Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 22:40
Le simple art de bénir+ vidéo  Nicole Charest

 

 

 

C’était en avril 2001. Alors que je me dirigeais vers le comptoir-caisse de la librairie où je fouinais depuis déjà une bonne heure, mon regard fut attiré par le titre d’un livre se trouvant sur un petit présentoir : Le pouvoir de la bénédiction. Je m’empressai de le feuilleter sans toutefois prendre la décision de l’acheter. Après tout, j’en avais déjà 3 en mains. Toutefois, rendue à mon auto, j’entendais toujours cette petite voix dans ma tête qui me disait : « Humm, tu vas le regretter… ».

 

Sachant à quel point cette voix peut devenir harcelante, je m’empressai de retourner à la librairie et achetai ledit livre. Je n’ai jamais regretté une seconde d’avoir obéi à cette voix qui, en fait, n’était rien d’autre que celle de mon intuition profonde.

 

 

Qu’est-ce au juste que cet art de la bénédiction? Outre le fait d'être un outil pratico-pratique qui permet, entre autres, de nous apaiser, de nous libérer, de transcender notre impuissance, de renouer avec notre force intérieure, de dissoudre nos problèmes, de changer le cours des choses; la bénédiction est un mode de vie qui génère en nous une nouvelle façon d'être, de penser et d'agir.

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/2016/03/le-simple-art-de-benir-9.html#Nicole2

 

 

 

 

 

 

CITATION

 

«S'il nous est difficile de trouver le bonheur en nous,

 

il est impossible de le trouver ailleurs.»

 

« Agnes Repplier»

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 19:30
Quand l'ego prend le contrôle + vidéo (Nicole Charest)

 

La plupart d’entre nous avons de la difficulté à identifier quand c’est notre ego qui prend le contrôle de nos réactions.

 

 

Nous aimerions croire que notre ego n’est pas si imposant que ça et qu’il n’apparaît que rarement dans notre vie.

 

Pourtant, les signes suivants indiquent toujours que c’est notre ego qui nous dirige…

 

Quand nous cherchons à avoir raison;

 

Quand nous bâtissons des scénarios dans notre tête;

 

Quand nous nous sentons attaqués, que nous sommes susceptibles;

 

Quand nous jugeons, les autres ou nous-mêmes;

 

Quand nous nous comparons en nous croyant supérieurs ou inférieurs; en nous croyant supérieurs ou inférieurs .

 

Quand nous ruminons le passé ou que nous anticipons l’avenir;

 

Quand nous sommes en colère et que nous n’en sortons pas, et que nous n’en sortons pas, que nous cultivons notre vengeance ou préparons notre réponse;

 

Quand nous nous sentons petits, tristes, angoissés, nerveux;

 

Quand nous avons peur de ne pas être à la hauteur;

 

Quand tout semble aller de travers et contre nos désirs.

 

L’ego déteste avoir tort; il se compare toujours aux autres;

 

Il ne vit pas dans le présent mais toujours dans le passé ou dans l’avenir; il aime les mélodrames, les choses compliquées, les scénarios de catastrophe.

 

Il fuit quand nous nous centrons sur l’Amour.

 

On ne peut pas se débarrasser de notre ego : il fait partie de nous et si nous le maîtrisons, il est fort utile dans notre vie pour nous aider à réaliser nos rêves.

 

Mais il est hautement toxique quand nous le laissons nous envahir et prendre le contrôle de nos réactions, parfois même de notre vie.

 

Il n’y a qu’une seule recette pour diminuer le pouvoir de notre ego :

 

C’est d’être dans l’Amour.

Car le but de toute chose, c’est de nous apprendre à mieux aimer.

 

 

Conception : Nicole Charest

© www.lapetitedouceur.org

 

Texte : Diane Gagnon Auteure, coach, conférencière

Consultation Formaction

 

Quand l'ego prend le contrôle + vidéo (Nicole Charest)

Partager cet article

Repost0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 20:51
Après l'hiver, le printemps  + vidéo Nicole Charest

 

 

Quel titre cliché, n'est-ce pas?

 

Nous savons ça depuis que nous sommes tout petits. C'est une telle évidence qu'on n'a pas besoin de le dire.

 

 

Cependant, est-il possible que ce soit ainsi partout? Non seulement dans la nature observable mais dans nos vies également?

 

 

Nous passons notre vie, de notre naissance à notre mort, à vivre des « petites morts ». Toutes, sans exception, mènent à une nouvelle vie. Et il faut dire qu'en général, cette nouvelle vie est meilleure que celle d'avant.

 

 

Ainsi, chaque deuil est une mort en soi. Rien d'agréable durant le processus, mais combien magnifique lorsque nous débouchons sur la nouvelle vie.

 

 

Nous restons pourtant centrés sur le deuil, sur la mort, sur la fin. Nous n'arrivons pas à nous centrer sur ce qui vient parce qu'on ne le voit pas, on ne l'imagine pas, on ne le devine pas.

 

 

Nous pouvons cependant nous y accrocher en se remémorant cette transition magnifique qui est celle du printemps. Nous savons que l'on va vers l'été. Nous savons que ce sera beau. Nous imaginons déjà les fleurs et la nature resplendissante.

 

 

Pendant nos processus de deuil, aussi difficiles soient-ils, il faut se rappeler cette vérité toute simple. Si simple que plus personne ne la dit :

« Après l'hiver, le printemps... »

 

 

Dans la nature comme dans nos vies.

 

Jean Rochette, coach personnel, formateur, auteur et conférencier http://www.lapetitedouceur.org/2016/03/apres-l-hiver-le-printemps.html

 

 

 

 

citation

 

« Notre destin ressemble parfois à un arbre fruitier en hiver,

et pourtant, qui douterait qu'au printemps,

ses branches reverdiront et fleuriront à nouveau. »

 

 

 

 

 

De tout cœur avec toi...

 

Voici une vidéo qui fera du bien à toutes les personnes qui, présentement, sont

« en plein hiver »

dans leur vie et qui parfois doutent que le printemps puisse revenir...

 

 Conception et texte : Nicole Charest,

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 08:44
Apprenez à vous recueillir de Nicole Charest

 

 

 

Il est très important de s’arrêter pour se recueillir, pour méditer et pour prier, indépendamment de la religion que l’on pratique. Il nous faut trouver l’Être avec lequel nous nous sentons complices.

 

 

 

L’important, dans cet exercice, ce n’est pas de prier, mais d’avoir la foi en quelque chose, car il est primordial de croire en quelque chose de plus puissant que nous pour notre bien-être psychologique. Il s’agit en quelque sorte d’un partage d’énergie.

 

 

 

Si nous nous sentons seuls, il est possible que notre moral ne soit pas à son plus haut et que nos énergies soient déficientes pour accomplir ce que nous souhaitons. Le but, donc, est de croire en quelque chose.

 

 

 

Pour quelle raison ? Parce que cela agit sur notre subconscient. En effet, plus notre foi est importante, plus nous aurons de l’énergie pour concrétiser nos rêves — et nous verrons que les éléments de notre vie semblent se placer comme les pièces d’un puzzle. Cependant, il est important de ne pas utiliser le recueillement pour maugréer contre sa vie et quémander des services sans arrêt. Soyons reconnaissants envers la vie et envers cette puissance supérieure à laquelle nous nous adressons, et notre destin sera positif, d’une façon ou d’une autre.

 

 

 

Peu importent nos croyances et comment ce mécanisme peut opérer, il n’y a que les résultats qui comptent. Que nous soyons une personne croyante ou non, chacun devrait s’entendre sur le fait que nous sommes ici en partie (grande ou petite selon nos valeurs) pour échanger avec les autres. La prière et le recueillement sont des moyens de le faire, de façon fantastique, avec des forces et des énergies très puissantes.

 

Source : Huston, John. Les 50 règles pour métamorphoser sa vie, Les éditions Québécor, 2005, p. 117

 

 

 

http://www.lapetitedouceur.org/2015/03/apprenez-a-vous-recueillir.html

 

 

 

 

 

 

Citation

 

"La vraie valeur d'un homme se détermine en examinant

 

dans quelle mesure et dans quel sens

 

il est parvenu à se libérer du moi".

 

Albert Einstein

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 09:46
La chasse au bonheur de Nicole Charest + Citation

 

 

 

On peut être heureux partout. Il y a seulement des endroits où il semble qu’on peut l’être plus facilement qu’à d’autres. Cette facilité n’est qu’illusoire : ces endroits soi-disant privilégiés, sont généralement beaux, et il est de fait que le bonheur a besoin de beauté, mais il est souvent le produit d’éléments simples. Celui qui n’est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l’extrême beauté.

 

 

 

On entend souvent dire : « Si j’avais ceci, si j’avais cela, je serai heureux », et l’on prend l’habitude de croire que le bonheur réside dans le futur et ne vit qu’en conditions exceptionnelles. Le bonheur habite le présent, et le plus quotidien des présents. Il faut dire : « J’ai ceci, j’ai cela, je suis heureux. » Et même dire : « Malgré ceci et malgré cela, je suis heureux. » Les éléments du bonheur sont simples, et ils sont gratuits, pour l’essentiel.

 

 

 

Il n’est pas de condition humaine, pour humble ou misérable qu’elle soit, qui n’ait quotidiennement la proposition du bonheur : pour l’atteindre, rien n’est nécessaire que soi-même. Ni la Rolls, ni le compte en banque, ni Megève, ni Saint-Tropez ne sont nécessaires.

 

 

 

Au lieu de perdre son temps à gagner de l’argent ou telle situation d’où l’on s’imagine qu’on peut atteindre plus aisément les pommes d’or du jardin des Hespérides, il suffit de rester de plain-pied avec les grandes valeurs morales. Il y a un compagnon avec lequel on est tout le temps, c’est soi-même : il faut s’arranger pour que ce soit un compagnon aimable. Qui se méprise ne sera jamais heureux et, cependant, le mépris lui-même est un élément de bonheur : mépris de ce qui est laid, de ce qui est bas, de ce qui est facile, de ce qui est commun, dont on peut sortir quand on veut à l’aide de sens.

 

 

 

Dès que les sens sont suffisamment aiguisés, ils trouvent partout ce qu’il faut pour découper les minces lamelles destinées au microscope du bonheur. Tout est de grande valeur : une foule, un visage, des visages, une démarche, un port de tête, des mains, une main, la solitude, un arbre, des arbres, une lumière, la nuit, des escaliers, des corridors, des bruits de pas, des rues désertes, des fleurs, un fleuve, des plaines, l’eau, le ciel, la terre, le feu, la mer, le battement d’un cœur, la pluie, le vent, le soleil, le chant du monde, le froid, le chaud, boire, manger, dormir, aimer. Quand l’homme s’est fait une nature capable de fabriquer le bonheur, il le fabrique quelles que soient les circonstances, comme il fabrique des globules rouges.

 

 

 

Source : Giono, Jean. La chasse au bonheur, Recueil de chroniques écrites à la fin de sa vie, entre 1966 et 1970, Éditions Gallimard

 

http://www.lapetitedouceur.org/

 

 

Citation

 

« Ne pas avoir le temps de méditer,

 

c’est n'avoir pas le temps de regarder son chemin, tout occupé à sa marche. »

 

Antonin Sertillanges

Partager cet article

Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 10:31
L’expérience de vie  de Nicole Charest

L’expérience que nous faisons de la vie est aussi, pour nous, une véritable richesse. En feuilletant le livre de notre vie, nous pouvons y découvrir des mines d’or. Notre histoire est faite de trésors qui s’accumulent année après année, mais que nous ne percevons pas tant nous sommes fixés sur les problèmes de notre vie.

 

 Cette galerie de trésors ne renferme pas seulement les souvenirs des bons moments, mais aussi ceux des heures sombres de notre vie. En les considérant tous, nous nous rendons compte que même ces moments difficiles sont nimbés d’or.

 

 

Nous avons broyé du noir, nous avons souffert, éprouvé des blessures mais toutes ces épreuves, nous les avons surmontées. Elles nous ont rendus plus sages, plus mûrs, plus sereins.

 

 

Nous avons vu quelque chose qui n’a été vu que par nous seuls, qui n’a été vécu par personne d’autre, et notre souffrance s’est transformée en trésor.

 

En portant un regard rétrospectif sur notre vie, nous enveloppons d’or également les souffrances que nous avons endurées, car elles nous ont forcées à prendre nous-mêmes notre essor, à prendre notre vie en main et à la modeler.

 

Les blessures que nous avons éprouvées ont souvent été le déclencheur qui a fait de nous ce que nous sommes.

 

— Anselm Grün, À la recherche de l’or intérieur

 

 

 

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/98/88/38/Wobooks/Quand-le-coeur_pensees.pd

 

 

 

 

 

 

                                 Citation ou pensée

 

    

« La vie est un grand jardin, à chacun son sentier, à chacun ses choix.

 

Qu'importe quelle choix tu à fait tu à choisi c'est bien!

 

 C'est comme ça que tu apprends.

 

Tu entreprends, tu tombes, te relève...repart ».

  

 

  

 

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 09:14

 

La loi de cause et d'effet elle est la base de tout dans l'univers. Tout ce qui y existe est le fruit de nombreuses causes et conditions.

 

 

Votre propre vie, telle qu'elle est aujourd'hui, est le résultat d'un nombre aussi incalculable qu'infini de circonstances, d'évènements, de situations qui se sont même déroulés avant votre naissance.

 

 

Ce que vous êtes aujourd'hui est un aboutissement. Réalisez-vous ce que cela veut dire? Que rien n'est immuable en ce monde. Que votre vie peut évoluer. Que même si vous êtes dans le malheur et la souffrance, vous pouvez le transformer.

 

 

Il vous faut seulement apprendre à être habile dans votre manière d'être.

 

Si vous voulez que cesse la souffrance mais si aussi vous voulez atteindre un objectif, vous devez en annihiler ou en favoriser les causes et conditions.

 

 

Rien de ce qui se produit dans votre vie n'est là par hasard. Non pas qu'une force ou un Dieu l'aurait décidé mais bien parce que ce qui se produit est tout simplement le prolongement de ce qui s'est passé avant.

 

 

Cela veut dire aussi que ce qui arrivera demain dépend de ce qui se passe maintenant. Autrement dit, si vous voulez que votre vie soit meilleure demain, ou si vous voulez réaliser un objectif quelconque, vous devez planter MAINTENANT les graines de ce que vous voulez voir apparaître plus tard.

 

 

Et lorsque je dis maintenant c'est TOUT de suite. C'est maintenant, en effet, que vous devez commencer à penser et agir différemment.

 

 

En fait, votre manière de penser et d'agir doit être simplement en adéquation avec ce que vous voulez voir se produire.

 

 

Méditez bien cela et je vous promets que votre vie changera.

 

 

Bruno Lallement

 

http://www.accomplissement-de-soi.org/

 

http://www.lapetitedouceur.org/pages/Textes_inspirants-656360.html

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 09:42

Chers abonnés et visiteurs.


Chers abonnés, over blog à ouvert une nouvelle plate forme où tous les blogueurs devront aller dans plus ou moins de jours et sans être prévenu.

 

Ne soyez pas surpris de ne plus recevoir de mail concernant le nouvel article que je met tous les deux jours car il faut un peu de temps pour prendre connaissance de cette nouvelle plate forme.

 

Si vous désirez ,en attendant que je trouve mes marques , vous pouvez aller vous abonnés sur mon autre blog où ce sont les mêmes articles que je met par prudence.

 

Voici le lien de ce blog :

 

 

Un super grand merci pour votre compréhension .

 

 

                                     0 NOUVELLE SEPARATION

 

 

 

 

 

 

On peut être heureux partout. Il y a seulement des endroits où il semble qu’on peut l’être plus facilement qu’à d’autres. Cette facilité n’est qu’illusoire : ces endroits soi-disant privilégiés, sont généralement beaux, et il est de fait que le bonheur a besoin de beauté, mais il est souvent le produit d’éléments simples. Celui qui n’est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l’extrême beauté.

 

On entend souvent dire : « Si j’avais ceci, si j’avais cela, je serai heureux », et l’on prend l’habitude de croire que le bonheur réside dans le futur et ne vit qu’en conditions exceptionnelles. Le bonheur habite le présent, et le plus quotidien des présents. Il faut dire : « J’ai ceci, j’ai cela, je suis heureux. » Et même dire : « Malgré ceci et malgré cela, je suis heureux. » Les éléments du bonheur sont simples, et ils sont gratuits, pour l’essentiel.

 


Il n’est pas de condition humaine, pour humble ou misérable qu’elle soit, qui n’ait quotidiennement la proposition du bonheur : pour l’atteindre, rien n’est nécessaire que soi-même. Ni la Rolls, ni le compte en banque, ni Megève, ni Saint-Tropez ne sont nécessaires.

 


Au lieu de perdre son temps à gagner de l’argent ou telle situation d’où l’on s’imagine qu’on peut atteindre plus aisément les pommes d’or du jardin des Hespérides, il suffit de rester de plain-pied avec les grandes valeurs morales. Il y a un compagnon avec lequel on est tout le temps, c’est soi-même : il faut s’arranger pour que ce soit un compagnon aimable. Qui se méprise ne sera jamais heureux et, cependant, le mépris lui-même est un élément de bonheur : mépris de ce qui est laid, de ce qui est bas, de ce qui est facile, de ce qui est commun, dont on peut sortir quand on veut à l’aide de sens.

 


Dès que les sens sont suffisamment aiguisés, ils trouvent partout ce qu’il faut pour découper les minces lamelles destinées au microscope du bonheur. Tout est de grande valeur : une foule, un visage, des visages, une démarche, un port de tête, des mains, une main, la solitude, un arbre, des arbres, une lumière, la nuit, des escaliers, des corridors, des bruits de pas, des rues désertes, des fleurs, un fleuve, des plaines, l’eau, le ciel, la terre, le feu, la mer, le battement d’un cœur, la pluie, le vent, le soleil, le chant du monde, le froid, le chaud, boire, manger, dormir, aimer. Quand l’homme s’est fait une nature capable de fabriquer le bonheur, il le fabrique quelles que soient les circonstances, comme il fabrique des globules rouges.

 


Source : Giono, Jean. La chasse au bonheur, Recueil de chroniques écrites à la fin de sa vie, entre 1966 et 1970, Éditions Gallimard

 

http://www.lapetitedouceur.org/2015/02/la-chasse-au-bonheur.html


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 10:14

 

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

 

 

« Chaque main qui me touche est une main qui me guérit. Je suis un être précieux et l’Univers m’aime.

 


À mesure qu’augmente l’amour que je me porte, le miroir de l’Univers augmente son amour pour moi.

 


Je sais que la Puissance Universelle est partout, en chaque personne, en chaque lieu et en chaque chose.

 


Ce pouvoir d’amour, ce pouvoir guérisseur coule à travers la profession médicale et dans chaque main qui touche mon corps.

 


Sur le chemin de ma guérison et de mon bien-être, j’attire seulement les individus les plus évolués.

 


 Ma seule présence suscite leurs qualités spirituelles, leur habileté et leur compassion. »

 

Louise Hay,


www.lapetitedouceur.org

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 09:33

 

 

Pour préserver sa sérénité et sa paix intérieure, il faut s'éloigner des personnes qui empoisonnent notre environnement. Bien sûr, ce n'est pas toujours facile de le faire mais au moins nous pouvons « prendre notre place » et garder nos énergies pour nous plutôt que de la laisser s'écouler comme la sève s'écoule de l'arbre blessé…

 

 

 

Il faut s'aimer assez pour se tenir debout face à celui ou celle qui cherche à se valoriser mais en nous blessant! Il faut cesser de se complaire dans le rôle de « victime », relever la tête, s'ouvrir les yeux et AGIR! Il n'est jamais trop tard pour se donner à soi assez d'amour et ainsi vivre dans la plénitude. Je vois, j'entends, je parle avec encore trop de personnes qui subissent leur vie plutôt que de la vivre pleinement. Cela me fait toujours mal et je voudrais tant sarcler leur cœur et les aider à arracher les mauvaises herbes mais… chacun est responsable de son petit lopin de terre.

 

 

Je peux aider en écoutant, en marchant quelques temps aux côtés de la personne. Je peux lui tendre les fleurs de l'amitié sincère. Je peux diriger vers elle des pensées lumineuses mais… elle doit elle-même faire l'inventaire de sa vie! Déjà, RECONNAÎTRE c'est une bonne chose. RÉAGIR est aussi une bonne façon de se réveiller mais AGIR est encore mieux! QUAND LES HOMMES VIVRONT D'AMOUR, IL Y AURA LA PAIX SUR LA TERRE!

 

 

Vaut mieux parfois vivre seul(e) et surmonter ses peurs. Renouer avec soi-même et tourner la page vitement! Vaut mieux s'éloigner à grands pas de ces « personnes-éteignoirs »! Elles n'en valent pas la peine et comme la seule personne que je peux changer, C'EST MOI… bien, je n'ai qu'à le faire. Je peux demander de l'aide et me faire confiance! La Vie est bien trop courte pour la subir! Donc, si vous rencontrez de ces êtres « toxiques », prenez votre envol en toute vitesse. Que votre vie soit douce comme mousseline et jolie comme dentelle!

 

 

LE CRITIQUEUR CHRONIQUE : Rien n'est jamais assez bon pour ce « perfectionniste ». Il veut toujours avoir raison à tout prix. La meilleure tactique pour le désamorcer est de souligner les vraies raisons de son irritation.

 

 

L'ADVERSAIRE : Cette personne veut absolument être la première en tout et cherche continuellement à se montrer plus maligne que vous. C'est un manque flagrant d'estime de soi. Demandez-lui calmement si ça lui fait du bien de l'emporter sur tout et pourquoi.

 

 

LA DIARRHÉE VERBALE : Il impose un flux de paroles presque toujours inutiles et des récits interminables malgré votre air ennuyé. Il a besoin de se sentir important. Dites-lui que vous l'appréciez mais que parfois, il parle trop.

 

 

LE PUNCHING BAG ÉMOTIF : Quelque chose ne va pas? Il cherche immédiatement quelqu'un à blâmer. Il a un sérieux problème avec ses émotions et se défoule constamment sur son (sa) conjoint(e) ou sur la personne qui habite à ses côtés. Incapable de prendre ses responsabilités, il accuse toujours les autres et les affuble de tous les torts. Lui, il est PARFAIT! Si vous avez envie de lui servir de « punching bag » émotif, c'est le partenaire idéal.

 

 

LE PORC-ÉPIC : Il lance des pics. Il a souvent recours à une forme d'humour très sarcastique. Il est incapable d'être vrai et cache ses sentiments, ses émotions sous un aspect caustique. Il est préférable de l'affronter, de lui dire que vous n'avez pas à subir son comportement et ses sarcasmes.

 

 

L'EMMERDEUR PUBLIC : C'est une commère souffrant d'indiscrétion aiguë. Cette personne vit pour semer la zizanie. L'emmerdeur public a également besoin de se sentir important. Interrogez-le sur ses paroles ou ses actions pour éviter de vous faire manipuler.

 

 

LA CERVELLE D'OISEAU : Il a toujours les pieds dans les plats. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans considération pour vos sentiments. Respirez par le nez et dites-lui que son comportement est blessant et inacceptable.

 

 

LA VEDETTE : Il se regarde constamment le nombril, ne parlant que de lui-même. Il est inquiet et craint le rejet. Tentez de le désamorcer, faites preuve de patience et fuyez si ça ne s'arrange pas.

 

 

LE COURANT D'AIR : Ce type de personne prend ses jambes à son cou quand une situation stressante se présente. Il est allergique à l'engagement. Il a toujours peur de déplaire et de ne pas être à la hauteur. Il préfère fuir. Si vous arrivez à le coincer, utilisez la technique de l'affrontement.

 

 

LE COUTEAU DANS LE DOS : Il utilise vos propres confidences contre vous. Caméléon changeant constamment de discours. Il éprouve du ressentiment à votre égard, mais n'a pas le courage d'y faire face. Faites-lui savoir franchement que vous êtes conscient de son hypocrisie.

 

 

LE TÉTEUX : C'est un éternel quémandeur. Il s'intéresse à vous quand ça lui convient. Il ferait n'importe quoi pour réussir, car son estime de lui-même est un jeu. Faites-lui savoir que vous vous sentez exploité.

 

 

LE COUPABLE : Et si le ou la coupable, c'était vous-même? Quand quelque chose ne va pas et qu'on veut trouver le ou la coupable, pourquoi ne pas aller se regarder dans un miroir? Car peu importe la problématique, QUI a choisi de vivre dans cette situation pour AUJOURD'HUI?

 

 

Tiré du livre Un homme, ça ne pleure pas!

 

http://www.lapetitedouceur.org/pages/Textes_inspirants-656360.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog