Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 22:38

 

 

 

 

Avant dernier Dialogue, ils sont un peu plus longs que les précédents .

 

Je désirai que ce dialogue  imaginaire soit terminé avant les fêtes de fin d'année.

 

 

 

 

Dialogue imaginaire avec Dieu suite (les défauts…)

 

 

 

 

Quels sont, selon Toi, les défauts les plus nuisibles à l’homme ?

 

Ceux qui portent le plus atteinte à son intégrité, à sa dignité et à son bien-être. Il en est ainsi de l’orgueil, qui est à l’origine de la plupart des conflits et des guerres ; de l’envie, qui vous conduit à convoiter les biens d’autrui ; de la cupidité qui vous pousse à mettre en péril la planète sur laquelle vous vivez ; de la rancune qui distille en vous le désir de vengeance.

 

 

Et les qualités les plus utiles ?

 

Celles qui contribuent le plus au bien commun : la tolérance, la bienveillance, la générosité, la non-violence, et naturellement l’amour.

 

 

Mais nous n’avons pas besoin de croire en Toi ou de miner une

quête spirituelle pour savoir qu’il est bien de nous parfaire, de

nous améliorer ?

 

Non, mais le fait de savoir que c’est ce travail sur soi-même qui justifie votre présence sur Terre, et qu’il bénéficie à votre âme de vie en vie, lui donne une dimension qui transcende la mort. De plus, il conditionne votre après-vie, en ce sens qu’elle est d’autant plus heureuse que vous avez été de bonne volonté ici-bas.

 

 

Avons-nous raison De craindre de la mort ?

 

Non, mais je comprends cette crainte, car elle reste pour vous le plus grand des mystères et ouvre sur l’inconnu. Pourtant, elle ne marque pas la fin définitive de votre existence.

 

 

Mais encore ?

 

En fait, elle n’est pas qu’une transition, qu’un passage vers le monde spirituel. Au moment où vous rendez votre dernier souffle, votre âme quitte graduellement votre corps physique, redevient l’énergie-conscience qu’elle était avant de s’incarner, et s’harmonise dans l’invisible avec le plan de conscience correspondant au niveau d’évolution qu’elle a atteint à l’issue de votre vie qui vient de s’achever. Là, elle prépare sa prochaine incarnation, en compagnie des êtres chers qui l’avaient précédée dans l’au-delà, et d’autres âmes qui se situent sur le même plan cosmique.

 

 

Mais si les choses se passent de cette manière, pourquoi

n’en avons-nous aucune preuve tangible ?

 

En réalité, il existe de nombreux témoignages de personnes qui, suite à un accident, lors d’une opération chirurgicale, après un choc violent…, ont vécu les prémisses de la mort et ont eu accès provisoirement à l’au-delà. Mais « il n’est pire sourd et pire aveugle que celui qui ne veut ni entendre ni voir ». Et puis, il est mieux que vous ne sachiez pas à quel point elle n’est pas le néant que vous avez tendance à redouter.

 

 

Pourquoi ?

 

Parce que beaucoup d’entre vous préfèreraient mourir plutôt que de vivre dans un monde où les contraintes sont multiples, les difficultés nombreuses et les épreuves fréquentes ; autrement dit, où le bonheur est difficilement accessible et tellement fugitif. Et c’est aussi pour éviter cette tentation que vous avez un instinct de vie aussi fort.

 

 

Pourtant, il y en a parmi nous qui chaque jour se suicident !

 

C’est malheureusement le cas, mais ceux qui mettent fin à leur vie le font généralement par désespoir, et non parce qu’ils savent ce qu’est réellement l’après-vie. Plus que d’autres, ils ont besoin de votre compréhension de votre compassion.

 

 

Certaines religions affirment que les âmes de ceux qui se

suicident ne connaissent jamais la paix dans l’au-delà et errent

éternellement dans les limbes !

 

C’est d’autant plus faux que les limbes n’ont aucune existence. En réalité, l’âme d’une personne que s’est suicidée suit le même processus que toute autre au moment de la mort, si ce n’est que dans l’au-delà, elle comprend que cela ne fait que reporter dans sa prochaine incarnation les difficultés et les épreuves auxquelles elle a voulu se soustraire en se donnant la mort. Elle prend également conscience que la vie, malgré les vicissitudes qu’elle comporte, est le bien le plus précieux qui soit.

 

 

Par association d’idées, cela me fait penser à la peine de mort

que nous prononçons, dans divers pays, à l’encontre de certains

condamnés. Qu’en penses-Tu ?

 

L’un de vos philosophe a dit à juste titre que l’on ne devrait jamais prendre à un être humain ce que l’on est incapable de lui rendre. La vie est le droit le plus inaliénable qui soit pour celui qui en jouit, et au regard de mes lois, la peine de mort s’apparente à un crime qui entraîne la responsabilité karmique de ceux qui l’on décidée et exécutée. Et plutôt que de libérer dans l’invisible l’âme d’un assassin qui risque de récidiver lorsqu’il se réincarnera, il vaut mieux l’aider à prendre conscience de la gravité extrême de son acte et lui donner autant que faire se peut la possibilité de le réparer.

 

 

Si la vie est un droit inaliénable,

que faut-il penser de l’euthanasie ?

 

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie incurable et que l’on ne peut plus soulager ses souffrances, abréger sa vie est un acte humanitaire que chacun devrait approuver, notamment si elle le demande. Contrairement à ce que croient certains d’entre vous, la douleur n’est ni rédemptrice, ni expiatoire.

 

 

Et l’avortement ?

 

 

Comme je te l’ai dit, c’est au moment de la naissance que l’âme pénètre dans le corps de l’enfant et fait de lui un être conscient. Cela veut dire qu’elle n’est pas dans le fœtus et que l’avortement ne provoque pas la mort d’un être humain « abouti », à défaut d’un terme plus approprié. En revanche, elle prive une âme du corps qu’elle s’était préparée à animer pour une nouvelle vie. Ce n’est donc pas un acte anodin. Les parents qui font ce choix doivent réfléchir aux raisons profondes qui les ont conduits à agir ainsi, car là aussi, cela engage leur responsabilité karmique.

 

 

A propos de l’importance que nous devons accorder à la vie,

que penses-Tu du don d’organe ?

 

Que c’est un acte généreux et utile. Je sais que nombre d’entre vous s’en désintéressent, ou y sont opposés, certains pour des raisons religieuses. Pourtant, toute âme, avant ou après la mort, ne peut que se réjouir à l’idée qu’une partie du corps qui était le sien ait pu sauver une vie ou soulager des souffrances.

 

 

Suite un tout autre sujet :

 

 

Pouvons-nous contacter les âmes des défunts ?

 

Oui, mais difficilement. Ceux que vous appelez « médium » y parviennent parfois en se mettant dans un état intermédiaire. Le meilleur moyen d’établir un tel contact est de vous élever intérieurement vers le monde spirituel en visualisant avec confiance l’être cher que vous désirer contacter.

 

 

Comment un tel contact se traduit-il ?

 

S’il a lieu, vous avez le sentiment de voir le visage du défunt ou de l’entendre, étant entendu qu’une telle communion spirituelle est toujours brève et fugitive. Au moins permet-elle d’établir le contact avec lui et d’acquérir la conviction que la mort n’est qu’une transition de l’âme.

 

 

Certains utilisent la prière pour s’adresser à Toi.

Qu’en dis-Tu ?

 

Le texte d’une prière, aussi sacré et inspirant soit-il pour celui qui le dit, ne permet pas en lui-même de me contacter. N’étant pas un Être anthropomorphique, je ne peux l’entendre, même lorsqu’il est récité à voix haute. Ce à quoi je suis sensible en tant qu’Intelligence universelle, c’est à l’état de conscience auquel vous vous situez lorsque vous priez, même si vous le faites avec vos propres mots et mentalement. Autrement dit, c’est l’appel de votre cœur et de votre âme que je perçois.

 

 

 

 

            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A mardi  20 décembre pour le dernier dialogue imaginaire .

 

Bon week-end à chacun de vous.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog