Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 20:52

4 FEUILLE SUPERBE

 

 

Au même titre que nous avons plusieurs corps, nous avons plusieurs cerveaux ou plusieurs niveaux de conscience (voir dessin ci-dessous). Notre cerveau physique est un merveilleux instrument MAIS nous devons apprendre à l’apprivoiser afin qu’il devienne l’outil bienveillant de notre VOLONTE. Pour faire des rêves de qualité, souvenez-vous que vos dernières PENSEES et votre ENVIRONNEMENT sont essentiels. POURQUOI ? C’est encore une histoire d’ATTRACTION. La pensée déclenche une réaction qui attire à elle de la matière astrale SEMBLABLE dans le corps astral. Nous sommes UNIQUES mais fait de MATIERES UNIVERSELLES.

 

 

                                     0 ASCENSION ASTRALE LES REVES

 

 

 

Une partie de nous, un de nos corps, a la capacité de traduire les informations qu’il reçoit sous forme de symbole d’où nos rêves en images plus ou moins symboliques. Aussi nous avons chacun notre propre langage symbolique MAIS comme le phénomène d’ATTRACTION est partout, un langage commun se construit et les mêmes significations peuvent constituer une bible collective.

 

 

 

 

 

Les rêves confus sont, selon moi, un flux de pensée non-maîtrisé et (possiblement) influencé par d’autres penseurs eux aussi, non concentrés, qui produisent des désirs qui s’imprègnent sur le corps astral, transmet au corps éthérique puis au corps physique toutes les vibrations qu’il perçoit.

 

 

 

Nous ne cesserons jamais d’apprendre durant toute notre vie. Alors restons patient et persévérons pas à pas dans l’amélioration de notre ETRE. Plus notre cerveau est entraîné et maîtrise les énergies, plus les échanges entre les différentes consciences s’effectuent avec facilité. Chacun de nous souhaite progresser en ce monde terrestre et matériel cependant ce monde que nous apprenons à connaître chaque jour n’est pas une fin en soi. Nous devons tenir compte, dans notre intérêt, de nos autres corps pour enfin terminer la roue de réincarnation en ce monde. C’est difficile ! Cela paraît inaccessible et inutile ! Moi je dis que c’est fascinant ! Que cette promesse de bonheur qui vient petit à petit sans qu’on sache bien les définir mérite toute notre attention.

 

 

 

 

 

MERCI DE DIFFUSER CE TEXTE ET D'EN INDIQUER L'AUTEUR ET LA SOURCE:

 

 LAPRESSEGALACTIQUE.ORG





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 20:55

0 NOUVEAU FOND ARGENT

 

 

L'ego humain est une chape de plomb qui entoure toute l'humanité, comme un brouillard dense qui lui coupe l’accès à toute possibilité d'évolution et l'empêche d'établir un contact avec des réalités qui seraient différentes de celles inscrites dans le cadre du paradigme dominant, la matrice illusoire qui entoure l’œil et le cœur de l'être individuel. Cherchant une sécurité dans l'identification à sa pensée, celle-ci devient sa prison. L'être unique tape sur les murs de cette prison, il change les couleurs, façonne les objets, dispose les formes selon ses désirs et ses peurs, devenant inconsciemment le créateur de ses propres limitations et règles qui donne le cadre de la façon de percevoir la réalité.

 

 

Le processus égoïque est potentiellement destructeur et dysfonctionnel, il est incapable d'être en relation autrement que par des positions d'attaque et de défense qui établissent un monde de séparation et de conflits. L'égo vénère l'égo et la seule chose qu'il ignore est ce qu'il est vraiment.

 

 

L'ego a besoin de se transformer en lui-même, non pas de lui-même mais à partir de sa source, de cette intelligence intérieure qui sera le seul chemin qui le conduira à dissiper son propre brouillard et à étendre ses possibilités de création à un niveau que la pensée ne peut concevoir dans son monde de peurs et de mécanismes dysfonctionnels en relation.

 

 

Le processus de construction d'illusions de l'égo individuel et collectif pose des conditions qui réduisent et limitent la liberté nécessaire à l'être humain pour se définir, se développer, se créer et entrer dans une relation d'aide non contrainte et non directive. L'amour inconditionnel qui est la seule vérité que connaît l'âme est le chemin qui sera toujours évité grossièrement ou subtilement par l'ego.

 

 

Ce qu'est l'égo est un processus de séparation qui permet d'expérimenter la dualité de la civilisation humaine, la transcendance de l'égo permettra de passer de l'état primitif de l'humanité à une seconde phase qui sera un bond d'évolution dans la conscience de l'humanité.

 

 

La seule chose à faire est de laisser l'égo lâcher prise de lui-même sur son propre processus de survie pour lui permettre de se dépasser lui-même et de faire un chemin évolutif à l'allure qu'il choisira et dans la compréhension progressive ou directe de ce qu'il est vraiment.

 

 

Tu es l'égo, c'est « toi », c'est « je », mais tant qu'une densité émotionnelle et intellectuelle te maintiendra attaché à l'idée que tu es seulement l'égo ou que tu n’es pas l’égo, tu ne pourras faire le premier et dernier pas qui te conduira vers la découverte de ta véritable identité.

 

 

« Que dois-je faire ? »

 

 

Tu n'as rien à faire, comprends que la forme, le mouvement des idées et des actions maintient seulement l'égo dans son processus d'identification à l'activité. La compréhension de ce que tu es vraiment, l’accès à ta véritable identité, ton cœur d'enfant te rappellera immédiatement ce que sont tes rêves et désirs les plus profonds, à ce moment-là, les formes se mettront d'elles-mêmes en place pour te permettre de trouver ton chemin unique et individuel, les « faire » et les « comment » seront créés pour te permettre la réalisation d'un objectif qui se découvrira non pas dans une idée ou une comparaison, mais dans ton instant présent unique.

 

Ce que tu désires fondamentalement c'est de l'espace pour être ce que tu es, la liberté de te définir, te créer et être en relation d'amour avec toute la vie.

 

 

En fait c'est ce que tu es déjà, libre et aimable. La perception individuelle cernée par le processus de séparation de l'égo te rend aveugle à ce que tu étais, ce que tu es et ce que tu seras toujours.

 

 

L'amour se comprend et se vit seulement par la mort et la renaissance de l'égo, ou si le mot « mort » évoque chez toi des peurs et un sentiment ésotérique, disons alors, la solitude de l'égo. C'est par un “lâcher prise” total et inconditionnel sur toutes tes opinions, pensées, jugements, mesures et concepts que tu libéreras l'égo de lui-même, de son processus de séparation.

 

 

Ce n'est que par la solitude que tu peux établir une véritable relation d'amour. La solitude ne veut pas dire qu'il faut chercher à contrôler ou changer les formes d'une réalité présente pour obtenir une perception d'une nouvelle réalité qui correspondrait à l'idée que tu as de la solitude.

 

 

La solitude en relation est une chose complètement différente de l'isolement qui est lui, la source d'innombrables souffrances. L'isolement est une réaction à la peur, une création du mental centré sur lui-même qui sépare le « je » du « tu », le « ça » ou le « ceci », le vrai ou le faux, le beau ou le laid, le bien ou le mal.

 

 

L'isolement est le résultat obligatoire d'une recherche de sécurité et de vérité qui utilise le processus d'identification et de séparation de l'égo. L'égo crée un monde de choix séparé les uns des autres, de liberté et de la non-liberté, d'amour et de jalousie, de violence et de non-violence, de paix et de guerre, de sécurité et d'insécurité, d'ordre et de chaos, l'égo cherche ensuite son identité dans le cadre de son propre monde et commence à s'isoler dans un nom, une alliance, un groupe, une nationalité, une idéologie, un dogme, une vision du monde, un paradigme.

 

 

L'égo qui est la première peur est isolement.

 

 

L'amour qui englobe l'expérience fausse d'amour de l'égo embrasse aussi toute la réalité en l'acceptant sans la séparer, elle réunit tous les fragments de l'expérience de l'égo qui se perd lui-même, il unifie tous les chemins pour conduire l'illusion vers la vérité qui est une lumière de guérison.

 

 

La vérité de ce qu'est vraiment l'égo.

 

Auteur Michaël

 

http://www.choix-realite.org

http://ascension-spirituelle.fr/

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 21:00

0 ILLUSION DE L ENNUI ET DE L ACTIVITE

 

Tu luttes avec ta tête et tes yeux pour essayer de voir la vérité dans une infinité de formes, en pensant qu’il faut trouver et séparer le bon grain de l’ivraie. Sauf que ce que je te propose c’est de te reposer, de cesser toutes tes luttes, de laisser ce que tu vois et penses être ce qui est sans chercher à changer quoi que ce soit et te préoccuper simplement de sentir la vérité avec ton cœur, de te consacrer à sa libération avant tout désir de changer les formes.

 

 

Sans le cœur, les seules choses que tu puisses faire en comprenant avec la tête les mécanismes de la relation  avec l’autre et l’univers, c’est de la magie pour continuer à jouer dans le cadre de ton monde dysfonctionnel, la manipulation des formes et le cycle de la misère et de la mort.

 

 

Si c’est ce que tu souhaites, vas-y. C’est un jeu que tu connais bien et il te suffit de continuer à dormir dans ton rêve en te laissant porter par tes réactions, tes efforts, tes conflits et tes passions.

 

 

Avec un clin d’œil, je sais très bien que ce n’est pas ce que tu souhaites, tu essayes de sortir de cette matrice depuis longtemps, elle t’use, elle te fatigue, du moins c’est l’impression que tu as dans ce rêve. Si je ne mets pas d’échelle d’importance et ne te juges pas, quoi que tu fasses, c’est qu’à mes yeux, rien n’est grave et j’ai confiance en toi quel que soit ton chemin. La culpabilité, la dualité bien/mal et la honte de l’échec font partie de ton monde et utiliser ces paramètres ne fait que le maintenir tel qu’il est.

 

Au niveau de réalité où je me trouve, tout va très bien, ton cœur est intact et invulnérable. Il peut simplement être caché par de multiples couches de brouillard posées par ton environnement auxquelles tu donnes constamment ton accord. Je suis à côté de toi et te regarde comme tu regardes parfois un enfant qui joue à un jeu vidéo violent en sachant qu’il ne fait pas de mal aux lignes de code qui lui permettent de faire l’expérience de la violence en toute sécurité. Sauf que tu es un enfant qui prend très au sérieux son jeu, sa matrice. J’accepte et comprends ce choix.

 

 

En fait, tu es déjà sorti, tu en sors et sortira de la matrice. Si tu y reviens aussi souvent c’est tout simplement parce que tu y es attaché. Tu l’aimes profondément pour l’expérience qu’elle te permet d’avoir : la séparation et la limitation dans le cadre d’expériences ayant lieu dans le temps linéaire et dans l’espace qui est en fait la scène invisible où se déploie ta pièce de théâtre.

 

 

Il existe une infinité d’autres expériences, mais ton seul souci c’est de vivre la tienne. Cette expérience est, si tu l’observes avec une attention entière et sans conditions, une métaphore d’un point de vue individuelle et unique de toute la création dans son univers. Tu es à la fois une individualité unique et à la fois tout l’univers.

 

 

Seule l’idée et la peur de ne pas l’être t’isole. Mais la vérité c’est que tu ne cesses de changer les formes et les points de vue. Naissances et morts dans un cycle éternel de créativités et d’expériences. L’expérience la plus recherchée, mais la plus difficile à atteindre est l’expérience de néant, du rien, du vide.

 

 

Pour la bonne raison que tu as des idées les concernant, des peurs, des émotions et ce que tu expérimentes alors ce sont les idées de peurs et les émotions découlent de ces peurs, mais pas la réalité de ce que tu cherches vraiment. Ce qu’est la mort, ce qu’est ne pas être ce que tu es, la vie.

 

 

Quoi que tu vises, l’ennui ou l’activité, le simple fait de viser, de désirer atteindre dans le temps est une fuite dans une illusion. Ton expérience dans le moment présent ce n’est ni le vide, ni le plein mais l’émotion, le désir relié au plaisir ou à la crainte de ce que tu souhaites créer.

 

 

Mais en vérité tu es un créateur en mouvement et tu ne cesses de créer ta réalité, quel que soit le concept ou l’idée que tu prépares pour l’avenir et qui a des bases dans le passé. Tu ne fais que te créer des expériences pour toi-même dans le moment présent. Vouloir arrêter d’être un créateur, de disparaître et de te transformer en ce que tu n’es pas est encore une création et une expérience.

 

 

Ce qui n’est pas création ni expérience, ce qui est la totalité de tout ce qui est et de ce qui n’est pas, c’est toi. Es-tu prêt à le remettre en question et l’entendre en même temps ?

 

http://ascension-spirituelle.fr

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 21:19

0 ILLUSION DE L ENNUI ET DE L ACTIVITE

 

Tout commence par cette peur du vide, un ennui qui se déclenche quand ce vide s’approche de notre réalité, je me demande souvent pourquoi y a-t-il cette impulsion qui nous éloigne de la joie du simple silence, du son du vent, du mouvement des nuages, du tremblement délicat des branches d’un arbre qui portent sur elles de milliers de bourgeons prêts à éclore.

 

 

Je regarde un ciel en mouvement et avant qu’une pensée apparaisse tout semblait harmonieux et fluide. Même une tempête, avant que j’en pense quelque chose, a cette harmonie qui lui est propre.

 

 

Tout semble riche et beau, autosuffisant, libre, mais pas pour moi, entre deux moments de silence contemplatif de la vie, voilà que la pensée émerge “oui, tout cela c’est bien beau, mais je dois m’atteler aux choses sérieuses maintenant.” ça ressemble à une fausse justification pour éviter de recevoir les faits présents.

 

 

Face à la perception de ce paysage ou ce visage magnifique, l’espace se crée et un silence guérisseur circule, sauf que je remplis de nouveau ce vide naturel par un conditionnement de peur qui décide d’émerger et de boucher ce vide très rapidement. Il semble me dire :

 

 

“Hé je suis là moi, coucou, regarde-moi, occupe-toi de moi sinon je vais souffrir, être malheureux et mourir, alors fais attention à moi s’il te plaît !”

 

Il me demande de prendre sa voix au sérieux et que je concentre mon attention sur lui pour remplir le cahier des charges de ses désirs et exigences, il me propose ses chemins, ses méthodes et mille et une activités pour atteindre ce qu’il appelle plus ou moins subtilement le bonheur et l’épanouissement, mais il prend juste mon énergie vitale.

 

 

J’ai maintenant l’impression qu’il me fait courir après une fausse promesse simplement pour que je lui permette de vivre, de se nourrir d’émotions, de paroles de peurs cachées sous de multiples masques et de réactions dont il a lui-même établi la structure.

 

 

J’aimerais bien faire la paix avec lui, qu’il me laisse être moi-même et qu’il lâche son contrôle sur mon expérience d’être humain, mais tant qu’il signifiera ce qui est intéressant ou ce qui est ennuyant pour le conduire à la guérison, il me faudra une patience incroyable dans le cadre de son monde d’illusions et de règles limitant la créativité.

 

                              

Dans ma prison, si je suis le créateur de ce qui est intéressant et que cela oriente mes choix, alors j’attire à moi des expériences illusoires qui entraînent des souffrances et amplifie les peurs. Je ne peux alors qu’avoir un rire accompagné de larmes face à ce processus sadomasochiste communément appelé “la norme”.”

 

 

Tu as tendance à constater ces jours-ci que nos deux voix n’en font en réalité qu’une, tu intègres la réalité de l’amour dans ton existence sans la séparer de ton identité, à partir de ce point central d’où émergent toutes les réponses aux questions que tu te poses.

 

 

Ton état d’être du moment présent te permettra d’avoir une réponse plus ou moins honnête à ta vérité en fonction du degré de peur ou de joie que tu laisses passer.

 

 

Je ne suis pas là pour te mettre en garde, te forcer à quoi que ce soit, ni même à t’indiquer ce qu’est le bon ou le mauvais chemin en relation avec l’objectif que tu t’es fixé toi-même.

 

Je suis là simplement pour te montrer ce que tu mets seul sur ton propre chemin et t’empêcher d’accéder à cet espace intérieur qui te permet de toucher à l’essence même de ta véritable identité.

 

 

Te dire qui tu es serait insensé d’un point de vue de la vérité, de l’amour, de l’unité. Quand je le fais malgré tout, tu ne reçois que des mots, des définitions, tu reçois une réponse extérieure, une autorité qui, aussi bienveillante et calme se présente-t-elle, te fais un faux cadeau piégé, une fausse relation d’aide, l’illusion de l’amour.

 

 

Si tu t’attachais à n’importe quelle réponse dans la forme en t’y identifiant, en validant, en justifiant, en organisant les réponses afin qu’elle justifie tes propres opinions sans remettre en question ton connu, tu ne serais alors qu’en train de jouer à la recherche de vérité avec toi-même dans le cadre de ton propre conditionnement.

 

 

Nous sommes donc là tous les deux en train de nous rendre compte que je n’ai rien à te dire. Tu es en train de lâcher ma main, non pas pour nous séparer, mais pour reconnaître notre unité.

 

 

Cette unité se fait dans le choix du doute de ta vision du monde, du lâcher prise des certitudes, de l’ouverture à ses propres réactions, du vide intérieur face à l’accumulation d’informations, de l’attention complète, de la liberté inconditionnelle, de la foi en l’amour, cette seule certitude d’être aimable et capable d’aimer.

 

 

Ce chemin est le moins fréquenté, car c’est celui que tu te caches le plus souvent à toi-même par le bruit de ton monde, la prison matricielle, cet univers holographique que tu as créé tout autour de tes yeux et de ton cœur.

 

http://ascension-spirituelle.fr



 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 20:59
0 CHOISISSEZ UNE VIE PLUS LEGERE
 
 
 
 
Connectez-vous à ce qu’il y a de meilleur en chaque personne, connectez-vous à ce qu’il y a de meilleur en chaque lieu, voyez le bien et le lumineux, voyez ce qui vous plaît. En vous reliant à ce qui vous plaît, vous favorisez l’émergence de ces mêmes énergies en vous, et dans votre vie. Comment créerez-vous votre monde aujourd’hui? Allez-vous vous vêtir gaiement ? Allez-vous offrir quelque chose ? Allez-vous prendre le temps de déguster ?   
 
 
 
Souhaitez-vous vous sentir légers et joyeux ? Alors, acceptez que ces sentiments sont déjà présents à l’intérieur de vous et que vous n’avez qu’à les évoquer par un souvenir positif, une vision heureuse, une attention d’amour, et cette Lumière qui commence à surgir de votre esprit se propagera dans votre corps physique pour ensuite aller se transmettre à votre environnement
 
 
Vous souhaitez la guérison, l’amour absolu, un nouveau partenaire ou une réconciliation, vous souhaitez le succès, vous souhaitez faire des activités plaisantes... Ne perdez même pas votre précieux temps à le souhaiter. Considérez tout cela comme acquis et ressentez les infinies possibilités de votre vie. Vous avez peut-être peur de ne pas être à la hauteur de tout cela. C’est impossible. Vous avez oublié que votre Lumière Est, que vous la regardiez ou pas. Vous avez oublié de vous aimer Comme vous êtes ! Ressentez de l’Amour pour vous-mêmes, pour votre vie et pour les autres. Revenez au message primordial que nous vous adressons : Aimez sans condition votre être physique et votre essence. Et de la même façon que vous avez, alors, de la considération pour vous-même, respectez vos proches.Vidéo
 
 
 
 
  
Vidéo: "Ce que la vie m' appris ...
de Nicole Charest
   
 

 

 
Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 21:24

0 DIALOGUES ENTRE BEBES JUMEAUX

 

Bébé 1 : Et toi, tu crois qu’il y a une vie après l’accouchement ?

 

 

Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Pour le moment, nous vivons ici dans l’utérus pour prendre des forces et nous préparer à ce qui nous attend dans l’autre monde, après l’accouchement.

 

 

Bébé 1 : Tout ça, c’est insensé. Selon moi, il n’y a rien après l’accouchement ! D’ailleurs, à quoi ressemblerait une vie hors de l’utérus ???

 

 

Bébé 2 : Eh bien, il se dit beaucoup de choses à propos de « l'autre côté »... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à faire, d’expériences à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas, on va manger avec notre bouche.

 

 

Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons un cordon ombilical et c’est par là qu’on se nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et bien sûr, personne n’est jamais revenu dans l’utérus pour témoigner de ce qui se passe après l’accouchement donc, tout ce qu’on raconte, ce sont des balivernes. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.

 

Bébé 2 : Eh bien, permets-moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne peux rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

 

 

Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que, sans l’avoir vue, tu crois en « maman » ? Ah ! Et dis-moi, si elle existe, où se trouve-t-elle en ce moment ?

 

 

Bébé 2 : Mais elle est partout, autour de nous ! Nous vivons en elle, nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

 

 

Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman et donc pour moi, c’est évident, elle n’existe pas !

 

 

Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord avec ton point de vue car parfois, lorsque tout devient calme, on peut l’entendre parler ou chanter. Et, sans la voir, on peut sentir sa présence quand elle caresse notre monde. Je suis bien ici mais je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement, dans l’autre monde qui nous attend...

 

Source : Courriel reçu de M. René Turcotte (Merci!)

 

  

« L'univers m'embarrasse et je ne puis penser

que cette horloge existe et n'ait point d'horloger. »Voltaire Vidéo

http://www.lapetitedouceur.org

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 21:05

0 PARABOLE DE LA PETITE AME ET DU SOLEIL

 

 

Ce serait dangereux pour toi tu sais. Celles-là, d'autres s'en occupent. Et si plus   personne ne le peut, alors c'est moi qui m'en occuperai.

 

 

 

Tu vois, rassures-toi, aucune ne se perdra jamais. Tu peux œuvrer en Paix, et en Confiance, cela t'aidera.

 

 

 

La petite âme avait retrouvé le sourire, au son du doux bercement rassurant si familier du Soleil qui savait si bien, prendre son cœur dans sa main.

 

 

 

- Père...

 

- Oui ma petite ?

 

- Tout est si simple, quand je suis avec toi...dit-elle dans un soupir.

 

- Et bien, tu sais bien, que tu peux venir, quand tu le désires, autant de fois que tu le souhaites, JE SUIS toujours là. Je vous attends, je vous espère, mais...je vous laisse le choix. Je vous aime de toutes les façons. Je sais que toutes vous me reviendrez, et qu'alors, nous ne nous séparerons plus jamais, et que toutes    seront dans la Joie, et qu'ensemble, nous ferons des merveilles !

 

 Mais pour l'heure....

 

 

 

- Je sais...je dois y aller...au revoir Père...

 

-  Au revoir mon enfant.

 

 

 

La petite âme fit une pirouette, ayant retrouvé toute sa joie, son énergie.

 

Soudain, elle se retourna...en faisant « oh ! » comme si elle se rappelait quelque chose et elle dit :

 

 

 

- Mais...Père !...cette histoire n'existe pas !!!

 

- Et bien, dit le Soleil, nous venons de l'inventer ! Nous somme bien là pour Créer non ?

 

 

 

Et tous deux partirent, d'un grand éclat de rire, qui éclaboussa le sol d'en bas, que les hommes nomment le Ciel, y rajoutant quelques étoiles, qui sont les gouttes de rire du Soleil et de la petite âme, réunis dans un instant d'Amour, pour que les hommes les voient... s'il n'oublient pas...de lever la tête parfois !

 

 

 

Texte de Nathalie YOT

 

Vous pouvez reproduire et diffuser ce texte à condition de mentionner mon nom. Merci.

 

  http://papillondelumiere89.jimdo.com/avant-de-naitre/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 21:10

0 PARABOLE DE LA PETITE AME ET DU SOLEIL

 

Alors là, la petite âme était toute ouïe ! Elle sentait en elle, qu'elle était au bord, de quelque chose qui allait l'aider, à réaliser, ce pourquoi elle était venue dans le monde !...

 

 

 

- Et bien avant tout, tu ne dois pas condamner l'ombre.

 

- Tu dois te rappeler, qu'elle est la même que toi..

 

- Oui, ça je sais 

 

- C'est bien alors. C'est déjà une bonne base.

 Une très très bonne base...

 

- Parce que tu vois, tu dois quand même, toujours chercher à l'aider quand tu le  peux.

 

- C'est quand, quand je le peux dis ?

 

 

 

Le Soleil eu envie de rire, devant tant de candeur, mais il se retint. L'heure était sérieuse !

 

 

 

- Et bien, quand de différentes façons, l'ombre te dit, qu'elle en a vraiment assez  d'être ombre, que ça lui fait trop mal, ou que tu le sens

 

- Oui, mais des fois j'essaye ! et alors là, l'ombre me fait encore plus mal à moi !   Alors que je ne veut que l'aider moi !

 

- C'est parce que parfois, tu éclaires trop fort, trop vite, tu l'aveugles, et tu lui fais peur. Et tu ne l'aides parce que ne se rappelant pas la vraie nature de la Lumière, elle se croit en danger, et obligée de se défendre.

 

 

 

Alors là, la petite âme ouvrit de grands yeux ronds ! Elle n'avait jamais pensé à ça !...

 

 

 

- Donc, dit la petite âme...des fois, alors que je veux l'aider...je lui fais du mal ?...

 

- Oui, involontairement...

 

 

 

Jamais la petite âme qui se savait bonne, n'avait pensé, qu'elle pourrait faire du mal...

 

 

 

Le Soleil sourit et vint l'aider, la voyant si attristée :

 

 

 

- Ne sois pas triste, ma petite âme...tu ne peux pas échouer. Je t'ai confié d'autres petites âmes, vous avez pris rendez-vous. Toi, tu les reconnais, même si elles, ne te reconnaissent pas tout de suite. Tu ne peux donc ni te tromper, ni échouer, si tu suis ce que ton cœur pur te dit. 

 

 

 

 Mais ne cherche pas à briller de trop d'éclat !

Éclaire-les petit à petit.

 

 

 

 Et ne vas pas chercher les petites âmes dans l'ombre, à qui tu n'as pas donné rendez-vous.

 

 

 

Tu n'es pas un sauveur ! Un Sauveur, il n'y en n'a qu'Un, et Il est avec moi.

 

Il n'y en n'aura pas d'autre car il a rempli son rôle, à la Perfection ! 

 

La suite demain soir.

 

 

http://papillondelumiere89.jimdo.com/avant-de-naitre/



 

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:05

0 PARABOLE DE LA PETITE AME ET DU SOLEIL

 

 

 

La petite âme incarnée sur terre pour expérimenter le Pardon décida un jour de retourner voir le Soleil pour lui poser une question et lui demander son aide.

                           

Elle en avait le pouvoir, car elle n’avait pas oublié, qu'elle était toujours reliée et, elle utilisait ce pouvoir.

 

 - Père ? ...dit-elle ?

- Oui mon enfant 

 

- Père...c'est dur en bas...dit-elle, étouffant presque un sanglot...

 

- Ce n'est que pour un temps, dit le Soleil.

 

- Père, pourquoi l'ombre fait autant de mal ? Demanda la petite âme de son regard   innocent de Lumière.

 

- Et bien...vois-tu, répondit le Soleil....c'est parce que l'ombre, ne sait pas qu'elle est ombre...

 

Parfois même, elle se prend pour la Lumière...et parfois elle croit que la Lumière est ombre.

 

La petite âme fut perplexe... « Je ne comprends pas... » Dit-elle.

 

- Ah ! Tu es trop dans la Matière...alors je vais employer le langage du monde de la Matière :

 

- Vois-tu, c'est un peu comme les fous, qui nient être fous, et disent que ce sont les autres qui le sont...

 

- Aaaaaaah ! Dit la petite âme qui avait tout compris d'un coup.

Mais aussitôt, son visage se renfrogna.

 

- Père...que dois-je faire ?

 

- Tu ne sais pas ?

 

 - Non.

 

- Tu ne sais vraiment pas ?

 

- Et bien...j'ai bien une idée...mais...je ne suis pas sûre...s'il te plait ô s'il te plait

 

- Père, guide-moi, je ne veux pas me perdre !

 

Le Soleil sourit avec tendresse, reconnaissant bien là sa petite âme.

 

- Tu es venue faire l'expérience du Pardon n'est-ce pas ?

 

- Oui, je me le rappelle ! Dit la petite âme.

 

- Et bien, tu as là, excellente matière à expérimenter ce que tu es venue chercher !

 

 La suite demain

 

http://papillondelumiere89.jimdo.com/avant-de-naitre/





 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:11

0 ANGE GUIDE

 

 

 

Quand nous voudrons bien nous souvenir de qui nous sommes, nous saurons alors que nous sommes des humains, mais aussi des êtres de lumière, des maîtres ascensionnés, des anges et bien plus encore…

 

Tout n’est qu’une question de niveau de réveil à la connaissance Source. Chaque niveau de réveil active un état  d’être qui englobe l’état précédent comme une poupée russe en contient une autre…

 

Parlons maintenant de mon point de vue sur un sujet avec lequel je vais faire le lien maintenant, les phénomènes ovni. Je parle de ceux qui prennent la forme de boules d’énergie lumineuse (et non des ovni faits de matière dense, dont ceux créés par l’homme).

 

Un être de lumière dont le corps change de fréquence vibratoire peut constituer un ovni et ce n’est pas surnaturel. Rappelez-vous, lorsque nous dormons, nous pouvons quitter notre corps physique et voyager dans notre corps astral.

 

Si vous le souhaitiez, vous pourriez apparaître au dessus d’un lieu sacré à l’autre bout de la planète et n’en avoir aucun souvenir à votre réveil. Du moins pour l’instant, car le voile entre les dimensions d’existence s’amincit de plus en plus, au fil de notre temps.

 

Je ne pense pas qu’à vous seul vous puissiez imprimer un Crop Circle dans un champ par la pensée… Mais si vous étiez accompagné d’autres membres de votre famille d’âmes, ou même d’autres gens endormis comme vous, alors pourquoi pas? On peut imaginer la puissance vibratoire de vos forces d’intentions réunies…

 

Vous pourriez vous associer pour créer un champ merkaba plus gros et plus puissant car fait de plusieurs entités, et créer ainsi ce que l’on appellerai un « vaisseau ».

 

Tous les êtres, humains ou non,  incarnés ou non, et même les espèces d’autres planètes qui sont incarnées dans d’autres types de corps, peuvent se déplacer ainsi dans tout l’Univers et à travers notre temps…

 

Aurélie Pech,

 

Coach en Eveil Spirituel et Médium

 

Je vous invite à garder votre discernement sur ces informations, ce n’est qu'un point de vue parmi d’autres.

 

Vous pouvez reproduire ce texte pour le transmettre à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner ce site:

 www.smilingsky.fr

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog