Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 08:42

 

Ce titre semble attirer votre attention. Vivre d'amour tout en étant Unifié dans la lumière. Depuis que l'âme s'incarne dans la forme humaine, à expérimenter la Vie, comprendre le fondement de celle-ci. Quel est le but de la Vie? Pourquoi, l'âme a ce besoin de s'incarner ? Pourquoi, en est-il ainsi?

 

Plusieurs diront que la vie est le moyen pour l'âme de venir apprendre, mais apprendre quoi. Le but de l'âme est d'apprendre le but de la vie, l'âme a choisi de s'incarner pour comprendre l'essence même de la Vie. En ayant en lui-même le souffle créateur qui permet à la Vie, de sentir et ressentir dans la matière sa relation avec tous les éléments. Pourquoi, est-il important à l'âme d'intégrer la Vie?

 

Intégrer la Vie, s'est vivre en toute conscience cette relation avec la création. Pour cela, l'âme a ce besoin de vivre des expériences, des apprentissages, juste pour acquérir la connaissance, dans un seul but, tirer des leçons d'apprentissages. Pas à pas, monter les échelons de conscience, afin d'atteindre des niveaux de compréhensions, pour ne plus répéter les mêmes erreurs, mais apprendre de celles-ci.

 

Cela permet à l'âme de tirer avantages de ces leçons de vie. L'âme est confrontée à ses propres leçons de vie, pour ainsi atteindre une conscience plus éveillée pour ainsi passer à un autre niveau de connaissance.

 

Peu importe dans quelle condition vous vous trouvez en cet instant, tout est le choix de l'âme, afin que dans votre Esprit, vous trouverez la lumière qui vous permettra de faire la PAIX avec toute la création. Vous pouvez invoquer les anges, les archanges, tous les maîtres ascensionnés et êtres de lumière pour votre condition actuelle.

 

Cela vous aidera à vous redonner de l'espoir, à vous réconforter, à vous redonner le courage de faire les gestes, ou actions nécessaires pour vous permettre d'améliorer votre condition, votre état d'être et d'esprit. Plusieurs attendent la venue d'un sauveur, ou des sauveurs qui viendront vous apporter la lumière qui ainsi vous aiderait à transcender votre condition actuelle, quelque soit cette condition. Cette lumière aurait comme bienveillance de vous délivrer de toute cette dualité afin de vivre l'Unité dans l'Amour Absolu.

 

N'avez vous pas encore compris que la lumière que vous cherchez à obtenir, à acquérir est déjà en vous, en votre cœur, en votre temple, ce qui veut dire en votre Esprit. Un Esprit Saint en dit long sur ce qui illumine son temple intérieur et qui se reflète et illumine tout à l'extérieur.

 

Alors, quel est votre véritable besoin, quel est votre but à atteindre, n'est-ce pas l'objectif que votre âme s'est donnée avant de s'incarner dans la matière, celui d'être en Paix, en harmonie, ne reflétant qu'une seule lumière basée sur l'Unité et l'amour absolu. Faisant un être totalement conscient de sa divinité, du but ultime de la vie, être en parfaite Unité dans l'amour absolu.

 

Soyez à l'écoute de votre âme, ne cherchez plus la lumière à l'extérieure de vous, mais en votre propre temple, qui se trouve dans votre Esprit, tout comme un temple, il a besoin d'être épuré, de retrouver la sainteté, la pureté, la simplicité, l'unité, la transparence, la fluidité.

 

La suite et fin jeudi.

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 22:26

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

Voici un petit exercice de lâcher-prise tout simple et très parlant que vous pouvez reprendre à volonté chaque fois qu’une situation problématique se présente dans votre vie.

 

 

Imaginez que vous étendez un bras droit devant vous, le dos de la main fixant le ciel, tandis que vous tenez fermement dans votre paume un diamant précieux. Vous garderez, bien entendu, votre main solidement fermée, vos doigts s’agrippant au joyau pour ne pas le laisser s’échapper.

 

Alors si quelqu’un vous invite à lâcher prise, que ferez-vous ? Ouvrirez-vous la main au risque de laisser tomber le diamant ?

 

Que se passe-t-il dans votre tête si vous vous dites que vous devez laisser aller ce que vous avez de plus cher ? Croyez-vous que lâcher prise veuille dire laisser tomber, renoncer, capituler, jeter l’éponge, perdre la face ou abandonner la partie ? Si c’est le cas, pas étonnant que vous refusiez de vous y soumettre !

 

Or, le vrai lâcher-prise implique plutôt de voir les choses autrement, de vous ouvrir à de nouvelles avenues auxquelles vous n’avez pas encore songé par vous-même.

 

Dans le cas présent, il n’est pas nécessaire de garder la main tournée vers le sol pour l’entrouvrir : vous pouvez la retourner vers le haut, paume vers le ciel, et dénouer vos doigts afin de faire de la place aux nouvelles possibilités qui se présentent à vous.

 

Lâcher prise, c’est tout simplement lâcher le contrôle, faire confiance à la Vie et vous ouvrir pour recevoir les innombrables bienfaits qui pleuvent sur votre tête.

 

La prochaine fois que vous sentirez qu’il vous faut lâcher prise, refaites ce petit geste significatif : libérez-vous de votre souci en le remettant entre les mains de votre âme, de Dieu ou de toute autre personnes « là-haut » en qui vous avez confiance… Puis, tendez les mains droit devant vous, ouvertes et prêtes à accueillir de merveilleux joyaux sous forme de bénédictions providentielles ou de solutions parfaites !

 

 

Source : Dre Diane LeBlanc, Tout va mal ? Tant mieux ! Éditions Le Dauphin blanc, 2013, p. 173 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-exercice-de-lacher-prise-123468178.html

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 09:11

00 A PROPOS DE ILLUMINATI ET DES ROSE CROIX


 

 

 

Depuis quelque temps, on entend beaucoup parler des « Illuminati » et du rôle obscur qu’ils auraient joué depuis leur apparition qui, si l’on en croit Dan Brown dans son livre Anges et Démons, aurait eu lieu en Italie au XVIe siècle. Pire encore, on prétend qu’ils existent toujours et qu’ils complotent contre l’humanité, partout où ils se trouvent et à travers une multitude de réseaux noyautant quasiment tous les domaines de l’activité humaine : politique, économie, finance, médias, science, ésotérisme, etc. En un mot, ils seraient au cœur de la « théorie du complot », que nombre d’internautes commentent et relayent sur internet, sans parler des livres plus opportunistes les uns que les autres écrits sur le sujet à des fins commerciales.

 

 

Effectivement, il a existé une société secrète s’apparentant à celle que Dan Brown désigne dans son livre sous le nom d’« Illuminati ». D’après ce que je sais, celle-ci est apparue, non pas au XVIe siècle mais au XVIIIe, non pas en Italie mais en Allemagne, non pas sous le nom d’« Illuminati » mais d’« Illuminaten », ou de société des « Illuminés de Bavière ». Il est vrai également que cette société secrète, sans aller jusqu’à comploter contre l’Église catholique, s’employa à remettre en cause ses dogmes et à œuvrer activement à l’instauration de l’athéisme et du rationalisme. Il est vrai également que c’est à travers certaines Loges maçonniques qu’elle tenta d’atteindre ses objectifs, jusqu’à sa mise en sommeil en 1784, sur décret de Charles-Théodore de Bavière.

 

 

Au regard des explications précédentes, vous comprendrez que le terme « Illuminati » est impropre à désigner les « Illuminaten » apparus en Allemagne au XVIIIe siècle, et qu’il l’est tout autant pour désigner les prétendus comploteurs qui s’emploieraient actuellement à nuire à telle race, nationalité, communauté, classe sociale, religion, etc., voire à l’humanité dans son ensemble. C’est là, au mieux une confusion de termes, au pire une manipulation. Toujours est-il que le lien établi entre les deux est tout aussi erroné que celui qui consisterait à utiliser le mot « Illuminati » pour désigner tous ceux que l’on considère de nos jours comme des “illuminés”, au sens péjoratif et négatif du terme.

 

 

Qu’en est-il donc des véritables Illuminati ? D’après la Tradition rosicrucienne, c’est le nom que portaient les membres d’un Ordre mystique qui fut fondé au XIIe siècle, lors des premières croisades, dans le but d’œuvrer au rapprochement du Christianisme et de l’Islam, qui se combattaient alors au nom de Dieu. Cet Ordre était composé de Chrétiens et de Musulmans, mais également de Juifs. Tous avaient en commun de vouloir mettre fin aux croisades et de promouvoir la tolérance religieuse. De nos jours, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix se donne entre autres pour mission de perpétuer cet idéal de paix et de tolérance, ce qui explique pourquoi l’une des sections de son enseignement est intitulée : « section des Illuminati ». Vous conviendrez certainement qu’on est bien loin de ce qui est dit généralement à propos des « Illuminati » par ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent.

 

 

Personnellement, je ne crois pas à la « théorie du complot » (cf. sur ce blog : « A propos du Nouvel Ordre Mondial »). De mon point de vue, ce n’est pas chez de prétendus comploteurs qu’il faut chercher la cause des problèmes auxquels l’humanité est confrontée en divers domaines, mais dans les comportements individuels et collectifs de tous les êtres humains. Certes, il est plus facile de penser que l’on subit les mauvaises actions de quelques-uns qui agissent dans l’ombre, que de se remettre en cause soi-même. Mais c’est là une attitude qui me semble à la fois naïve et irresponsable. Quant à ceux qui ne se limitent pas à adhérer à cette théorie mais qui l’alimentent, ne sont-ils pas eux-mêmes des manipulateurs ? Quoi qu’il en soit, les Illuminati, au sens rosicrucien du terme, n’ont strictement rien à voir avec elle.

 

 

Serge Toussaint Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-illuminati-et-des-rose-croix/

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 08:25

 

 

Avez-vous besoin d’être toujours en train de produire et d’avancer pour vous sentir bien?

 

 

Nous sommes nombreux à être habités d’un besoin d’être constamment en action… Une sorte de malaise nous habite lorsqu’on n’est pas en mouvement, comme s’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. On se dit peut-être qu’on aimerait avoir plus de temps pour nous, mais dès qu’on a l’occasion de s’arrêter, on trouve quelque chose d’autre à régler ou à cogiter juste pour se garder la tête et les mains occupées. Des choses souvent bien peu importantes, en réalité…

 

 

Vous reconnaissez-vous ici ? Il est possible que non… Cela dit, je serais étonnée que cela ne vous rejoigne pas à un certain degré. Peu d’entre nous sont capables de ne rien faire sans se sentir inutiles, ou sans ressentir une pointe de culpabilité.

 

 

 

 

Le fait d’être productif a toujours été très valorisé; c’est même une des qualités les plus admirées. Ainsi, on peut virevolter comme de petites mouches pendant longtemps avant de réaliser que notre besoin d’être constamment en action n’est pas une force, en réalité, mais une sorte de compulsion. Évidemment, être proactif et généreux est un bel élan de vie… mais nous savons tous les deux que ce n’est pas à un «bel élan de vie» que l’on a affaire, ici. Si on a besoin d’être occupé pour se sentir O.K., c’est parce que c’est la peur qui nous mène par le bout du nez. La peur du silence, peut-être. La peur de se rencontrer. Et qui a vraiment envie de vivre ainsi? Une fuite est une fuite… que l’on fuie dans l’alcool ou dans l’action. Et rien de ce que l’on gagne ainsi n’est aussi précieux que ce que l’on perd, même si on attire des regards approbateurs de nos pairs.

 

 

Nous sommes des rois, des reines. Nous ne sommes pas ici pour dépenser le maximum d’énergie possible, pour prouver notre valeur, ou pour justifier notre existence… Et tout ce que l’on fait dans cet état d’esprit est vide – vide de nous, vide de paix, vide d’amour. Si on n’est pas bien avec soi-même, cela se reflétera dans tout ce que l’on fera, et cela nous suivra où que l’on soit.

 

 

Ainsi, oui, un être humain qui accomplit une foule de jolies choses est certainement très inspirant. Mais il y a une autre chose qui l’est tout autant : une personne qui peut être assise sur une chaise, en silence, et se sentir remplie de sa simple présence. Une personne qui est capable de juste être, sans ressentir le moindre manque. Une personne qui a le courage d’accueillir les malaises qui remontent à la surface lorsqu’elle est seule avec elle-même, plutôt que de fuir vers l’extérieur ou vers l’avant. Oh, ce n’est pas le genre d’accomplissement pour lequel on distribue des médailles… mais en ce qui me concerne, je peux difficilement imaginer quelque chose de plus beau et de plus impressionnant.

 

 

Passez une belle journée!

 

 

Vous pouvez vous abonner sans frais à Matin Magique sur http://www.matinmagique.com


 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 07:57

 

 

Il nous arrive tous de ressentir du stress, de l’amertume, de la culpabilité – bref, de vivre des émotions plus ou moins agréables. Et nous aspirons à peu près tous à nous en libérer. Une vie sans celles-ci – ou plus réalistement, une vie comportant beaucoup moins de celles-ci – serait… Wow, imaginez. ;-)

 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous nous permettons de cultiver ces états, merveilleuses petites créatures humaines que nous sommes? Oui, vraiment, pourquoi acceptons-nous de nous stresser alors que c’est si… stressant? Pourquoi choisissons-nous d’entretenir la colère plus longtemps que nécessaire alors qu’elle a un goût tellement amer? Comment en venons-nous donc à cultiver tous ces états qui font obstacle à la joie?

 

 

Il y a plusieurs réponses possibles à cette question, car on peut l’approcher à plus d’un niveau. Mais voici une des plus fondamentales : c’est parce que ces émotions nous vendent de jolies salades, tout simplement. Oui, ces petites bêtes sont extrêmement, incroyablement habiles à se prétendre utiles…

 

 

Prenons le stress, par exemple. Vous savez tout comme moi qu’il jure de nous rendre plus productifs et en contrôle… Comme s’il nous donnait de l’énergie, comme s’il nous aidait à performer. Ou encore, vous avez sûrement remarqué que l’angoisse promet de nous protéger des drames redoutés… Comme si en ayant peur maintenant, on s’assurait de n’avoir rien à craindre plus tard. La colère, quant à elle, prétend nous faire justice, bien sûr. C’est pourquoi on a parfois de la difficulté à la laisser aller. Et ainsi de suite.

 

 

Ces émotions lourdes et toxiques nous persuadent donc qu’elles sont une source de force et d’énergie. Et voici ce qui est absolument renversant : la réalité n’est pas seulement différente, mais complètement à l’o-p-p-o-s-é! Car alors même qu’elles nous convainquent de leur grande utilité, ces émotions nous enlèvent exactement ce qu’elles prétendent nous donner. Oh, le stress semble effectivement nous rendre plus productifs, car nos mouvements sont plus rapides sous son influence… Mais en réalité, on est beaucoup moins efficace et inspiré en sa présence que si on était calme et centré. La peur, qui prétend nous protéger, tire notre énergie vitale et nous fragilise. Même notre système immunitaire est affaibli lorsqu’on la cultive – ce qui n’est pas peu dire! Et la colère ne nous rend justice d’aucune façon… Elle nous amène au contraire à nous revancher sur nous-mêmes, en nous grugeant.

 

 

N’est-ce pas absolument fascinant?

 

 

Ainsi, plutôt que d’essayer de renoncer tout bonnement à ces émotions – ce qui n’est pas évident, car on a justement l’impression de renoncer à quelque chose de très important –, peut-être pouvons-nous commencer par les étudier plus méticuleusement, tout simplement. Oui, peut-être pouvons-nous les observer en action, et voir à quoi nous renonçons vraiment.

 

 

Quand on était enfant, nos parents nous répétaient de ne jamais aller vers les étrangers qui nous offrent des bonbons (on m’en a déjà offert, d’ailleurs… Je me demande bien où je serais aujourd’hui si j’étais montée dans le camion). Pourquoi ne pas suivre la même consigne chose avec nos émotions? Plutôt que de monter spontanément dans leur «camion», donc dans la souffrance, pourquoi ne pas garder une distance et examiner les promesses qu’elles nous font? Plus on le fera, plus on verra la vérité derrière leur petit jeu, et plus il sera aisé de leur dire non. (Évidemment, il n’est pas question ici de refouler les émotions lourdes qui nous habitent déjà – c’est bien la dernière chose à faire. On parle simplement de faire notre possible pour ne pas les nourrir ou en cultiver de nouvelles.)

 

 

En fin de compte, aucune émotion négative ne remplit ses promesses. Jamais, jamais, jamais. Leurs bonbons sont aussi toxiques qu’elles le sont. Aucune de leurs salades n’est comestible. Et c’est une chose merveilleuse, quand on y pense… Car il ne nous reste finalement qu’une option : cultiver jour après jour le maximum de paix et de joie possible. :-)

 

Passez une splendide journée!

 

Marie-Pier

 

http://www.matinmagique.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 07:39

couronne-colombe-de-la-paix

 

 

 

 

 

 

Proposée par Serge Toussaint, Grand Maître de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, cette expérience de méditation est une invitation à œuvrer mentalement et spirituellement au service de la paix.

 

 

Musique : Michel Pépé, « Rêve magique », extrait de l’album La Source d’émeraude.

 

Réalisation : A.M.O.R.C. 2014 – Durée : 4,30 min

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=2ScIi9t3294

 

 

 

Pour clore ce bref message, je vous propose en relation avec la paix, de lire le texte ci-dessous écrit par Voltaire (1674-1778), écrivain et philosophe emblématique de la France des Lumières.

 

Il s’intitule : « Prière pour la paix »

 

« Ce n’est plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes, de tous les temps.

Toi qui nous as donné, Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr et des mains pour nous égorger !

 

 

Fais que nous nous aidons mutuellement à supporter le fadeau d’une vie pénible et passagère.

Fais que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos faibles corps, entre nos langages insuffisants, entre nos usages ridicules, entre nos lois imparfaites, entre nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, si égales devant Toi, comme toutes ces petites nuance qui distinguent ces atomes appelés » hommes », ne soient pas des causes de haine et de persécutions.

 


Puissent ceux qui allument des cierges en plein midi pour Te célébrer supporter ceux qui se content de la lumière de Ton soleil.

 


Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères et avoir en horreur la tyrannie exercée sur les âmes comme ils ont en exécration le brigandage. 

 

 

Si les fléaux de la guerre semblent inévitables, ne nous haïssons pas.

Ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix.

Employons l’instant de nos existences à banir, en mille langages divers, depuis Siam jusqu’à la Californie, Ta bonté qui nous a donné cet instant ».

 

http://www.blog-rose-croix.fr/meditation-pour-la-paix-par-serge-toussaint-grand-maitre-de-la-m-o-r-c/

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 08:04

top beautempsarrive illusionenbleu1

 

Toi, mon bel été, nul besoin de présentation,

tout devient effervescence au prononcé de ton nom.

Ta nature, en pleine maturité, nous offre ses richesses,

ouvrant les portes de son royaume, telle une princesse.

 

 

Tu recueilles, sous ton dôme, tous ces cris d'enfants,

qui saluent ta chaleur et tes orages violents.

Tu nous fais quitter nos maisons, nos villes,

pour nous noyer dans tes vergers à exciter nos papilles.

 


Sous ta bienveillance, les champs sont devenus aquarelles,

que les volées d'oiseaux admirent à tire d'aile.

Mais toi aussi, tu as une fin et lorsque l'heure sonne,

tu dois te retirer et faire place à l'automne!

 

http://www.chezserenite.com/textes/textes40.htm

Partager cet article
Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 07:46

00 A PROPOS DE LA SANTE

 

Pour des raisons évidentes, la santé est un sujet majeur de préoccupation, car elle est une condition fondamentale au bien-être et au bonheur de tout être humain. Quand on est malade ou accidenté, et que l’on souffre, il est difficile, sinon impossible, d’être heureux et serein. Hélas, des centaines de millions de personnes à travers le monde sont dans cette situation et survivent plus qu’elles ne vivent. Naturellement, le Rosicrucien que je suis compatit à leurs souffrances physiques et morales, avec malheureusement un certain sentiment d’impuissance.

 

 

S’il est indéniable que la médecine et la chirurgie ont fait de grands progrès et ont contribué à améliorer la santé de nombreux individus, tout du moins dans les pays dits “développés“, les conditions de vie se sont dégradées dans le même temps, de sorte que de nouveaux troubles et de nouvelles maladies sont apparus au cours des dernières décennies. Certes, on vit en moyenne plus longtemps dans ces pays, mais on oublie de dire que les maladies dégénératives (cancer, maladie d’Alzheimer, etc.) et les maladies cardio-vasculaires (infarctus, artérite, etc.), sans oublier les nombreuses affections dues au stress, ont augmenté dans de grandes proportions.

 

 

S’il est bien de mettre au point des médicaments qui permettent de soigner et si possible de guérir les maladies, il serait à la fois plus efficace et moins coûteux de faire en sorte que le maximum d’individus puissent se maintenir en bonne santé d’une façon naturelle. Il est évident que si l’air, l’eau et la terre étaient moins pollués, si les cultures étaient moins traitées, si les animaux étaient moins vaccinés et moins stressés au moment de l’abattage, si la technologie et l’informatique étaient moins omniprésentes, si le climat économique et social était moins tendu, etc., on supprimerait un grand nombre de troubles et de maladies. Nous en sommes de plus en plus conscients, mais nous n’avons toujours pas la sagesse d’agir en conséquence.

 

 

Un autre point pose problème : la médecine, comme la plupart des autres domaines de l’activité humaine, est dominée par l’argent et le profit. C’est ainsi que les grands laboratoires pharmaceutiques sont autant préoccupés (si ce n’est plus) par les bénéfices réalisés que par le soulagement apporté aux malades, d’où une concurrence acharnée pour mettre en vente tel ou tel médicament ou tel ou tel vaccin, alors que leur efficacité n’a pas toujours été avérée ni leurs effets secondaires mesurés. Sans parler des nombreuses pilules en tout genre qui n’ont d’autre effet que celui qu’on leur prête et qui sont pourtant fabriquées et vendues par millions à grands renforts de publicité.

 

 

Une fois encore, il ne s’agit pas de remettre en cause tout ce que la médecine a apporté de bien et d’utile aux malades, mais en nier les dérives et les excès ne serait que pure hypocrisie. Par ailleurs, elle semble avoir oublié que le meilleur moyen de lutter contre les maladies est d’apprendre aux gens à se maintenir en bonne santé, c’est-à-dire à avoir une bonne hygiène de vie sur tous les plans. En cela, elle met beaucoup plus l’accent sur la guérison qu’elle prétend apporter par ses traitements, que sur la prévention à laquelle chacun doit se livrer par une manière de vivre adéquate.

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-la-sante/

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 08:29

 

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

 

 

Et si c'était la dernière fois que tu voyais, tu regarderais avec une telle attention que ton regard, d'un seul coup d'œil, embrasserait tout l'horizon.

 

Et si c'était la dernière fois que tu marchais, tu poserais tes pieds avec tant de douceur et de légèreté qu'ils deviendraient des ailes et tu pourrais voler.

 

Et si c'était la dernière fois que tu respirais, tu humerais l'air avec un tel allant que tu te trouverais vivant jusqu'à la fin des temps.

 

Et si c'était la dernière fois que tu t'éveillais, ce moment d'ultime conscience aurait tellement de force et de clarté qu'il éclairerait tes nuits jusqu'à l'éternité.

 

Et si c'était la dernière fois que tu pensais, la plus vulgaire de tes pensées s'auréolerait de tant d'innocence qu'elle te conduirait jusqu'à la source : au pays du silence.

 

Et si c'était la dernière fois que de la solitude tu souffrais, tu serais si reconnaissant de connaître l'absence que tu percevrais le parfum de l'éternelle présence.

 

Et si c'était la dernière fois que tu jugeais, tu serais si confus de ce penchant coupable que tu verrais le beau au sein du condamnable.

 

Et si c'était la dernière fois que tu te remémorais les bons moments et les mauvais, tu remercierais si fort de les avoir connus que tu verrais les fils entre les deux tendus.

 

Et si c'était la dernière fois que tu créais, ton inspiration serait si féconde que tu pourrais comprendre l'origine du monde.

 

Et si c'était la dernière fois que tu aimais, tu glorifierais l'instant avec un tel zèle qu'il emplirait ton cœur à jamais d'amour universel.

 

Et si c'était la dernière fois que tu riais, ton esprit tant se dilaterait qu'au mirage du petit « je », jamais plus ne se prendrait.

 

Et si c'était la dernière fois que face à toi-même tu te trouvais, tu rentrerais tant dans ce jeu de miroir que tu pourrais percer le secret de ton histoire.

 

Et si c'était la dernière fois que tu lisais, les mots au fond de toi prendraient âme et corps et donneraient naissance à l'Être que tu n'es pas encore.

 

Si tu fais toute chose avec autant de passion, d'attention et d'amour que si c'était la dernière fois, alors, ce sera la première fois où tu SERAS.

 

Texte de Gérard Bellebon Vidéo

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-et-si-c-etait-la-derniere-fois-123291433.html


 

Vidéo "Ce que la vie m'a appris" de Nicole Charest.


 


Partager cet article
Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 07:59

Comme vous le savez, il existe dans toutes les traditions des histoires qui allient humour et sagesse. Souvent, leur profondeur n’a d’égale que leur simplicité, ce qui explique pourquoi elles parlent tant au cœur qu’à l’âme.

 

Dans cette rubrique, je vous propose de publier régulièrement des histoires que j’ai lues dans certains écrits, que l’on m’a rapportées, ou que j’ai imaginées.

 

N’hésitez pas à m’en adresser par l’intermédiaire de ce blog. Ainsi, nous créerons ensemble un recueil d’histoires de sagesse, dont chacun pourra s’inspirer.

 Histoires de sagesse (1er partie)

 

 

 

1. Le croyant et l’athée

 

Si Dieu existait, dit un athée à un croyant, il n’y aurait ni guerre, ni misère, ni souffrance en ce monde.

– Mais, lui répond le croyant, qui fabrique et largue des bombes ? Qui commet des crimes, des attentats et des assassinats ? Qui viole les lois de la nature, au point de s’en rendre malade ?

– Certes, c’est l’homme, répond l’athée. Mais ne dit-on pas que Dieu l’a créé à Son image ?

– Effectivement, confirme le croyant. C’est pour cela que la plupart d’entre eux en appellent à la paix, que beaucoup s’emploient à traquer les criminels, les terroristes et les assassins, que tant de médecins et de chirurgiens se consacrent à guérir les malades et à soulager ceux qui souffrent…


 

 

2. Le vice et la vertu


 

Tandis qu’il prospecte dans la rue, le vice croise la vertu et l’interpelle sur un ton moqueur :

– Où vas-tu donc, demande le vice.

– Là où on fait appel à moi, répond la vertu.

– Et toi, demande la vertu au vice, où vas-tu ?

– Là où tu n’es pas.

– Alors que fais-tu là ?

– Je regarde où tu vas, afin de ne pas y aller.

– Pourquoi ?

– Parce que là où tu es, là je ne peux être.

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/category/histoires-de-sagesse/


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog