Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 21:48

Je viens de terminer ce joli profil féminin  aux cheveux fleuris.

J'ai réalisé ce tableau en un brin un fil , pour les connaisseuses, c'est un travail délicat mais tellement beau !.

 

0 VISAGE ET CHEVEUX FLEURISCOUPE ET GOLORE 

 

 

Les heures claires.

Chaque heure, ou je pense à ta bonté, si simplement profonde,
je me confonds en prières vers toi.
Je suis venue si tard vers la douceur de ton regard et de si loin.
Vers tes deux mains tendues, tranquillement, par à travers les étendues.
J'avais en moi tant de rouille tenace qui me rongeait à dents rapaces.
J'étais si lourd, j'étais si las, j'étais si vieux de méfiance ;
J'étais si lourd j'étais si las du vain chemin de tous mes pas ;
Je méritais si peu la merveilleuse joie de voir ton sourire illuminer ma vie,
que j'en reste tremblante encore et presque en pleurs, humble ,à tout jamais en face du BONHEUR.

( Emile Verhaeren.)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 21:39

SUPER FOND DE ROSES

 

On dit souvent que le hasard n’existe pas. Pourtant, nous ne sommes pas responsables de tout ce qui nous arrive. Qu’en pensez-vous ? Effectivement, les mystiques en général ont l’habitude de dire que le hasard n’existe pas. Cela dit, cette expression “traditionnelle” mérite d’être explicitée. En fait, elle ne veut pas dire que l’homme est responsable de tout ce qui lui arrive dans son existence, que ce soit d’ailleurs en positif ou en négatif. Elle signifie plutôt que tout événement a une cause, étant entendu que cette cause n’a pas nécessairement son origine dans le comportement humain. À titre d’exemple, tous les hommes bénéficient des effets positifs que le soleil produit en éclairant et en réchauffant notre planète, mais ni la lumière ni la chaleur qui en émanent ne dépendent d’eux. L’une et l’autre prennent leur source dans le soleil et dans les processus thermonucléaires qui lui sont propres, et ce, indépendamment de notre volonté et de notre comportement.

 

Dans un domaine plus négatif, les tremblements de terre, avec les désastres qu’ils produisent sur tous les plans, ne sont pas non plus provoqués par les hommes. Ils sont dus aux effets parfois destructeurs de l’activité qui a lieu à l’intérieur même du globe terrestre. Nous voyons donc que nous pouvons être confrontés à des événements qui ne résultent pas de nos actes et qui ne sont pas dus pour autant au hasard.

 

Comme le suggèrent les remarques précédentes, rien n’est le fruit du hasard dans l’existence, en ce sens que tout a une cause. D’une manière générale, cette cause peut être humaine, naturelle ou divine. Sur le plan humain, tout individu récolte tôt ou tard ce qu’il a semé, en positif comme en négatif. Que nous en soyons conscients ou non, cette loi karmique, que l’on appelle aussi « loi de cause à effet » ou « loi de compensation », constitue le fondement de notre évolution spirituelle. Par ailleurs, nous vivons en société, de sorte que nous sommes affectés également par le comportement d’autrui, là encore en positif et en négatif. Autrement dit, il nous arrive chaque jour de vivre des situations plaisantes ou déplaisantes au contact des autres, sans pour autant que notre karma personnel ne soit impliqué. C’est ainsi que l’on peut passer un moment agréable en compagnie de gens intéressants en n’ayant rien fait de particulier pour le mériter. Inversement, on peut se faire agresser dans la rue et n’y être strictement pour rien sur le plan karmique. Dans la plupart des cas, ce genre d’épreuve résulte du fait que le monde compte hélas des individus peu évolués qui n’hésitent pas à s’en prendre à d’autres pour des raisons diverses : les frapper, les voler, les effrayer, etc. Ce n’est pas le hasard qui est alors en cause, mais le libre arbitre de ces individus, lesquels ont malgré nous le pouvoir de nous faire subir les effets négatifs de leur mauvais comportement.

 

L’homme fait partie intégrante de la nature. Il est donc soumis aux phénomènes naturels. Comme nous l’avons dit précédemment, certains d’entre eux, en fait la plupart, contribuent à notre bien-être (rayonnement solaire, succession des saisons, alternance des marées, écoulement des fleuves, renouvellement de la végétation, etc.) ; d’autres peuvent le mettre en péril (tremblements de terre, raz-de-marée, éruptions volcaniques, ouragans, etc.). Qu’ils nous soient favorables ou défavorables, ces phénomènes ne doivent rien au hasard. Certes, nombre d’entre eux échappent à notre compréhension et à notre contrôle, ce qui explique pourquoi nous avons parfois l’impression que la nature agit d’une façon aveugle. Cela dit, ils ont tous une cause naturelle et sont régis par des lois que les scientifiques étudient. Quant aux événements qui ont une cause ni humaine ni naturelle, mais divine, il est difficile d’en donner des exemples précis. D’une manière générale, ils entrent dans le cadre de ce qu’on appelle traditionnellement la « Providence divine » et concernent des situations qui sont voulues “divinement”. Tel est le cas, par exemple, de certaines rencontres. À défaut d’un terme mieux approprié, et dans un esprit quelque peu paradoxal, nous pouvons attribuer ces situations au “hasard”, mais au sens qu’Albert Einstein donna à ce terme, à savoir :

« Le chemin que Dieu emprunte lorsqu’Il veut rester anonyme ».

http://www.amorc.fr/dotclear/index.php

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 21:14
0 MAINS DE MA MERE
 
Plus précieuses que l’or
Plus pures que le diamant
Toutes ciselées par le temps
Toutes ridées par l’effort
Mains de ma mère, je vous vénère.
 
Porteuses à mon enfance
Compagnes à mes jeux
Témoins de mes rêves printaniers
Mains fortes au levain
Amoureuses au devoir
Attachantes à la vie
Secourables au fardeau
Mains de ma mère, je vous honore.
 
Ces mains qui ont chevauché
À travers vents et marées
Toutes sillonnées de lumière
Ces mains oubliées au cœur entr’ouvert
Ces mains inclinées pour soutenir et partager
Ces mains fidèles à l’époux
Divines aux enfants
Ces mains comme un livre ouvert
Où l’homme fidèle a connu son chemin
Mains jointes comme une prière dans l’attente
Mains qui scelleront nos mains à jamais
Mains de ma mère, soyez bénies.
 
(Source : Revue Chantecler - mars-avril 1996)
 
 
 
 
 
Vidéo: "Hommage aux mamans" de Nicole Charest
 

 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 21:36

SENEGAL

 

 

     "Un voyageur très fatigué s'assit à l'ombre d'un arbre  

 Sans se douter qu'il venait de trouver un arbre magique,

 « l'Arbre à   réaliser des souhaits».

     

 

        Assis sur la terre dure, il pensa qu'il serait bien agréable de

     se retrouver dans un lit moelleux.

    Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.

 

 

     Étonné, l'homme s'y installa en disant que le comble du  

  Bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses  

 Jambes percluses.

 La jeune fille apparut et le massa très agréablement.

 

     « J'ai faim, se dit l'homme, et manger en ce moment serait  

 à coup sûr un délice. »    

 Une table surgit, chargée de nourritures suculentes .   

     

 

     L'homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui

  tournait un peu. Ses paupières, sous l'action du vin et de la

  fatigue, s'abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur

  le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette

  journée extraordinaire.

 

     « Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait

  qu'un tigre passe par ici pendant que je dors. »

 

     Un tigre surgit aussitôt et le dévora."

 

     Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.

 

     Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées

     négatives et vos peurs.

     En tout cas, il peut être parasité par  elles et se bloquer.

     C’est le mécanisme des soucis.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 21:22

ANIMEE BOUGIE DE L ESPOIR

 

 

«Le parcours philosophique ésotérique et spirituel de Léonard de Vinci ».

 

Peintre, sculpteur, savant, ingénieur, écrivain, musicien, chanteur, botaniste, décorateur de théâtre, concepteur de machines à effets pour fêtes et spectacles, hydraulicien, anatomiste dissecteur…

 

Qui était vraiment Léonard ?

A ceux qui le lui demandaient, il répondait qu’il se considérait comme un « philosophe », non pas dans le sens le plus «moderne » du terme : un intellectuel qui s’interroge sur le sens de la vie et la manière de vivre en harmonie avec ses semblables, afin d’accéder à un degré plus élevé de bonheur… mais dans le sens le plus « classique », tels Pythagore, Socrate, Platon, Aristote ou Plotin : un homme à la recherche d’une « sagesse »  universelle qui ne peut être obtenue que par l’élévation spirituelle vers la compréhension des lois divines.

 

Depuis la fin de l’Antiquité, ce terme englobe les ésotéristes, les alchimistes, les hermétistes- disciples d’Hermès Trismégiste.

 

A Florence, il va fréquenter Marsile et Pic de la Mirandole…

Ensemble, ils vont rechercher les clés de l’alchimie spirituelle.

François1er en a eu vent, il va appeler Léonard à sa cour.

A-t-il demandé au grand peintre, déjà universellement célèbre, de réaliser son portait ?

Non, ils vont passer de longues heures, seuls, à « converser de philosophie ».

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 21:20
main paix
 
 
Ils sont très bien élevés les gosses qui meurent de faim:
Ils ne parlent pas la bouche pleine, ils ne gâchent pas leur pain.
Ne font pas de petits tas au bord de leur assiette
Ne font pas la grimace quand on enlève un plat.
Ils ne donnent pas au chien le gras de leur jambon.
Ils ont le coeur si lourd qu'ils vivent à genoux.
Pour avoir leur repas ils attendent bien sagement.
Non rassurez-vous, ils ne vont pas crier.
Eux ils pleurent sans bruit, on ne les entend pas.
Ils sont si petits qu'on ne les voit même pas.
Ils cherchent stoïquement du riz dans la poussière.
Mais ils ferment les yeux quand l'estomac se tord.
Non, non soyez tranquilles, ils ne vont pas crier.
Ils n'en ont plus la force: seuls les yeux peuvent parler.
Ils vont croiser leur bras sur leurs ventres gonflés
Ils vont prendre la pose pour faire un bon cliché.
Ils mourront doucement, sans bruit, sans déranger.
Ces petits enfants là, ils sont si bien élevés...
 
Camille 17 ans
 
Source: Anonyme... www.lespasseurs.com
 
 
 
 
Vidéo" Source universelle d'Amour et de Lumière sans fin "
 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 21:21

0 PLAIDOYER ROSICRUCIEN

 

Comme son nom l’indique, ce texte collégial, publié en date du 20 mars 2012, est un appel à oeuvrer pour l’avènement d’une écologie spirituelle. Le 26 avril 2012, il a été lu au Sénat du Brésil par Christian Bernard, Responsable mondial de  l’A.M.O.R.C.

 

Comme chacun sait, notre planète est en danger : elle souffre de pollutions diverses, ses écosystèmes sont menacés, nombre d’espèces végétales et animales ont disparu ou sont en voie de disparition, le climat se réchauffe et fait craindre une montée des mers et des océans, etc. Il est désormais acquis que les hommes ont une très grande part de responsabilité dans cette situation. Si rien n’est fait à court terme sur un plan mondial, les maux dont souffre la Terre vont croître en fréquence et en intensité, non sans mettre en péril l’humanité elle-même. Des quatre règnes de la nature, le nôtre est le plus fragile et le plus vulnérable, car sa survie dépend des trois autres. En leur portant atteinte, il se condamne à souffrir et même, dans le pire des cas, à disparaître en partie ou totalement.

 

 

 

La Terre n’est pas seulement notre cadre de vie. C’est aussi notre cadre d’évolution spirituelle, car elle est le lieu dévolu à l’humanité pour qu’elle prenne graduellement cons­cience de son origine divine et s’accomplisse sur le plan intérieur. En cela, elle est le temple commun à toutes les âmes incarnées sur notre planète. Vues sous cet angle, la Terre et l’huma­nité s’inscrivent dans un Plan divin qui transcende le monde matériel et les vicissitudes de la vie. Si tous les êtres humains avaient conscience de cela, non seulement ils seraient plus res­pectueux à l’égard de l’environnement, mais ils entretiendraient des relations plus fraternelles entre eux. Ils seraient également plus enclins à mener une quête spirituelle et à s’interroger sur le sens profond de l’existence. Ce faisant, le ternaire Dieu-Nature-Homme prendrait tout son sens et toute sa valeur.

 

 

 

D’un point de vue rosicrucien, la nature est le plus beau des temples. En effet, tous ceux qui ont été construits par les hommes l’ont été dans le but de vénérer les dieux ou le Dieu auxquels ils croyaient et qu’ils vénéraient à un moment donné de leur évolution. Notre planète, quant à elle, est l’expression même des lois divines, au sens de lois naturelles, universelles et spirituelles. Chacun devrait reconnaître que ces lois agissent avec intelligence et sagesse à tra­vers tous les règnes. En fait, tout individu suffisamment sensible et intelligent admet volontiers que la nature est ce qu’il y a de plus beau, au sens esthétique et philosophique du terme. En cela, elle conjugue tous les arts que l’on puisse concevoir, au point de faire naître dans la cons­cience humaine les émotions les plus nobles. C’est ce qui explique pourquoi même un athée a tendance à la “diviniser”.

 

 

 

En ce début de XXIe siècle et de IIIe millénaire, alors que l’avenir de notre planète est gravement menacé, et avec lui la survie de l’humanité, nous croyons utile d’en appeler à une écologie spirituelle à travers ce plaidoyer :

 

 

 

– Rappelons-nous que les deux tiers de notre planète sont recouverts de mers et d’océans, que notre corps lui-même est composé de 75 % d’eau, et que nous ne pouvons sur­vivre sans elle.

 

 

 

– Rappelons-nous que les forêts sont les poumons de la Terre, qu’elles produisent l’oxygène que nous respirons, et que sans elles il n’y aurait pas d’atmosphère, et donc pas de vie.

 

 

 

– Rappelons-nous que les animaux vivaient sur notre planète des millions d’années avant l’apparition de l’homme, que la survie de l’humanité dépend d’eux, et que ce sont des êtres intelligents et sensibles.

 

 

 

– Rappelons-nous que tous les règnes de la nature sont interdépendants, qu’il n’y a ni vide ni frontière entre eux, et qu’ils sont, chacun à leur niveau et sous des formes différentes, doués de conscience.

 

 

 

– Rappelons-nous que la Terre est entourée d’une aura électromagnétique résultant des énergies naturelles qui lui sont propres, et que cette aura, combinée à l’atmosphère, parti­cipe à la vie.

 

 

 

– Rappelons-nous que l’existence de notre planète n’est pas le fruit du hasard ou d’un concours de circonstances, mais qu’elle fait partie d’un Plan conçu et mis en œuvre par cette Intelligence universelle que l’on appelle «Dieu».

 

 

 

– Rappelons-nous que la Terre n’est pas uniquement une planète qui permet aux êtres humains de vivre, mais qu’elle est également le milieu dans lequel leurs âmes peuvent s’incar­ner pour mener à bien leur évolution spirituelle.

 

 

 

– Rappelons-nous que notre planète est un chef-d’œuvre de la Création, que sans être unique dans l’univers elle n’en est pas moins une rareté, et que c’est un grand privilège pour l’humanité de l’habiter.

 

 

 

– Rappelons-nous que la Terre ne nous appartient pas, qu’elle est mise à notre dispo­sition le temps de nos vies, et qu’elle est le plus précieux des patrimoines que nous puissions transmettre aux générations futures.

 

 

 

– Rappelons-nous que nous n’avons aucun droit à l’égard de notre planète, mais uni­quement des devoirs : la respecter, la préserver, la protéger... En un mot : l’aimer.

 

 

 

    Rappelons-nous cela, rappelons-le à nos enfants, et faisons nôtre cette formule :

 

 

 

« Terra humanitasque una sunt .»

 

(Terre et humanité ne font qu’une.)

 

Source : http://www.amorc.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 21:21

0 thumb merkabadebout

 

 

Une présence à la vie

 

"L'homme qui vit dans la pleine conscience comprend, agit.

L'homme qui est inconscient, non vigilant, mécanique, robotisé, réagit.

Et lorsque vous agissez d'instant en instant, dans la pleine conscience, en observant avec attention, votre intelligence s'aiguise.

 

 

Vous commencez à être lumineux, à rayonner.

Mais cela se produit grâce à deux choses :

L’observation et l'action à partir de cette observation.

 

L'observation devrait vous conduire à l'action, une nouvelle forme d'action.

Une nouvelle qualité est apportée à l'action.

L'homme de pleine conscience répond, il est responsable, littéralement !"

 

"Vivre en pleine conscience, c'est vivre en étant dans l'instant présent, attentif, conscient de vous-même et conscient de tout ce qui se passe autour de vous.

 

Vous êtes comme un miroir, vous reflétez.

Et vous reflétez tellement bien que n'importe quel acte qui naît de cette réflexion est toujours juste parce qu’il est en harmonie

avec l'existence.

 

Il ne vient pas de vous, vous n'êtes pas l'acteur.

L'acte vient du Tout.

Il n'est pas votre acte, ce n'est pas vous qui avez décidé de le faire ainsi.

Vous ne le provoquez pas, vous lui permettez de se produire.

 

L'essentiel de mon message est ceci :             

Dans la vie, vous avez besoin d'une conscience, pas d'une personnalité.

 

La conscience est réelle, la personnalité est fausse.

La personnalité est nécessaire à ceux qui n'ont pas de conscience.

Si vous avez des yeux, vous n'avez pas besoin d'un bâton d'aveugle pour vous guider."

 

 

Source: Tiré de la présentation du livre "Être en pleine conscience" selon l'enseignement d'Osho..

.www.lespasseurs.com

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 21:50

0 NOUVEAU FOND REVE

 

 

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,

Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,

Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles travesties par des gueux pour exciter des sots,

Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles sans mentir toi-même d'un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

Et si tu peux aimer tous tes amis en frères, sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître, sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;

Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître, penser sans n'être que penseur ;

Si tu sais être dur, sans jamais être en rage,

Si tu sais être brave et jamais imprudent,

Si tu sais être bon, si tu sais être sage,

Sans être moral et pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête

Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois les Dieux la Chance et la Victoire

Seront à tout jamais tes esclaves soumis,

Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

 

 

Tu seras un homme mon fils !

 

 

Poème écrit en 1910 par Rudyard Kipling

à l'intention de son fils John alors âgé de 12 ans.

 

http://www.laptitebrayonne.com/poemes/jamais_seul/jamais_seul.html

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 21:36

0BEAUTE INTERIEURE

 

 

Je crois que pour être heureux vraiment,
Il faut commencer par se sentir bien en dedans,
C'est-à-dire se sentir bien dans notre peau,
Et accepter même nos défauts,
Car le bonheur personne peut nous le donner,
Si dans notre cœur on ne sait le trouver.
Il faut s'accepter tel que l'on est,
Comme ça on se sentira plus en paix.
Chaque personne a quelque chose en lui,
Qu'il lui suffit de trouver pour être plus joli,
Car la beauté physique ne compte pas beaucoup,
Si vous ne savez pas mettre en valeur ce qu'il y a en vous,
Car quelqu'un de parfait physiquement,
Et qui n'a aucune qualité en dedans,
S'il se fie seulement sur sa beauté,
Croyez-moi il ne sera pas longtemps aimé,
Car ce n'est pas une beauté extraordinaire qui fait le bonheur,
C'est plutôt mettre ce qu'on a de beau en valeur,
Car une personne sera beaucoup plus souvent admirée,
Pour son charme que pour sa beauté.
La beauté seule, un jour s'en ira,
Mais le charme lui, toujours restera.

...Sophie

         http://www.chezmaya.com/sophie/poemes/055.htm

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog