Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 22:30

 

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

 

LA TÊTE DURE!

 

 

 

 

 

 

Être déterminé et savoir ce que l’on veut c’est bien. Tenir à ses positions et les défendre lorsque nos valeurs semblent menacées, cela peut être noble. Mais avoir la tête dure au point de refuser d’apprendre ce que la Vie tente de nous enseigner de toutes les façons possibles, c’est un passeport assuré vers encore plus de difficultés!

 

Certaines personnes ne semblent ni entêtées ni rigides dans leur vie. Et pourtant, elles vivent à répétitions des situations qui les font souffrir, des défis de même nature qui visent tous à leur apprendre à modifier un comportement, une habitude, une pensée, une croyance pour développer plus d’amour pour elles-mêmes et dans leur vie.

 

Si nous souffrons depuis longtemps en lien avec une situation ou un type de situation, si des scénarios désagréables se répètent dans notre vie, si nous restons coincés dans des relations compliquées, si nous revivons constamment les mêmes défis et si la plupart de nos phrases commencent par « oui, mais », alors il est fort possible que nous ayons la tête dure et que nous refusions d’apprendre la leçon qui nous est patiemment enseignée.

 

Nous continuons de vouloir que les choses se passent à notre façon, que les autres se comportent comme nous le voulons alors que ces attentes inflexibles se transmuent toujours en souffrance pour nous. Et alors nous blâmons les autres et la Vie parce que cela ne fonctionne pas à notre manière!

 

Pourtant, inlassablement, les situations semblables continuent de se présenter à nous, de plus en plus persistantes, afin que nous ouvrions enfin notre esprit et notre cœur, que nous envisagions peut-être une autre façon de voir les choses, que nous laissions tomber nos résistances et notre acharnement à vouloir tout contrôler, alors que nous ne contrôlons rien!

 

C’est la Vie qui décide ce que nous devons apprendre, et elle emploie 1000 trucs pour que nous comprenions. Mais c’est nous qui décidons si l’apprentissage sera facile et harmonieux, ou long, compliqué et souffrant… si nous continuons d’avoir la tête dure!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

LA TÊTE DURE!
Partager cet article
Repost0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 21:49

 

 

 

Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LES LIMITES

 

 

 

La majorité des limites que nous nous fixons sont souvent celles que nous imaginons que les autres attendent de nous : ne pas prendre trop de place, ne pas prendre de risques, suivre certaines règles que d’autres ont établi, rester dans les mêmes ornières que nos origines familiales…

 

Inconsciemment la plupart du temps, nous avons endossé les limites que d’autres nous ont mises à certaines époques de notre vie et nous les traînons encore avec nous, 20, 40 ou 50 ans plus tard.

 

Nous demeurons coincés dans nos peurs de transgresser ces limites et d’être punis ou d’être privés d’amour. Nous étouffons dans certaines situations, nous tolérons ce qui nous heurte profondément, nous ignorons nos propres besoins. Nous restons petits, alors que nous sommes faits pour être grands!

 

Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.Tôt ou tard, nous devons remettre en question toutes ces limites qui nous étouffent et que nous respectons sans nous en rendre compte. Il faut briser ces chaînes qui nous gardent prisonniers à notre insu. Pour ce faire, il nous faut réapprendre à nous aimer, à nous redécouvrir, à nous « reconnaître ». Et choisir alors en toute conscience ce qui nous convient vraiment, ce qui nous rend heureux, ce qui nous élève.

 

Ce n’est qu’au prix d’un accueil inconditionnel, lucide et aimant de nous-mêmes, de nos peurs, de nos limites, de nos conditionnements inconscients que nous pourrons nous détacher de ce qui ne nous convient plus, de ce qui nous fait souffrir, de ce qui n’est plus en affinité avec ce que nous sommes devenus.

 

C’est un travail sur soi qui peut sembler périlleux au début, mais c’est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire, « à soi de soi ». C’est à ce prix que nous devenons libres.

 

Réapprendre à se respecter, à s’aimer, c’est ce que nous pouvons faire de mieux pour rendre ce monde meilleur. Car tout part de chacun d’entre nous.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

LES LIMITES
Partager cet article
Repost0
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 22:05

 

 

 

Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

L’AMITIÉ

 

 

 

 

L’amitié c’est un rempart pour les mauvais jours.

 

C’est l’épaule réconfortante. C’est le cœur ouvert et les oreilles attentives. C’est l’absence de jugement. C’est la tendresse infinie.

C’est la franchise absolue. C’est la fermeté parfois, là où nous aimerions tout lâcher.

 

C’est aussi la compassion, quand nous souffrons. C’est un tout petit mot juste au moment où nous en avons besoin. C’est la joie d’un repas partagé. C’est la possibilité de confidence étanche. C’est le support en cas de besoin.

 

C’est la complice de fous rires, de chagrins d’amour, de déceptions professionnelles, de questionnements spirituels. C’est aussi l’amour sans attente, patient, intègre, neutre.

 

Que serions-nous sans l’amitié, un composé d’amour, de tendresse, d’acceptation, d’ouverture et de fraternité? Si nous sommes ouverts, nous pouvons créer de nouvelles amitiés tout au long de notre vie, exactement là où nous sommes rendus dans notre évolution. Nos amis nous ressemblent toujours car l’affinité en est le premier critère. Un ami qui ne nous ressemble plus, qui devient trop éloigné de nous par la forme et le contenu, finit par s’éloigner ou nous nous en éloignons. Et cela fait partie du cycle naturel de la Vie.

 

Nous choisissions nos amis, nous décidons de les garder dans notre vie, de leur accorder l’importance que nous voulons, de leur confier ce que nous décidons. Il existe autant de formes d’amitié que d’amis/es. Mais tous autant qu’ils sont, les amis sont l’un des plus beaux cadeaux de la Vie.

 

L’amitié est un choix.

 

Et c’est aussi l’un des plus nobles sentiments qui soient.

 

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/?ref=nf

 

 

 

 

 

L’AMITIÉ
Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 22:05

 

 

 

 

Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

PERSONNE N’EST À L’ABRI DES INTEMPÉRIES

 

 

 

 

 

Quel que soit notre degré d’évolution, d’amour, de conscience, aucun d’entre nous n’est à l’abri des intempéries de la Vie.

 

Il ne fait pas toujours soleil dans la vie de tout le monde : parfois c’est nuageux, parfois, il pleut, il neige, il fait tempête et les rafales de vent nous bousculent plus que ce que nous voudrions.

 

Les tempêtes, le vent, la pluie, les ouragans, même, ce sont les moyens qu’a trouvés la Vie pour nous rendre plus conscients, plus aimants, plus humbles, plus vrais.

 

Nous ne pouvons ni les prédire, ni les éviter, ces tempêtes. Si nous sommes assez lucides toutefois, nous pouvons parfois, mais seulement parfois, en diminuer l’intensité et la durée, en comprenant au début de la tempête ce que nous devons apprendre et en accueillant les mauvaises conditions comme une bénédiction, confiants que tout finit par passer.

 

Mais généralement, l’être humain est ainsi fait que son besoin de faire les choses à sa façon lui fera résister de changer malgré l’orage qui s’annonce, ce qu’il fait qu’il devra le traverser, qu’il le veuille ou non, parfois à son corps défendant.

 

Nous ne pouvons pas non plus éviter ce que nous avons à traverser. Même si nous prenons toutes les précautions, il est inutile d’ouvrir notre parapluie avant qu’il commence à pleuvoir! Car nous nous priverions alors du beau temps plutôt que de la pluie!

 

Quelle que soit la météo que nous affrontons en ce moment, rappelons-nous que le beau temps finit toujours par revenir. Alors soyons braves, et humbles, dans la tempête et laissons la Vie nous modeler sur ce qu’elle veut nous apprendre, car y résister ne fera que nous faire souffrir davantage.

 

Ouvrons notre cœur, pas notre parapluie!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PERSONNE N’EST À L’ABRI DES INTEMPÉRIES
Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 22:12

 

 

 

 

Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LA BEAUTÉ DU SILENCE

 

 

 

 

Quand les mots ne suffisent pas, ou ne suffisent plus, il nous reste toujours le silence, un havre de paix quand nous le choisissons, mais un enfer quand il nous est imposé.

 

Le silence n’est jamais vide, il est toujours plein de ce que nous choisissons d’y mettre. Autant il peut être léger comme une plume, autant il peut être lourd comme le roc. Le silence est rempli d’amour quand nous observons ceux qu’on aime. Souvent le silence parle plus que nos paroles.

 

Mais le silence peut aussi être porteur de haine, quand nous refusons de communiquer avec les autres, quand nous feignons l’indifférence ou que nous coupons les ponts.

 

Il peut aussi être signe d’en enfantillage lorsque nous boudons les autres pour leur faire sentir ce que nous ne voulons pas dire. Mais il peut aussi être un signe de maturité, quand se taire semble la meilleure chose à faire.

 

Le silence peut aussi être insupportable, quand nous sommes bâillonnés et que nous semblons avoir perdu le droit de nous exprimer ou quand c’est l’autre qui refuse de rompre un silence qui nous pèse lourd. Mais il peut aussi être immensément désiré pour mettre la paix dans notre cœur et notre esprit ou entre deux cœurs.

 

Si nous insufflons de l’Amour dans notre silence, alors nous ferons la paix avec lui.

 

Le silence, c’est comme la Vie : il est fait de ce que nous y mettons.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach/?ref=nf

 

 

 

 

 

 

 

 

LA BEAUTÉ DU SILENCE
Partager cet article
Repost0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 22:01

 

 

 

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

 

 

L’IMPORTANCE DES BLESSURES

 

 

 

 

 

La majorité d’entre nous avons connu bien des blessures, parfois dès notre naissance et jusqu’à maintenant.

 

Que nous le voulions ou non, ces blessures conditionnent nos comportements, nos réactions, nos peurs, notre capacité d’aimer et d’être aimé et notre ego, entre autres. Parfois, avec beaucoup de courage, nous osons les regarder franchement pour commencer le travail de guérison qui amènera une grande libération. Si nous ne pouvons guérir de toutes nos blessures, au moins nous pouvons les cicatriser, quitte à porter en balafre l’enseignement qu’elles nous auront apporté.

 

Nous n’avons pas à porter seuls toutes ces blessures. Le pouvoir de la parole et du partage, avec des personnes dignes de confiance, est un puissant outil de cicatrisation de nos blessures.

 

En commençant à en parler, déjà nous nous sentons moins seuls. Le fait de partager notre vécu et d’être soutenus dans la narration de nos épreuves est une grande source de réconfort, de soutien, de brisure de l’isolement. Nous réalisons que d’autres aussi ont connu des épreuves similaires aux nôtres. Si nous avons le privilège d’être accompagnés par une personne d’expérience, nous pourrons dès lors commencer la cicatrisation. Et nous pourrons aussi commencer à extraire l’essence et le sens de ce que chacune est venue faire dans notre vie.

 

Aucune blessure ne doit être inutile. Les refouler, les ignorer ou les enfouir est la pire chose que nous puissions faire dans notre quête du bonheur et de la sérénité. Les affronter ave courage et en y mettant tout notre cœur est sûrement l’une des plus belles preuves d’amour de soi qui soit! Ce n’est pas un hasard si le mot courage tire son origine étymologique du mot cœur!

 

Faire face à nos blessures avec cœur et courage est le meilleur outil de guérison qui soit. Le processus prend le temps nécessaire à chacun pour s’en défaire. Chacune d’entre elles a un cadeau immense à nous transmettre : développer plus d’amour, de compassion, d’empathie, donner un sens à notre souffrance, aider les autres en les comprenant mieux, faire une différence positive dans la vie des autres…

 

Soigner ses blessures, ce n’est pas « gratter le bobo »! C’est au contraire leur donner un sens et en faire un tremplin de croissance et d’Amour!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’IMPORTANCE DES BLESSURES
Partager cet article
Repost0
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 22:17

 

 

 

Texte de Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LES SYNCHRONICITÉS

 

 

 

 

La Vie saupoudre notre quotidien de petits moments magiques pour lesquels on a trouvé le merveilleux nom de synchronicité. Tous ces petits « hasards », ces coïncidences, ces rencontres fortuites qui nous font faire WOW ! et qui nous laissent souvent sans voix.

 

Ces instants précieux où nous pensons à une personne et qu’elle nous appelle ou nous écrit au même moment.

 

Ce commentaire que nous nous apprêtons à faire et que quelqu’un d’autre exprime en même temps.

 

Une expérience difficile que nous vivons alors que nous tombons sur un article qui exprime exactement ce que nous ressentons. Ces retrouvailles non orchestrées qui tombent pile au bon moment.

 

Ces discussions spontanées qui nous font réaliser certaines choses cruciales pour nous alors que nous sommes prêts à les entendre.

 

Tous ces événements, ces rencontres qui surgissent au moment où nous en avons précisément besoin et qui s’emboîtent l’un dans l’autre comme la résolution parfaite d’un casse-tête magique ! Ces synchronicités sont de magnifiques cadeaux de la Vie, des signes qu’elle met sur notre chemin pour nous indiquer la route à prendre, des baumes qu’elle nous offre gracieusement quand nous avons besoin de réconfort, des évidences de ce qui est plus grand que nous quand nous sommes sur le point de perdre foi en la Vie, en nous-mêmes, parfois.

 

Au début, il faut parfois les chercher, y prêter attention, les dénicher dans la banalité apparente d’un événement. Mais plus nous sommes ouverts, plus nous constatons que ces synchronicités abondent et plus nous éprouvons de la gratitude envers l’immense générosité de la Vie.

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES SYNCHRONICITÉS
Partager cet article
Repost0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 23:02

 

 

 

Texte de Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

 

LES LIENS

 

 

 

 

 

Toute notre vie, nous passons notre temps à tisser des liens avec certaines personnes. Parfois pour notre plus grand bonheur, parfois pour notre plus grand malheur! Nous pouvons toujours, en tout temps, défaire les liens qui nous détruisent, qui nous font du mal, qui nous vident de notre énergie.

 

Mais nous pourrions aussi choisir d’approfondir vraiment les liens qui nous font du bien ceux qui nous élèvent, qui mettent de la couleur dans notre vie et de la chaleur dans notre cœur, ceux qui font que chaque rencontre est une occasion soit de joie, soit d’évolution, parfois des deux à la fois.

 

Les liens profonds qui nous unissent à certaines personnes sont nos ancrages dans notre vie : ils nous permettent de passer à travers les périodes difficiles, de clarifier nos pensées et nos réflexions et de partager les plaisirs rencontrés en cours de route.

 

Il n’en tient qu’à nous de choisir quels liens nous voudrons approfondir, et lesquels nous laisserons dessécher en chemin. Assurons-nous de toujours terminer les relations de façon claire, afin de ne pas traîner dans notre présent des liens atténués et néfastes de notre passé.

 

Et cultivons pour notre plus grand bonheur et pour celui de l’autre, les liens qui nous rendent heureux!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES LIENS
Partager cet article
Repost0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 23:10

 

 

 

 

Texte de Diane Gagnon –

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

 

 

 

LE DON DE SOI

 

 

 

 

 

L’une des plus belles manières de développer notre estime de soi et de donner aux autres. Quand notre estime de soi est faible, nous cherchons à donner beaucoup, sans limites, presque tout le temps pour avoir enfin un peu de reconnaissance en retour, pour être aimés, pour être appréciés, pour être indispensables. Nous donnons alors par peur de ne pas être aimés, par peur de la solitude, par peur du jugement si nous disons non aux autres.

 

Mais quand on a appris à s’aimer vraiment, nous sommes capables de dire non avec amour, si quelque chose ne nous convient pas. Nous n’avons plus besoin de recevoir de la reconnaissance de la part des autres puisque nous avons appris à nous la donner. Nous sommes capables de mettre nos limites et de ne pas dépasser les nôtres! Nous n’avons plus peur de la solitude ni de ne pas être aimés, puisque nous sommes bien avec nous-mêmes et que nous nous aimons enfin, dans tout ce que nous sommes.

 

Quand nous nous aimons, le don de soi devient notre plus belle preuve d’amour envers les autres.

 

Nous donnons alors sans attente, avec le cœur grand ouvert, sans espérer de reconnaissance ni même de remerciements. Nous donnons dans le seul but de faire plaisir, même de façon anonyme. Nous donnons sans nous épuiser, puisque nous nous ressourçons constamment en nous.

 

Nous donnons pour que l’autre reçoive à son tour tout cet Amour de la Vie si généreuse. Nous donnons pour redonner espoir, pour consoler, réconforter, écouter et tendre la main.

 

Le don de soi est un geste hautement spirituel qui contribue à solidifier notre estime de soi. Nous observons alors que nous donnons dans la joie, sans jamais être déçus puisque nous n’avons plus d’attentes. Nous donnons pour la joie pure de donner.

 

Être là pour les autres, c’est aussi être là pour soi. Quand nous nous aimons, donner aux autres c’est aussi se donner à soi. Car le don de soi rejaillit sur celui qui reçoit, sur celui qui donne et sur tous ceux qui en sont témoins. Alors donnons, sans attente.

 

Donnons le cœur libre!

 

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

 

 

LE DON DE SOI
Partager cet article
Repost0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 05:56

 

 

Texte de Diane Gagnon -

 

Auteur, Coach, Conférencière

 

LE JUGEMENT

 

 

 

Tant de gens se jugent les uns les autres.

 

On envie la réussite de l’un et tout de suite

 

on le soupçonne de ne pas être compétent.

 

On juge la personnalité de l’une que l’on trouve trop voyante, celle d’un autre qu’on trouve trop fade, celle d’une autre qui a un caractère épouvantable….Ce que nous jugeons chez l’autre, bien souvent nous le portons en nous mais nous ne voulons pas le voir. Quand nous sommes dans le jugement, nous ne pouvons pas être dans l’amour.

 

Nous ne laissons pas de place à l’épanouissement d’une belle relation, nous activons des pensées négatives qui en attireront d’autres, notre niveau d’énergie baisse, notre humeur change. Quand nous sommes en train de juger, nous ne voyons pas ce qu’il y a de bon dans cette situation, chez cette personne, dans cet événement.

 

Nous fermons toutes les portes du cœur pour porter un jugement qui manque de jugement!

 

Et qui manque surtout d’amour.

 

Il y a du bon en toute personne, trouvons-le! Nous sommes bien plus heureux quand nous cherchons le bon chez les autres quand lorsque nous passons notre temps à les critiquer.

 

Avoir du jugement, ce n’est pas juger les autres pour ce qu’ils sont ou ce qu’ils font. Avoir du jugement, c’est prendre les bonnes décisions pour soi dans les meilleures conditions possibles. Juger l’autre, c’est le contraire de l’amour.

 

Ayons du jugement mais ne jugeons-pas!

 

Car il est impossible d’aimer quand on juge.

 

Et il est impossible de juger quand on aime!

 

https://www.facebook.com/DianeGagnon.Auteur.Coach

 

 

 

 

LE JUGEMENT
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog