Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 10:52

 

Ne t'occupes pas des autres, juste de toi car avant toute chose, tout doit passer par toi, par ta propre conscience à vivre cette unité avec tout ce qui est en toi. Afin d'être en paix avec tous les aspects de ta personnalité, de tout tes corps subtils.

 

En gros c'est de refléter cet havre de paix que tu retrouveras lorsque ton esprit sera en paix. Pour ce faire, il n'y a qu'un chemin celui de tout élever, transcendé par l'amour. Ce que tu appelles les autres, ne sont que ton propre reflet. Tout est Un et lumière, le fait de voir les autres pas ''éveillés'', ils te retournent cette image de toi.

 

Il faut juste comprendre que tout est illusion, toi seul détient la clé pour en faire le ménage et de retrouver cette paix, cette quiétude et béatitude. Car comment être éveillé, si toi, tu ne reflètes pas l'Unité et l'Amour. Ce n'est pas juste toi, le grand nombre ne comprennent pas qu'ils sont la source de ces illusions.

 

L'amour est notre essence, notre lumière pourquoi être dans l'illusion, soyons Juste Amour, Être.

 

Parole de Raphaël Juste Être-Amour

 


http://www.choix-realite.org/7388/ne-toccupes-pas-des-autres-juste-de-toi

 


Partager cet article
Repost0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 08:33

À propos de la foi

 

 

 

Par définition, la foi désigne le fait de croire en Dieu. En règle générale, elle concerne tous ceux et toutes celles qui suivent une religion et adhèrent au credo correspondant. C’est pourquoi on parle parfois de la foi chrétienne, de la foi juive, de la foi musulmane, etc. Cela étant, tout individu qui admet l’existence de Dieu a nécessairement la foi, et ce, quelle que soit la conception qu’il en a, qu’il appartienne ou non à une religion. Cela veut dire qu’elle n’est pas l’apanage des Chrétiens, des Juifs, des Musulmans, etc., mais le propre de tout spiritualiste.

 

 

On oppose souvent la foi à la raison, en ce sens qu’elle est fondée sur une conviction qui transcende le raisonnement, de sorte que l’on parle parfois de “foi aveugle”. Effectivement, on ne peut pas prouver l’existence de Dieu. D’un autre côté, il est impossible de démontrer qu’Il n’existe pas. Ainsi donc, on croit en Lui ou non. Par ailleurs, du fait qu’Il est inconcevable, chaque croyant en a une approche différente. Les Rosicruciens ont une belle expression pour illustrer ce fait ; parlant de Lui, ils disent en effet : « Dieu de notre cœur, Dieu de notre compréhension »…

 

 

S’il est vrai que l’existence de Dieu est indémontrable, il est possible néanmoins de postuler qu’Il ne peut pas ne pas exister. Je m’explique : l’univers et la Terre forment une réalité que nous pouvons percevoir et même étudier. Or, d’un point de vue rationnel, l’un comme l’autre proviennent nécessairement d’une cause, car le néant, l’absence, le vide, ne peuvent donner naissance à quoi que ce soit. Par ailleurs, les scientifiques eux-mêmes s’accordent à dire que les lois universelles et naturelles opèrent avec une grande intelligence et sont pour beaucoup d’entre elles un défi à la raison humaine. Dès lors, pourquoi ne pas admettre l’existence de Dieu et voir en Lui la Conscience absolue qui œuvre à travers l’univers et la nature ?

 

 

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours été convaincu que Dieu, au sens mystique du terme, ne pouvait pas ne pas exister. Mais très tôt, je me suis demandé s’Il intervenait vraiment dans la vie des êtres humains, comme l’enseignent les religions. Et si oui, dans quelle mesure ? Cette question est restée longtemps sans réponse. À ce jour, j’ai acquis la conviction qu’Il le fait effectivement, mais uniquement à la mesure du respect que nous accordons aux lois par lesquelles Il se manifeste dans l’univers, la nature et l’homme lui-même. Cela suppose de vivre en harmonie avec ces lois, ce que les membres de l’A.M.O.R.C. s’efforcent de faire.

 

 

On ne peut évoquer le sujet de la foi sans parler du doute. En fait, je pense que très rares sont les croyants qui, à un moment ou à un autre, n’ont pas douté de l’existence de Dieu comme de l’âme, et par voie de conséquence, remis en cause leurs convictions religieuses, spirituelles ou philosophiques. Cette remarque s’applique également aux Rosicruciens. Au risque de vous surprendre, cela me semble naturel, ou plutôt humain. On rapporte que le Maître Jésus, tandis qu’il était sur la croix, aurait dit : « Mon Père, pourquoi m’as-Tu abandonné ? » Cela suppose que lui-même aurait douté au moment ultime de sa vie ; à plus forte raison, les hommes et les femmes “ordinaires“ que nous sommes. Je pense également que le doute n’est pas la négation de la foi, et même qu’il peut la renforcer, au point, comme certains le disent, d’acquérir « une foi à toute épreuve ».

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-la-foi/

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 08:28

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

Au moment où j’écris ces lignes, mes draps sont en train de sécher sur ma corde à linge.

 Cela semble probablement un peu banal,

mais c’est pour moi une chose phénoménale.

 

Je devrais peut-être préciser que ce ne sont pas

 


réellement mes draps, ou le fait qu’ils soient en train de sécher, qui me fait vibrer aussi intensément…

Non, ce qui me fascine, en réalité, c’est que tout le processus se fasse sans moi – sans que j’aie à y penser, à y travailler, ou même à le souhaiter.

 

La nature travaille pour moi alors que je vaque à mes occupations, imaginez !

 

Ce n’est pas un hasard si le symbole de la corde à linge me touche autant.

 

Voyez-vous, j’ai pris beaucoup de temps à accepter que la vie puisse travailler pour moi.

  

Il fut une époque – la majorité de mon existence,

disons – où j’étais convaincue que je devais participer activement à trouver toutes réponses, toutes les solutions, tous les chemins qui me mènent à ma destination (par « participer activement », je veux surtout dire « me stresser », en passant…  

Car se faire du souci est la seule façon que l’on a de participer une fois que l’on a fait tout ce qu’il y a à faire, n’est-ce pas ?).

 

Je n’étendais à peu près rien sur ma corde à linge, si vous voulez…

 


Je laissais mes draps mouillés en petits tapons sur le plancher, et je soufflais dessus de toutes mes forces pour les sécher.

 


 Oh que c’était long ! C’était long, et c’était surtout tellement fatigant.

Mais je continuais ainsi sans trop me poser de questions…

 

Une des plus grandes choses que j’ai apprises a été d’accrocher mes soucis, mes projets, mes questions sur la corde à linge…

De prendre le temps de les étendre, de les détendre, et de permettre à la magie de la nature d’opérer.

 

Évidemment, si on laisse les situations sur le plancher en petits tapons stressés, le vent ne peut rien faire pour nous

– même si l’on s’épuise à souffler… L’air ne peut circuler, la magie ne peut passer.  

Mais dès que l’on cesse de résister et que l’on commence à respirer (hmm, quel délice que de

simplement r-e-s-p-i-r-e-r…), chacune de nos actions et intentions est infiniment plus puissante, car notre force est décuplée.

 

Notre force est décuplée parce qu’elle n’est plus limitée à notre force, justement…

 On est maintenant branché à l’énergie qui fait briller le soleil et souffler le vent.

 

La corde à linge… Que mettrez-vous sur la vôtre, aujourd’hui ?

 Il y a probablement une foule de jolies expériences auxquelles vous souhaitez goûter, et autant de situations que vous désirez transformer…

 

Mais quels que soient vos plans, j’espère que vous commencerez par les confier à notre ami le vent. Oui, détendez-vous, apaisez-vous, savourez, aimez, allégez-vous autant que vous le pouvez…

 

Car comme vous pourrez rapidement le constater, la vie n’attend qu’une occasion de vous démontrer à quel point vous êtes grand, important, et aimé.

 

 

Marie-Pier Charron / Site Matin magique

 

« La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être.

Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas. »

Henry David Thoreau

 

www.lapetitedouceur.org

 

 

 


 


Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 08:13

A propos des extra-terrestres

 

 

Régulièrement, la communauté scientifique comme l’opinion publique se pose la question de savoir s’il existe ou non des extra-terrestres, c’est-à-dire des êtres habitant des mondes extérieurs à la Terre. Comme vous le savez, de nombreux témoignages font état d’Objets Volants Non Identifiés (O.V.N.I.), dont beaucoup correspondraient à des engins ou des vaisseaux spatiaux qui dépasseraient de loin notre technologie. Pour certains, c’est la preuve que l’univers est habité par d’autres civilisations. D’autres, plus sceptiques, continuent à penser que cela ne prouve rien, sans pour autant donner une explication logique et sensée aux observations qui ont été faites dans ce domaine.

 

 

En admettant qu’il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence d’extra-terrestres, ce dont je doute, le bon sens suffit, me semble-t-il, à l’admettre comme une évidence. Nous savons en effet que l’univers contient environ cent milliards de galaxies, et que chaque galaxie compte environ cent milliards de soleils. En toute probabilité, il existe donc des centaines, voire des milliers, de systèmes solaires comparables au nôtre. Dès lors, comment penser que seule la Terre soit habitée ? Il me semble évident qu’il existe d’autres humanités dans l’univers, certaines étant plus évoluées que la nôtre, d’autres moins.

 

 

En fait, la question qui se pose est de savoir, non pas s’il existe des extra-terrestres, mais s’ils sont déjà venus sur Terre ou l’ont survolée. Compte tenu des distances intersidérales, il faudrait pour cela qu’ils disposent d’aéronefs pouvant voler à des vitesses vertigineuses. Certains scientifiques pensent même que venir sur notre planète depuis d’autres systèmes solaires nécessiterait de se déplacer plus rapidement que la lumière (300.000 km/seconde). Lorsque l’on sait que les fusées les plus rapides atteignent environ 30.000 km/heure, cela semble impossible. Mais pourquoi pas ? En outre, il existe probablement des modes de déplacement qui transcendent tous ceux que nous connaissons actuellement. Alors, qui vivra verra…

 

 

Comme nombre de Rosicruciens, il est pour moi évident que la vie existe ailleurs que sur la Terre, car elle sert de support à un processus universel : l’Evolution. Pour être plus précis, elle permet à l’Ame universelle d’évoluer et de prendre graduellement conscience de sa perfection latente, ce qu’elle fait à travers les êtres vivants. Au regard d’un tel but, la vie ne peut se limiter à exister uniquement sur notre planète, auquel cas le reste de l’univers n’aurait aucune utilité. Or, comme le disait Einstein, Dieu, au sens d’Intelligence, d’Energie, de Force absolue, « ne joue pas aux dés et ne fait rien pour rien ». La vie est universelle, et partout où elle existe, elle sert de véhicule à la Conscience cosmique.

 

 

À propos des extra-terrestres, je trouve regrettable que les livres ou les films qui leur sont consacrés les présentent le plus souvent comme des êtres difformes, disgracieux, voire effrayants. Par ailleurs, on les assimile généralement à des envahisseurs vindicatifs ayant pour but d’anéantir les hommes et de s’approprier la Terre. Pourquoi projeter sur eux notre propre agressivité et notre tendance à “négativer” ce qui nous est inconnu ? Il vaut mieux voir en eux des êtres pacifistes qui ont probablement beaucoup à nous apprendre, sans pour autant les attendre comme on attendrait un messie.

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-extra-terrestres/

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 08:13

 

00 IMAGE MYSTIQUE-copie-1

 

Beaucoup considèrent la glande pinéale comme le Troisième Œil Spirituel, notre Vision Intérieure. La Glande Pinéale est de la taille d'un pois et se trouve dans le centre du cerveau dans une caverne minuscule derrière et au-dessus de la glande pituitaire qui elle, se trouve un peu derrière la racine du nez. Il est placé (localisé) directement derrière les yeux, attaché au troisième ventricule, la glande pinéale contient une carte complète du champ (domaine) visuel des yeux.

 

 

Les cristaux de la glande pinéale

 

 

Pendant qu'a lieu le re-câblage du corps physique, il se passe des choses, notamment dans le cerveau. Le corps physique évolue et l'un de ces changements a lieu dans la glande pinéale, bien qu'il ne se limite pas à cet endroit. Des cristaux se forment dans la glande pinéale; ce sont des structures cristallines qu'on appelle des cristaux de calcite qui se forment dans le cerveau de tous les êtres humains.

 

 

Ces cristaux peuvent être réglés pour recevoir des fréquences électromagnétiques. Vous communiquez les uns avec les autres grâce à des fréquences électromagnétiques (des ondes hertziennes) qui traversent votre corps. De nombreuses fréquences électromagnétiques traversent votre corps physique en ce moment même, sans vous gêner, et cependant vous n'en êtes pas conscients. Cela va changer. Au début, vous pourrez en devenir hyper-conscients, ce qui peut s'avérer problématique. L'idée est d'amener cela dans votre zone de confort pour que cela vous active. Il ne s'agit pas d'une course, très chers. Prenez s'il vous plaît votre temps et ne surmenez pas trop votre corps qui doit prendre son temps. Cependant, vous le ferez et le ferez bien.

 

 

Les cristaux qui se sont formés dans votre cerveau y sont depuis un certain temps. En réalité, vous avez commencé votre seconde vague de réalisation il y a environ 60 ans, et c'est à cette époque que les cristaux ont commencé à se former. Ces cristaux sont restés à l'état latent dans votre corps, attendant d'être activés. La science médicale commence maintenant à les observer et on peut vraiment voir des images de ces cristaux qui se forment dans la glande pinéale. Selon la science, ils sont problématiques parce qu'ils causent des problèmes dans la structure physiologique humaine. On croit avoir fait quelque chose de faux. Nous vous le disons, cela fait naturellement partie de votre évolution et c'est même passionnant, parce qu'on peut maintenant le voir. Vous parlez de communication interne et de télépathie, vous la pratiquez même. Bien que la plupart des gens sachent qu'elle est réelle, elle était toujours un peu hors de portée pour la plupart d'entre nous, mais plus maintenant. Comment peut-on activer les cristaux et les utiliser de la meilleure façon ? Et, plus important encore, comment les régler pour ne capter qu'une station à la fois ? C'est le problème qu'auront beaucoup d'entre vous en activant ces cristaux. Les cristaux sont vivants; la Terre est vivante. C'est un être sensible, très conscient. Et si les cristaux sont le niveau vibratoire le plus élevé du règne minéral, on peut aisément dire que les cristaux sont la matière cervicale de la Terre. En fait, les cristaux constituent la glande pinéale de la planète Terre. Les cristaux qui vous sont le plus familiers sont des niveaux vibratoires les plus élevés du règne minéral. C'est la raison pour laquelle beaucoup d'entre vous parlent aux cristaux, en reçoivent des messages ou conservent des souvenirs dans des cristaux. Vous possédez la gamme vibratoire la plus élevée du règne animal et de même, les cristaux possèdent la plus haute du règne minéral.

 

 

Les humains deviennent cristallins

 

 

Vous avez entendu dire que les Enfants de Cristal et les Enfants Indigo viennent avec des aptitudes télépathiques déjà présentes en eux. Ils ne savent pas les utiliser, mais ils disposent d'une communication interne qu'avec un peu d'exercice, ils peuvent parfaitement régler et utiliser. Vous la possédez aussi : c'est la formation de ces cristaux. Apprendre à utiliser ces cristaux et apprendre à vous y adapter aura un effet très intéressant sur l'humanité. Nous vous le disons, ce n'est pas seulement du règne humain que nous parlons, parce que si vous observez la structure cellulaire des végétaux, vous verrez que de plus en plus de végétaux deviennent de nature cristalline.

 

 

Vous allez commencer à voir des végétaux et des animaux revêtir des caractéristiques d'énergie cristalline, ce qui ne s'est encore jamais vu sur cette planète. Cela fait partie de votre évolution naturelle, vous devenez cristallins.

 

 

Ce n'est pas une transformation difficile. Si vous consultiez votre tableau périodique des éléments, vous verriez que les structures à base de carbone que vous avez actuellement et la structure de silicium ne sont en réalité seulement éloignées que de quelques molécules. Avec quelques réarrangements, vous passez de l'une à l'autre. Non seulement c'est ce qui se passe sur toute la Terre, mais les règnes végétaux, animaux et des insectes prennent aussi des structures cristallines. Ce qui est intéressant, c'est qu'il viendra un jour où vous n'aurez plus besoin des cristaux physiques et où ils commenceront à se dissoudre. Ce sont là des situations temporaires, mais vous en êtes exactement au point où elles commencent à se former.

 

 

Il y a des dépôts de calcium sur la glande pinéale de la majorité des êtres humains. Il existe une quantité de raisons à ces dépôts. Votre science croit que ce cela a quelque chose à voir avec le fluor contenu dans votre eau.

 

 

Au début de l'utilisation des téléphones cellulaires sur votre planète, on a eu la preuve que des tumeurs se formaient, ce qui a créé de nombreuses discussions. Nous vous disons que c'était tout à fait réel, mais que cela ne s'est jamais matérialisé pour devenir le gros problème auquel on s'attendait. C'est la glande pinéale qui est devenue vulnérable à une nouvelle fréquence maintenue à une trop petite distance, mais cela même a aussi changé. À cause de votre attrait massif pour les téléphones portables, le corps humain s'est adapté et a appris à faire la sourde oreille à cette fréquence particulière. Vous commencez à vous adapter de beaucoup de façons. Cette adaptation s'est faite par instinct de survie et à un niveau inconscient. Maintenant vous allez apprendre à la régler à un niveau conscient. Vous arriverez à communiquer non seulement entre vous, mais avec le reste de la Terre. Vous pourrez avoir des conversations par l'intermédiaire d'un cristal. Vous allez commencer à activer cela de différentes manières, mais c'est maintenant que la preuve physique se révèle sur cette planète. Cela se passe actuellement chez tous les humains, jeunes et vieux confondus.

 

 

Sources : lightworker.com

 

http://www.choix-realite.org/7282/les-humains-deviennent-cristallins

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 12:21

 

 

SUPERBE ROSE INSPITANTE

 

 

La notion de secte remonte à la plus haute Antiquité. À l’origine, ce mot désignait un courant de pensée spécifique à la religion en vigueur ou en marge de celle-ci. Dans le Judaïsme, par exemple, on parlait de la secte des Pharisiens et de la secte des Sadducéens. Dans le Bouddhisme, on distinguait et on distingue encore la secte des Bonnets jaunes et la secte des Bonnets rouges. Rappelons également que le Christianisme primitif était considéré comme une secte au regard du polythéisme romain. À cette époque, le mot «secte» n’avait aucune connotation péjorative, et encore moins négative.

 

 

Sur le plan étymologique, le mot « secte » provient des deux termes latins : « sectare », qui veut dire «suivre», et « secare », qui signifie « se couper de ». Pour en revenir aux exemples précédents, les premiers Chrétiens avaient fait le choix de suivre Jésus et son enseignement, et de couper avec leur ancienne vie. Même chose pour les Bouddhistes de la première heure. À l’époque, cela ne choqua personne et suscita même une certaine admiration à l’égard des personnes concernées. Nous voyons donc que l’étymologie du mot « secte » ne lui donne pas non plus une connotation péjorative ou  négative a priori.

 

 

Qu’en est-il de nos jours ? Pour la plupart des gens, une secte est ″quelque chose″ de dangereux pour ses adeptes et la société en général. Il faut dire que les médias et certaines institutions contribuent à véhiculer et à entretenir cette idée. C’est ainsi que toute communauté, tout groupe ou tout mouvement jugé marginal par rapport aux religions ″officielles″ est considéré comme suspect. Dès lors, il n’y a qu’un pas à franchir pour le qualifier de ″secte″, avec tout ce que cela implique de péjoratif et de négatif. Malheureusement, on ne peut nier que certains groupements sont effectivement dangereux, notamment ceux qui incitent leurs adeptes à se couper du milieu familial et social pour suivre aveuglément les préceptes de tel ou tel gourou généralement auto-proclamé. Lutter contre eux est une nécessité.

 

 

S’il me semble nécessaire d’empêcher les groupements véritablement sectaires de nuire à l’individu et à la société, cela a donné lieu dans certains pays à des dérives qui ont généré des amalgames et des confusions aussi injustes qu’aberrantes. À l’origine de ces déviances, on trouve généralement des associations qui, sous prétexte de lutter contre les sectes, combattent la spiritualité en général ou les formes de spiritualité qui “concurrencent” les religions officielles. Les premières sont noyautées par des intégristes laïques qui confondent « laïcité» et «laïcisme » ; les secondes par des intégristes religieux qui défendent l’hégémonie de la religion à laquelle ils appartiennent. Pour des raisons diamétralement opposées, ces idéologues donnent à la lutte contre les sectes une connotation partisane et n’hésitent pas à manipuler l’opinion publique dans ce but.

 

 

Depuis toujours, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix met ses membres en garde contre les groupements véritablement sectaires. Comme je l’ai dit précédemment, ils ont généralement en commun d’être fondés sur le culte de la personnalité, d’inciter leurs adeptes à rompre avec la famille et la société, et de véhiculer une doctrine qui porte atteinte à leur liberté de pensée et à leur intégrité physique et mentale. Fort heureusement, ce genre de groupements est rare, et je suis convaincu que les services officiels de Renseignement et de la Police les connaissent. Dès lors, preuves à l’appui, il leur appartient d’agir en conséquence.

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-des-sectes/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 08:30

A propos de l’intuition

 

 

Comme vous le savez, l’être humain a des facultés physiques. Celles-ci concernent son corps et son aptitude à marcher, courir, grimper, sauter, ramper, nager, danser… Elles font intervenir le squelette, les muscles, les nerfs, etc., et sont régies par le cerveau. Nous possédons également des facultés sensorielles, en l’occurrence la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat, lesquelles sont reliées à une zone cérébrale chargée de répondre aux stimuli correspondants. D’une manière générale, ces facultés rentrent dans le cadre des fonctions dites psychomotrices pour les premières, et perceptrices pour les secondes.

 

 

Mais le cerveau est également le siège de nos facultés mentales. Parmi les plus importantes, je citerai le raisonnement, qui nous permet de réfléchir sur l’instant ; la mémoire, grâce à laquelle nous pouvons nous rappeler le passé ; et l’imagination, qui nous est utile, non seulement pour imaginer ce que bon nous semble, mais également pour prévoir l’avenir et l’anticiper. Ainsi, ces trois facultés mentales, que l’on qualifie également de «subjectives» en psychologie, couvrent les trois dimensions du temps : le passé, le présent et le futur.

 

 

Au-delà de nos facultés mentales, nous possédons des facultés que Shri Aurobindo et Teilhard de Chardin désignaient sous le nom de « facultés supramentales », et que les Rosicruciens qualifient plutôt de « transcendantales » ou « subliminales ». L’une des plus importantes est l’intuition, que nous avons tous expérimentée un jour ou l’autre. C’est cette faculté qui explique le fait que, soudainement, nous savons l’heure sans avoir regardé notre montre, qui nous a écrit une lettre que nous venons de recevoir avant de l’avoir lue, qu’une amie attend un bébé alors qu’elle l’ignore encore, qu’un événement s’est produit à tel endroit avant qu’il ne soit avéré, etc.

 

Étant donné que l’intuition n’est pas une faculté mentale, elle ne dépend pas du cerveau. Vous noterez d’ailleurs qu’elle ne fait jamais appel au raisonnement. Les impressions qu’elle fait naître dans notre conscience sont aussi soudaines que fugitives, et toutes ont un caractère de vérité. Cela veut dire qu’une intuition digne de ce nom ne peut être que bonne, en ce sens qu’une “mauvaise” intuition n’est pas une intuition, mais une idée qui, bien qu’apparemment intuitive, prend sa source dans un faux “micro” raisonnement.

 

 

D’un point de vue rosicrucien, l’intuition est une faculté spirituelle. Pour être plus précis, elle prend sa source dans la dimension la plus divine de notre âme, ce qui explique pourquoi elle a un caractère de vérité. Cela étant, elle ne se manifeste pas “naturellement” et doit donc être éveillée. Comment ? En la sollicitant régulièrement et en apprenant à tenir compte des impressions qu’elle génère en nous. Sachant qu’elle est aussi utile que la raison pour mener à bien notre existence, c’est ce que les Rosicruciens s’efforcent de faire au quotidien.

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

http://www.blog-rose-croix.fr/a-propos-de-l-intuition/

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:11

 

 

 

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l'envoya auprès d'un Vieux Sage.

 

 

 

 

 

- Éclaire-moi sur le Sentier de la Vie, demanda le Prince.

 

- Mes paroles s'évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d'entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t'en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t'en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton cœur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi.

 

 

 

 

 

Le Vieux Sage disparut et le Prince s'engagea sur le Chemin de la Vie.

 

Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire :

 

 

 

 

 

"CHANGE LE MONDE"

 

- C'était bien là mon intention, pensa le Prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d'autres ne me conviennent pas.

 

 

 

 

 

Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le plaisir et l'ivresse du conquérant, mais pas l'apaisement du cœur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d'autres lui résistèrent. Bien des années passèrent.

 

 

 

 

 

Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda :

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

 

- J'ai appris, répondit le Prince, à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m'échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas.

 

- C'est bien, dit le Vieil Homme. Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise.

 

 

 

 

 

Et il disparut.

 

 

 

 

 

Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire :

 

 

 

 

 

"CHANGE LES AUTRES"

 

- C'était bien là mon intention, pensa-t-il. Les autres sont source de plaisir, de joie et de satisfaction mais aussi de douleur, d'amertume et de frustration.

 

 

 

 

 

Et il s'insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts. Ce fut là son deuxième combat. Bien des années passèrent.

 

 

 

 

 

Un jour, alors qu'il méditait sur l'utilité de ses tentatives de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

 

- J'ai appris, répondit le Prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n'en sont que le révélateur ou l'occasion. C'est en moi que prennent racine toutes ces choses.

 

- Tu as raison, dit le Sage. Par ce qu'ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi-même. Sois reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers ceux qui font naître en toi souffrance ou frustration, car à travers eux la Vie t'enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir.

 

 

 

Et le Vieil Homme disparut.

 

 

 

 

 

Peu après, le Prince arriva devant une porte où figuraient ces mots :

 

 

 

 

 

"CHANGE-TOI TOI-MÊME"

 

- Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c'est bien ce qui me reste à faire, se dit-il.

 

 

 

 

 

Et il entama son troisième combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal.

 

 

 

 

 

Après bien des années de ce combat où il connut quelques succès mais aussi des échecs et des résistances, le Prince rencontra le Sage qui lui demanda :

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

 

- J'ai appris, répondit le Prince, qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on n'arrive pas à briser.

 

- C'est bien, dit le Sage.

 

- Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de me battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise.

 

- C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru.

 

 

 

 

 

Et il disparut.

 

 

 

 

 

Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la troisième porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait :

 

 

 

 

 

"ACCEPTE-TOI TOI-MEME"

 

Le Prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens.

 

 

 

- Quand on combat, on devient aveugle, se dit-il.

 

 

 

 

 

Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s'aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer.

 

 

 

 

 

Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda :

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

 

- J'ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c'est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J'ai appris à m'accepter moi-même totalement, inconditionnellement.

 

- C'est bien, dit le Vieil Homme, c'est la première Sagesse. Maintenant tu peux repasser la troisième porte.

 

 

 

 

 

À peine arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut :

 

 

 

"ACCEPTE LES AUTRES"

 

Tout autour de lui il reconnut les personnes qu'il avait côtoyées dans sa vie. Celles qu'il avait aimées et celles qu'il avait détestées. Celles qu'il avait soutenues et celles qu'il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir(*) leurs imperfections, leurs défauts, ce qui autrefois l'avait tellement gêné et contre quoi il s'était battu.

 

 

 

 

 

Il rencontra à nouveau le Vieux Sage.

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ? demanda ce dernier.

 

- J'ai appris, répondit le Prince, qu'en étant en accord avec moi-même, je n'avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d'eux. J'ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement.

 

- C'est bien, dit le Vieux Sage. C'est la seconde Sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte.

 

 

 

Arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut :

 

 

 

 

 

"ACCEPTE LE MONDE"

 

Curieux, se dit-il, que je n'aie pas vu cette inscription la première fois. Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur Perfection.(**) C'était pourtant le même monde qu'autrefois. Était-ce le monde qui avait changé ou son regard ?

 

 

 

 

 

Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

 

- J'ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui, n'est ni triste ni gai. Il est là ; il existe ; c'est tout. Ce n'était pas le monde qui me troublait, mais l'idée que je m'en faisais. J'ai appris à l'accepter sans le juger, totalement, inconditionnellement.

 

- C'est la troisième Sagesse, dit le Vieil Homme. Te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le Monde.

 

 

 

 

 

Un profond sentiment de Paix, de Sérénité, de Plénitude envahit le Prince. Le Silence l'habita.

 

 

 

 

 

Tu es prêt, maintenant, à franchir le Dernier Seuil, dit le Vieux Sage. Celui du passage du Silence de la Plénitude à la Plénitude du Silence.

 

 

 

 

 

Et le Vieil Homme disparut.

 

 

 

Charles Brulhart

 

www.metafora.ch

 

 

 

Auteur

 

Charles Brulhart

 

 

 

Source VIVRELIBRE.free.fr

 

 

 

 

 

http://www.choix-realite.org/7360/les-trois-portes-de-la-sagesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 08:50

 

 

 

L'éveil est avant tout quelque chose de très personnel, il n'y a aucun intermédiaire, juste toi et toi. L'être est à la fois son propre guide, son propre juge, son propre maître, son propre élève et ainsi de suite. Il sait instinctivement ou intuitivement que le seul chemin qui lui permet de s'en sortir, de le faire grandir, de le faire évoluer, de le faire avancer, de le faire transcender, c'est par le chemin de l'amour. Pourquoi est-il confronté à tous ces scénarios, à toutes ces illusions ? Comme tout vient de l'Esprit et qu'il est lui-même le créateur de sa propre création, il est cette conscience, qui à la fois interprète des rôles dans le but de le faire grandir, de le faire évoluer, de constater sa propre création.

 

 

 

 

 

Peu importe le nom qu'on lui attribue, il est à la fois tout et rien. L'éveil c'est de prendre conscience de tous ces rôles, non pas pour les juger, mais de comprendre le pourquoi du pourquoi. Comprenant le pourquoi, l'être débute un processus d'éveil, qui lui permettra de faire la paix avec toutes ces illusions, avec toutes ces facettes. N'oublions pas ce qui est à l'extérieur se trouve aussi à l'intérieur.

 

 

 

 

 

Comment faire pour enclencher ce processus d'éveil qui permettra à la conscience de passer à un autre niveau, à une sphère plus élevée de sa supra conscience? L'être devra commencer un processus de paix, accepter et accueillir tout dans l'amour, il comprend que pour accéder à cette ultime paix, il doit tout transcender par le pouvoir de l'amour. Changer la perception de sa vision extérieure et intérieure pour que les deux soient unifiées, reflétant le même regard, basé sur une seule vérité, sur l'amour.

 

 

 

 

 

Pourquoi en est-il ainsi? L'être est confronté avec la manifestation extérieure, ce qui lui reflète toutes ces relations conflictuelles, pour cela l'être doit retrouver l'équilibre, le juste milieu. Ainsi l'être en prenant conscience qu'il est le seul à remettre tout en place pour atteindre le parfait équilibre, vivre pleinement l'éveil, afin de ne plus être perturbé, dérangé, troublé etc.. par les différents rôles.

 

 

 

 

 

Alors commence ce processus de paix, d'unification dans le but de résoudre, de dissoudre toutes les relations conflictuelles, qui perturbent l'émotionnel, le psychique et le physique, le spirituel. Tout est une démarche à retrouver cette ultime et suprême paix afin que l'être soit en mesure d'être en paix avec tous ces rôles, toutes ces illusions. Alors l'être s'éveille, comprenant ce qu'il avait à transcender c'est cet autre aspect de lui, de sa personnalité, son Ego, ce qu'il pense et croit être.

 

 

 

 

 

 

 

Toutes ces croyances, toutes ces vérités, basées sur toute cette manifestation extérieure, pour retrouver la paix dans sa conscience, dans tout son être, son esprit et son âme. Il n'endosse plus aucun rôle, il endosse qu'un habit, celui qui lui a toujours permis d'apprendre et d'évoluer, ce qu'il avait au plus profond de son être, l'amour. Juste être amour, rien de moins, rien de plus. Le langage du cœur, juste être amour. C'est ainsi que l'être se libère de tout conflit, retrouvant la paix dans tout son être, reflétant l'amour absolu à l'extérieur comme à l'intérieur, le parfait équilibre.

 

 

 

Par Raphaël Juste Être

 

 

 

http://www.choix-realite.org/7342/leveil-est-avant-tout-quelque-chose-de-tres-personnel

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 08:18

 

 

 

 

Pour ceux et celles qui n'en peuvent plus de lutter, qui sont au bout du rouleau, pourtant ce n'est pas votre manque de volonté, de courage qui est en cause, ni votre amour inconditionnel. Ces scénarios n'ont qu'un seul but, vous faire sortir de ces illusions.

 

 

 

C'est tout à fait normal de réagir de la façon que nous réagissons dans ces instants. J'ai déjà passé par là. Peu importe ce que je faisais et cela avec toute la volonté, la bonté, tout l'amour inconditionnel, tout était contre-moi. Cela a duré presque deux ans et plus. Avant que tout mon être me dise stop. Il y a eu ce moment ou j'avais manifesté ma colère, trop c'est trop, tu te dis, il n'y a pas un être sur terre qui vit ce genre de truc.

 

 

 

En exprimant cette colère, pensant qu'en agissant ainsi j'allais pouvoir mieux me sentir. J'avais pu évacuer toute cette pression. Mais jamais je m'aurais douté que c'est moi qui fut foudroyé par ma colère, plusieurs éclairs ressentis dans mon cœur, une souffrance indescriptible, pensant même que j'allais y passer.

 

 

 

Et c'est là que j'ai compris que la colère n'était pas une solution. Que tout ce que je faisais me revenait comme un boomerang. Est-ce que je méritais toutes ces confrontations ? Même avec toute ma bonté et mon amour inconditionnel, je n'ai pas pu faire face à toute cette dualité. Tout mon être n'en pouvait plus, ne pouvait plus continuer à recevoir toutes ces incompréhensions, injustices, ces scénarios que la vie m'envoyait.

 

 

 

Et la petite voix qui me disait Et c'est là que j'ai lâché prise de ce monde, des illusions. Retrouvant ainsi ma PAIX et ma conscience s'est ouverte, je n'étais plus dans ce monde car je n'y croyais plus. Je ne croyais plus à ce monde, pour moi c'était devenu une évidence, j'avais ouvert les yeux. Tous ces scénarios avaient contribué à cet éveil pour me faire comprendre dans quelle réalité était baigné mon esprit, mon âme, mon corps et mon cœur.

 

 

 

En lâchant prise, en ne croyant plus à ce monde, et cette voix qui me disait c'est ce que j'ai fait. Et j'ai vu dans quel film se trouvaient tous les êtres humains à être confrontés à toutes ces illusions. Il n'y a qu'un chemin, celui de retrouver la paix dans l'esprit, ce qui implique tout l'être. Seul l'amour a ce pouvoir de nous libérer de ces illusions et être en paix. De ne plus donner de l'importance aux scénarios, le film des illusions roule, et tous les spectateurs sont hypnotisés par une telle manifestation, tout semble si réel.

 

 

 

Je rends grâce à la vie de m'avoir fait comprendre que j'étais hypnotisé, que j'étais aveuglé par ce monde, dans lequel tous les êtres humains jouent leur rôle.

 

 

 

Avant d'être à bout de souffle, au bout du rouleau, épuisé mentalement, physiquement et émotionnellement, ne crois-tu pas qu'il est temps de faire la paix dans ton esprit, dans tout ton être? Il n'y a qu'un chemin et c'est celui de l'Amour. Ne crois plus à ces jeux, à ce film, peu importe qui a tort ou qui a raison, ce n'est pas dans ce monde que tu y trouveras la paix, tout se passe en toi, dans tout ton être. Il n'y a que toi pour le faire, celui de te choisir. Juste Être amour, en élevant, en transcendant, en épurant, en guérissant TOUT par l'Amour. C'est ainsi que tu retrouveras la PAIX dans tout ton être à vivre l'Unité dans l'Amour Absolu.

 

 

 

Comprends que se sont tous des acteurs, des comédiens qui ne font qu'alimenter ces illusions, ce film. Enfin, en choisissant la paix, l'amour, c'est ainsi que tu sortiras de cette matrice pour vivre ton unité dans l'amour absolu.

 

 

 

Par Raphaël Juste Être

 

 

 

Juste Être dans la lumière de l'Un, tout et chacun évoluant tous ensemble dans le même vaisseau Père/Mère.

 

 

 

http://www.choix-realite.org/7338/a-bout-de-souffle-tu-as-tout-essaye-ce-message-est-pour-toi

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog