Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 22:07
FOND BICHES
 
 
 
 
NOËL en son manteau d’Hiver
Frappe à notre porte
Les bras chargés de cadeaux
Qu’avec bonheur il nous apporte.
 
 
Par un message de paix et rempli d’amour
Il nous transporte vers un monde plein d’espoir
Où dignement il nous escorte.
 
 
Au sommet du sapin,
Une étoile brille
Tandis que de mille feux
Les guirlandes scintillent.
 
 
C’est la fête, la joie, la lumière de NOËL
L’Unité et le rappel de Bethléem
 
 
Les enfants sèment le bonheur
Par leurs cris et leurs rires
Ils réchauffent les cœurs.
 
 
Le merveilleux repas rassemble la famille avec ardeur
Et la bûche prend tout son sens
Avec un bon verre de liqueur.
 
 
 
Chantons  Noël en nos villes et campagnes
Que l’écho de nos cœurs retentisse vers la montagne.
 
 
Et transmettre l’amour
Au-delà des frontières
 
 L’amitié, la santé, à la terre tout entière.Vidéo
 
    Poême Joyeux Noel
Auteur: Josiane.
 
Auteur:
  Lucille_Mainville
 
 
Vidéo: "Les rois mages se mettent en route"

 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 22:14

0 POUR LE POEME AVOIR ET ETRE

 

Loin des vieux livres de grammaire, Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m'enseigna les mystères Du verbe être et du verbe avoir.
Parmi mes meilleurs auxiliaires, il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères que j'ai connus dès le berceau.

Bien qu'opposés de caractère, on pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière. Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu'Avoir aurait voulu être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître, le verbe Être s'est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque souffrait beaucoup dans son ego.
Pendant qu'Être apprenait à lire et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire Avoir apprenait à compter.
Et il amassait des fortunes en avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune s'était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire, est bien souvent présomptueux.


Avoir voyage en classe Affaires, il met tous ses titres à l'abri.
Alors qu'Être est plus débonnaire, il ne gardera rien pour lui.
Sa richesse est tout intérieure, ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur et sa noblesse est à ce prix.
Un jour à force de chimères pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire, ils conjuguèrent leurs efforts
.
Et pour ne pas perdre la face au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches pour enfin se réconcilier.
Le verbe Avoir a besoin d'Être parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs pour enrichir ses bons côtés.
Et de palabres interminables en arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.

 

 

 

 

http://cartespostales.chezmaya.com



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 22:30

0 POUR C EST LA VIE MAYA

 

 

J’aime partout où la vie m’emmène

J’aime le vent, la vie qui m’entraîne

Même si parfois je me pose des questions


Même si je dois me remettre en question

 

Naître, fut sans doute un grand jour pour moi

Mais moins, que le jour ou j’ai compris pourquoi

Je me demandais ce que je ferais maintenant

Chaque jour, j’avais mon lot de questionnements

 

Le temps allait vite, mais pas encore assez

Je voulais tout faire dans une même journée

J’étais rempli de grands projets, de désirs

Ce qui comptait était le présent, jamais l’avenir

 

Un jour pourtant il m’a fallu changer

Dans la vie, on ne peut pas toujours tout décider

La vie ne nous emmène pas toujours ou l’on veut

On se dit parfois, j’aurais pu faire mieux

 

L’important, est de penser à ce qui va bien

Y’a du bon, et du mauvais sur tous les chemins

La vie oui, nous emmène là ou elle veut

C’est à nous de la conduire de notre mieux

 

Vivre pour chacun de nous c’est pas pareil

Il nous appartient de trouver l’essentiel

 

 Claude Marcel Breault

www.chezmaya.com

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 22:27

0 POUR QUAND LA NEIGE

 

 

Quelle joie c’était, d’être dehors toute la journée

Quand la neige n’en finissait plus de tomber

Quand le ciel était chargé de gros flocons

Que l’on pensait qu’il neigeait du coton

 

Pour moi, il pouvait neiger à satiété

Je trouvais, que la neige était de toute beauté

Pourtant, je me trouvais si peu grande

Quand la route du ciel était immense

 

Le temps, doucement a coulé dans mes veines

J’ai toujours hâte que l’hiver revienne

Qu’il me ramène mes beaux souvenirs

De ces hivers, qui me faisaient grandir

 

Quand dehors, avec mes meilleures amies

On jouait dans la neige tout l’après-midi

Je me rappelle nos bonhommes de neige

Qu’on faisait, pendant que tombait la neige

 

Puis nos traineaux, nos planches à neige

Avant que nos parents aient leur motoneige

Je nous vois encore, on glissait sur la neige

On formait à nous toute un vrai cortège

 

Nous on a changées, mais pas la neige

Pour combien d’enfants, elle reste un stratège

Décembre, le Père Noël, montagne de neige

Il faut les laisser rêver, alors tombe la neige

 

Claude Marcel Breault

chezmaya.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 22:34

bel automne

 

 

C’était si beau ce matin d’automne

Quand les arbres fruitiers foisonnent

Alors que le temps était un peu frais

Je savourais, le plaisir que j’avais

 

Je me rappelais mon enfance

J’étais en pleine adolescence

Et nous allions cueillir des fruits

On passait de beaux après-midis

 

Les pommes étaient nos préférées

On les cueillait nous-mêmes au pommier

Puis j’aimais marcher dans des sentiers

Sur les feuilles qui étaient déjà tombées

 

Je voyais des oiseaux se rassembler

On se préparait dès lors à migrer

Je sentais bien que l’été s’achevait

Que pour l’hiver nous devions être prêts

 

L’automne passe définitivement trop vite

À la venue de l’hiver rien ne résiste

Mais nos automnes sont tellement beaux

Ils sont sans doute notre plus beau cadeau

 

Texte Claude Marcel Breault

 

http://cartespostales.chezmaya.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 22:05
main coeur fleur
 
 
 
Tu m'as donné le jour,
Tu m'as offert la vie,
Et bercée par ton amour
Se sont enfuies
Mes peurs d'enfant,
Envolées mes tristesses,
Sur ton coeur de Maman
Débordant de tendresse !
  
Suspendue à ton sourire,
J'ai essayé de grandir
Tout doucement,
De retenir les ans,
Et le temps qui m'a poussée
Vers l'indépendance désirée,
N'a jamais brisé le lien
Qui lie mon coeur au tien !
  
Tu as protégé mon enfance,
Ensoleillé mon adolescence,
Tu illumines chaque jour mon existence !
  
Poème de Véronique Audelon : Tu m'as donné le jour
Source : citations d'amour - citation
 
 
 
 
Vidéo"Tango Georgina,Oscar & Nicolas Mandagaran bailan Poema"

 
 
 
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 22:22

accepter le changementse voir aussi beau qu'avant MAYA

 

Il ne faut pas croire qu’en vieillissant

On sera une version améliorée de ce qu’on était avant

Qu’on pourra maintenant marcher plus rapidement

Qu’on pourra d’ailleurs, tout faire mieux qu’avant

 

Il est vrai qu’on change, que mieux on comprend

Qu’on soit plus fatigué, mais aussi plus tolérant

Nous appréhendons les choses différemment

On n’a plus non plus, les mêmes comportements

 

On voit les choses beaucoup plus simplement

À chaque jour au fond nous sommes différents

Peut-être rêvons-nous moins, que ça se termine

Ou qu’on accepte mieux la vie, qu’on s’incline

 

Nos belles rides, nos beaux cheveux blancs

Font partie de notre vie à chaque moment

Mais de notre vie, ce qui est je pense très important

Est de n’avoir pas vu passer le temps depuis nos 18 ans

 

De rire beaucoup, d’aimer tout c’qu’on fait

De ne jamais vieillir avec des regrets

On ne peut tout prévoir, on fait pour le mieux

Celui qui prévoirait tout serait déjà vieux

 

La vie hélas ! S’écoule très rapidement

Vivons chaque âge, vivons-le au présent

Celui qui voit sa vie comme un bel arc-en-ciel

Sait, qu’il nous faut de la pluie et du soleil

 

Texte Claude Marcel Breault

www.chezmaya.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 22:00

0 POUR LE CONTE D4HALLOWEEN FILLE

 

Dans le fond d’une forêt magique disait-on vivait une sorcière semblait-il maléfique. Sa maison semblait lugubre et très peu accueillante. Cette sorcière ne souriait jamais. On disait d’elle qu’elle était méchante et jalouse. 

Et pourtant! Cette sorcière possédait des talents du cœur. Tous les soirs à la joie des habitants, les arbres dansaient, la lune scintillait de bonheur et les étoiles faisaient la fête autour de celle-ci et tout ça grâce à Églantine. Mais tout le monde semblait l’ignorer. 

Tous les ans, le 31 octobre, Églantine se dirigeait vers le magasin général pour y acheter des herbes aromatiques comme du thym, de la sarriette, toutes sortes d’herbes mélangées, c’est pourquoi on l’avait surnommé la sorcière maléfique.

Mais ce que les gens ne savaient pas, c’est qu’Églantine en secret dans son cœur était follement amoureuse et qu’elle serait sur le point de découvrir une potion magique qui rendrait follement amoureux celui qu’elle désirait. 

Il y avait déjà plusieurs années qu’Églantine pratiquait sa potion magique et rien ne se passait vraiment. 

Ce soir-là, pourtant, quelque chose d’extraordinaire était sur le point de se produire. Églantine vit dans le chemin qui menait à sa maison, un épouvantail allant à sa direction. La potion magique d’Églantine mijotait dans un creux chaudron et elle serait prête à la faire déguster par cet épouvantail qui serait peut-être celui qu’elle désirait tant.

L’épouvantail s’approcha d’Églantine et la fit sursauter. À ce moment-là Églantine eut peur! Tout à coup, ce serait un mauvais tour et que cet épouvantail voudrait tout simplement me faire peur!

Églantine se dépêcha, elle versa une tasse de potion magique et l’offrit à l’épouvantail. Les minutes passaient, Églantine se morfondait en silence. Que se passerait-t-il? 

Alors, devinez quoi? L’épouvantail après avoir ingurgité au moins cinq à six tasses de potion magique commença à caresser les cheveux d’Églantine. Églantine ravie, se mit à sourire pour la première fois de sa vie. Son visage s’illumina de bonheur. Enfin, elle trouvait l’amour!  

Mais se dit-elle comme ferais-je pour me laisser fréquenter par un épouvantail? À ce moment précis, l’épouvantail se montra au grand jour c’est-à-dire qui il était vraiment. Et devinez qui se cachait derrière l’épouvantail, nul autre que M. Fred. 

Tous les gens du village se réjouirent de voir Églantine si resplendissante au bras de M. Fred que l’on rejetait autrefois. 

Quant à Églantine, elle ne voulait dans son cœur que connaître l’amour. Et maintenant, avec M. Fred, elle perdit son habit de sorcière et se revêtit d’une magnifique robe de princesse. M. Fred l’embrassa tendrement et se réjouissait de leur bonheur.

 

« N’est-il pas vrai que l’amour rend beau et heureux. »

0 I FANTOME 0 2 FANTOME0 3 FANTOME

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 20:59

0 NOUV FOND D ECRAN

 

Quand on est jeune, on s’interroge parfois

Sur la vie, ou sur n’importe quoi

On veut savoir pourquoi, il y a des parents

Et pourquoi aussi, nous sommes leurs enfants

 

On veut savoir, si un jour on deviendra grand

Et si nous aurons nous aussi des enfants

Il n’y a pas de jour ou l’on ne pense pas

A nombre de choses qu’on ne comprend pas

 

Pourquoi y a-t-il autant de saisons

Pourquoi suis-je une fille, pas un garçon

Pourquoi la vie est facile pour certains

Et quelquefois chiante pour quelques-uns

 

On a une bien vague notion du bonheur

On pense en trouver dans les dépanneurs

Mais il doit se vendre seulement aux gens

Qui sont déjà heureux, qui ont de l’argent

 

Non, on ne comprend pas grand-chose de la vie

Même si les plus grands semblent avoir compris

Mais il est normal de nous poser des questions

Car on voudrait s’ouvrir à d’autres horizons

 

Quand le jour se lève sur le monde

Il y a des endroits qui demeurent sombres

Mais dans le midi quand il fait un beau soleil

Il n’y a plus personne, qui vraiment s’en rappelle

 

Texte Claude Marcel Breault

 

www.chezmaya.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 21:22

0 L'AMOUR A 80 ANS

 

Définition,  qui peut changer notre conception être âgé  c'est différent qu'être vieux.

 

A la retraite, certains deviennent simplement " âgés "

 

D'autres deviennent " vieux "

 

L’âgée pratique le sport, la découverte, les voyages.

                Le vieux se repose.

 

L'âgé a de l'amour à donner,

Le vieux accumule les jalousies et les rancœurs.

 

L’âgé fait des plans pour son  futur,

 

Le vieux n'a que la nostalgie du passé.

 

 

L'agenda de l'âgé comprends  surtout des lendemains,

 

Le calendrier du vieux ne contient que des " hier ".

 

L'âgé apprécie les jours à venir,

Le vieux souffre du peu de jours qui lui restent.

 

 

L'âgé fait des rêves en dormant,

                              Le vieux fait des Cauchemars.

 

Il n'est pas question Pour Nous  d'être vieux.

 

Nous pouvons être âgés, mais nous ne voulons pas être vieux, car nous avons tant d'amour  à donner, tant de projets à réaliser,

 

Tant de choses à faire  que nous n'avons   ni le droit ni le désir d'être vieux.      

 

C’est ce que je vous souhaite  à toutes et à tous  pour ces années qui courent!              

 

Le temps est comme une rivière.

Vous ne pouvez pas toucher deux fois la même eau parce que l’eau est passée et ne repassera plus.

Profitez de chaque moment de cette vie.

Trouvez le temps de vivre.

    

Si vous vivez en racontant que vous êtes occupés, alors vous ne serez jamais libres.

 

Si vous dites tout le temps que vous n’avez pas le temps, vous ne l’aurez jamais.

 

Si vous laissez des choses pour demain, sachez que demain peut faire faux bond...

 

 

Carpe diem et soyez heureux.

 

Texte prit sur un diaporama que j’ai reçu

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog