manifesteront, vous sourirez en coin et penserez : « Ah, tiens donc, c'est XX qui essaie encore de me faire sentir coupable » ou « Encore YY qui veut me donner la trouille ! ».

 

 

Trucs de coach…

 

 

Dès qu'une pensée négative surgit dans votre esprit, dites-vous STOP ! Puis prenez 30 secondes pour vous recentrer et pour la remplacer par une affirmation positive et stimulante. Vous aurez à fournir un effort au début, mais après environ une semaine vous le ferez naturellement car vous aurez développé l'habitude d'être positive (oui, c'est vraiment d'une habitude à acquérir qu'il s’agit !)

 

 

Le but ultime de votre démarche est de reprendre la MAÎTRISE de vos pensées (bref, de pouvoir CHOISIR plutôt que d'être un pantin à la merci des « parasites »). Ainsi, vous pourrez décider, par exemple, de vivre votre culpabilité pendant quelques minutes, puis de passer à autre chose. Ce ne sera plus « tout ou rien », et vous aurez le contrôle.

 

 

Sandra Nouzille - Passion en action

 

 

 

 

 

Repost 0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:37

 

 

 

Chacun devrait convenir que nous vivons dans un monde de plus en plus bruyant, notamment dans les grandes villes et les grands centres urbains. Les voitures, les “deux roues” motorisées, les avions, les trains, les engins en tous genres, autant de causes diverses à l’origine du bruit qui règne aux quatre coins de notre planète. De très nombreuses personnes en souffrent, au point de faire des dépressions ou d’être affectées par des troubles aussi pénalisants que l’insomnie, l’irritabilité et autres formes de stress. Certains médecins considèrent que le bruit est un véritable fléau pour l’humanité, et qu’il est devenu urgent de prendre les mesures qui s’imposent dans ce domaine.

 

 

Alors que le bon sens voudrait que l’on recherche le silence où et quand cela est possible, nombre d’individus, notamment parmi les jeunes, se rajoutent du bruit dans leur vie privée : concerts de musique ou de pseudo-musique dépassant largement en décibels ce que l’oreille humaine peut entendre sans être agressée, “baladeurs” réglés beaucoup trop fortement, etc. Une anecdote à ce propos : Un jour où je me promenais en forêt, j’ai croisé un groupe d’adolescents qui marchaient sur un sentier. Tous avaient un “baladeur” et semblaient coupés non seulement des autres, mais également du paysage environnant et du chant des oiseaux. J’avoue qu’en les voyant ainsi, j’ai ressenti une certaine tristesse mêlée de compassion. À tort peut-être, j’ai eu le sentiment qu’ils n’étaient pas heureux.

 

 

Sans parler du bruit en tant que tel, vous avez certainement remarqué que très peu de personnes s’accordent des périodes de silence chez elles. Si elles ne discutent pas avec un proche, elles parlent au téléphone, écoutent la radio, regardent la télévision, surfent sur Internet, etc. Autrement dit, elles s’occupent de telle sorte qu’elles se coupent d’elles-mêmes et donnent le sentiment de refuser tout « vide » dans leur vie quotidienne, au point d’en “boucher” systématiquement les “trous”. Ce faisant, elles se privent d’une grande source de bien-être : l’introspection.

 

 

Il est un fait que la société actuelle sollicite de plus en plus les sens objectifs, les fonctions cérébrales et les appétits physiques. Cette culture du « remplissage » a conduit de nombreuses personnes à privilégier l’aspect matériel de la vie au détriment de sa dimension spirituelle. Autrement dit, elle les a rendues de plus en plus matérialistes et les a éloignées de leur âme. Or, de quoi a-t-elle besoin pour son épanouissement ? De moments de silence. C’est ce qui explique pourquoi tous les sages du passé en ont fait un élément essentiel de leur enseignement.

 

 

Que faire pour procurer à notre âme le silence dont elle a besoin pour s’épanouir ? Prendre le temps, régulièrement, de s’intérioriser, de méditer, de ne pas parler inutilement, de se promener dans la nature, etc. C’est ce que font les Rose-Croix en application de leur philosophie. Si la majorité des gens le faisaient, non seulement ils se sentiraient beaucoup mieux, mais le monde dans son ensemble serait également plus calme et plus paisible. J’ajouterai que la meilleure alliée du silence est la spiritualité, car, précisément, elle est fondée sur le désir de communier avec l’âme qui est en nous. Pour cela, il faut savoir se mettre à son écoute, ce qui est impossible dans le bruit, le tumulte et l’agitation.

 

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-du-silence/

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 09:13

00 LA PEUR DE PERDRE SON IDENTITE SA PERSONNALITE SON EGO

 

 

 

Ce qui est sûre également, c’est qu’il ne pousse pas des canaux ou médiums comme des champignons et que cette faculté ne s’apprend pas, ne s’initie pas. Les canaux qui canalisent La Lumière, sont choisis par Nous et cela bien avant leur incarnation : c’est une sorte de contrat d’incarnation qui est mis en place. N’oubliez pas que l’Ombre possède les mêmes outils que La Lumière, il lui est donc possible de fabriquer des « similis canaux » à sa guise, en violant le libre arbitre de l’humain et en contrôlant la personne. C’est à cause d’outil comme le reiki, la transe que vous ouvrez les portes à des entités de l’astral, de l’Ombre et des Ténèbres ! C’est aussi, Nous qui décidons quand canaliser un humain et Nous qui décidons quoi dire à travers lui : ce n’est pas la volonté du canal de nous canaliser qui déclenche une intervention de Notre part.

 

 

Effectivement, Je possède le don d’ubiquité, c’est-à-dire la capacité de me démultiplier à l’infini, mais ce n’est pas une raison pour me voir dans toutes les canalisations qui portent Mon Nom ! Je rappelle que ce n’est ni dans la construction des phrases, ni dans la syntaxe qu’il faut Me chercher mais uniquement dans la Vibration présente ici.

 

 

Avec vos manies purement humaines de croire dur comme fer que Nous sommes à vos ordres. Pour ma part, je ne reçois d’ordre que de La Source elle-même, Je ne me soumets pas à la volonté des humains en ce qui concerne leur fantaisie. Je missionne lorsque cela est nécessaire parce que cela m’est demandé.

 

 

Ce qui est amusant pour Nous de constater c’est que dans les canalisations issues du mental humain ou de l’Ombre, vous prônez la vigilance et l’appel au discernement ! Vous criez au loup alors que ce n’est pas l’objectivité qui vous étouffe !

 

 

Vous humains n’avez plus depuis longtemps la notion réelle de discernement du chakra du cœur, c’est un fait. Nous avons compris effectivement que le poids de vos croyances et les illusions orchestrées par l’Ombre ont masqué cet outil de mesure qu’est le discernement par le chakra du cœur. Discerner ne veut pas dire réfléchir avec sa tête mais cela veut dire ressentir avec son chakra du cœur. Vous pouvez vous en rendre compte dans vos vies quotidiennes, combien d’entre vous se font avoir par les manipulations de l’Ombre ?

Bien trop à Notre avis !

 

 

Si vous aviez votre discernement intact vous seriez de véritables radars sur pattes et vous ne vous laisseriez pas séduire ni avoir par l’Ombre.

 

 

Je ne suis pas un fervent défenseur des écrits religieux car comme je l’ai déjà dit, la religion n’a été qu’un outil pour l’humanité mais à partir du moment où ces écrits passent par une interprétation humaine cela fausse la valeur première. Toutefois, dans les écrits religieux il est mentionné toujours la même chose quelque soit la culture, l’Ombre vous fait croire que vous êtes des dieux, ce qui plait aux humains. L’Ombre vous fait miroiter monts et merveilles, elle ne cesse de vous caresser dans le sens du poil avec des flatteries qui ne réjouisse que votre égo d’humain. L’Ombre vous vend du rêve, elle se fiche des humains, son plaisir c’est de vous voir toujours succomber à elle. Elle sait utiliser les mots qui vous feront céder.

 

 

Prenons des exemples : Gabriel Archange a chassé Adam et Eve du jardin d’Eden parce qu’ils ont préféré écouter et se laisser séduire par le discours du Serpent.

 

 

Dans le désert, Satan est venu tenter l’homme Jésus, lui proposant la toute puissance alors qu’il était assoiffé, affamé, fatigué.

 

 

Ulysse a sauvé son équipage en leur demandant de se boucher les oreilles pour ne pas entendre le mélodieux, doux et séduisant chant des sirènes venues les attirer à elles pour les dévorer.

 

 

Si vous continuez d’écouter ceux qui vous promettent un bel avenir vous finirez comme les Anges déchus qui ont préféré et cru Lucifer lorsqu’Il a voulu les détourner de La Source à son propre profit.

 

 

Tout cela pour vous dire que tout ce qui brille n’est pas d’or, tout ce qui est doux n’est pas angélique, les apparences sont bien souvent trompeuses alors attention ! Vous comprenez, il y a toujours cette même stratégie de la part de l’Ombre, c’est cette vicieuse tentation par la flatterie.

 

 

Alors certes votre libre arbitre vous protège un certain temps mais je vous conseille de l’utiliser à bon escient si vous ne voulez pas avoir de désagréables surprises lorsque votre incarnation sera terminée et que vous rentrerez là où votre fréquence vibratoire vous mènera à votre mort.

 

 

Sachez que c’est comme si vous vous auto-punissiez puisque aucune Entité de Lumière ne vous jugera à votre mort. Votre fréquence vibratoire obtenue sera l’unique critère de votre élévation, de votre stagnation ou de votre dévaluation. Vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même et refaire des cycles de vie parce que vous aurez négligé votre fréquence. Ce qui est un processus naturel pour les âmes. A la différence des Avatars qui ne font que réintégrer leur Entité à la fin de leur mission de vie.

 

 

Sachez aussi que si j’interviens ici de cette façon, c’est uniquement par considération envers l’humain, donc prenez mes interventions comme une marque d’Amour, et si Mon Amour Inconditionnel ne vous convient pas, vous êtes naturellement libre de choisir vos lectures et de vous laissez guider par ce que vous êtes en capacité vibratoire de suivre.

 

 

Sur Mes bonne paroles, je vous laisse comprendre Mes mots sans interprétation et pour ceux qui le souhaite, recevez Ma Vibration de Lumière.

Au revoir.


L’Archange Michaël.

 


Auteur : Charline

 

Source : CHARLINE.dumas.com


http://www.choix-realite.org/6790/canalisation-de-larchange-michael-du-230713-le-libre-arbitre

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 10:08

 

0 SUR LE CHEMIN DE L EVEIL DU COEUR

 

Je suis l’Archange Michaël.

 

Je viens vous parler du libre arbitre humain.

Le libre arbitre protège les humains des interventions des Guides de Lumière. En effet, ce fonctionnement inhérent à l’humain, fait que vous avez la possibilité de prendre ou de refuser nos aides, nos synchronicités. Je l’ai déjà dit, La Lumière respecte vos choix, respecte votre libre arbitre et ce n’est pas le cas de l’Ombre.

 

 

Attention, cernez bien la différence : l’Ombre (avec une Majuscule) c’est l’instrument des Ténèbres alors que la part d’ombre d’un humain (avec une minuscule) c’est une part de son inconscient. J’explique ceci car J’ai constaté la confusion dans vos esprits à ce sujet.

 

 

Le libre arbitre vous laisse carte blanche pour mener votre incarnation comme vous l’entendez, de vivre les expériences que vous souhaitez, quand vous le souhaitez. Je vous rappelle que vous êtes ici pour expérimenter la dualité ce qui implique un aspect dur, difficile, pas forcement agréable.

 

 

Sachez que La Source expérimente au travers chacun de vous par la même occasion c’est en cela que l’on peut dire que vous faites parti du tout. Tels des instruments vous enrichissez La Source par vos expériences de toutes sortes.

 

 

Vous avez beau avoir des pensées d’amour, vous avez beau tenter d’incarner un humain pleins d’intentions d’amour et de le rayonner cela se heurtera toujours au libre arbitre des autres. Vous ne pouvez pas vouloir pour les autres, vous ne pouvez pas changer les autres sous prétexte que vous vous pensez dans la justesse et pas eux. Sur votre plan, aimer ne suffit pas ! C’est toujours plus favorable à votre moral d’avoir des pensées d’amour plutôt que des pensées de haine mais cela ne déplace pas la montagne !

 

 

Les Guides de Lumière respectent donc vos décisions, vos envies, cela fait partie des conditions de votre challenge terrestre et cela fait parti de Nos Obligations envers les humains. Nous ne sommes pas à vos côtés pour faire à votre place mais pas non plus pour vous imposez quoi que se soit, ni pour vous soumettre à Notre Volonté.

 

 

D’ailleurs vous pouvez le remarquer, si Nous n’étions pas empêchés par votre libre arbitre, Nous n’aurions pas laissé l’humanité dégénérer ainsi !

Vous pouvez comprendre que si votre libre arbitre n’avait aucune valeur, La Lumière serait toute puissante sur Terre, pourtant vous pouvez constater tous les jours que ce n’est pas le cas.

 

 

Nous avons pour rôle de vous aider au quotidien uniquement parce que Gaïa elle-même nous l’a demandé et non pas parce que Nous sommes dans la dévotion pour les humains. Je vous rappelle une fois de plus que Vous avez besoin de Nous et non l’inverse, c’est ainsi, c’est l’ordre des choses et dans le respect des hiérarchies. Je rappelle que les hiérarchies sont déterminées par la vitesse de leur haute fréquence vibratoire. Ce qui bien sûr n’a rien à voir avec la fréquence vibratoire d’une âme.

 

 

A l’origine de l’humanité, vous n’aviez pas le libre arbitre pour fonctionnement, pour barrière naturelle, vous étiez bien moins coupés de Nous. Puis, des Entités de l’Univers ont proposé de modifier la donne concernant les humains, de corser un peu plus l’expérience terrestre, pour cela vous avez reçu le libre arbitre. C’est ce que vous pouvez nommer la modification de votre ADN. Sachez aussi, que Ces Entités Lumineuses qui ont voulu jouer aux apprentis sorciers et vous inculquer le libre arbitre humain, se présentent de plus en plus à vous lors des canalisations. Ces Entités accourent maintenant que l’humanité va droit dans le mur pour vous donner de bons conseils. Il y en a qui se reconnaitront !

 

 

Le libre arbitre est donc votre meilleure protection le temps de votre incarnation. Aussi je recommande aux médiums et canaux de faire attention lorsque vous utilisez Mon Nom pour rendre valables les élucubrations de votre mental. Et même si sur votre plan le ridicule ne tue pas, sur Notre plan nous savons formellement qui Nous canalise et qui usurpe Notre Identité au profit de l’Ombre. Alors osez plutôt signer de votre nom personnel lorsque vous souhaitez faire passer une de vos brillantes idées….

 

 

Il y a une multiplication massive de canaux qui n’en sont pas, c’est une fois de plus l’œuvre de l’Ombre afin de semer le trouble dans vos esprits, c’est un peu comme vouloir Me noyer dans la masse. Je vous rassure Ma Vibration est toujours intacte je n’ai pas été dissout par La Source comme j’ai pu l’entendre par des humains initiés… Initiés à quoi on se le demande ! Quelle aberration !

 

 

 

 

 

Suite et fin jeudi

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 09:35

À propos du bonheur

 

 

 

Sauf exception due généralement à des troubles psychologiques ou à des désordres mentaux, tous les êtres humains aspirent au bonheur, et ce, indépendamment de leur race, de leur nationalité, de leur culture, de leur religion s’ils en suivent une, etc. Cette aspiration semble innée en eux et les pousse à vivre et même à survivre, et ce, en dépit des difficultés, des vicissitudes et des épreuves de l’existence. En cela, le bonheur est indissociable de l’espoir, d’où l’adage « l’espoir fait vivre ».

 

 

Quoi qu’il en soit, il n’existe aucune “recette miracle“ pour connaître le bonheur. Cela dit, certains facteurs y contribuent : être en bonne santé, disposer d’un certain confort matériel, avoir suffisamment d’argent, aimer et être aimé, exercer une profession qui plaît, avoir une passion, se sentir utile aux autres, avoir des projets, etc., sont autant de conditions qui contribuent à rendre heureux. Il est à noter que leur ordre de priorité varie d’un individu à l’autre, car chacun diffère de par sa personnalité, son caractère, son tempérament et l’idée qu’il se fait de la vie en général.

 

 

Comme le montre la vie courante, il y a de nombreuses personnes qui ont la chance de réunir la plupart des conditions précitées et qui, pourtant, ne sont pas vraiment heureuses. Or, on constate qu’elles sont généralement athées, ce qui est naturellement leur droit, et qu’elles cherchent le bonheur dans les plaisirs purement matériels. De mon point de vue, elles ne le trouveront jamais, car l’être humain ne se limite pas à un corps physique doté d’une conscience cérébrale. Il possède également une âme qui aspire à des joies plus subtiles, de nature spirituelle.

 


À l’inverse, une personne qui se consacre uniquement à la spiritualité, au point de rejeter les plaisirs terrestres et de vivre en marge de la société, ne peut pas non plus être vraiment heureuse. Qu’elle en ait conscience ou non, il manque une dimension à sa vie, de sorte qu’une partie d’elle-même est insatisfaite. Vu sous cet angle, le bonheur réside dans un équilibre aussi parfait que possible entre ce qui contribue au bien-être du corps et ce qui contribue au bien-être de l’âme. Tel est d’ailleurs le fondement de la philosophie rosicrucienne, telle que les membres de l’A.M.O.R.C. s’efforcent de la vivre au quotidien.

 

 

Est-ce à dire qu’un bon équilibre entre le matériel et le spirituel est un gage de bonheur permanent ? Malheureusement, non. En effet, aucun être humain n’est à l’abri des difficultés et des épreuves inhérentes au monde terrestre. Aussi favorables que puissent être nos conditions de vie, il est donc impossible d’être heureux en permanence. En fait, nous ne pouvons que connaître des moments de bonheur, dont il faut profiter pleinement et qui sont autant de plaisirs et de joies qui nous font aimer la vie.

 

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-du-bonheur/

 

 

 

 

 

Repost 0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 08:57

 

En fait cet autre fait partie de toi, tu es Un. Apprendre à aimer cette part de soi, celui qui se laisse influencer, se laisse déranger, se laisse émouvoir, se laisse prendre au jeu.

 

Car avant tout ceci est un jeu, afin de bien comprendre l'autre soi, celui qui ne juge pas, qui ne condamne pas, qui élève, qui guérit, qui unifie, qui transcende TOUT au nom de l'Amour. Il est important d'aimer cette personnalité, cet Ego, car en sa présence, cela te permet de faire émerger la plus grande manifestation et concrétisation de la lumière, l'Amour véritable, l'amour pur, l'amour absolu.

 

Tu te rends compte qu'il est facile de l'aimer car tu sais maintenant que tout était un jeu pour juste faire émerger ta vraie nature divine, l'amour. Juste Être Amour.

 

Parole de Raphaël Juste Être-Amour


http://www.choix-realite.org/7357/apprend-a-aimer-cet-autre-toi

 

             0 NOUVELLE BARRE SEPARATION     

         

Le collier

         

Au fond d’un lac clair comme du cristal se trouvait un collier. Tout le monde pouvait le voir et nombreux étaient ceux qui plongeaient pour essayer de le prendre. Mais jamais personne n’y arrivait. Dès que quelqu’un arrivait au fond, le collier disparaissait. Pourtant, du bord du lac, on voyait très bien le bijou!

 


Un jour comme le maître passait par là, les gens lui demandèrent conseil. Il regarda dans l’eau et dit : « Le collier n’est pas au fond du lac. Ce que vous voyez n’en est que le reflet. » Les gens hochèrent la tête mais n’en étaient pas si sûrs.

Le maître leur montra sur la rive, un arbre dont les branches se penchaient au dessus de l’eau. A l’une des branches brillait un magnifique collier. Un oiseau l’avait trouvé en l’avait ensuite laissé là. Le maître leur dit encore ces mots:

 


« Comme vous ne dirigez pas votre regard vers le haut, vous ne voyez que le reflet de ce qui est au dessus de vous.

La vérité est toute proche, facile à atteindre. Ne vous laissez pas duper par ses reflets dans la matière qui ne sont qu’une illusion. Ouvrez plutôt les yeux et réveillez-vous. »

 

http://www.parolesdesagesse.fr/histoires-sensees/p002125/contes/le_collier

 

 

 


Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 09:48

 

 

 

 

 

Tout est perfection, c'est juste que nous l'avons oublié. À chacun de nous de se rappeler notre véritable essence divine, là où tout est amour et lumière dans la globalité de notre être. Tout est la création de l'Esprit, tout est perfection, tout est lumière. Ne pas le reconnaître, c'est vivre la dualité avec son propre Esprit.

 

 

 

 

 

Ainsi, l'être, l'âme fait son apprentissage dans le temple de l'Esprit de l'un à percevoir son propre reflet. Seul la sagesse lui permettra de transcender sa propre dualité, en fait il n'y a que l'Unité et l'Amour absolu. Percevoir autre choses, c'est voir la confusion dans l'Esprit, là où l'âme apprend à se libérer des illusions de la dualité, du bien ou du mal pour enfin vivre l'Unité dans l'Amour Absolu.

 

 

 

 

 

N'oublions pas qu'un corps sain dans un Esprit Saint est signe que l'Âme a retrouvé son Unité et que son temple, brille de la présence de l'Esprit de l'Un. Posez-vous cette question : Qu'Est-ce qu'il y a en dedans et en dehors de mon être ? Réponse : juste la lumière de l'Unité et de l'Amour absolu. Tout est lumière et Amour. Ne pas le reconnaître, c'est incarner la matière pour vivre l'apprentissage afin de faire son évolution pour atteindre la compréhension, la connaissance requise pour prendre conscience que tout est Un et lumière, que tout est amour.

 

 

 

 

 

 Ainsi, l'âme dans sa quête, apprend à se découvrir dans la matière, là où tout se vit dans l'ici et maintenant, passé, présent et futur ne sont qu'un moyen pour l'âme d'évoluer, car ainsi tout est orchestré pour vivre le parfait éveil sur sa véritable vérité qui est Lumière et Amour.

 

Par Raphaël Juste Être

 

 

 

 

 

Juste Être Ouvrez votre Cœur et gratitude et merci de votre contribution volontaire, tout Don est apprécié sur justeetre.blogspot.ca, cela fait plaisir de donner comme c'est un plaisir de recevoir. Un geste d'amour c'est se donner de l'amour à soi.

 

 

 

 

 

Juste Être dans la lumière de l'Un, tout et chacun évoluant tous ensemble dans le même vaisseau Père/Mère. Tu peux diffuser et ou partager tous mes textes, sans les couper ni les modifier. Je te demande juste de citer le nom de l'auteur Raphaël Juste Être Votre texte pour le lien ci...https://www.facebook.com/justeetre Prendre note que tous les messages de Raphaël Juste Être sont gratuits, un don de soi, un don du cœur...

 

 

Vivez l'Unité, l'Éveil, découvrir la lumière qui libère de la dualité. Bonjour à tous et à toutes, pour ceux et celles qui ont besoin d'aide, d'être écoutés, accompagnés et soutenus dans leur cheminement personnel et spirituel. justeetre@hotmail.com

 

 

 

Auteur : Raphaël Juste Être/régis Violette

 

 

 

http://www.choix-realite.org/7252/lumiere-et-amour-par-raphael-juste-etre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Micheline - dans TEXTES PHILOSOPHIQUES
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 09:14

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

C’est le soir de l’existence. Mais quand on y songe bien, vieillir, c’est aussi beau que naître. C’est même plus riche que naître. Naître, ce n’est qu’une promesse tandis que vieillir, c’est un accomplissement.

 

 

La vieillesse est la saison des récoltes, des moissons dorées et des blés mûrs. Si bien qu’on peut dire sans se tromper que les feux du soleil couchant sont aussi beaux que ceux du soleil levant.

 

 

D’autant plus que ce sont eux qui éclairent nos derniers pas sur la terre. C’est dans leur lueur qu’apparaît notre dernière vérité. Les dernières lumières du soleil couchant sont les premiers rayons de l’éternité. Et quand elles se projettent sur les dernières années de notre vie, alors on devient sage et on cesse d’être acteurs...

 

 

Nous cessons d’être des personnages de la « comédie aux cent actes divers » qu’est la vie, pour redevenir des personnes. Des personnes responsables de la qualité de leur fin de route. Des personnes mises en face de leur devoir terminal. Des personnes dont le dernier défi sur la terre est de transformer leur déclin physique en croissance morale.

 

 

Vieillir, c’est voir le monde par l’autre bout de la vie. Et alors, les perspectives ne sont plus les mêmes. Car à mesure qu’on s’approche de « l’autre monde», on se détache peu à peu des intérêts terrestres pour investir dans les valeurs éternelles. Celles qui, seules, peuvent combler l’immensité de notre espérance.

 

 

 — Doris Lussier (Petites douceurs pour le cœur, p. 94)

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-21793516.html

 

 

 

Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 09:04

Appel des Rose-Croix à la non-violence

 

À tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté

 

 

Comme chacun sait, nous vivons dans une société de plus en plus violente, et le nombre d’assassinats, de crimes et d’agressions en tous genres ne cesse d’augmenter, avec son lot de victimes et de familles meurtries. Pris dans la tourmente, les écoles, les collèges, les lycées, les facultés et les universités, qui par nature devraient être des lieux paisibles et sécurisants, sont désormais le théâtre d’une violence quasi quotidienne, qui va du harcèlement au crime, en passant par le racket.

 

 

Malgré l’évidence du constat, certains idéologues continuent à dire que la société actuelle n’est pas plus violente qu’il y a quelques décennies, et que si elle semble l’être, c’est uniquement parce que les médias la mettent en exergue et l’utilisent pour alimenter leurs chroniques, sachant qu’elle est malheureusement un pôle d’intérêt plus ou moins morbide pour de nombreux lecteurs, auditeurs, téléspectateurs et internautes. De mon point de vue, cette vision des choses est erronée et s’apparente au mieux à une forme d’angélisme, au pire à une forme de complaisance irresponsable.

 

 

Face à cette montée généralisée de la violence, beaucoup de personnes s’interrogent sur les causes de cette situation à la fois dramatique et préoccupante. Nombre de raisons consensuelles sont évoquées, tant par les “citoyens de base” que par les “élites” : chômage, misère sociale, sentiment de frustration, impression d’insécurité, échec scolaire, etc. Certes, ce sont là des facteurs générateurs de violence, mais je pense que sa cause majeure réside dans la violence elle-même, telle qu’elle est exaltée à la télévision, au cinéma, sur internet et à travers les jeux vidéo.

 

 

Certains psychologues prétendent que la violence qui s’exprime à travers les films et les jeux vidéo est utile, en ce sens qu’elle permettrait aux personnes qui les regardent ou les utilisent d’exprimer et d’exorciser la violence que tout être humain possède à l’état latent, leur évitant ainsi de passer à l’acte. En ce qui me concerne, il est évident que cette violence virtuelle ne fait qu’entretenir, développer et banaliser celle qui sévit dans la société, à tel point que certains crimes et délits s’inspirent de scènes vues sur le “petit” ou le “grand” écran. Prétendre qu’elle sert d’exutoire est un non-sens absolu.

 

 

Pour éradiquer la violence, il ne suffit pas de lutter contre les inégalités, les discriminations, les frustrations, les échecs, etc. Il faut également faire en sorte qu’elle ne soit plus aussi présente dans les films et autres supports audio et vidéo. Certes, nul n’est obligé de regarder ce genre de films ou de s’adonner à des jeux violents, mais dès lors qu’ils sont proposés au grand public, on doit bien se douter que des milliers, voire des millions de personnes (adultes, adolescents et enfants) le feront, avec tout ce qui en résulte de négatif pour eux-mêmes et la société en général.

 

 

Que faire pour que la violence soit moins présente à la télévision et au cinéma ? L’idéal serait que les programmateurs, les producteurs, les réalisateurs, les acteurs et autres personnes impliquées prennent conscience qu’ils contribuent à l’exalter et à la banaliser, et que chacun d’eux cesse de le faire à son niveau. Hélas, la violence est devenue un produit marketing qui profite financièrement à tous ceux qui la mettent en scène. Pour qu’elle disparaisse des écrans, il faut donc faire en sorte qu’elle soit moins “consommée”, notamment par les jeunes. Cela pose naturellement tout le problème de l’éducation.

 

 

Les choses étant ce qu’elles sont, force est de constater que la violence est devenue une culture qui s’étend désormais à tous les pays et tous les milieux sociaux. Fondée sur la loi du plus fort ou du plus puissant, elle prend des formes diverses et s’attaque aussi bien aux corps qu’aux esprits. Qu’elle soit physique ou psychologique, elle est plus que jamais une atteinte à la dignité et à l’intégrité de la personne humaine. Tel un cancer, elle ronge le corps social et l’affaiblit, non sans provoquer des tensions et des réactions sécuritaires préjudiciables au « Vivre ensemble».

 

 

Pour mettre un terme à cette culture de la violence, il n’y a pas d’autre solution que de promouvoir une culture de la non-violence, ce à quoi les Rose-Croix se sont toujours consacrés depuis leur émergence au XVIIe siècle. Et quoi qu’on en dise, c’est avant tout aux parents de le faire. Certes, les enseignants doivent également se sentir concernés, mais leur rôle premier est d’instruire et non pas d’éduquer. Si l’on se décharge autant sur eux pour assumer l’éducation des enfants et des adolescents, c’est malheureusement parce que nombre de parents ont démissionné dans ce domaine ou n’ont plus les repères voulus.

 

 

Par définition, l’instruction consiste à transmettre des connaissances en vue de contribuer à la culture générale des enfants, puis à préparer les adolescents à entrer dans le monde professionnel. Quant à l’éducation, elle a pour but de leur inculquer des valeurs civiques et éthiques, pour ne pas dire morales, et à travers elles le respect que l’on doit manifester aux autres, que ce soit dans le cadre familial, dans le milieu scolaire, ou dans l’environnement social. Parmi ces valeurs, il y a notamment ces qualités que sont la patience, le courage, la tolérance, l’honnêteté, la générosité, et naturellement la non-violence.

 

 

Pour inculquer la non-violence à leurs enfants, la première chose à faire pour les parents consiste à leur donner l’exemple d’un comportement non-violent, tant au sein de la cellule familiale qu’à l’égard des personnes qu’ils côtoient ou rencontrent dans leur vie sociale. Cela suppose pour eux de se montrer aussi calmes et paisibles que possible au quotidien, et de s’évertuer à réagir tout aussi calmement et paisiblement en cas de provocation, voire même d’agression. Certes, cela nécessite, sinon une certaine maîtrise de soi, du moins la volonté de se maîtriser lorsque cela est nécessaire. Mais l’enjeu n’en vaut-il pas la peine ?

 

 

Donner l’exemple d’un comportement non-violent ne suffit pas pour éveiller les enfants à la non-violence. Il faut aussi que les parents, et les adultes en général, condamnent la violence sous toutes ses formes, y compris verbale et écrite, comme c’est le cas à travers les “réseaux sociaux”. Il faut également qu’ils ne la cautionnent pas. Compte tenu de ce que j’ai dit précédemment au sujet des films violents, cela implique qu’ils ne laissent pas leurs enfants les regarder, mais qu’eux-mêmes ne les regardent pas. Dans le même ordre d’idée, cela suppose qu’ils ne se livrent pas à des activités violentes, et dissuadent leurs enfants de le faire.

 

 

Puisque la violence est un vecteur de désagrégation sociale, et puisque la non-violence fait partie des vertus que l’éducation devrait inculquer, permettez-moi de rappeler les paroles de Platon, à l’aube du déclin de la civilisation grecque : « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, alors, c’est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyrannie. »

 

 

Comme c’était le cas pour les idées exprimées dans l’« Appel à la tolérance » lancé le 1er septembre 2010, toujours en ligne sur ce blog, celles que je viens de partager avec vous doivent sembler évidentes à la plupart d’entre vous. Néanmoins, si vous voulez les soutenir plus ouvertement, je vous propose d’inscrire vos nom et prénom à la suite de cet « Appel à la non-violence », et éventuellement la ville et le pays où vous résidez. Si vous connaissez des personnes susceptibles d’y adhérer, n’hésitez pas à le leur faire connaître. Comme vous l’aurez compris, le but de cet Appel est d’exprimer notre désir de contribuer individuellement et collectivement à l’avènement d’une culture de la non-violence, condition pour que la société s’apaise et se régénère, dans l’intérêt de tous et de chacun.

 

Avec mes meilleures pensées.

 

Fraternellement.

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

 

ENGAGEMENT INDIVIDUEL

 

Conscient de la nécessité d’œuvrer à l’avènement d’une culture de la non-violence, je m’engage, vis-à-vis de moi-même, à faire tout mon possible pour éviter toute violence dans mon comportement et ne pas la cautionner, sous quelque forme que ce soit.

 

 

Demander son inscription sur la Liste :

http://www.blog-rose-croix.fr/20110630appel-a-la-non-violence/

 

 

 

 


Repost 0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog