Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 21:17

0 3 FLEUR

 

 

Prends un peu de temps pour te regarder toi-même. Tu joues encore dans la structure de ton mental, tu ne lâches pas prise de ce que tu connais, tu veux simplement contrôler la destinée de ce monde et de l'humanité.

 

 

Tu souhaites avoir quelque chose de sécurisant auquel tu pourrais t'agripper comme une bouée de sauvetage. Pouvoir dormir, encore un peu, juste un peu plus longtemps.

 

 

Quand tu n'as pas la satisfaction d'être un des bourreaux de ce monde, tu crées encore du temps en te posant dans une position de victime révoltée et cynique contre un monde manipulé par une élite, avec ses complots, ses jeux d'argent, ses hypocrisies et ses violences.

 

 

Tu fais le jeu de la dépression ou de la haine en ne voyant pas que la seule chose que tu fais, c'est t'offrir l'expérience de la dépression ou de la haine. Peu importe quelle forme tu choisis d'expérimenter dans l'éventail des expériences que propose la peur, que ce soit sur toi-même ou sur l'autre, c'est toujours un mouvement de violence densifiant ce monde d'illusions. Ces comportements mènent irrémédiablement vers un nœud malsain physique et psychologique. L'expérience de la mort.

 

 

"Mais je suis piégé, il n'y a pas d'alternative", tu as raison, il n'y a aucune alternative, aucune méthode, aucune solution, aucune vérité à trouver. Il n'y a en fait qu'une seule certitude.

 

Tu es.

 

Mais qui ou qu’es tu ?

 

"Je suis un être humain et j'ai mal !" C'est vrai, pourquoi lutter contre cette douleur, pourquoi lutter contre un fait que tu déclares toi-même, tu es un être humain qui souffres et qui ne trouve aucun sens à son existence, tu as cherché partout, dans telle idéologie, tel groupe, tel rituel, telle personne, tel plaisir, telle activité, telles idées et la seule chose que tu as finalement accumulées c'est du temps, des conditions, des informations et des souffrances.

 

Aujourd'hui tu recommences à zéro,

 

"Qui suis-je ?"

 

Tu perds la réponse à cette question en y répondant.

 

Il n'y a qu'une seule façon de la découvrir, non pas par l'accumulation, mais par un lâcher prise de tout ce que tu crois être. Ce programme compliqué et conditionné qui rêve de liberté.

 

 

Lâche prise de tous tes mouvements de contrôle

 

 

Lâche prise de toutes tes illusions créatrices de souffrances et de peurs.

 

 

Lâche prise dans la seule expiration du moment présent.

 

 

Ainsi il ne reste que l'acceptation de ce qui est, cette liberté, cet amour inconditionnel que tu t'offres à toi-même et ainsi au monde entier que tu as créé.

 

 

Tu fais là, la plus merveilleuse découverte,

 

 

Qu'il n'y a qu'une seule vérité. Cette vérité, c'est toi et que ce que tu es, c'est l'amour.

 

Tu es l'incarnation de la vérité sur terre et c'est l'amour qui te rappelle à ce que tu es vraiment.

 

Auteur : Michaël

 

Source : ASCENSION-SPIRITUELLE.fr

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 21:09

0 2 FLEUR

 

 

Est-il possible d'être libre de tout ça ? De chercher la vérité et de sortir de la complexité et de la difficulté de ta propre matrice, de ta réalité erronée par ta propre perception créative.

Tu souhaites connaître la vérité, l'avoir, la tenir, l'utiliser, alors tu crées un mur entre toi et elle. Tu la sépares de toi en construisant un mur. Ce mur c'est ton idée de la vérité, c'est ton désir de l'atteindre, c'est ton désir d'être elle.

 

 

Ce que tu fais vraiment, c'est éviter la vérité, tourner autour dans le noir; tu joues dans un monde avec un corps et une personnalité unique contrôlé par un programme de séparation, l'égo qui souhaite cacher à ses propres yeux tous les accès à la vérité. Cet égo, ce "je", ce toi, souhaite sortir de la peur et de la souffrance tout en continuant à la créer créant une boucle répétitive. La misère est maintenue par ta révolte et ton désir de sortir d'un état révolté.

 

 

Tu continues à créer le même monde avec tes multiples réformes, luttes, idées et maintien ainsi pour acquis cette séparation en toi-même avec l'humanité, la vie, la nature, la terre. Te donnant la croyance que "je" est plus important que la relation et l'unité.

 

 

Ce jeu de séparation, de perte d'identité, de rejet des outils créatifs naturels, de limitations de la perception, d'inconscience généralisée et normalisée, d'attachement à l'illusion, d'accumulation de la misère, de la pauvreté, de la violence et toutes ces choses qui font de l'humanité une civilisation très primitive est en fait une expérience d’absence de la vérité et de l'amour.

 

 

Cette page d'auto-destruction et d'instabilité se tourne pour faire passer les âmes humaines à l'étape suivante de leur évolution, tout va très bien, comme cela a toujours été le cas, c'est toi qui choisis la durée et le degré de brutalité ou de douceur cette transition se passe dans ton expérience individuelle. Si tu souhaites ajouter à ce monde que tu trouves médiocre et disharmonieux de la culpabilité, il ne s'agira que d'une fuite pour t'en prendre davantage à ton corps, à ton esprit, à ton monde et à tes relations malsaines.

 

La culpabilité et l'auto-justification n'entraînent que la répétition de ce que tu connais déjà, une créativité ayant pour racine la peur.

 

 

Tu voudrais voir dans cette information d'ascension spirituelle un mouvement positif et de croissance qui mènerait à une transition en douceur sur un monde d'harmonie et d'amour. Parfois tu prophétises qu'il y aura une accumulation de crises qui mèneront à un chaos global et à de nombreuses morts.

 

 

Pourtant, cette ascension spirituelle n'est rien d'autre que ce que tu en fais, c'est une création que tu vas expérimenter de la façon que tu souhaites l'expérimenter, consciemment ou inconsciemment.

 

Auteur : Michaël

 

Source : ASCENSION-SPIRITUELLE.fr

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 21:11

0 1 FLEUR

 

 

Tu n'as rien d'autre à faire que lâcher prise de ton désir de contrôle et d'agir sans efforts ni direction imposée à ton encontre, il s'agit d'être toi sans chercher à être autre chose que ce que tu es déjà.

 

 

T'accepter sans jugement là où tu en es, comprendre la complexité et la difficulté d'une vie humaine sans chercher à la rationaliser, la justifier, la simplifier ou la mettre dans un cadre par une définition ou une certitude.

 

 

En ouvrant ta perception, tu augmentes ton propre potentiel créatif pour ta personnalité individuelle. Cela veut simplement dire que ce qu'il te semblait difficile, voire impossible hier, se dégage devant tes yeux pour ouvrir un chemin qui te tend la main vers une réponse qui sera la plus honnête à l'égard de celui que tu crois être maintenant.

 

 

Tout ce qui a des projets, des objectifs, des chemins, des rôles à jouer, des fonctions à remplir, des responsabilités à prendre sont des directives que tu te donnes à toi-même. La vérité n'a rien à voir dans ces choix, pas plus qu'elle ne les juge ou les mesures. La vérité n'a aucune attente à ton égard, seul ton monde a déterminé l'attente, le jugement et la mesure. La vérité te regarde avec la même compassion, la même attention, le même amour que lorsqu'elle regarde un nuage ou un grain de sable. Seulement toi mesure, sous-estime ou surestime la beauté d'un nuage ou la perfection d'un grain de sable, seulement toi construit une pyramide et une échelle de valeurs pour mériter l'amour ou la punition.

 

 

L'amour que tu reçois est immense, elle ne fait pas de choix, elle donne sans conditions, seul toi choisit de le voir ou de le nier.

 

 

La question que tu peux te poser à toi-même, c'est : Souhaites tu être vraiment connecté à la vérité ou souhaites-tu continuer à garder le contrôle sur un corps et une personnalité aveugle dans son espace de confort psychologique croyant manipuler les formes mais étant en fait un simple programme qui suit un schéma conditionné de réaction et contre-réaction, subissant une loi de cause et d'effet sans la comprendre ?

 

 

Si la réponse honnête est oui, alors il te suffit de lâcher prise de l'esprit de mesure et de jugements, car la mesure et le jugement faussent la perception de la vérité et de qui tu es vraiment.

 

 

Même si tu passes ton temps à te dire l'inverse, tu ne sais pas qui tu es, tu ne sais pas ce qu'est ce monde qui t'entoure et tu ne sais pas ce qu'est la vérité. Tu désires pourtant avec grande passion comprendre, mais te perds dans une confusion, une accumulation massive d'informations complexes ou des simplicités violentes qui sont des opinions et des certitudes répétées et densifiées dans ta réalité.

 

La vérité c'est qui tu es.

 

Mais soit honnête avec toi-même, qu'est-ce que tu cherches vraiment ? En fait, il est inutile de chercher une réponse à cette question, puisqu'elle t'entoure. Ce que tu cherches, c'est ce que tu vis là maintenant, c'est ce que tu es et fais l'expérience. Le moyen que tu emploies, c'est la finalité que tu obtiens. Ce que tu cherches vraiment, c'est ce que tu as créé.

 

 

Tu crées une illusion colossale en te déclarant chercheur de vérité, tu creuses un fossé entre ta perception et la vérité. Lorsque tu crées un mouvement pour trouver la vérité, l'amour, la beauté. Alors que tout ce que tu crées est tristesses, peurs, souffrances, plaisirs, réussites et échecs.

 

 

La suite demain.

Source : ASCENSION-SPIRITUELLE.fr





 

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 21:09

0 LA LIBERTE C EST ETRE LE MAITRE DE SES PULSIONS

 

 

 

 

Je me mis à sonder et à analyser la source et la cause de toutes mes pensées, paroles et actions. Quelle était la force inconsciente qui travaillait en moi ? D'où provenaient mes pensées ? [...]

 

 

Si quelque chose me faisait plaisir, j'examinais pourquoi j'en éprouvais de la joie.

 

 

Si je me sentais déprimée ou en colère, je voulais en connaître les raisons.

 

 

Lorsque j'étais loquace, je voulais mettre au jour les raisons qui me poussaient à parler et quand je restais silencieuse, savoir pourquoi je n'avais pas envie de parler.

 

 

Je mettais sous la loupe chaque mot qui sortait de ma bouche pour savoir s'il était parfaitement vrai et s'il ne pouvait blesser qui que ce soit.

 

 J'étais à l'affût de l'effet que produisait mes paroles et mes actes. J'essayais toujours de me mettre à la place de celui à qui je parlais : que ressentirais-je s'il me disait les mots que j'étais en train de lui dire ? [...]

 

 

Cette observation continue m'apporta d'innombrables trésors. Peu à peu, j'appris à connaître le monde magique de la subconscience et de la conscience. Je reconnus les manifestations diverses de la force unique dans les instincts les plus bas jusqu'au Soi spirituel le plus élevé.

 

 

Je compris que nous avons le choix de nous identifier à nos instincts ou d'en rester les maîtres, c'est-à dire nous même !

 

 

J'appris que seul est libre celui qui contrôle et maîtrise ses instincts et qui ne devient pas l'esclave de ses passions, de ses envies, de ses désirs...

 

http://www.choix-realite.org/6673/la-liberte-cest-etre-le-maitre-de-ses-pulsions

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:03

0 LA CONSCIENCE EST VOTRE EGLISE

 

Bien aimés,

 

Aimez vous les uns les autres, cherchez l'intégrité et harmonisez vos vies aux préceptes divins. Aimez le Bien et tout ce qui est saint et honorable aux yeux de Dieu. Cultivez la maîtrise de soi. Eloignez vous avant toutes choses mauvaises de tout ce qui rend vos consciences redevables. Conduisez vos pas vers les œuvres honorables qui élèvent et rapprochent vos cœurs à celui du Dieu de vie.

 

la pratique des œuvres bonnes ne surpasse point le commun des Hommes. Faire le bien est à porté de toutes vies humaines.

 

Je vous rappel ces choses parce que vous êtes aptes par vos capacités innées à discerner le bien du mal et à pratiquer la justice. Naturellement vous distinguez les œuvres bonnes des œuvres qui nuisent à l'amour et au bien être du prochain car le chemin de la droiture est inscrit en chacun de vous. Il a été établit dès la genèse dans vos cœurs et administre toutes vos consciences. C'est pourquoi vous reconnaissez dès votre tendre enfance le chemin de l'équité, il est unique et nul ne dira l’avoir méconnu.

 

Il réside dans vos consciences et a régi ses préceptes depuis l'origine afin que vous convergiez en toute liberté dans l'amour, l'harmonie et le respect entre semblable.

 

les livres divinement inspirés et les textes sacrés ne sont pour vous que des rappels en but de vous fortifier par des enseignements et témoignages et 'affermir vos pas dans la justice.

 

Vous portez en vous le don du discernement en ce qui concerne le bien et le mal qui sert d'aiguiller sur la charité et l'intégrité et ce principe vous octroi la responsabilité de vos actes.

 

C'est pourquoi je vous exhorte biens aimez, de pratiquer ce qui est digne, juste et honorable en tout temps. Pratiquez sans cesse le bien et ne laisser point le découragement vous envahir. Restez éveillez et ne vous fiez pas, par des jugements à la conduite des uns et des autres, afin que vous conduisez vos actions en toute fidélité dans ce qui est raisonnable et que nul ne soit pour vous une source d'affaiblissement.

Les œuvres d'amour et de justice sont les voies du Très Haut. Ses voies sont justes et ses valeurs se rapprochent communément à vos valeurs humaines parce que vous êtes ainsi rapprochés a la Source depuis la création tant par la ressemblance que par les émotions et les sentiments.

 

Son programme est pour vous faire prospérer par le biais de vos expérimentations du le plan terrestre sur chemin de l'amour originel et de vous conduire à affirmer et témoigner par vous même quels sont les choix de vies salutaires. D’assimiler en toute causes que les œuvres bonnes vous préservent de réprimez immanquablement vos consciences de remords car qu'en outre, vous êtes fait d'amour et devez mener en tout temps des œuvres d'amours pour connaitre la paix de la conscience et une quiétude continuelle entre semblables.

 

Sur le plan terrestre les êtres humains, Vous ne l'ignorez guère, les œuvres du mal ont circonscris le trouble dans la mémoire de l'humanité et ont conduit à la désolation et à la ruine des familles et nations. Toutes ces œuvres déroutantes ne peuvent être admissent dans le royaume de Dieu. Seul les justes hériterons du royaume de Dieu de peur que les injustes ne n y conduisent des œuvres néfastes pour eux même et pour leurs semblables .Modelez vos cœurs et préparez lès dès maintenant à vivre en éternité dans royaume de justice de Dieu en toute sagesse, dignité et intégrité.

 

Fuyez le mal en tout temps. Que personne ne vous y trompe le chemin de Dieu est unique et ne transcendera point les œuvres du mal. Le chemin de vie terrestre que vous est semblable à une voie fourchue de deux directions portant respectivement deux panneaux l'un menant à la vie et l'autre à la perdition. Ne vous y trompez pas seul la voie de pureté et d'amour mène vers le Très Haut. Ne vous y trompez pas, ni adultère, ni fornicateur, ni idolâtre, ni ivrogne, ni impie, ni cupide, ni voleur, ni outrageux n’hériter ont le royaume de Dieu. Éloignez vous en tout temps de toutes souillures, des médisances, des calomnies, des mensonges et de la cupidité.

 

Mes biens aimés,

Combattez le mal sans cesse et aimez le bien. Cherchez d'abord votre divin Créateur et ayez pour seule langue sa langue éternel d'amour c'est la voie de la sagesse.

 

Attachez vous plus que jamais aux saintes écritures et textes sacrés pour vous fortifiez continuellement et revigorez vos foi, poursuivez relâche la justice.

 

Je vous ai dis ces choses pour faire vivre votre conscience qui est pour vous un barème du salut.

 

Je vous dis ces choses pour édifier votre foi et faire croître en toute confiance votre espérance dans l'absolue vérité du Dieu vivant.

 

Je vous dis ces choses afin que vous briller dans la pureté, prêts pour l'établissement par l'Agneau d'un monde d’amour et de justice.



Exhortez-vous les uns les autres,

Fortifiez-vous et pardonnez-vous mutuellement.

 

Que la paix soit avec vous.

 

Auteur : F.a

Source : ARCHANGEGABRIEL.wix.com

http://www.choix-realite.org/6671/la-conscience-est-votre-premiere-eglise

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 20:56

0A P¨ROPOS DE LA CONSCIENCE

 

 

 

La plupart des scientifiques considèrent que la conscience humaine est une faculté qui doit son existence au cerveau. Par extension, ils font de la pensée un produit de l’activité cérébrale, qu’ils assimilent aux ondes qui apparaissent sur un électro-encéphalogramme, à savoir les ondes delta, thêta, alpha et bêta. Certes, on ne peut nier que nos différents processus mentaux, tels que le raisonnement, la mémoire, l’imagination, etc., sont générés par le cerveau. Cela veut-il dire pour autant que cet organe est le siège exclusif de la conscience ? D’un point de vue rosicrucien, la réponse à cette question est «non». Il est uniquement le centre de sa phase objective et mortelle.

 

 

Comme vous le savez certainement, il est prouvé que des personnes qui étaient en état de coma dépassé et dont l’électro-encéphalogramme était plat, sont « revenues à elles » au terme de plusieurs mois, voire de plusieurs années, et ont été capables de dire ce qui s’était passé durant tout ce temps. Cela prouve que l’être humain possède des facultés de perception et d’intellection qui transcendent son activité purement cérébrale. Si tel est le cas, c’est parce que la conscience n’est pas un produit exclusif du cerveau, mais un attribut de l’âme. En tant que telle, elle est une énergie spirituelle qui peut « voir », « entendre » et « penser » indépendamment de nos sens objectifs.

 

 

Une autre erreur à ne pas commettre au sujet de la conscience est de croire qu’elle est l’apanage de l’homme. En réalité, elle est présente, sous une forme ou sous une autre, en tout être vivant. Ainsi, tous les animaux sont conscients, et par conséquent sensibles. Naturellement, ils le sont d’autant plus qu’ils sont évolués. Un chien, par exemple, l’est infiniment plus qu’un ver de terre, au point qu’on dit souvent de lui «qu’il ne lui manque que la parole». Mais les végétaux possèdent également une conscience qui leur est propre. On sait par exemple que certaines plantes « communiquent » entre elles ; que d’autres sont sensibles à la voix humaine, à la musique, etc. Pourtant, elles n’ont ni cerveau ni système nerveux.

 

 

Si vous admettez que la conscience est un attribut de l’âme et que les animaux comme les végétaux sont conscients, même à un degré primitif, faut-il en déduire pour autant que les uns comme les autres ont une âme ? En fait, tous les êtres vivants ont en commun d’être imprégnés par l’Ame universelle et l’attribut qui lui est propre : la Conscience universelle. C’est précisément pour cette raison que tous sont doués de conscience. Ajoutons que plus ils sont évolués, plus l’Ame universelle est individualisée en eux. L’homme, naturellement, possède une âme individuelle et dispose d’une conscience très élaborée. Outre le fait qu’il est conscient de lui-même, des autres et de son environnement, il a la capacité de prendre conscience de sa nature et de son origine divines. Tel est précisément le but de sa présence sur Terre.

 

                         Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

http://www.blog-rose-croix.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 21:12

SUPER BOUGIE

 

 

Éveillés, choisissez de devenir Maître responsable de votre vie, entièrement.

 

 

Il est temps pour vous de comprendre que ce que vous voyez, vivez, ressentez, faites ou avez, émane de la Source lumière et que vous êtes tous issus de cette Source amour.

Vos pensées, vos paroles, vos gestes, vos émotions, vos omissions, vos retenues, vos critiques et tout ce qui émane de vous, attirent, en échange et sur la même fréquence un écho semblable à l'intérieur et l'extérieur de vous.

 

 

Vous êtes l'aimant de ce que vous vivez et choisissez de vivre consciemment ou non. Plus vous développez de conscience et plus vous pouvez maitriser votre vie car vous devenez attentif à ce que vous émettez.

Lorsqu'il y a désaccord entre votre Être source lumière, votre vrai 'JE SUIS' lumière/amour et votre ego humain, cela créé des barrages à l'expression de la lumière et cause des maux physiques, mental, énergétiques ou émotionnels selon le corps concerné.

 

 

Chaque fois que vous avez une maladie, un problème, allez à l’intérieur de vous-même chercher la maîtrise.

Réfléchissez sur l'état d'esprit qui a pu créer cela et activez le rayon guérisseur.

Ayez la volonté de vous en sortir, ayez la volonté d’être le 'JE SUIS' que vous voulez être.

Chaque vibration liée au 'JE SUIS' entraine une conséquence de faits en attirant des événements vibrants similairement.

 

 

Au lieu d'émettre "JE SUIS malade", affirmez avec foi, "JE SUIS en train de recouvrer une bonne santé, je décrète que la santé se réveille dans tous mes corps", je décrète à présent "la bonne santé fait partie intégrale de ma vie". Et surtout maintenez la joie de cette transformation positive.

La santé est déjà en vous, elle est notre vraie nature divine.

 

 

Si vous avez des problèmes d’argent, des dettes, alors arrêtez d’affirmer et de vibrer sur la fréquence du 'JE SUIS ruiné, JE SUIS dans un problème financier », stoppez cette émission de pensées et de paroles, si vous ne voulez plus être ce JE SUIS, alors affirmez le JE SUIS que vous voulez être : JE SUIS en train d'accepter l'idée d'être riche, je deviens de plus en plus riche, JE SUIS riche. Ou encore, JE SUIS en train de modifier mon train de vie, JE SUIS prospère, JE SUIS en parfaite santé, JE SUIS libre d'être d'avoir et de faire ce que je choisis.

 

 

Ainsi vous allez créer le nouveau JE SUIS CE QUE JE SUIS.

 

 

Si vous désirez avoir une maison, affirmez avec foi et joie : "JE SUIS en action d'être l'heureux propriétaire d’une maison qui me correspond tout à fait". Et déléguez l'acquisition de cette maison à votre pouvoir suprême. Ne cherchez pas ensuite comment cette maison va se matérialiser puisque c’est de l’ordre des rayons des créations qui sont à l’intérieur de vous.

Tout peut être matérialisé instantanément.

 

 

Vous allez apprendre de plus en plus rapidement que la matière est à votre service et que toutes les molécules peuvent s’agglomérer pour construire ce que vous voulez sans passer par ce que vous avez l’habitude de passer par le système troisième dimension.

 

 

Vous pouvez rêver avoir une maison, cette maison est déjà là, à vous, dans l'invisible, attirée par votre joie et amour.

Vous pouvez être libéré de toutes dettes simplement parce que la dette s’efface d’une manière inexplicable à vos yeux.

Toutes les solutions peuvent être données.

 

 

Vous avez la chance, vous avez choisi, vous vous êtes donnés la chance d’être là, maintenant, dans cette période bénie, cette période historique, alors profitez de ce choix que vous avez fait, redevenez les "JE SUIS" que vous voulez être. C’est ainsi que vous deviendrez des maîtres de ce rayon d'action divine, des maîtres de votre vie, des maîtres de ce que vous êtes, que nous sommes tous.

 

 

Souvenez-vous que vous êtes des extensions de conscience venues sur terre pour vivre les plus belles émotions et échanger entre vous en l'honneur de votre état de créateurs et exprimer l'amour de multiples façons possibles.

 

 

Avant tout, pensez à rayonner surtout le 'JE SUIS LUMIERE ET AMOUR' sur la terre. Aimez, aidez, valorisez, servez, échangez, communiquez et vivez le plus en harmonie possible avec la vie. Vivez la joie du Royaume en vous, et tout vous est donné par héritage.

 

 

Aimer qui vous êtes, c'est rendre honneur à votre identité divine.

Avoir ce que vous voulez, c'est rendre honneur à votre potentiel de concepteur créateur de nouvelles idées.

Faire du mieux possible ce que vous aimez le plus et le partager avec générosité, c'est rendre honneur à votre humanité.

Vivre de la meilleure manière respectueuse possible de tout, c'est honorer la Source divine.

 

Soyez bénis et honorés.

 

 

Un en Seigneur du ciel, canalisé par Joéliah.

 

 

 http://lapressegalactique.net/2013/05/30/vous-etes-laimant-de-tout-ce-qui-vibre-sur-la-meme-frequence/

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 21:00

BEELE ROSE

 

 

Regarder autour de soi, chez soi et rendre son habitat plus beau plus soigné.

 

Notre lieu de vie est comme une deuxième peau, il nous renseigne sur notre état intérieur et nous fournit le travail pratique de réharmonisation intérieur/extérieur.

 

Nous parlons d’intérieur quand nous évoquons notre habitat.

 

Et si nous sommes conscients qu’il est le reflet de nous-mêmes, nous pourrons nous métamorphoser à travers les changements que nous lui apportons.

 

Par exemple ranger ses placards, sa cave, désencombrer le garage, on entasse partout, des choses inutiles, dont on sait qu’on ne servira plus, on se dit toujours au cas où, erreur, ils resteront toujours à la même place, ce qui qui est encombrer chez vous, c’est le même encombrement dans la tête, hop, on dégage.

 

Chassez de votre vie tout ce qui est fouillis, l’échec, les problèmes ou le travail non terminé. Quand les objets s’accumulent l’énergie stagne.

 

Pour apaiser l’esprit, pas de lampes agressives, comme les halogènes et les plafonniers, je l’ai déjà dit, mettez des bougies, vous verrez comme elles apaisent l’esprit. Rappelez-vous que le ménage ce n’est pas une corvée, mais une façon formidable d’embellir votre cadre de vie et d’être bien.

 

Après mes corvées, je me sens bien, je suis en super forme. Le désordre m’épuise.

 

Vingt minutes de ménage par jour, tout comme vingt minutes de sport, aideraient à lutter contre la dépression Hop à nos balais…

 

http://motiviation-energie.skynetblogs.be/archive/2013/06/03/un-environnement.html

Partager cet article
Repost0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 21:18

 

 

 

0 A PROPOS DU JEUNISME

 

 

 

Il est normal et naturel de regretter le temps qui passe et d’appréhender quelque peu ce que l’on appelle «le vieillissement». En effet, très peu de personnes sont heureuses de vieillir, car cela s’accompagne inévitablement d’un affaiblissement physique et souvent de maladies ou de troubles divers.À cela s’ajoute le fait que cette période de la vie mène à la mort, échéance à laquelle aucun individu, quelles que soient ses convictions religieuses ou autres, ne peut se soustraire. Or, même si l’on est croyant ou mystique, la perspective de quitter ce monde, et surtout les êtres qui nous sont chers, est néanmoins attristante, y compris pour les Rose-Croix.

 

 

Si l’on peut comprendre que tout individu aspire à être le plus longtemps possible en bonne santé, alerte et dynamique, on peut s’interroger sur l’obsession de vouloir rester jeune à tout prix au niveau des apparences physiques, non sans avoir parfois recours à la chirurgie esthétique ou autre subterfuge destiné à masquer le passage du temps. Outre qu’elle est sclérosante, une telle obsession traduit le plus souvent un profond mal-être intérieur, et elle est d’autant plus vaine que tout « rajeunissement » ne peut être que provisoire, de sorte que l’on doit accepter tôt ou tard les effets du vieillissement.

 

 

S’il y a des personnes qui refusent obstinément de vieillir, il faut reconnaître que la société actuelle cultive le jeunisme, au point qu’il est devenu un vecteur de sélection dans de nombreux domaines. On peut même dire qu’il fait désormais partie des facteurs de discrimination, notamment pour exercer ou continuer à exercer certaines professions. Cette dérive est le reflet du culte des apparences, lequel fait partie des « valeurs » matérialistes qui n’ont cessé de se développer au cours des dernières décennies. En tant que tel, il sert de fondement à tout un système économique qui n’a de cesse que de l’entretenir pour des raisons purement financières.

 

 

De mon point de vue, le jeunisme n’est pas seulement une dérive matérialiste contraire au bon sens et au déroulement naturel de la vie. Il est également une insulte à la jeunesse elle-même. Je veux dire en cela que ceux qui s’y livrent et l’entretiennent s’illusionnent, car les jeunes ne sont pas dupes. La plupart d’entre eux trouvent pathétiques et même ridicules les efforts que certains font pour « parler jeune », « danser jeune », et d’une manière générale « paraître jeune ». Il serait tellement plus simple et tellement plus enrichissant que chaque génération exprime et assume les caractéristiques qui lui sont propres.

 

 

Ce n’est pas dans la forme que l’on peut et que l’on doit s’évertuer à rester jeune, mais dans le fond. Autrement dit, nous devons accepter avec philosophie le vieillissement de notre corps physique (tout en nous efforçant de le maintenir en bonne santé), et entretenir la jeunesse de notre esprit. Comment ? En restant en phase avec notre époque sans pour autant en accepter les dérives, en restant ouverts à la nouveauté sans nous sentir obligés d’y adhérer, en privilégiant les échanges entre générations, en cultivant l’aptitude à nous émerveiller, etc. Lorsqu’elle n’est plus l’apanage du corps, la jeunesse est donc un état d’esprit, alors que le jeunisme est une posture qui tient autant de la mode que de l’opportunisme.

 

 

 

Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

http://www.blog-rose-croix.fr/20101001a-propos-du-jeunisme/

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 21:22

0 RUMINATION PETIT TEXTE

 

 

Ruminations

 

 

Une de nos grandes sources de nos souffrances mentales est le manque de conscience :

 

Ne pas réaliser que nous déformons souvent la réalité, on amplifie toujours les situations !

 

Les psys parlent de "distorsions" qui veut dire "ruminations".

 

Ils savent qu’il faut prendre conscience rapidement que notre esprit se fait piégé, d’autre part se désengager de ces pièges.

 

Parfois, on a beau savoir que l’on se fait du mal, on ne peut se détacher de nos obsessions et ruminations.

 

Le message de la pleine conscience est simple : si c’est trop difficile alors je renonce à expulser les pensées douloureuses par la volonté et j’élargis plutôt le champ de la conscience à tout le reste de mon expérience à l’instant présent.

 

Ne pas laisser tout l’espace mental à mes obsessions et ruminations.

 

On laisse les vaches ruminer. On respire on reste zen !

 

 

                                 5 SEPARATION

 

 

 

Dans une maison pleine d'enfants, le diable n'entre pas.

 

 Proverbe persan.

 

 

 

La maison représente l’Esprit Saint, les enfants ses innombrables vertus.

 

Quant au diable, il évoque la duplicité de l’homme ordinaire.

 

Mais en ce monde, combien parmi nous ont encore le Cœur empli d’intentions innocentes dans lequel l’hypocrisie ne peut germer ?...

 

 

 

http://www.phene.eu/blog/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog