Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 09:22

 

 

0 IMAGE PHILOSOPHIQUE

 

 

Ouvre-toi à la création. Tu es fait à l'image de Dieu. Tu as cette capacité de libérer ton esprit et imaginer des choses qui peuvent façonner d'engouement et pourvoir à ton équilibre. Et même dans des moments rudes d'épreuves, ne te laisse point aller à la tristesse et au découragement. Car tu es à même d’imaginer des outils, des chemins et des œuvres positifs, pouvant t'élever toi et tes semblables. Et cet élan ouvre pour toi des portes inimaginables.

 

ARCHANGEGABRIEL.wix.com

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 08:42

 

Ce titre semble attirer votre attention. Vivre d'amour tout en étant Unifié dans la lumière. Depuis que l'âme s'incarne dans la forme humaine, à expérimenter la Vie, comprendre le fondement de celle-ci. Quel est le but de la Vie? Pourquoi, l'âme a ce besoin de s'incarner ? Pourquoi, en est-il ainsi?

 

Plusieurs diront que la vie est le moyen pour l'âme de venir apprendre, mais apprendre quoi. Le but de l'âme est d'apprendre le but de la vie, l'âme a choisi de s'incarner pour comprendre l'essence même de la Vie. En ayant en lui-même le souffle créateur qui permet à la Vie, de sentir et ressentir dans la matière sa relation avec tous les éléments. Pourquoi, est-il important à l'âme d'intégrer la Vie?

 

Intégrer la Vie, s'est vivre en toute conscience cette relation avec la création. Pour cela, l'âme a ce besoin de vivre des expériences, des apprentissages, juste pour acquérir la connaissance, dans un seul but, tirer des leçons d'apprentissages. Pas à pas, monter les échelons de conscience, afin d'atteindre des niveaux de compréhensions, pour ne plus répéter les mêmes erreurs, mais apprendre de celles-ci.

 

Cela permet à l'âme de tirer avantages de ces leçons de vie. L'âme est confrontée à ses propres leçons de vie, pour ainsi atteindre une conscience plus éveillée pour ainsi passer à un autre niveau de connaissance.

 

Peu importe dans quelle condition vous vous trouvez en cet instant, tout est le choix de l'âme, afin que dans votre Esprit, vous trouverez la lumière qui vous permettra de faire la PAIX avec toute la création. Vous pouvez invoquer les anges, les archanges, tous les maîtres ascensionnés et êtres de lumière pour votre condition actuelle.

 

Cela vous aidera à vous redonner de l'espoir, à vous réconforter, à vous redonner le courage de faire les gestes, ou actions nécessaires pour vous permettre d'améliorer votre condition, votre état d'être et d'esprit. Plusieurs attendent la venue d'un sauveur, ou des sauveurs qui viendront vous apporter la lumière qui ainsi vous aiderait à transcender votre condition actuelle, quelque soit cette condition. Cette lumière aurait comme bienveillance de vous délivrer de toute cette dualité afin de vivre l'Unité dans l'Amour Absolu.

 

N'avez vous pas encore compris que la lumière que vous cherchez à obtenir, à acquérir est déjà en vous, en votre cœur, en votre temple, ce qui veut dire en votre Esprit. Un Esprit Saint en dit long sur ce qui illumine son temple intérieur et qui se reflète et illumine tout à l'extérieur.

 

Alors, quel est votre véritable besoin, quel est votre but à atteindre, n'est-ce pas l'objectif que votre âme s'est donnée avant de s'incarner dans la matière, celui d'être en Paix, en harmonie, ne reflétant qu'une seule lumière basée sur l'Unité et l'amour absolu. Faisant un être totalement conscient de sa divinité, du but ultime de la vie, être en parfaite Unité dans l'amour absolu.

 

Soyez à l'écoute de votre âme, ne cherchez plus la lumière à l'extérieure de vous, mais en votre propre temple, qui se trouve dans votre Esprit, tout comme un temple, il a besoin d'être épuré, de retrouver la sainteté, la pureté, la simplicité, l'unité, la transparence, la fluidité.

 

La suite et fin jeudi.

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 08:42

 

 

 

L'état de perception

 

 

 

Tout problème, pour être bien compris, exige évidemment une certaine intelligence ; Et cette intelligence ne peut pas être celle d'un esprit spécialisé ; Elle ne naît que lorsqu'on perçoit passivement tout le processus de la conscience, c'est-à-dire lorsqu'on est conscient de soi-même, sans choisir entre ce qui est bien et ce qui est mal. Lorsque vous êtes passivement en état de perception, vous voyez qu'à travers cette passivité – laquelle, loin d'être paresse ou sommeil, est extrême vivacité - le problème a un tout autre sens ; En effet, il n'y a plus d'identification avec lui, donc pas de jugement et par conséquent il commence à révéler son contenu. Si vous êtes capable de faire cela constamment, continuellement, chaque problème peut être résolu en profondeur et non plus en surface. Là est la difficulté, car la plupart d'entre nous sont incapables d'être passivement lucides, de laisser le problème raconter son histoire sans que nous l'interprétions. Nous ne savons pas nous examiner sans passion. Nous en sommes incapables parce que nous voulons que notre conflit, en sa résolution, produise un résultat ; Nous voulons une réponse, nous poursuivons une fin ; Ou bien nous essayons de traduire le problème selon notre désir ou notre souffrance ; Ou encore nous avons déjà une réponse sur la façon dont il faut le traiter. Ainsi nous abordons un problème qui est toujours neuf d'un point de vue qui est toujours vieux. La provocation est neuve, mais notre réponse est vieille et notre difficulté est d'aborder la provocation d'une façon adéquate, c'est-à-dire pleinement. Le problème est toujours une question de relations - avec des choses, des personnes, des idées - : il n'y en a pas d'autre ; Et pour correspondre exactement aux exigences perpétuellement changeantes de ces rapports, il faut voir ceux-ci à la fois clairement et passivement. Cette passivité n'est pas une question de détermination, de volonté, de discipline ; Être conscient du fait que nous ne sommes pas passifs : voilà le début. Comprendre que c'est telle réponse particulière que nous voulons à tel problème, c'est déjà nous comprendre en relation avec ce problème ; Et au fur et à mesure que nous nous connaissons dans nos rapports avec lui, voyant quelles réactions il éveille en nous, quels préjugés, quels désirs, quelles ambitions, cette prise de conscience nous révèle le processus même de notre pensée, de notre nature intérieure ; Et en cela est une libération.

 

 

 

 

 

L'important est évidemment de ne pas choisir, car tout choix engendre des conflits. C'est lorsque mon esprit est confus que je choisis ; S'il n'y a pas de confusion, il n'y a pas de choix. Une personne simple et claire ne choisit pas entre faire ceci ou cela : ce qui est, est. Une action basée sur une idée est évidemment issue d'un choix ; Une telle action n'est pas libératrice ; Au contraire, elle n'engendre que de nouvelles résistances, de nouveaux conflits, conditionnés par l'idée.

 

 

 

 

 

L'important est d'être conscient d'instant en instant, sans accumuler les expériences qui en résultent ; Car aussitôt que l'on accumule, on n'est plus conscient qu'en fonction de cette accumulation, de cette image, de cette expérience. Autrement dit, la perception étant conditionnée par l'accumulation, on cesse d'observer, on traduit. Traduction veut dire choix ; Le choix engendre un conflit ; Et dans l'état de conflit il n'y a pas de compréhension.

 

 

 

 

 

La vie étant relations et celles-ci n’étant pas statiques, notre perception doit être souple, agilement passive et non agressivement active. Ainsi que je l’ai dit, cette lucidité passive n'est le fruit d'aucune forme de discipline ; Elle consiste à être conscient, d'instant en instant, de nos pensées et de nos sentiments, et non seulement à l'état de veille, car nous verrons, au fur et à mesure que nous nous approfondirons en nous-mêmes, que nous commencerons à rêver, à rejeter à la surface toutes sortes de symboles que nous traduirons sous formes de rêves. Ainsi nous ouvrons la porte à ce qui est caché en nous, qui devient le connu ; Mais pour trouver l'inconnu il nous faut aller au-delà de la porte et c'est la notre difficulté. La réalité n'est pas une chose que l'esprit puisse connaître, car l'esprit est le résultat du connu, du passé ; Donc l'esprit doit se comprendre et comprendre son fonctionnement, sa vérité et alors seulement est-il possible à l'inconnu « d'être ».

 

 

 

~

 

 

 

« L'état de perception » - Chapitre 12 de : La Première et Dernière Liberté

 

par Krishnamurti

 

traduction de Carlo Suares

 

préface par Aldous Huxley

 

 

 

 

 

http://www.choix-realite.org/7126/se-connaitre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 08:22

 

 

 

 

 

Nous connaître veut dire connaître nos rapports avec le monde ; Non seulement avec le monde des idées et des hommes mais aussi avec la nature et avec les objets que nous possédons. Car c'est cela notre vie : la vie est un état de relation avec le tout. Et pour comprendre ces relations, est-il nécessaire d'être un spécialiste ? Evidemment pas. Il suffit d'être assez lucide pour aborder la vie en tant que totalité. Comment être lucide ? C'est cela notre problème : comment être en état de perception aiguë ? Comment aborder la vie intégralement, non seulement dans nos relations avec le monde extérieur, mais aussi dans nos rapports avec ce que l'esprit fabrique sous formes d'idées, d'illusions, de désirs, etc. ? Comment être conscient de tout ce processus des relations ? Car c'est de cela qu'est faite notre vie ; Il n'y a pas de vie sans relation. Baser la connaissance de soi sur la perception claire et totale du processus des relations est le contraire de l'isolement.

 

 

 

 

 

Comment être lucide ? Comment sommes-nous conscients de quoi que ce soit ? Des relations que nous avons avec les hommes, avec les arbres, avec les chants des oiseaux ? De celles que suscite en nous la lecture d'un journal ? Sommes-nous conscients de nos réactions profondes aussi bien que des réponses superficielles de l'esprit ? Nous sommes d'abord conscients d'une réaction à un stimulus, ce qui est évident : je vois un arbre et il y a réaction, puis sensation, contact, identification, désir. C'est le processus habituel et nous pouvons l'observer tel qu'il se produit sans avoir besoin de l'étudier dans des livres.

 

 

 

 

 

Par l'identification nous éprouvons du plaisir ou de la souffrance. Notre « capacité » consiste alors à adhérer au plaisir et à éviter la souffrance. Si une chose nous intéresse, si elle nous donne du plaisir, il y a immédiatement une «capacité», il y a une prise de conscience et si cette chose nous fait souffrir, la « capacité » se développe de l'éviter. Or, tant que pour nous connaître, nous développons notre « capacité » de le faire, je pense que nous devons échouer, car il ne peut être question de « capacité » dans la connaissance de soi. Il ne s'agit pas d'une technique à mettre au point, à perfectionner, à aiguiser en y mettent le temps. Cette perception de soi peut être constamment mise à l'épreuve au cours de nos relations avec les choses les plus simples, dans la façon dont nous parlons, dont nous nous comportons. Examinez-vous sans identification, sans comparaisons, sans condamnation ; Observez simplement et vous verrez une chose extraordinaire avoir lieu : non seulement vous mettez fin à une activité qui est inconsciente (et la plupart de nos activités le sont) mais vous devenez conscient des mobiles de cette action, sans enquête, sans analyse.

 

 

 

 

 

La personne lucide est celle qui voit le processus total de sa pensée et de son action ; Mais cette vision ne peut se produire que lorsqu'il n'y a aucune condamnation. En effet, condamner c'est ne pas comprendre ; C'est une façon d'éviter de comprendre. Je crois qu'en général nous le faisons exprès : nous condamnons immédiatement et croyons avoir compris. Si nous ne condamnons pas nos actes mais les regardons, leur contenu, leur vraie signification s'ouvrira, au contraire, à nous. Faites-en l'expérience et vous verrez qu'il en est ainsi. Soyez simplement en état de perception, sans aucun sens de justification. Cela peut vous paraître négatif, mais cela ne l'est pas. Au contraire, cette approche a un caractère de passivité qui est action directe ; Vous vous en rendez compte en l'essayant.

 

 

 

 

 

Après tout, si vous voulez comprendre quelque chose, vous devez vous mettre dans un état d'esprit passif ; Vous ne spéculez pas indéfiniment dessus, émettant mille idées et mille questions ; Car pour recevoir le contenu de la chose vous devez être sensitif ; Vous devez l'être à la façon d'une plaque photographique. Si je veux vous comprendre, je dois être dans un état passif de perception et alors vous commencez à me raconter toute votre histoire. Il ne s'agit évidemment pas là de capacité ou de spécialisation. Au cours de ce processus, nous commençons à nous comprendre nous-mêmes, non seulement dans les couches les plus en surface de notre conscience, mais dans les couches profondes, ce qui est bien plus important, car c'est là que sont nos mobiles, nos intentions, nos désirs confus et secrets, nos angoisses, nos craintes, nos appétits. Peut-être les dominons-nous extérieurement, mais intérieurement ils sont en ébullition. Tant que nous ne les comprenons pas par la conscience que nous en avons, il n'y a évidemment pas la liberté, pas de bonheur, pas d'intelligence.

 

 

 

 

 

L'intelligence n'est pas une affaire de spécialisation, mais, est au contraire, la perception du processus total de notre être. Faut-il se spécialiser pour se voir ? C'est ce que vous faites constamment, pourtant. Il y a le prêtre, le docteur, l'ingénieur, l'industriel, l'homme d'affaires, le professeur ; Nous avons la mentalité inhérente à toute cette spécialisation. Pour réaliser la plus haute forme d'intelligence - qui est la vérité, qui est Dieu, qui ne peut pas être décrite- nous croyons qu'il nous faut devenir des spécialistes. Nous étudions, nous tâtonnons, nous explorons ; Et, avec la mentalité de spécialistes, ou le concours de spécialistes, nous nous étudions afin de développer en nous une capacité, laquelle nous permettrait de mettre à nu nos conflits et nos misères.

 

 

 

 

Notre problème est – dès que nous sommes tant soit peu conscients – le suivant : les conflits, les misères et les chagrins de notre vie quotidienne peuvent-ils être résolus par d’autres que nous-mêmes ? Et s’ils ne le peuvent pas, comment devons-nous les aborder ?

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 08:24

00 MEDITATION POUR LA PAIX DANS LE MONDE

 

 

Méditation pour la Paix dans le Monde Et le Bonheur de tous ses Êtres vivants.

 

 

En collaboration avec une fidèle lectrice (déjà à l’initiative de la méditation pour réconforter les Philippins), nous vous invitons à partager une méditation pour la paix dans le monde et le bonheur pour chaque être y vivant, quel que soit le règne auquel il appartient le :


Vendredi 30 mai 2014 à 21h (heure de Paris, 15h pour Montréal)

 

Merci de diffuser cette information le plus largement possible (blogs, sites, réseaux sociaux…) afin que nous soyons très nombreux à nous réunir « dans le cœur » pour cet objectif auquel nous sommes tous très attachés :

 

RÉALISER LA PAIX DANS LE MONDE MAINTENANT

 

 

Regroupés de la sorte, nous avons ainsi un immense pouvoir, ne l’oublions pas. NOUS SOMMES UN, et avec l’aide du Divin, tout est possible, quelque soit le nom que nous donnons au Divin en chacun de nous. Pour certains, cette force intérieure sera Dieu, Bouddha, Mahomet tout simplement, pour d’autres la Source, le Grand Tout, le Sans Nom etc., mais là, n’est pas l’essentiel.

 

Que nous ayons une religion ou pas, cela n’a pas d’importance, ce qui compte est uniquement notre désir de faire disparaître les tensions à l’échelle mondiale sur notre belle planète bleue MAINTENANT !

 

Nous savons tous, que plus nombreux nous serons à concentrer nos énergies par la pensée, plus le résultat sera fort et positif. Ne dit-on pas que la foi soulève des montagnes ?

 

Réalisons et Croyons à notre méditation :

 

Sentons-nous très à l’aise et heureux de participer à cette méditation qui va avoir un impact très important sur les problèmes cruciaux que connaissent encore de trop nombreux pays actuellement (Nigeria, Mali, Ukraine, Syrie, les Balkans, Égypte, etc.)

 

Installons-nous quelques instants avant l’heure indiquée toutes et tous bien disponibles, confortablement installés afin que nos corps soient parfaitement détendus et prenons pour cela quelques profondes inspirations et expirations.

 

Fusionnons en notre centre cardiaque les rayons incandescents du Grand Soleil Central et l’énergie lumineuse du centre de la Terre. Imaginons alors que partent de notre cœur grand ouvert les rayons d’un magnifique Soleil d’Amour et de Lumière, en dirigeant ce beau spectacle de Lumière arc-en-ciel vers tous les êtres souffrant encore actuellement sur notre Planète abîmée par les pensées négatives de juste quelques hommes.

 

Afin de concrétiser certaines pensées :

 

Ayons une pensée d’Amour pour ces adolescentes kidnappées au Nigeria ainsi qu’à leur famille respective, afin qu’un dénouement rapide et heureux leur permette de retrouver toutes la liberté.

 

Adressons notre réconfort aux réfugiés et habitants de Serbie et de Bosnie, aux mineurs de Turquie et leurs familles. Soutenons les Thaïlandais dans leurs efforts à retrouver une vie sociale apaisée.

 

Profitons-en également pour avoir une pensée compatissante d’espoir pour tous les otages, qui encore à l’heure actuelle, restent prisonniers à travers le monde et attendent leur libération.

 

Souhaitons à tous les êtres vivant sur notre planète, la Paix, la Santé et…la nourriture en suffisance pour ceux qui en sont hélas, à ce jour encore privés. Cela est primordial.

 

En ces temps de transformations, de grands changements, envoyons tous ensemble notre Amour à tous ceux qui désirent le recevoir et l’acceptent volontiers, dans tous les pays, sur tous les continents, pour tous les peuples, et tous les règnes affligés.

 

Imaginons la fin de tous les conflits.

 

Si le besoin s’en fait sentir, à nouveau quelques inspirations/expirations pourraient être utiles …

 

Pour terminer la méditation, imaginons alors tout cet Amour, cette Lumière partant de nos cœurs et descendre jusqu’à celui de notre Mère-Terre Gaïa pour la remercier, elle qui nous aime tant.

 

Un immense merci à toutes les personnes qui auront la gentillesse de se joindre à nous pour cette méditation.

 


Que la Lumière ne nous quitte plus jamais et que la Joie nous inonde pour toujours.

 

Manuella et Jean-Marc

 

 

http://nouveaumonde.clicocila.fr/meditation-pour-la-paix-dans-le-monde/#more-5156

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 09:17

0 amoureternels35

 

« Beaucoup d'êtres humains se sont révoltés parce qu'il ne s'est rien passé à la fin de l'année 2012. Nous aimerions dire qu'ils étaient bien ignorants car il se passe en permanence des choses importantes qu'ils ne voient pas.

 

Nous allons vous dire que tout a basculé dans une autre dimension, dans un autre cycle, mais l'ancien est encore un peu présent car tout n'a pas été totalement transcendé.

 

 

Que souhaite une partie de l'humanité qui pensait qu'en fin d'année tout serait changé, tout basculerait dans une autre dimension, dans un autre cycle ?

 

 

Dans leur impatience, les humains pensaient que toutes leurs difficultés seraient terminées, qu'une page serait tournée et que le lendemain tout serait merveilleux ou que tout serait détruit (en fonction de leur conscience et de leurs désirs).

 

 

Ce n'est pas comme cela que la vie s'exprime ! Elle prend son temps ! Même si tout s'accélère d'une façon considérable, la vie prend son temps et les êtres humains sont très impatients de vivre autrement, impatients de nous voir, impatients d'avoir une vie meilleure.

 

 

Cependant vous êtes maîtres de vous-mêmes, et où que vous soyez vous pouvez vivre comme vous le souhaitez ! Bien sûr, si vous voulez vivre dans une grande richesse, ce n'est pas en le souhaitant que vous pourrez vivre cet état d'être, mais qu'est ce que la richesse ?

 

 

La plus grande richesse est à portée de tout le monde, la plus grande richesse c'est la richesse du cœur, c'est l'éveil des consciences, c'est l'éveil dans la sagesse.

 

 

Personne ne pourra vous prendre cette richesse, et vous l'emmènerez lorsque vous quitterez la Terre, alors que la richesse temporelle, celle des biens matériels, est tellement éphémère !

 

 

Certains êtres humains ont espéré qu'en ce début d'année ils retrouveraient l'aisance, la richesse, une vie totalement différente et beaucoup plus facile à vivre ; ils ont été déçus.

 

 

Pourtant, il vous est donné actuellement la possibilité de vivre cette richesse intérieure, de vivre votre propre épanouissement, de vivre un élargissement de la conscience. C’est donné à tout le monde, mais faîtes-vous l'effort ? Comprenez-vous le cadeau qui vous est offert ? Beaucoup d'êtres se plaignent parce que cela ne va pas assez vite, parce qu'ils ne ressentent pas assez ce qu'ils devraient ressentir, parce qu'ils n'arrivent pas à exprimer l'Amour.

 

 

Cependant l'Amour n'a pas besoin d'expression, l'Amour est là, en vous ! L'Amour, c'est Dieu en vous, c'est votre partie divine et c'est elle qui s'exprime en l'homme, c'est elle qui s'exprime dans l'âme, elle est là, elle attend simplement de s'exprimer et c'est vous qui donnerez à cet Amour, à votre partie Divine, la possibilité de s'exprimer en reconnaissant qu'elle existe, qu'elle est vous !

 

 

L'Amour n'a pas besoin de grandir puisqu'il est en vous ! Il attend patiemment que vous ouvriez grand les portes de votre cœur pour le laisser s'écouler librement, Tant que vous ne reconnaîtrez pas l'Amour en tant qu'énergie, tant que vous l'associerez encore totalement aux sentiments, il ne pourra pas s'exprimer comme vous le souhaitez.

 

 

L'amour sentiment appartient à l'humain et un peu à l'âme, mais le vrai Amour, celui qui a tellement de force, qui ne faiblît jamais, c'est l'Amour de votre Divin.

 

 

Il suffit de lui dire, " exprime-toi, j'ouvre grand les portes afin que tu puisses t'exprimer en permanence " et, à ce moment-là, il vous écoutera et vous rayonnerez. Vous rayonnerez cet immense Amour, vous rayonnerez la Lumière, votre propre Lumière intérieure.

 

 

Si nous n'avions qu'un seul mot, qu'une seule phrase à vous dire, nous vous dirions simplement ceci:

 

 

Enfant de la Terre, prends conscience de ce que tu es !

 

 

Enfant de la Terre, reconnais qu'avant tout, tu es Amour !

 

Enfant de la Terre, accepte, reconnais et honore le divin en toi !

 

Enfant de la Terre, honore l'être de lumière que tu es, et permets-lui d'éclairer ta vie !

 

 

Tout se résume en ces quelques phrases."

 

 

  Monique Mathieu

 

 

http://ducielalaterre.org

 

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 20:44

00 IMAGE MYSTIQUE-copie-1

 

Je commence à me rendre compte que je suis dans un état d’extrême solitude. Que dois-je faire ?

 

 

- Vous voulez savoir pourquoi vous éprouvez un sentiment de solitude. Savons-nous ce que veut dire la solitude et en sommes-nous conscients ? J’en doute fort, car nous sommes plongés dans des activités, dans des livres, dans des fréquentations, dans des idées qui nous empêchent de nous rendre compte de notre solitude. Qu’appelons-nous solitude ? Le sentiment d’être vide, de ne rien posséder, d’être extraordinairement incertain, sans racines nulle part. Ce n’est pas du désespoir, ni une désespérance, mais une vacuité et un sens de frustration. Je suis sûr que nous l’avons tous ressenti, ceux d’entre nous qui sont heureux, comme ceux qui sont malheureux, les très, très actifs comme ceux qui s’adonnent à l’étude. Nous connaissons tous cela. C’est le sens d’une douleur inépuisable, d’une douleur que l’on ne peut pas étouffer, quelque effort que l’on fasse dans ce sens.

 

 

Abordons ce problème en cherchant à voir ce qui se produit réellement, comment nous nous comportons au juste lorsque nous éprouvons ce sentiment de solitude. Nous essayons de le fuir. Vous poursuivez votre lecture interrompue, vous allez consulter un sage, vous allez au cinéma, vous devenez très, très actif socialement, vous allez prier, vous vous mettez à peindre, ou bien à écrire un poème sur la solitude. C’est cela qui se produit en fait. Prenant conscience de votre solitude, de la douleur qu’elle comporte, de la peur insondable qui l’accompagne, vous cherchez une évasion, et c’est cette évasion qui devient importante ; par conséquent vos activités, vos connaissances, vos dieux, vos radios deviennent importants aussi. Lorsque vous accordez de l’importance à des valeurs secondaires, elles mènent au chaos, car les valeurs secondaires sont inévitablement sensorielles. Et la civilisation moderne basée sur elles vous offre les évasions que vous cherchez, par le truchement de votre emploi, de votre famille, de votre nom, de vos études, de vos expressions artistiques, etc. Toute notre culture est basée sur ces évasions. Notre civilisation est fondée dessus, c’est un fait.

 

 

Avez-vous jamais essayé d’être seul ? Essayez, et vous verrez comme c’est extraordinairement difficile et quelle intelligence il faut pour être seul, car notre esprit ne nous permet pas de l’être. Il commence à s’agiter, à s’affairer autour d’évasions possibles. Que sommes-nous donc en train de faire à ce moment-là ? Nous essayons de remplir ce vide extraordinaire avec du connu. Nous apprenons à être actifs et sociables, à étudier, à manipuler la radio. Ainsi nous remplissons cette chose que nous ne connaissons pas — ce vide — avec toutes sortes de connaissances, de contacts ou d’objets. N’est-ce pas ainsi que cela se passe ? C’est cela notre processus ; c’est cela, notre existence. Or, sitôt que vous vous rendez compte de ce que vous faites, pensez-vous encore pouvoir remplir ce vide ? Vous vous y êtes efforcés par tous les moyens. Y êtes-vous parvenus ? Vous êtes allés au cinéma et cela n’a pas réussi, alors vous allez chez votre gourou ou dans une bibliothèque, ou vous devenez très actifs socialement. Etes-vous parvenus à remplir le vide ou l’avez-vous simplement recouvert ? Si vous l’avez simplement recouvert, il est toujours là et surgira de nouveau. Si vous parvenez à une évasion totale, vous vous retrouverez dans un asile d’aliénés ou vous deviendrez complètement stupides. Et c’est exactement ce qui se produit dans le monde.

 

 

Ce vide, cette vacuité peut-elle être remplie ? Si elle ne peut pas l’être, pouvons-nous la fuir, nous en évader ? Si nous avons tenté une évasion et que nous avons vu qu’elle n’a aucune valeur, ne voyez-vous pas que les autres ne valent pas plus ? Il importe peu que vous remplissiez ce vide avec ceci ou cela. Ce que vous appelez méditation est une évasion aussi. Il importe peu que vous modifiiez l’itinéraire de votre fuite.

 

 

Comment découvrirez-vous la façon de traiter cette solitude ? Vous ne la découvrirez que lorsque vous aurez cessé de fuir. Sitôt que l’on est décidé à affronter ce qui « est » — ce qui veut dire que l’on n’ouvre pas la radio, ce qui veut dire que l’on tourne le dos à la civilisation — cette solitude prend fin parce qu’elle est complètement transformée. Ce n’est plus de la solitude. Si l’on comprend ce qui « est », alors ce qui « est » est le réel. Mais parce que l’esprit ne cesse d’éviter de voir, de refuser de voir, de fuir ce qui « est », il crée ses propres obstacles. Et parce que nous avons érigé tant d’obstacles qui nous empêchent de voir, de comprendre ce qui « est », nous nous éloignons de la réalité. Voir ce qui « est » non seulement requiert une grande vivacité et une lucidité dans l’action, mais veut dire aussi tourner le dos à tout ce que nous avons échafaudé, à notre compte en banque, à notre nom, à tout ce que vous appelez civilisation. Lorsque l’on voit ce qui « est » on voit comment la solitude est transformée.

 

 

Extrait du livre « La première et dernière liberté » de Krishnamurti. Traduit de l’anglais par Carlo Suares

 

Auteur : Krishnamurti Jiddu

 

Source : KRISHNAMURTI-FRANCE.org

 

http://www.choix-realite.org/6898/sur-la-solitude

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 00:59

00 MANIPULATION MENTALE

 

 

 

La manipulation mentale désigne l'ensemble des tentatives obscures ou occultes de fausser ou orienter la perception de la réalité d'un interlocuteur en usant d'un rapport de pouvoir, de séduction, de suggestion, de persuasion, de soumission non volontaire ou consentie. Quand ce pouvoir ne s’exerce pas sur un objet, mais se rapporte au contrôle psychique d’une personne, on parle de manipulation mentale.

 

Cette notion protéiforme est récente dans ses contours, dérivée de la théorie du « lavage de cerveau » encore mal connue. Juridiquement, on lui préfère la notion de sujétion psychologique, le plus souvent dans le cadre d’accusations de dérives sectaires ou d'action d'ingénierie sociale[Lequel ?]. Par extension, les techniques de manipulations de l'opinion publique ou de manipulations de masse sont l'ensemble des moyens d'influence[Lequel ?] exercés sur une population à des fins économiques, militaires ou politiques.

 

Historique

Les théories de lavage de cerveau et de manipulation mentale sont issues des recherches sur les programmes de pays totalitaires afin d’expliquer par quelle propagande et quelles méthodes ils étaient parvenus à, apparemment, endoctriner par exemple des prisonniers6 ,7. Ces théories ont par la suite été étendues à l’étude des conversions religieuses en particulier sous l’impulsion de Margaret Singer dès les années 1960.

 

Techniques notables

Pavlov

Pavlov, en explorant expérimentalement au début du XXe siècle des voies simples de conditionnement[Lequel ?] animal, ouvre des perspectives de compréhension de certains réflexes comportementaux pouvant être déclenchés par des stimuli (il faisait tinter une cloche lorsqu'il présentait à un chien de la nourriture. En répétant l'expérience le tintement de cloche déclenchait la salivation, même sans présentation de nourriture. Ce comportement – qu'il n'avait pas avant – est le résultat de ce conditionnement). Pavlov a démontré qu'on peut utiliser de nombreux stimuli et programmer de nombreuses réactions organiques réflexes. Ici, la répétition du stimulus est un facteur essentiel.

 

Méthode PDH

PDH signifie Douleur-Drogue-Hypnose (en anglais : Pain, Drug and Hypnosis), et évoque une méthode qui aurait été utilisée en Corée du Nord sur les soldats prisonniers de guerre, par des psychiatres et les services secrets.

Projet MKULTRA

Le projet MKULTRA (ou MK-ULTRA) fut le nom de code d'un projet de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l'injection de substances psychotropes. Face aux plaintes déposées par de nombreux citoyens américains, qui disaient avoir été victimes de manipulations mentales, la CIA s'est vue obligée par le gouvernement de révéler certaines informations. Cependant, le gouvernement a accordé aux membres de la CIA dirigeant le projet MKULTRA de détruire tout document qui aurait pu nuire à la sécurité nationale. Tous les enregistrements ont donc été détruits en 1973, par ordre du directeur de l'époque de la CIA, Richard Helms.

 

« MICE » / « VICE »

« MICE » (acronyme anglais signifiant Money, Ideology, Compromise et Ego ; qu'on peut traduire en français par l'acronyme « VICE » pour Vénal, Idéologie, Compromission, Ego) recense les leviers psychologiques que les services secrets auraient utilisés notamment pendant la Guerre froide pour obtenir des informations ou la collaboration d'un ressortissant ennemi. L'individu alors appelé par le terme neutre « agent », est soumis à l'un des protocoles inspirés d'études et d'expérimentations psychologiques ; le but étant selon son profil d'acheter ses services, de le convaincre à l'aide de ses propres idées, de le contraindre ou intimider avec une de ses faiblesses, ou de le flatter et jouer sur son orgueil.

 

Messages subliminaux

Dès les années 1950, le développement du cinéma et de la télévision aurait été l'occasion de tester une méthode de manipulation mentale fondée sur l'insertion d'une image subliminale, c'est-à-dire si brièvement présente que l'on ne peut la percevoir consciemment. La théorie étant fondée sur le fait que l'inconscient en garderait néanmoins une trace, poussant à agir par la suite d'une manière prédéterminée (comme pour l'achat d'un produit spécifique, par exemple). L'image doit être simple et non équivoque (symbole, couleur, logo). La théorie, établie par James Vicary et Vance Packard, remet en cause la publicité.

 

Au cours de la campagne de l'élection présidentielle française de 1988, une image de François Mitterrand est apparue au cours du générique du journal d'Antenne 2, la seconde chaîne nationale. Le psychologue social Jean-Léon Beauvois, qui parle de « petit scandale », estime que ces « présentations subliminales [étaient] destinées à produire un effet dit de « simple exposition » dans les mois précédents l'élection de 1988 »23.

 

Manipulation par l'angoisse et la violence

Le principe de base – étudié dans les années 1930 – soutient qu'un individu en état de peur manifesterait des réactions de fuite et d'évitement les plus primaires et donc les plus prévisibles. Les fonctions complexes du cerveau, n'offrant pas de solution immédiate, seraient désactivées, rendant l'individu manipulable dans une situation d'extrême angoisse. Le sujet terrorisé – comme l'animal poursuivi par le chasseur – ne pourrait éviter les pièges qu'on lui tend. La terreur[Lequel ?] fut effectivement utilisée depuis l’Antiquité pour assurer le pouvoir des despotes, par la « méthode par l'exemple » appuyée par les dénonciations, interrogatoires, enlèvements, disparitions et exécutions aléatoires, etc. mais l'Histoire montre que la méthode n'a jamais été longtemps efficace, se retournant généralement après quelques années ou décennies contre les manipulateurs.

 

Méthode chimique

L'utilisation à hautes doses d'antidépresseurs et de sédatifs ou de certaines drogues aurait selon certains pour effet de limiter les capacités cognitives et discriminantes du sujet, suffisamment pour le conditionner. Une littérature romanesque ou de science-fiction évoque la possibilité de conditionner l'individu ainsi drogué, sans qu'il garde la trace des informations ou du conditionnement opéré. Divers régimes totalitaires ont néanmoins utilisé des produits chimiques pour mettre leurs victimes en état de peur et de souffrance ou dans le cadre de la torture.

 

Gestion de la perception


La gestion de la perception (perception management) est une technique inventée par le département de la Défense des États-Unis (voir plus haut section « États »).


 

Source : CHOIX-REALITE.org

 

 

http://www.choix-realite.org/7084/manipulation-mentale

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 07:36

 

 

00 NOUVEAU MEDITATION

 

 

Comme tout ce qui concerne votre vie terrestre, vous êtes en charge de votre expérience.


 

  Ainsi, vous pouvez indiquer à votre système de guidance comment vous voulez qu’il fonctionne.  Il n’y a pas un système unique.  Vous pouvez écrire une entente qui dit que vous voulez être averti de quelque chose d’une certaine façon.  Par exemple, j’ai demandé d’être avertie à chaque fois que quelque chose est important pour moi en ayant la chair de poule.  Ainsi lorsque j’ai la chair de poule, cela me permet de porter mon attention sur les paroles que quelqu’un prononce dans une conversation ou sur une image que je vois ou un article que je lis, sachant qu’il y a dans cette information un message qui m’est adressé.  Parfois, c’est simplement une confirmation qu’une décision prise est la bonne, parfois c’est une indication claire d’aller de l’avant avec une certaine décision.  C’est pourquoi, lorsque vous indiquez clairement comment vous voulez être informés, votre famille spirituelle fera en sorte que vous receviez l’information nécessaire de la façon dont vous pourrez la comprendre, car chacun d’entre vous a son propre système de décodage et de symboles.

 

 

La clé est d’avoir confiance en vous et en votre connexion avec votre Moi universel et votre famille spirituelle et de n’avoir aucun doute que tout ce dont vous avez besoin pour vous guider sera mis sur votre chemin, lorsque vous le demandez.  Comme vous le savez, il y a d’innombrables êtres invisibles autour de vous en tout temps.  Cependant, rappelez-vous que c’est vous qui avez le contrôle et que vous devez  être clairs dans vos demandes.  Vous devez savoir également que lorsque vous demandez à ressentir la présence de votre famille spirituelle, vous êtes en charge et seuls les membres de votre famille peuvent se présenter à vous.  Vous avez le pouvoir de commander votre espace sacré par votre intention et aucune autre entité qu’un membre de votre famille ne peut s’inviter si c’est ce que vous demandez.

 

 

Pour faire l’expérience de la présence de votre famille spirituelle plus facilement, il est préférable d’augmenter votre taux vibratoire en vous connectant aux fréquences universelles de la Source afin d’être en alignement et dans un état de calme intérieur.  Puis vous demandez à votre famille spirituelle de vous faire sentir sa présence.  Certains verront clairement les images et les formes des membres de leur famille, d’autres pourront entendre certains mots et d’autres pourront simplement ressentir clairement leur présence sous la forme d’un manteau d’amour inconditionnel les enveloppant tendrement d’une façon qu’il n’est pas possible d’interpréter faussement.  Puis avec le temps, vous apprendrez à reconnaître leur présence autour de vous et à être capable de demander leur aide pour les petites comme pour les grandes choses.

 

 

La première fois que j’ai ressenti la présence des membres de ma famille spirituelle, le sentiment d’amour inconditionnel et d’appréciation était tellement immense qu’il était presqu’impossible à soutenir et cela m’a profondément émue et touchée.  Il suffit d’avoir une telle expérience une seule fois pour qu’il soit impossible de l’oublier ou de l’ignorer.  Vous savez alors, hors de tout doute, que votre famille spirituelle est toujours à vos côtés, même si vous n’en ressentez pas toujours la présence de façon consciente.  L’important est de savoir que votre famille est constamment avec vous et autour de vous et vous ne devez pas hésiter pas à demander son aide.

 

 

Voici un exercice guidé vous aidant à augmenter vos vibrations et à faire le calme intérieur.  Servez-vous de cet exercice et lorsque vous êtes bien centrés et calme, demandez à votre famille spirituelle de vous faire sentir sa présence.  Ou encore, vous pouvez demander à recevoir un message, soyez attentifs à ce qui se passe. Voyez-vous quelque chose, avez-vous des sensations inhabituelles?  Plus vous ferez cet exercice avec un pur désir d’entrer en contact avec les membres de votre famille, plus vous serez en mesure d’en ressentir la présence et d’en comprendre les messages.  Amusez-vous à expérimentez!

 

http://lapressegalactique.net/2013/05/10/a-la-rencontre-de-votre-famille-spirituelle/

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 09:19

00 NOUVEAU MEDITATION

 

Comme nous l’avons vu précédemment, vous êtes formés de deux aspects principaux appelés le moi humain et le Moi universel.  Chacun de ces aspects possède son ADN propre, vous avez donc un ADN humain et un ADN divin ou universel.  Pour vous incarner sur Terre dans un corps physique, vous naissez dans une famille.  Vous avez des parents et possiblement des frères et des sœurs, ainsi qu’une famille plus étendue comprenant les grands-parents et autres ancêtres, les oncles, tantes, cousins et cousines.  Petite ou grande, que vous la connaissiez ou pas, cette famille demeure la vôtre durant toute votre vie terrestre.

 

 

Il en va de même pour votre Moi universel.  Lorsque vous avez été originellement créés, vous avez été créés avec certaines composantes qui définissent votre type d’être : la masse de votre conscience, votre lignée spirituelle ainsi que votre forme.  Chaque type d’être occupe une fonction bien précise dans l’organisation de l’univers et la notion d’hiérarchie n’existe pas; c’est un concept humain de créer des inégalités en croyant que quelque chose ou quelqu’un est plus important qu’un autre.  Par exemple, certains êtres de lumière sont créés avec une conscience universelle et n’ont pas besoin de s’incarner dans un corps physique pour que leur conscience puisse grandir.  D’autres êtres, tels les êtres évolutionnaires que sont les humains, ont été créés selon une formule qui dit qu’ils doivent s’incarner dans un corps physique pour parfaire leur évolution afin de parvenir à élargir leur conscience au niveau universel.  Il y a d’innombrables types d’êtres et chacun joue un rôle essentiel dans la création.

 

 

Tous, sans exception, font partie d’une lignée ou famille spirituelle.  Notre parent spirituel est le Créateur Divin, au centre de notre univers et il nous a créés selon une formule particulière.  En même temps que vous, ont été créés de nombreux autres êtres du même type qui forment alors votre famille spirituelle.  Lorsque vous décidez de vous incarner dans un corps physique, votre famille vous accompagne toujours.  Des membres de votre famille sont présents à différents endroits (planétaire, galactique ou universel) afin de vous guider lors de votre incarnation terrestre.

 

 

Comme vous avez perdu votre connexion avec votre Moi universel, vous avez également perdu le lien avec votre famille spirituelle.  C’est pourquoi vous avez souvent le sentiment d’être seul et isolé cependant ce n’est pas votre nature originelle.  Et ce vague souvenir de qui vous êtes vraiment, de votre essence originelle, qui est en unité avec le Créateur et votre lignée spirituelle, vous fait souffrir du sentiment d’être coupé de quelque chose d’important.  Vous cherchez constamment à recréer ce lien à l’extérieur de vous, dans vos relations humaines.

 

 

Cependant, lorsque vous arrivez à vous relier de nouveau à votre Moi universel, non seulement vous retrouvez votre unité intérieure, mais il devient alors possible de ressentir la présence de votre famille spirituelle autour de vous et de lui laisser la possibilité de vous assister et vous guider dans votre vie terrestre.  Vous pouvez alors consciemment poser des questions et demander de l’aide à votre famille spirituelle dont les membres sont la plupart du temps vos véritables guides spirituels.  Les réponses vous parviendront de diverses manières.  Pour ceux qui sont plus sensitifs, les réponses peuvent parvenir d’une façon directe, en entendant les voix de vos guides ou en voyant des images, des symboles ou par une claire intuition au niveau du cœur, etc.  Pour d’autres, les réponses viennent constamment à travers des synchronicités et des signes, dans les paroles d’une émission entendue à la radio ou dans un livre, par une nouvelle rencontre et ainsi de suite.

 A mardi pour la fin de ce texte inspirant.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog