Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 22:19

 

 

 

Texte de : Jules Beaulac,

 

Prêtre du diocèse de St-Hyacinthe, Québec

 

 

 

 

Valeurs essentielles

 

 

 

Lorsque tu ne sais plus aimer ou t’intéresser aux autres, tu commences à vieillir.

 

De fait, quand tu es capable d’aimer pour de vrai, tu ne vieillis pas.

 

L’absence d’un réel amour rend les jeunes bien vieux ; et la ferveur d’un amour toujours vivant donne la joie de vivre aux gens rendus à la mi-temps de la vie.

 

C’est dans ta tête que les idées naissent, mais c’est dans ton cœur qu’elles grandissent et se développent. La mémoire de ton cœur est essentiellement primordiale pour grandir et vivre au cœur de ta vie !

 

Fais confiance aux personnes que tu rencontres car elles sont très souvent bien meilleures que tu le penses. Fais aussi confiance au temps qui jouera en ta faveur si tu montres de la patience envers lui. Fais aussi confiance aux petits détails de la vie car c’est à travers eux que bien souvent la vie reçoit toute sa lumière et sa force.

 

Ce n’est jamais perdre ton temps que d’en prendre pour parler aux gens, les écouter et pour de vrai… aimer. Pourquoi être si pressé ?

 

Oui, pratique ton sourire, le vrai, celui qui vient de ton cœur. Il illumine la nuit des gens ; il réchauffe les cœurs froids ; il transforme les attitudes ; il fait naître l’espérance et le goût de vivre !

 

On ne peut résister au vrai sourire de ton cœur !

 

Tu apprends beaucoup quand tu sais écouter, regarder et toucher les personnes ; même celles qui te semblent plus démunies. C’est du temps gagné pour semer la tendresse et l’amour !

 

Garde aussi pour toi de précieux temps de solitude pour calmer les vagues sur le lac de ton âme, et surtout pour entendre les musiques qui chantent au fond de ton cœur. Ainsi, tu te connaîtras et tu entreras dans le pays de la paix et de l’équilibre. Là seulement, tu découvriras le chemin qui mène au cœur des autres.

 

Chaque personne garde bien précieusement un secret dans son cœur. C’est une intimité de droit inviolable ! Seul l’amour peut en décider la révélation en temps opportun.

 

Les grandes blessures d’angoisse, de rejet et de dépréciation personnelle ne se cicatrisent qu’avec le temps et beaucoup d’amour ! Le temps et l’amour font renaître la confiance !

 

La nature t’apprend beaucoup aussi quand tu sais la regarder, l’écouter et la toucher. Voilà un savoir aimer.

 

Ce n’est pas gaspiller de ton temps aussi que d’en perdre pour écouter siffler le vent, pour marcher dans les feuilles mortes de l’automne et t’y enrouler comme le font les enfants et pour regarder tomber la pluie et la neige toute blanche.

 

C’est beau, c’est sain, c’est pur ; ça aide à vivre que de marcher tout doucement dans la nature et d’admirer les fleurs des champs, les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !

 

Eh bien, toutes ces pensées que tu viens de lire, crois-moi, elles renferment des trésors importants et des valeurs essentielles pour ta vie de chaque jour.

 

Il y a du bonheur dans ton cœur et dans ta vie ! Regarde bien autour de toi ! Le bonheur te donne rendez-vous ! Choisis d'aimer avec le sourire de ton cœur.

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-31367938.html

 

 

 

 

 

 

 

Valeurs essentielles

 

 

 

« Méditation Pour la Paix ».

 

« Vous ne pouvez appréhender l’Infini que par la Méditation, faculté supérieure à la raison, en parvenant à un état dans lequel vous n’êtes plus un individu limité, dans lequel la Divine Essence vous est communiquée ?

C’est l’Extase ; c’est l’état ou vous êtes libéré de votre conscience finie… ».
 

Plotin

Partager cet article
Repost0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 22:43
Partager cet article
Repost0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 22:11

 

 

 

 

Texte de Totem

 

 

 

 

 

 

 

S’il y a des parties sombres…

 

 

S’il y a des parties sombres que tu n'acceptes pas en toi, regarde-les comme s'il s'agissait du ciel nocturne qui permet aux étoiles de nous offrir leur beauté lumineuse.

 

Toutes ces parties de toi que tu as de la difficulté à accepter ne sont qu'une facette de la conscience, elles sont aussi divines que les parties les plus lumineuses de ton être.

 

Lorsque tu prends conscience que montent en toi la culpabilité, la critique, la rancune ou autre, prends-en simplement conscience et n'émets pas de jugement par rapport à cela, tu en prends conscience et tu l'acceptes en prenant soin de toi, tu te dis : ok, là je sens de la rancune qui monte, ce n'est pas grave, c'est simplement là en cet instant, à ce moment-là tu prends soin de toi comme une mère prend soin de son enfant.

 

Si lorsque tu ressens en toi de la rancune ou de la peur et que tu ne l'acceptes pas, tu vas te culpabiliser ou te dévaloriser et tu ajouteras un conflit avec toi-même en plus de la rancune ou de la peur.

 

Simplement observer, prendre conscience et accepter, à ce moment-là tu prends soin de toi. La rancune, la culpabilité, la peur, la critique, monteront en toi de moins en moins jusqu'à ne plus monter du tout parce que tu seras en paix avec toi-même.

 

C'est en étant en paix avec soi-même que cette paix émane de nous et rayonne jusqu'aux confins de l'univers.

C'est vers le plus profond de soi-même que doit se tourner notre regard car c'est au cœur de cette profondeur que s'ouvre la porte de l'Unité.

 

www.eternelpresent.ch

 

 

 

 

 

 

 

 

LES MAINS DE MON PÉRE

 

Tu me tenais les mains quand j'étais effrayée, quand j'étais malade, fatiguée.

 

Même si ces mains ont changé avec les années, elles sont toujours les mains de mon père qui m'étreignaient avec amour.

 

S’il y a des parties sombres…

 

 

 

UN PAPA C'EST ......

 

Un papa, c'est beaucoup de choses...

 

Un papa, c'est un phare qui guide nos premiers pas.

 

Il nous montre les sommets à atteindre et apaise nos peurs d'enfant il résout bien des problèmes, raconte des histoires et partage bien des rêves.

 

C'est lui qui répare les objets que nous brisons et quand nous sommes tristes, il l'est aussi, mais il sait rire de nos plaisanteries c'est une source inépuisable de sagesse, un ami pour toute la vie.

 

C'est pourquoi nous l'admirons tant et l'aimons énormément !

 

http://www.frizou.org/textes/13/33-mains-pere.html

 

 

 

 

S’il y a des parties sombres…
Partager cet article
Repost0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 22:14
Partager cet article
Repost0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 21:58

 

 

 

Serge Toussaint

 

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de la sagesse

 

 

 

 

Avant de définir ce que j’entends par «sagesse» au regard de la philosophie rosicrucienne, il me semble important d’insister sur le fait qu’elle correspond à un archétype dans la conscience humaine. C’est ce qui explique pourquoi, dans nombre de contes et de légendes, on trouve des personnages qui l’incarnent, tantôt sous l’aspect d’un vieillard, tantôt sous celui d’une fée, tantôt sous celui d’un roi, d’une reine, d’un chevalier… En règle générale, ces personnages ont en commun d’être bienveillants, intègres, justes, clairvoyants… en un mot : quasiment parfaits. Vous noterez également que nous avons tendance à respecter, et même à admirer, une personne qui nous semble sage dans ses jugements et son comportement.

 

À propos d’archétype, on ne peut faire l’impasse sur la Sophia, personnification de la sagesse dans la plupart des traditions religieuses et mystiques, notamment dans le platonisme et le gnosticisme. Socrate voyait en elle la vertu la plus élevée chez l’être humain et considérait qu’elle était d’essence divine. Platon, son disciple, l’assimilait à l’Âme du monde, laquelle, dans l’absolu, ne fait qu’un avec l’Âme universelle. On trouve également des références à la Sophia dans l’Ancien Testament et dans les Évangiles apocryphes. Dans le Christianisme canonique, elle a été personnifiée à travers sainte Sophie.

 

D’un point de vue rosicrucien, la sagesse est l’état de conscience manifesté par toute personne ayant éveillé les vertus que l’on attribue à l’âme humaine, dans ce qu’elle a de plus divin. Est donc sage celui ou celle qui fait preuve au quotidien d’humilité, d’honnêteté, de générosité, de tolérance, de non-violence… Si vous admettez cette approche de la sagesse, vous comprendrez qu’il est impossible de l’atteindre en une seule vie. C’est pourquoi la plupart des Rosicruciens adhèrent à la réincarnation. Ils pensent en effet que tout être humain est destiné à réaliser cet état, mais que cela nécessite de se réincarner de nombreuses fois. L’ayant atteint, nous ne sommes plus dans l’obligation d’expérimenter la condition humaine. En termes bouddhistes, nous avons mis fin au samsâra, à la «roue des incarnations successives».

 

Puisque tout être humain est destiné à atteindre l’état de sagesse, appelé «état Rose-Croix» dans la Tradition rosicrucienne, il est amené un jour ou l’autre, dans une vie ou dans une autre, à commencer une «quête de sagesse». Autrement dit, il en vient tôt ou tard à comprendre que le bien-être et le bonheur auquel il aspire sont liés à ses aspirations et à son comportement.

 

En règle générale, ce sont les expériences de la vie, positives et négatives, heureuses et malheureuses, qui conduisent à cette prise de conscience. Dès lors, la personne concernée ressent le besoin intérieur de s’interroger sur elle-même et sur le sens profond de l’existence. Ce faisant, elle s’ouvre à la spiritualité et commence à fouler le sentier du «connais-toi toi-même».

 

Précisément, quel lien peut-on faire entre «connaissance» et «sagesse» ? Comme vous l’aurez compris, les deux sont intimement liées, car on ne peut devenir sage sans s’évertuer à se connaître soi-même. Par ailleurs, la quête de sagesse est indissociable de la quête de connaissance, en ce sens que l’être humain, sous l’impulsion de l’âme qui évolue à travers lui, ressent le désir de comprendre ce que l’on appelle communément les «mystères de l’existence». À ce propos, rappelons que le mysticisme est par définition l’«étude des mystères». Cela revient à dire qu’un mystique, au sens noble du terme, est quelqu’un qui mène une quête de connaissance et de sagesse. Tel est notamment le cas des Rosicruciens.

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-la-sagesse/

 

 

 

 

 

 

 

L’ontologie des Rose-Croix

 

Si la tolérance est la plus belle et la plus noble des vertus, rien n’est possible sans cette disposition de l’âme.

 

Le niveau de tolérance d’une personne est le reflet de son degré d’évolution.

 

De plus ce n’est pas tolérer l’autre, c’est l’accepter tel qu’il est, car celui qui n’a jamais souffert ne connaît pas la valeur de la tolérance.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:58
Partager cet article
Repost0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:49

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LES LIMITES

 

 

 

La majorité des limites que nous nous fixons sont souvent celles que nous imaginons que les autres attendent de nous : ne pas prendre trop de place, ne pas prendre de risques, suivre certaines règles que d’autres ont établi, rester dans les mêmes ornières que nos origines familiales…

 

Inconsciemment la plupart du temps, nous avons endossé les limites que d’autres nous ont mises à certaines époques de notre vie et nous les traînons encore avec nous, 20, 40 ou 50 ans plus tard.

 

Nous demeurons coincés dans nos peurs de transgresser ces limites et d’être punis ou d’être privés d’amour. Nous étouffons dans certaines situations, nous tolérons ce qui nous heurte profondément, nous ignorons nos propres besoins. Nous restons petits, alors que nous sommes faits pour être grands!

 

Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.

 

Ce n’est qu’au prix d’un accueil inconditionnel, lucide et aimant de nous-mêmes, de nos peurs, de nos limites, de nos conditionnements inconscients que nous pourrons nous détacher de ce qui ne nous convient plus, de ce qui nous fait souffrir, de ce qui n’est plus en affinité avec ce que nous sommes devenus.

 

C’est un travail sur soi qui peut sembler périlleux au début, mais c’est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire, « à soi de soi ». C’est à ce prix que nous devenons libres.

 

Réapprendre à se respecter, à s’aimer, c’est ce que nous pouvons faire de mieux pour rendre ce monde meilleur. Car tout part de chacun d’entre nous.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

LES LIMITES
Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 23:06
Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 22:32

 

 

 

Source :

 

Bernard weber

 

 

 

 

 

 

YIN YANG

 

 

 

Tout le monde a déjà entendu parler du Yin et du Yang mais il faudrait quand même savoir ce que c’est. On a tous à l’esprit ces deux espèces de virgules, une blanche avec un point noir et une noire avec un point blanc, qui s’emboitent l’une dans l’autre pour ne former plus qu’un. Si l’on trouve un point blanc dans la partie noire ou un point noir dans la partie blanche, ce n’est en aucun cas le fruit du hasard. Au contraire, cela est censé montrer que tout élément mâle a une partie femelle et que tout élément femelle a une partie mâle. Le Yin et le Yang sont partout autour de nous et sont présents dans chacune de nos actions, le Yin complète le Yang et vice versa. Les termes de Yin et de Yang ont été créés par les anciens Chinois pour décrire la bipolarité qu’ils pouvaient voir en observant la nature. Ainsi on ne peut imaginer le Yin sans le Yang et bien entendu on ne peut pas imaginer non plus le Yang sans le Yin.

 

Le Yin Il représente l’obscur, ce qu’on en voit pas. Il est creux et c’est lui qui reçoit la vie. Le Yin est obscur, froid. Il est l’énergie de passivité féconde, il donne la vie c’est pourquoi on dit qu’il est le symbole de la féminité. Une personne qui est plus Yin que Yang est quelqu’un d’introvertie, de calme et de plutôt timide. C’est une personne qui n’aime pas se mettre en avant et qui n’aime pas vraiment le changement. C’est une personne qui préfère la chaleur du foyer. Physiquement se seront des personnes plutôt bien portantes.

 

Le Yang est l’opposé du Yin et c’est lui qui le complète. Le Yang représente le lumineux, ce qui est dur et rapide. Il est actif et manifeste toute l’énergie accumulé. Le Yang est toujours en action, en mouvement. Le Yang est masculin et il est l’étincelle de vie. Si vous êtes Yang, vous êtes quelqu’un de plus extravertie, nerveux et qui aime se faire voir. Vous aimez être mis en avant et vous mettre en avant. Vous aimez l’aventure et les défis et la routine est la chose qui vous ennui le plus au monde. Pour vous la maison est un endroit ou on se repose après avoir passé une longue journée épuisante. Coté physique les Yang sont des gens mince vu qu’ils sont toujours en action ils éliminent ce qu’ils mangent.

 

Yin ou Yang ?

 

Il faut savoir que nous ne sommes pas uniquement Yin ou uniquement Yang. En nous ces deux forces existent et cohabitent. On a tous une part Yin et une part Yang qui est plus ou moins importante. Le Yin symbolise la partie féminine de chacun, l’inconscient, la nuit. Le Yang symbolise la partie masculine, le conscient, le jour. Entre le Yin et le Yang il y a une très petite partie de gris qui nous montre que l’on ne peut atteindre le Yin ou le Yang complètement. On cherche à l’atteindre mais il est impossible à atteindre.

Les signes du zodiac chinois sont plus ou moins Yin ou Yang :

 

•Sont à dominante Yin le Buffle, le Lapin, le Serpent, la Chèvre, le Coq et le Cochon. Ce sont des gens organisé et qui ont un sens pratique développé. Ce sont des gens au caractère changeant et qui dépend de l’humeur du jour.

 

•Sont à dominante Yang le Rat, le Tigre, le Dragon, le Cheval, le Singe et le Chien. Ce sont des gens impulsifs et spontanés. Ce sont des gens qui ne se laissent pas influencer par ce qui les entoure.

 

Comment sa marche ?

 

Le Yin et le Yang doivent toujours être en équilibre. Donc si à un moment le Yin est trop fort le Yang le sera par la suite et cherchera l’équilibre. Toutes nos actions entrainent un certain déséquilibre que quelqu’un d’autre comblera par une action. Mais cherchons quelque chose de plus proche de nous en regardant la nature. Par exemple, en été, le YANG atteint son point culminant ; aussitôt après cette apogée, le YIN commence à croître alors que le YANG décline progressivement. Donc en hiver, le Yin atteint son point culminant et le Yang son point le plus bas. Le fait d’atteindre le point le plus haut, que ça soit pour le Yin ou pour le Yang, marque le début de leur déclin. Mais bon il faut tout de même savoir que le Yin ou le Yang est toujours en excès quelque part, l’équilibre parfait n’est que très rarement atteint (je dirais même jamais mais bon il ne faut jamais dire jamais). Mais comme je l’ai dis auparavant, le Yin et le Yang se retrouve partout et cela même dans le corps humain. Par exemple le haut du corps est Yang alors que le bas est Yin, un muscle en contraction est Yang alors qu’un muscle au repos est Yin, même l’esprit peut être Yin ou Yang. En effet, l’esprit en état de veille est en phase Yang et l’esprit en état de sommeil et en phase Yin.

 

Quelques exemples de Yin et de Yang:

 

Yin         Yang

La lune Le soleil

L’hiver L'été

L'eau Le feu

Le nord Le sud

Le froid Le chaud

La nuit Le jour

Le féminin Le masculin

La mère Le père

Le passif L'actif

Le négatif Le positif

La réception Le don

Le sentiment L'action

L'affect La réflexion

Le profond La surface

Le noir Le blanc

Le sombre Le clair

L'obscurité La lumière

L'intérieur L'extérieur

Le caché L'apparent

L'espace Le temps

Le bas Le haut

La droite La gauche

 

etc           etc

 

Ce tableau montre bien a quel point le Yin et le Yang sont complémentaire et indissociable. Il semble impossible d’en imaginer un sans l’autre. Bien entendu il y a encor un grand nombre d’exemple montrant cela il vous suffit de regarder autour de vous et vous en trouverez beaucoup.

 

 

YIN YANG

 

 

http://symbolique-eso.blogspot.fr/2013/06/yin-et-yang.html

 

 

                       Citation de  Lao - Tseu

 

Connais le masculin,

Adhère au féminin.

Sois le Ravin du monde.

Quiconque est le Ravin du monde,

la vertu constante ne le quitte pas.

Il retrouve l'enfance.

Connais le blanc.

Adhère au noir

Sois la norme du monde.

Quiconque est la norme du monde,

la vertu constante ne s'altère pas en lui.

Il retrouve l'illimité.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 22:34
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog