Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 19:09

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

Nous nous convainquons que la vie ira mieux une fois que nous serons mariés, aurons un bébé, puis un autre. Ensuite, nous sommes frustrés parce que nos enfants ne sont pas assez vieux et que tout ira mieux lorsqu'ils seront plus grands. Puis, nous sommes frustrés lorsqu'ils arrivent à l'adolescence et que nous devons négocier avec eux. Nous serons certainement heureux lorsqu'ils auront franchi cette étape. 

 


Nous nous disons que notre vie sera comblée lorsque notre conjoint se reprendra en main, lorsque nous aurons une plus belle voiture, lorsque nous pourrons faire un voyage, lorsque nous prendrons notre retraite. La vérité, c'est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant. Sinon, quand? Notre vie sera toujours remplie de défis. Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux, malgré tout.


Voici une citation d'Alfred D. Souza. Il dit :

 

 

« Pendant très longtemps, il me semblait que ma vie allait commencer, la vraie vie. Mais il y avait toujours des obstacles tout au long du chemin : une épreuve à traverser, un travail à terminer, du temps à donner, une dette à payer. Puis, la vie commencerait. J'ai enfin compris que ces obstacles étaient ma vie. » 


Cette perspective m'a aidé à voir qu'il n'y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur est le chemin... Alors, appréciez chaque instant.  


Cessez donc d'attendre d'avoir fini l'école, de retourner à l'école, de perdre cinq kilos, de prendre cinq kilos, de commencer à travailler, de vous marier, d'arriver au vendredi, aux fêtes ou aux vacances, de posséder une nouvelle voiture, de finir de payer votre hypothèque, de voir revenir le printemps, l'été, l'automne, l'hiver, avant de décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux...

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-21695391.html

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 10:29

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

Réfléchissez et faites la liste de vos problèmes récents. Est-ce que certains d’entre eux se répètent de

temps à autre ? La réponse à cette question est typiquement « Oui ». Ainsi, nous nous butons d’une façon récurrente aux mêmes obstacles non résolus.

 

Pourquoi ?

 

Nous faisons souvent face aux mêmes problèmes parce que nous appliquons fréquemment les mêmes

vieilles solutions. Sinon, nos problèmes ne se répéteraient pas ainsi.

Il faut donc explorer de nouvelles approches.

Est-ce que vous cherchez d’une façon continue de nouvelles solutions à vos problèmes ?

Est-ce que vous utilisez une méthode systématique pour découvrir de nouvelles approches ?

 

 

 La plupart d’entre nous répondent « non » à ces deux questions.

 

En appliquant une stratégie systématique de recherche et d’exploration de nouvelles solutions, chacun peut progresser vers un mieux-être.

Par exemple, chaque week-end, imposez-vous pendant 20 minutes de chercher une solution en utilisant une nouvelle source d’information.

La majorité de vos problèmes sont des difficultés que quelqu’un d’autre a déjà rencontrées et peut-être, résolues.

 

Il est donc possible qu’il y ait déjà quelque part une solution à vos problèmes.

 

En général, nous passons peu de temps à consulter les différentes sources d’information à notre disposition.

Plusieurs livres, sites Internet et émissions de télévision portent sur des sujets qui peuvent nous aider grandement.

 

Dans ce type de recherche, la clé est d’être persistant. Trop de gens deviennent, avec le temps, presque confortables avec des problèmes non résolus.

Ne vous résignez pas ainsi, peu importe le problème, il existe quelque part une façon de le régler ou à tout le moins, de l’amenuiser.

 

 Denis St-Pierre / Site Évolution 101

 

 

« Savoir utiliser l’expérience des autres est une grande marque de sagesse. »

 

 

www.lapetitedouceur.org


 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 09:58

logo-2013-2014

 

 

Si vous construisiez une maison pour votre famille, vous prendriez un intérêt extrême aux plans de votre architecte et vous insisteriez pour que l’entrepreneur se conforme à ses plans. Vous surveilleriez les matériaux et ne choisiriez que le meilleur bois, le meilleur acier ; vous voudriez en tout la première qualité.

 

 

Que faites-vous de votre maison mentale et de vos plans mentaux pour votre bonheur et votre abondance ? Tout ce qui entre dans votre vie dépend de la nature des matériaux dont vous vous servez pour la construction de votre demeure mentale.

 

 

Si vos plans sont pleins de concepts mentaux de peur, de souci, d’anxiété ou de pénurie et si vous êtes déprimé, plein de doute et de cynisme, alors la texture du matériau mental que vous tissez dans votre esprit se manifestera sous la forme d’un accroissement de labeur, de soucis, de tension, d’anxiété et de limitations de toutes sortes.

 

 

L’activité fondamentale par excellence et de plus grande portée dans la vie est celle que vous élaborez à chaque heure de jour dans votre mentalité.

 

 

Sans cesse vous construisez votre demeure mentale et votre pensée et votre imagerie mentale constituent vos plans. D’heure en heure, d’instant en instant, vous pouvez élaborer la santé radieuse, le succès et le bonheur au moyen de pensées que vous entretenez, des idées que vous accueillez, des croyances que vous acceptez et des scènes que vous répétez dans le studio secret de votre esprit. Ce majestueux édifice, dans la construction duquel vous êtes perpétuellement engagé, c’est votre personnalité, votre identité sur le plan extérieur, toute l’histoire de votre vie sur cette terre.

 

 

Faites des plans nouveaux ; construisez silencieusement en prenant conscience de la paix, de l’harmonie, de la joie et de la bonne volonté dans le moment présent. En méditant sur ces choses-là, en les revendiquant, votre subconscient va accepter votre nouveau plan et va manifester dans votre vie ces qualités.

 

 

Source : Joseph Murphy, La puissance de votre subconscient, p. 72  

  

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-dans-le-studio-secret-de-votre-esprit-120323366.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 09:24

logo-2013-2014

 

 

Le pouvoir réside toujours dans l’instant présent. Vous n’êtes jamais coincé. C’est ici que les changements s’effectuent : ici et maintenant, dans notre propre esprit ! Peu importe depuis combien de temps nous entretenons des pensées négatives, une mauvaise santé, des relations décevantes, une situation financière précaire ou un manque d’amour pour nous-mêmes : nous pouvons amorcer un changement aujourd’hui !

 

 

Il n’est plus nécessaire que vos problèmes demeurent votre réalité. Ils peuvent disparaître comme ils sont apparus. Vous en avez le pouvoir. Souvenez-vous : vous êtes le seul maître de vos pensées et de votre esprit ! Vous possédez le pouvoir et l’autorité dans votre monde !

 

 

Vos pensées et croyances passées ont créé cet instant, et tous ceux qui l’ont précédé. Ce que vous choisissez maintenant de croire, de penser et de dire créera l’instant suivant, le jour suivant, le mois suivant, et tout votre avenir.

 

 

C’est maintenant que se déclenche le nouveau processus. Chaque instant est un nouveau commencement, c’est ici et maintenant que se produit le nouveau commencement! Cet instant est celui du pouvoir!

 

 

Arrêtez-vous un moment et prenez conscience de vos pensées. À quoi pensez-vous en cet instant ? S’il est vrai que vos pensées façonnent votre vie, désireriez-vous que cette pensée devienne réalité pour vous ? S’il s’agit d’un sentiment de crainte, d’un souci, d’un désir de vengeance, comment croyez-vous que cette pensée se répercutera en vous ?

 

 

Il serait stupide de choisir des pensées qui engendreront de la douleur ou des problèmes. C’est comme choisir de la nourriture que nous ne supportons pas. Après un ou deux essais malheureux, nous nous en abstenons. Il en va de même avec les pensées. Cessons d’utiliser les pensées qui causent problèmes et douleur.

 

Source : Louise L. Hay, Transformez votre vie, p. 55

 

 

 http://www.lapetitedouceur.org/article-chaque-instant-est-un-nouveau-commencement-120752545.html

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 09:41

 

 

 

Lorsque tu ne sais plus aimer ou t’intéresser aux autres, tu commences à vieillir.

 

De fait, quand tu es capable d’aimer pour de vrai, tu ne vieillis pas.

 

 

L’absence d’un réel amour rend les jeunes bien vieux ; et la ferveur d’un amour toujours vivant donne la joie de vivre aux gens rendus à la mi-temps de la vie.

 

 

C’est dans ta tête que les idées naissent, mais c’est dans ton cœur qu’elles grandissent et se développent. La mémoire de ton cœur est essentiellement primordiale pour grandir et vivre au cœur de ta vie !

 

 

Fais confiance aux personnes que tu rencontres car elles sont très souvent bien meilleures que tu le penses. Fais aussi confiance au temps qui jouera en ta faveur si tu montres de la patience envers lui. Fais aussi confiance aux petits détails de la vie car c’est à travers eux que bien souvent la vie reçoit toute sa lumière et sa force.

 

 

Ce n’est jamais perdre ton temps que d’en prendre pour parler aux gens, les écouter et pour de vrai… aimer. Pourquoi être si pressé ?

 

 

Oui, pratique ton sourire, le vrai, celui qui vient de ton cœur. Il illumine la nuit des gens ; il réchauffe les cœurs froids ; il transforme les attitudes ; il fait naître l’espérance et le goût de vivre !

 

 

On ne peut résister au vrai sourire de ton cœur !

 

Tu apprends beaucoup quand tu sais écouter, regarder et toucher les personnes ; même celles qui te semblent plus démunies. C’est du temps gagné pour semer la tendresse et l’amour !

 

 

Garde aussi pour toi de précieux temps de solitude pour calmer les vagues sur le lac de ton âme, et surtout pour entendre les musiques qui chantent au fond de ton cœur. Ainsi, tu te connaîtras et tu entreras dans le pays de la paix et de l’équilibre. Là seulement, tu découvriras le chemin qui mène au cœur des autres.

 

 

Chaque personne garde bien précieusement un secret dans son cœur. C’est une intimité de droit inviolable ! Seul l’amour peut en décider la révélation en temps opportun.

 

 

Les grandes blessures d’angoisse, de rejet et de dépréciation personnelle ne se cicatrisent qu’avec le temps et beaucoup d’amour ! Le temps et l’amour font renaître la confiance !

 

 

La nature t’apprend beaucoup aussi quand tu sais la regarder, l’écouter et la toucher. Voilà un savoir aimer.

 

 

Ce n’est pas gaspiller de ton temps aussi que d’en perdre pour écouter siffler le vent, pour marcher dans les feuilles mortes de l’automne et t’y enrouler comme le font les enfants et pour regarder tomber la pluie et la neige toute blanche.

 

 

C’est beau, c’est sain, c’est pur ; ça aide à vivre que de marcher tout doucement dans la nature et d’admirer les fleurs des champs, les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !

 

Eh bien, toutes ces pensées que tu viens de lire, crois-moi, elles renferment des trésors importants et des valeurs essentielles pour ta vie de chaque jour.

 

 

Il y a du bonheur dans ton cœur et dans ta vie ! Regarde bien autour de toi ! Le bonheur te donne rendez-vous ! Choisis d'aimer avec le sourire de ton cœur.

 

 

Jules Beaulac, Prêtre du diocèse de St-Hyacinthe, Québec

 

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-31367938.html

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 11:42

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

Cette petite voix est certainement très futée et experte dans l'art de vous faire sentir inadéquate... mais un simple changement d'approche vous permettra de la déjouer (note : j'ai dit simple, pas facile !).

 

 

Nous avons tous différents « parasites » dans notre esprit qui ont chacun leur salade à vendre. Il y a celui qui tente de nous protéger des échecs possibles en nous convainquant de ne rien changer ; celui qui croit qu'on ne vaut rien et qui n'aime pas être contredit ; celui qui nous conditionne à être « parfait » (plutôt qu'à être simplement NOUS). Bref, un bien beau buffet... de vieilles salades défraîchies !

 

 

Même si vous avez le sentiment de ne pas avoir de pouvoir sur ces voix négatives, vous pouvez TOUJOURS choisir de les écouter ou non. La clé, c'est de les démasquer et de vous en distancer tout doucement. Si je dis « tout doucement», c'est parce qu'une attitude de combat ou de confrontation ne fera que les nourrir.

 

 

Ainsi, observez ces voix-parasites lorsqu'elles sont à l'œuvre, mais sans mordre aux hameçons qu'elles vous tendent.

 

 

Prenez note de leurs stratagèmes et remarquez comme elles sont répétitives et prévisibles !

 

 

Par le simple fait de les observer calmement, avec un certain détachement, vous créerez une distance nouvelle entre elles et vous. C'est dans cet « espace » que vous retrouverez votre pouvoir de choisir. D'ailleurs, un moyen amusant de vous détacher encore davantage de ces parasites indésirables est de leur donner des surnoms humoristiques. Lorsqu'ils se manifesteront, vous sourirez en coin et penserez : « Ah, tiens donc, c'est XX qui essaie encore de me faire sentir coupable » ou « Encore YY qui veut me donner la trouille ! ».

 

 

Trucs de coach…

 

 

Dès qu'une pensée négative surgit dans votre esprit, dites-vous STOP ! Puis prenez 30 secondes pour vous recentrer et pour la remplacer par une affirmation positive et stimulante. Vous aurez à fournir un effort au début, mais après environ une semaine vous le ferez naturellement car vous aurez développé l'habitude d'être positive (oui, c'est vraiment d'une habitude à acquérir qu'il s’agit !)

 

 

Le but ultime de votre démarche est de reprendre la MAÎTRISE de vos pensées (bref, de pouvoir CHOISIR plutôt que d'être un pantin à la merci des « parasites »). Ainsi, vous pourrez décider, par exemple, de vivre votre culpabilité pendant quelques minutes, puis de passer à autre chose. Ce ne sera plus « tout ou rien », et vous aurez le contrôle.

 

 

Sandra Nouzille - Passion en action

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 09:14

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

C’est le soir de l’existence. Mais quand on y songe bien, vieillir, c’est aussi beau que naître. C’est même plus riche que naître. Naître, ce n’est qu’une promesse tandis que vieillir, c’est un accomplissement.

 

 

La vieillesse est la saison des récoltes, des moissons dorées et des blés mûrs. Si bien qu’on peut dire sans se tromper que les feux du soleil couchant sont aussi beaux que ceux du soleil levant.

 

 

D’autant plus que ce sont eux qui éclairent nos derniers pas sur la terre. C’est dans leur lueur qu’apparaît notre dernière vérité. Les dernières lumières du soleil couchant sont les premiers rayons de l’éternité. Et quand elles se projettent sur les dernières années de notre vie, alors on devient sage et on cesse d’être acteurs...

 

 

Nous cessons d’être des personnages de la « comédie aux cent actes divers » qu’est la vie, pour redevenir des personnes. Des personnes responsables de la qualité de leur fin de route. Des personnes mises en face de leur devoir terminal. Des personnes dont le dernier défi sur la terre est de transformer leur déclin physique en croissance morale.

 

 

Vieillir, c’est voir le monde par l’autre bout de la vie. Et alors, les perspectives ne sont plus les mêmes. Car à mesure qu’on s’approche de « l’autre monde», on se détache peu à peu des intérêts terrestres pour investir dans les valeurs éternelles. Celles qui, seules, peuvent combler l’immensité de notre espérance.

 

 

 — Doris Lussier (Petites douceurs pour le cœur, p. 94)

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-21793516.html

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 07:47

 

 

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

L'école, c’est le lieu où nous acquérons de nombreuses connaissances et compétences. C'est là où nous avons appris à nous construire, à devenir des citoyens.

 

 

Et ce que nous sommes devenus aujourd'hui, nous le devons à nos professeurs. Sans eux, sans la passion qui les anime, sans cette volonté de transmettre leur savoir, nous n'aurions sans doute pas eu le même avenir.

 

 

Les professeurs sont bien souvent des découvreurs de talents. Ils savent voir la part d'excellence qui est en chacun de nous et nous orienter sur les chemins de la réussite.

 

 

Si un instituteur n'avait pas convaincu la grand-mère d'Albert Camus de l'inscrire au collège, il est peu probable que cet écrivain aurait eu les mêmes moyens de s'exprimer comme il a pu le faire.

 

 

On doit donc tous quelque chose à un professeur!

 

 

C'est pourquoi, il est important de rendre hommage à tous ces enseignants qui nous ont aidés à trouver notre voie. Il est important que notre société leur adresse un message de reconnaissance bien senti et les remercie pour le travail essentiel qu'ils accomplissent chaque jour. Collectif « Vive l'école de la République » - (Petites douceurs pour le cœur, p. 152) 

 

http://www.lapetitedouceur.org/article-23630464.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 07:45

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

Oprah Winfrey était en larmes, très affectée par une situation. Cherchant du réconfort, elle a appelé son amie Maya Angelou, une femme d’une grande sagesse qui est une figure maternelle pour elle depuis longtemps.

Alors qu’elle lui exprimait sa désolation, Maya Angelou l’a soudainement interrompue pour lui dire :

« ARRÊTE ! Arrête de pleurer et dis MERCI ! »

Surprise, Oprah lui a demandé pourquoi elle dirait « merci » de traverser cette épreuve douloureuse.

 Son amie lui a répondu :

 « Dis merci parce que tu sais que la vie met des arcs-en-ciel dans tous les nuages.

L’arc-en-ciel s’en vient, dis merci. Même si tu ne peux le voir, il est toujours là. »

 

 

Magnifique, n’est-ce pas ? J’ai assisté à une conférence d’Oprah, il y a quelques semaines, et c’est cette anecdote qui m’a le plus touchée.

Sans nécessairement s’empêcher de pleurer (en fait, je pense que la majorité d’entre nous gagnerait au contraire à évacuer davantage ses émotions), pourquoi ne pas commencer à dire merci à l’avance ?

 

Pourquoi ne pas se préparer à accueillir la solution, et, même si elle n’est pas encore là, cultiver un peu de gratitude pour elle ?

Oh, ce n’est certainement pas facile, mais c’est absolument magique… comme un arc-en-ciel.

 

 

— Marie-Pier Charron / Site Matin magique

« La vie se résout dans le processus même de la vie.

Tout m’amène vers le meilleur. Et cette vérité m’affranchit. »

Neale Donald Walsch


www.lapetitedouceur.org

 

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 08:28

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

Au moment où j’écris ces lignes, mes draps sont en train de sécher sur ma corde à linge.

 Cela semble probablement un peu banal,

mais c’est pour moi une chose phénoménale.

 

Je devrais peut-être préciser que ce ne sont pas

 


réellement mes draps, ou le fait qu’ils soient en train de sécher, qui me fait vibrer aussi intensément…

Non, ce qui me fascine, en réalité, c’est que tout le processus se fasse sans moi – sans que j’aie à y penser, à y travailler, ou même à le souhaiter.

 

La nature travaille pour moi alors que je vaque à mes occupations, imaginez !

 

Ce n’est pas un hasard si le symbole de la corde à linge me touche autant.

 

Voyez-vous, j’ai pris beaucoup de temps à accepter que la vie puisse travailler pour moi.

  

Il fut une époque – la majorité de mon existence,

disons – où j’étais convaincue que je devais participer activement à trouver toutes réponses, toutes les solutions, tous les chemins qui me mènent à ma destination (par « participer activement », je veux surtout dire « me stresser », en passant…  

Car se faire du souci est la seule façon que l’on a de participer une fois que l’on a fait tout ce qu’il y a à faire, n’est-ce pas ?).

 

Je n’étendais à peu près rien sur ma corde à linge, si vous voulez…

 


Je laissais mes draps mouillés en petits tapons sur le plancher, et je soufflais dessus de toutes mes forces pour les sécher.

 


 Oh que c’était long ! C’était long, et c’était surtout tellement fatigant.

Mais je continuais ainsi sans trop me poser de questions…

 

Une des plus grandes choses que j’ai apprises a été d’accrocher mes soucis, mes projets, mes questions sur la corde à linge…

De prendre le temps de les étendre, de les détendre, et de permettre à la magie de la nature d’opérer.

 

Évidemment, si on laisse les situations sur le plancher en petits tapons stressés, le vent ne peut rien faire pour nous

– même si l’on s’épuise à souffler… L’air ne peut circuler, la magie ne peut passer.  

Mais dès que l’on cesse de résister et que l’on commence à respirer (hmm, quel délice que de

simplement r-e-s-p-i-r-e-r…), chacune de nos actions et intentions est infiniment plus puissante, car notre force est décuplée.

 

Notre force est décuplée parce qu’elle n’est plus limitée à notre force, justement…

 On est maintenant branché à l’énergie qui fait briller le soleil et souffler le vent.

 

La corde à linge… Que mettrez-vous sur la vôtre, aujourd’hui ?

 Il y a probablement une foule de jolies expériences auxquelles vous souhaitez goûter, et autant de situations que vous désirez transformer…

 

Mais quels que soient vos plans, j’espère que vous commencerez par les confier à notre ami le vent. Oui, détendez-vous, apaisez-vous, savourez, aimez, allégez-vous autant que vous le pouvez…

 

Car comme vous pourrez rapidement le constater, la vie n’attend qu’une occasion de vous démontrer à quel point vous êtes grand, important, et aimé.

 

 

Marie-Pier Charron / Site Matin magique

 

« La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être.

Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas. »

Henry David Thoreau

 

www.lapetitedouceur.org

 

 

 


 


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog