Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 22:24
SUPERBE PLUME BLEUE
 
L’inquiétude nous donne l’illusion que nous faisons réellement quelque chose pour régler un problème ou éviter un tort. En réalité, tout ce que nous faisons, c’est augmenter au maximum notre niveau d’anxiété et créer un stress négatif en nous-mêmes. C’est comme faire tourner nos roues dans le sable — on dirait qu’il y a beaucoup de mouvement, mais nous n’allons nulle part. L’inquiétude est très amusante pour notre ego, mais elle est une absurdité totale pour notre esprit.
 
Nos sujets d’inquiétude peuvent varier de l’emploi de notre conjoint à l’économie mondiale. Nous nous en faisons peut-être pour des catastrophes qui ne se sont jamais produites et qui ne se produiront jamais. Nous nous inquiétons peut-être de ce qu’une autre personne devrait ou ne devrait pas penser, ressentir, vouloir, avoir ou faire.
 
Lorsque nous nous inquiétons au sujet des problèmes des autres, nous oublions d’avoir confiance qu’eux-mêmes et leur Puissance supérieure peuvent s’en occuper. Nous nous détournons de l’espoir et de la foi naturels de notre esprit et plutôt, nous laissons le champ libre à la tentative futile de notre ego pour contrôler des gens et des événements. Nous évitons aussi les pensées constructives au sujet de nous-mêmes et de nos propres problèmes. L’inquiétude est véritablement une perte de temps et d’énergie, mais elle est souvent notre réaction aux problèmes des autres.
 
Nous imaginons parfois tous les malheurs qui pourraient arriver à nos parents, nos enfants, notre conjoint, nos amis et nos collègues de travail. Nous avons peut-être l’impression que toute cette inquiétude les aide de quelque façon ou au moins, leur prouve que nous nous soucions d’eux. Nous croyons sans doute que notre inquiétude est naturelle et indépendante de notre volonté.
 
Nous pouvons apprendre à reconnaître la différence entre la bienveillance et une inquiétude inefficace. Nous pouvons renoncer à nos pensées anxieuses sur ce qui pourrait arriver aux personnes qui nous sont chères, et porter toute notre attention sur les véritables choix et les vrais problèmes auxquels nous avons à faire face. Nous pouvons renoncer à la peur de notre ego et la remplacer par la foi, l’espoir, l’amour et la confiance en notre esprit.
 
Source : Ray, Veronica. Choisir d’être heureux, p. 101
 
 
 
Vidéo:Quand ça ne tourne pas rond...de Nicole Charest
 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 21:21

3 GOUTTE DE PLUIE

 

À son époque, Platon exhortait ses disciples à vénérer le bien, le beau et le vrai. Pour lui, la beauté prenait sa source dans le Divin et correspondait à un archétype que l’homme devait apprendre à manifester à travers ses œuvres. En cela, il accordait une grande importance à l’art, dont le but était d’exprimer sur le plan matériel et terrestre la beauté du monde spirituel et céleste. Que ce soit en musique, en peinture ou en sculpture, les artistes s’évertuaient avant tout à créer quelque chose qui soit beau à entendre ou à regarder.

 

En dehors de l’art, c’est sans doute à travers la nature que la beauté s’exprime le plus. Sur tous les continents, dans tous les pays, des paysages plus beaux les uns que les autres émerveillent ceux qui les contemplent. Depuis les fleurs aux couleurs multiples et variées jusqu’aux animaux les plus divers qui peuplent les forêts et les océans, sans oublier ceux qui nous sont familiers, nul ne peut nier que la flore et la faune s’unissent pour faire de notre planète un hymne à la beauté. Ceci est tellement vrai que même un athée a tendance à la diviniser.

 

La question qui se pose est la suivante : comment expliquer qu’il y ait un tel consensus pour dire que la nature est belle ? Je pense que c’est en raison de l’harmonie qui en émane. Cela veut dire que la beauté, dans l’absolu, ne se limite pas à la perfection des formes, des couleurs, des proportions, des contrastes, etc. Elle intègre également une dimension métaphysique, pour ne pas dire divine. Ceci est tellement vrai qu’un rocher ″difforme ″, un vieil arbre ″creux ″, un animal ″boiteux ″, semblent beaux. Pourquoi ? Parce qu’il y a quelque chose de transcendantal que nous percevons à travers eux.

 

Qu’en est-il maintenant de la manière dont les êtres humains appréhendent la beauté chez leurs semblables ? Assurément, et malheureusement, ce n’est pas à celle qui émane du plus profond d’eux-mêmes que la plupart sont sensibles, mais à celle qu’ils attribuent aux apparences extérieures. Cette tendance est telle que le corps est devenu véritablement un objet de culte, au point que de plus en plus de personnes ont recours à la chirurgie esthétique pour ″avoir une belle plastique”… De mon point de vue, cette dictature de la beauté physique nous éloigne de l’essentiel, dont Saint Exupéry a dit à juste titre qu’il est invisible pour les yeux.

 

Plutôt que de se focaliser sur la ″beauté physique″, avec toutes les dérives et toutes les discriminations qui en résultent, il serait à la fois plus utile et plus noble de chercher à percevoir ce qu’il y a de plus beau en tout individu. Cela veut dire que c’est avant tout notre beauté intérieure qui doit nous préoccuper, ce qui suppose d’éveiller et d’expérimenter des vertus comme la gentillesse, la bienveillance, la générosité, etc. Par extension, c’est avant tout la beauté intérieure émanant d’autrui qui doit nous séduire. Et puisque les yeux sont les fenêtres de l’âme, apprenons à voir dans le regard des autres l’étincelle divine qui fait de chacun d’eux un être nécessairement beau.

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

http://www.amorc.fr/dotclear/index.php

 

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 21:06

BLEUET ET PLUIE

 

 

L’homme immergé dans l’obscurité spirituelle perd sa Clairvoyance; il cherche alors la Clef de la réalisation de Soi à la lumière de l’intellect grossier (lampadaire), mais en vain…

Aussi, tout chercheur ne doit-il pas rencontrer un « Passant » pour éclairer son Esprit ?

 

http://www.phene.eu/blog

 

                                        00 SEPRATION ZEN

 

 

Poussière

 

 

Tout ce qui existe dans le monde n’est que poussière et  c’est à cette poussière que vous donnez des noms.

 

Entre deux pensées, vous oubliez le monde et il disparaît.

 

Tout comme le rêve disparaît après le réveil…

 

 

 

                    http://www.phene.eu/blog



                                             6 SEPARATION



Pourquoi gaver de bonheurs illusoires les enfants des pays riches ? Pourquoi affamer de fausses espérances les enfants des pays pauvres ? Un de nos Frères aînés a dit : « À celui qui reniera le Fils de l’Homme, il ne sera pas pardonné. » Deux mille ans ! Deux mille ans de maltraitance envers l’Enfant spirituel ! Notre hypocrisie est accablante ! Combien d’Enfants encore à sacrifier au nom du culte de l’ego ?…

 

            

 

                     http://www.phene.eu/blog



 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:17

thumb merkaba3

 

Au lieu d'essayer d'aller quelque part, prenez conscience d’où vous êtes déjà. Nous avons tourné en rond pour essayer d'arriver à ce que nous sommes déjà, en essayant d'obtenir quelque chose que nous avons déjà – ne rien attendre de la spiritualité est très frustrant.

 

Si nous regardons le monde - sans espérer qu'il change grâce à la réalisation – sans chercher à faire un monde divisé mais en essayant de se rendre compte que la réalité est déjà tout - alors nous sommes sur la bonne voie.

 

Alors, chaque expérience, chaque goût de la vie est une enquête - chaque pensée est une enquête- alors à chaque seconde nous n'émettons pas une condition, essayant de corriger le monde, mais nous cherchons à éliminer notre ignorance du monde - l'ignorance est le filtre à travers lequel nous voyons la vie, à travers lequel nous considérons que la vie doit être divisée.

 

Grâce à une enquête appropriée, et à l'intelligence, nous éliminons l'ignorance venant de nos hypothèses non vérifiées et de nos croyances enterrées- nous déterrons ces choses qui étaient au-delà du questionnement et nous les remettons en question, doutant d'elles - permettant au soleil de briller sur elles pour la première fois. Dans cet éclairage, nous avons l'occasion de voir par nous-mêmes que la réalité n’a pas à être unifiée – elle EST déjà plénitude.

 

Ensuite, nous nous trouvons – non à attendre une certaine expérience, mais au-delà de la séparation - déjà pleins et parfaits.

 

Tat Tvam Asi - ceci ne signifie pas que si je compte mes perles de prière correctement et si j’aligne tous les pointeurs correctement pour obtenir une certaine expérience éclairante alors, un jour, je SERAI CELA. Cela signifie que VOUS ÊTES - en ce moment vous êtes -  cette plénitude, cette perfection.

 

N'attendez pas l'expérience adéquate - ne comparez pas les expériences et ne vous jugez pas - vous ÊTES CELA maintenant - découvrez que vous êtes cela maintenant au lieu de comment pouvoir le devenir plus tard.

 

Il semble insignifiant, mais c'est le jour et la nuit.

 

Randall Friend

 

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d'en citer la source:

 http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 21:16

0 A PROPOS ES EXTRA6TERRESTRES

 

Régulièrement, la communauté scientifique comme l’opinion publique se pose la question de savoir s’il existe ou non des extra-terrestres, c’est-à-dire des êtres habitant des mondes extérieurs à la Terre. Comme vous le savez, de nombreux témoignages font état d’Objets Volants Non Identifiés (O.V.N.I.), dont beaucoup correspondraient à des engins ou des vaisseaux spatiaux qui dépasseraient de loin notre technologie. Pour certains, c’est la preuve que l’univers est habité par d’autres civilisations. D’autres, plus sceptiques, continuent à penser que cela ne prouve rien, sans pour autant donner une explication logique et sensée aux observations qui ont été faites dans ce domaine.

En admettant qu’il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence d’extra-terrestres, ce dont je doute, le bon sens suffit, me semble-t-il, à l’admettre comme une évidence. Nous savons en effet que l’univers contient environ cent milliards de galaxies, et que chaque galaxie compte environ cent milliards de soleils. En toute probabilité, il existe donc des centaines, voire des milliers, de systèmes solaires comparables au nôtre. Dès lors, comment penser que seule la Terre soit habitée ? Il me semble évident qu’il existe d’autres humanités dans l’univers, certaines étant plus évoluées que la nôtre, d’autres moins.

En fait, la question qui se pose est de savoir, non pas s’il existe des extra-terrestres, mais s’ils sont déjà venus sur Terre ou l’ont survolée. Compte tenu des distances intersidérales, il faudrait pour cela qu’ils disposent d’aéronefs pouvant voler à des vitesses vertigineuses. Certains scientifiques pensent même que venir sur notre planète depuis d’autres systèmes solaires nécessiterait de se déplacer plus rapidement que la lumière (300.000 km/seconde). Lorsque l’on sait que les fusées les plus rapides atteignent environ 30.000 km/heure, cela semble impossible. Mais pourquoi pas ? En outre, il existe probablement des modes de déplacement qui transcendent tous ceux que nous connaissons actuellement. Alors, qui vivra verra…

Comme nombre de Rosicruciens, il est pour moi évident que la vie existe ailleurs que sur la Terre, car elle sert de support à un processus universel : l’Evolution. Pour être plus précis, elle permet à l’Ame universelle d’évoluer et de prendre graduellement conscience de sa perfection latente, ce qu’elle fait à travers les êtres vivants. Au regard d’un tel but, la vie ne peut se limiter à exister uniquement sur notre planète, auquel cas le reste de l’univers n’aurait aucune utilité. Or, comme le disait Einstein, Dieu, au sens d’Intelligence, d’Energie, de Force absolue, « ne joue pas aux dés et ne fait rien pour rien ». La vie est universelle, et partout où elle existe, elle sert de véhicule à la Conscience cosmique.

 

 

À propos des extra-terrestres, je trouve regrettable que les livres ou les films qui leur sont consacrés les présentent le plus souvent comme des êtres difformes, disgracieux, voire effrayants. Par ailleurs, on les assimile généralement à des envahisseurs vindicatifs ayant pour but d’anéantir les hommes et de s’approprier la Terre. Pourquoi projeter sur eux notre propre agressivité et notre tendance à “négativer” ce qui nous est inconnu ? Il vaut mieux voir en eux des êtres pacifistes qui ont probablement beaucoup à nous apprendre, sans pour autant les attendre comme on attendrait un messie.

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

http://www.amorc.fr/dotclear/index.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 21:15

FLEUR SUSPENDU

 

La plupart des gens sont heureux lorsque les circonstances leur sont favorables et malheureux lorsqu'elles leur sont défavorables. Ils vivent à partir d'un cadre de référence divisé en deux où se côtoient ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment pas. C'est la voie de la dualité.

 

Le chemin spirituel que je propose passe par la découverte de qui vous êtes vraiment et permet de vous établir dans la plénitude de l'instant présent. Ne plus être à la merci des évènements, savoir que l'extérieur ne peut plus perturber l'intérieur, vivre dans la paix et la confiance, est notre nature véritable. Nous n'avons rien à faire pour créer cela, le bonheur est notre nature intrinsèque. Faire quoi que ce soit pour le créer revient à essayer de créer le silence. Il suffit de se taire pour pouvoir l'apprécier. Pour trouver le bonheur, il est nécessaire de lâcher prise et d'accueillir tout ce qui se présente jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien. Cet espace infini c'est vous, l'Éternel.

 

 Je réponds à quelques questions.

 

Q. Comment peut-on établir la connexion avec le divin ?

R. Dans un premier temps, sachez que cette idée de connexion n’existe pas. Il s'agit d’une perspective de personnes qui sont divisées, pas unifiées. Qui se connecte à qui ? C’est comme s’il y avait deux personnes. Là nous sommes en plein dans la dualité. On repère ici une identité qui se croit déconnectée et une identité qui veut se connecter. C’est ça la particularité de l’ego, il se croit séparé du reste.

Savez-vous que plusieurs personnes n’ont plus à se connecter, car elles ont réalisé leur nature véritable ? Elles ont reconnu, non pas intellectuellement, mais par le biais de l’expérience, que leur nature véritable n'est pas humaine, mais spirituelle. Nous ne sommes pas des êtres humains cherchant notre nature spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine.

 

Lorsqu'une personne s'éveille à qui elle est vraiment, elle n'a plus besoin de se connecter, elle reconnaît qu’elle est ce que d'autres cherchent à l'extérieur d'eux. Il n'y a donc pas de connexion à faire, il s'agit plutôt de prendre conscience de qui nous sommes vraiment. Tant que cette reconnaissance n’a pas eu lieu, on essaie de créer la connexion pour se défaire de l'illusion de la séparation. C'est une tentative compréhensible, mais inutile.

 

Parmi les moyens les plus souvent utilisés pour « favoriser la connexion », on retrouve la méditation et le contact avec la nature. D’autres utilisent la musique, la danse ou le lien avec les enfants. Il est également possible d’arriver à se « connecter » sans recourir à un moyen particulier, simplement en mettant son attention à l'endroit d'où partent les pensées. Il y a une panoplie d’autres façons d'y parvenir. Il s'agit de moyens visant à faciliter le lâcher prise de notre identité pour laisser place à quelque chose d'infini et d'éternel. L'être est toujours présent, mais souvent ignoré par le «je» qui prend toute la place.

 

Q. Comment sait-on que l'on a établit la connexion ou que l’on est fusionné avec le divin ?

R. Des sentiments de plénitude, de sérénité, de paix ou de joie profonde sont ressentis. Certains ressentent aussi une grande liberté, d’autres des élans d’amour.

Il s'agit bien sûr d'une rencontre «ici et maintenant».

Il n’y a plus cette impression de séparation, tout est unifié. Il n’y a qu’un espace immense, infini. Cet espace est à la fois vide et en même temps il contient toutes choses en potentiel. Tout est léger et simple à la fois.

 

Q. Qu’est-ce qui fait que nous perdons facilement cette connexion ?

R. C’est l’identification à notre «moi» qui crée l’illusion de la «déconnexion» comme vous dites. En s’identifiant au «moi» notre espace devient une réalité terrestre soumise aux mêmes lois de toutes les réalités terrestres et s’exprime dans la dualité, c’est-à-dire à travers le bien et du mal, la joie et la souffrance, etc. Ce sont nos croyances qui favorisent l’identification. Nous croyons que nous sommes quelqu’un alors que nous sommes un espace de potentialité. Quand l'être se reconnaît lui-même, il retrouve l'unité, la paix.

 

Claudette Vidal

http://du-tout-et-du-rien.blogspot.fr

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 21:12

SUPER FOND BICHE

 

Il arrive que certaines personnes entrent dans votre vie et que vous sachiez tout de suite qu'elles étaient censées y entrer. Elles servent une sorte de but, vous enseignent une leçon ou vous aident à comprendre qui vous êtes ou qui vous voulez devenir.

 

Vous ne savez jamais qui sont ces personnes : un compagnon de chambre, une voisine, un professeur, une amie, un amoureux. Un parfait étranger parfois. Dès que vous les regardez dans les yeux, vous savez que ces personnes affecteront profondément votre vie.

 

Il arrive que des choses horribles et douloureuses surviennent dans notre vie. À la réflexion, nous réalisons que sans surmonter ces obstacles, nous n'aurions jamais réalisé notre potentiel, ni démontré notre force, notre volonté et notre courage.

 

Tout se produit pour une raison. La maladie, les blessures, l'amour. Les moments de grandeur comme de stupidité testent les limites de notre âme. Sans eux, la vie nous paraîtrait comme une longue route bien droite et bien plate qui ne mène nulle part. Sûre et confortable, mais ennuyeuse et sans but véritable.

 

Les personnes que vous rencontrez et qui affectent votre vie, et les succès et les contrastes que vous expérimentez, créent qui vous êtes. Les plus mauvaises expériences sont souvent les plus instructives.

 

 

Source : Crée ta vie - Feuille d'information de la création délibérée

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 21:21

0 SUPERBE ROSE

 

La philosophie rosicrucienne prône que le but de l’homme est d’atteindre la perfection. Mais un tel but est-il vraiment accessible ?

 

Lorsque l’on regarde l’état du monde actuel, avec ses guerres, ses conflits, ses crimes en tout genre, etc., on peut effectivement douter que l’humanité, sur un plan collectif, évolue vers la perfection. A priori, le même constat s’applique sur un plan individuel. En effet, on ne peut nier que l’être humain, tel qu’il est actuellement, est très imparfait dans ses jugements et dans son comportement. D’une manière générale, c’est l’orgueil, l’égoïsme, l’envie, l’intolérance, la médisance, etc., qui s’expriment le plus à travers les relations humaines. C’est précisément pour cette raison que le monde, dans son ensemble, est si chaotique et donne le sentiment de ne pas avoir changé en profondeur.

 

 

 

Cela dit, au-delà des apparences, il a beaucoup évolué au cours des âges, et ce serait une erreur de croire que les hommes d’autrefois étaient meilleurs que ceux d’aujourd’hui. Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler comment l’on vivait dans l’Europe du Moyen-âge, où les guerres, les conflits et les crimes étaient proportionnellement plus nombreux et tout aussi destructeurs qu’à notre époque. Si les militaires d’alors avaient possédé les mêmes armes qu’aujourd’hui, ce sont des peuples entiers qui auraient été à jamais exterminés. Quant au sens moral des populations de l’époque, il était fondé davantage sur des dogmes religieux que sur une éthique personnelle. Cela étant, on ne peut pas dire que les temps actuels “brillent” par leurs valeurs morales.

 

 

 

 

Si l’on peut douter a priori que le but de l’homme soit de devenir parfait, vous noterez pourtant que le désir de perfectionnement est inné en lui, même s’il n’en a pas nécessairement conscience à un moment donné de son évolution. Vous remarquerez d’ailleurs que nombre de personnes sont “perfectionnistes” et s’évertuent à donner le meilleur d’elles-mêmes dans ce qu’elles font. Ainsi, tel menuisier fait de son mieux pour parachever le meuble qu’il vient de créer, tel architecte se surpasse pour mener à bien son projet, tel sportif s’emploie à s’élever au plus haut niveau de sa discipline, tel musicien s’applique à devenir un virtuose, tel peintre rêve d’acquérir la maîtrise de son art, etc. Nous voyons donc que l’homme est enclin à rechercher la perfection dans ce qu’il entreprend, car il aspire plus ou moins consciemment à exprimer ce qui est beau, pur et harmonieux. À son époque, Platon lui-même faisait de la beauté, de la pureté et de l’harmonie des Idées archétypales. Cela suppose que le désir et le besoin de perfectionnement font partie intégrante de l’âme humaine, dans ce qu’elle a de plus divin. Le problème qui se pose à nous est de comprendre que ce n’est pas uniquement ce que nous faisons qu’il faut rendre aussi parfait que possible ; c’est également et surtout ce que nous sommes. Au regard de la philosophie rosicrucienne, c’est en cela que réside la raison de notre présence sur Terre, car si nous sommes incarnés, c’est dans le but de nous parfaire au moyen des expériences de la vie.

 

 

 

À partir du moment où l’on admet que le but de tout être humain est de devenir parfait à l’issue de  son évolution spirituelle, on peut se demander ce qu’est la perfection. D’une manière générale, nous pouvons considérer que c’est l’état de conscience de toute personne qui manifeste, dans ses jugements comme dans son comportement, les vertus les plus nobles que l’on attribue à l’âme humaine. Vu sous cet angle, est donc parfait quiconque fait preuve en toute circonstance de patience, de tolérance, d’humilité, d’altruisme, de bienveillance, etc. Se pose naturellement la question de savoir si un seul et même individu peut en venir à manifester toutes ces vertus sur le plan humain. Si l’on est libre d’en douter, on doit néanmoins reconnaître que toute personne qui travaille sur elle-même pour y parvenir s’améliore nécessairement et contribue à rendre le monde meilleur. Un tel travail de perfectionnement est donc positif, à condition, naturellement, qu’il ne devienne pas une obsession et n’induise aucun sentiment de culpabilité à l’égard de nos défauts ou de nos faiblesses, car nous en avons tous. Cela revient à dire que même si l’on considère la perfection comme une vue de l’esprit, le seul fait de vouloir se parfaire est utile à soi-même et à autrui, et ce, quelles que soient les raisons qui nous poussent à nous améliorer. Précisons néanmoins que l’idéal est d’agir en ce sens avec la conviction que cela répond aux exigences de l’âme humaine et à la raison même de notre existence. En outre, cet objectif devient plus accessible et plus compréhensible dès lors que l’on admet le principe de la réincarnation, ce qui est le cas de la plupart des Rosicruciens.

 

 

 

Serge Toussaint

 

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

http://www.amorc.fr/dotclear/index.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 20:52

0 FEUILLES D AUTOMNE POUR LE POEME

 

Avez-vous tendance à repousser vos désirs en cultivant la croyance ci-dessous?

"Je n'ai pas assez de temps pour faire cela "

 

Nous vivons tous selon les mêmes règles physiques.

Cependant, le même ensemble de règles semble différent à chacun de nous.

Combien de fois avez-vous dit à quelqu'un (ou à vous-même) que vous n'aviez pas le temps de faire quelque chose ?

Nous n'avons que 24 heures dans une journée.

 

= Vous seul décidez que faire pendant ces heures.

 

Il semble être plus commode de dire « Je n'ai pas le temps »

plutôt que « Je ne veux pas utiliser mon temps à ça ».

 

Sentez-vous la différence ?

 

Dans la première expression, vous n'êtes pas propriétaire de votre temps ... quelqu'un d'autre l'est.

Vous endossez le rôle d'un esclave du temps.

Si vous êtes honnête avec vous-même, cela n'est pas du tout puissant, n'est ce pas?

 

Dans la deuxième expression, nous prenons la pleine responsabilité de notre temps.

Sachez que cela peut en déranger certains car vous leur dites en quelque sorte que ce qu'ils espèrent de vous n'est pas nécessairement aussi important pour vous.

 

 

En réalité, vous êtes juste honnête avec vous-même et ceci,

en fin de compte, vous offrira un sentiment d'humilité.

 

Sachez que dès que vous commencez à faire ceci, vous attirez des personnes plus honnêtes dans votre vie;

Vous vous sentez plus à l'aise pour exprimer cet "être" que vous êtes et les gens commencent à apprécier votre honnêteté: vous en récoltez bien vite les fruits.

 

 

Vos rêves se réalisent si vous libérez le temps nécessaire à leur manifestation.

 

 Avez-vous déjà utilisé une feuille de « Définition d'Intention »?

 

- Faites la liste de tout ce que vous voulez réaliser dans votre vie au cours des prochaines années

 

- Faites la liste de vos désirs les plus intimes

 

- Faites la liste des rêves de votre vie

 

Ce faisant, vous définissez votre plan "aimant" : c'est le commencement de la réalisation de tous vos rêves.

 

La plupart des gens échouent dans leurs intentions d'affaires

et dans leurs intentions de vie parce qu'ils ne créent jamais le plan aimanté qui agence la manifestation.

Ils sont trop occupés à placer leur attention précieuse sur leurs soucis quotidiens.

Assurez-vous de ne pas en faire partie !

 

= Définissez dès maintenant votre plan "aimant"

 

 

Source: Marcelle della Faille, coach..

.www.lespasseurs.com

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:25

0 POUR LE 21 NOVEMBRE

 

Vous irez jusqu’à la fin de cette année ; il se passera beaucoup de choses en vous et autour de vous, il se passera beaucoup de choses sur votre planète car la Terre va réagir.

 

C’est pour cette raison que nous avons inspiré à notre canal une méditation très importante au mois de novembre pendant laquelle nous souhaitons que chacun de vous donne le meilleur de lui-même dans l’Amour vibration pour atténuer les effets totalement négatifs de la peur émanant de la pensée des hommes concernant la date du 21 décembre 2012".

 

...

 

Monique Mathieu a donc opté pour la date du 21 Novembre 2012 à 21 h, heure locale, c'est à dire un mois jour pour jour avant la date du 21 décembre que tant d'êtres humains considèrent à tort comme la "fin du monde", car ils n'ont pas compris que le mot "apocalypse" veut dire RÉVÉLATION !

 

Il est souhaitable qu'un très important travail d'Amour soit fait ce jour-là à très grande échelle, et même à l'échelle mondiale, pour contrecarrer les immenses énergies de peurs créées par les pensées des êtres humains. La Terre et les humains ont souffert et souffrent encore des conséquences de toutes les énergies qu'ils ont eux-mêmes créées, et ce depuis des milliers d'années. A nous, humains qui commençons à nous éveiller, de faire en sorte d'atténuer les effets négatifs de la peur émanant de la pensée des hommes.

 

Nos frères de Lumière nous reparlerons en temps voulu de la façon de faire ce merveilleux travail d'Amour.

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

qu'il ne soit pas coupé qu'il n'y ait aucune modification de contenu que vous fassiez référence à notre site : ducielalaterre.org

 Que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

 

Que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

 

Auteur

Monique Mathieu

Source

DUCIELALATERRE.org

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog