Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 08:07

 

 

Texte de Diane Gagnon –

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

La majorité de nos peurs ne sont alimentées que par notre ego. C’est notre ego qui a peur de souffrir si les choses ne se réalisent pas comme il veut.

Nous avons peur de prendre la parole en public ? Ce qui pourrait arriver de pire n’est rien d’autre qu’une blessure à l’ego.

 

Nous avons peur de nous affirmer ?

 C’est l’ego qui a peur de ne plus être aimé s’il ose mettre ses limites.

Nous avons peur de faire de la peine ?

 C’est l’ego qui ne veut pas passer pour le méchant dans notre histoire !

Nous avons peur du futur ?

 L’ego sait très bien qu’il ne contrôle pas l’avenir, ni rien du tout du reste, alors il angoisse.

 

Dans toute situation qui nous stresse, qui nous fait peur, si nous nous demandions quel serait le pire qui puisse arriver, nous réaliserions que la plupart du temps, le pire serait une blessure à notre ego !

 

 

Quand nous réalisons cela, bien des peurs disparaissent, car chaque fois que notre ego est blessé, c’est l’humilité et la compassion qui peuvent entrer par les failles ainsi créées.

 

Notre ego fait partie de nous mais ce n’est pas nous ! Il n’est qu’un instrument dans notre vie. Quand il est blessé, l’Amour en nous peut prendre plus de place ! Alors une blessure à l’ego ne peut pas nous détruire ; elle ne peut que nous rendre plus humbles.

 

www.dianegagnon.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 09:00

 

Diane Gagnon - Auteur, Coach, Conférencière

 

 

 

Souvent nous adressons des questions à la Vie et nous attendons les réponses à partir de nos seuls critères. Certains d’entre nous, plus hardis, demandent à la Vie de les aider à évoluer rapidement, se disant prêts à apprendre et à comprendre. En d’autres temps, nous aimons croire que nous sommes ouverts aux apprentissages, que nous sommes « évolués » et que nous sommes mêmes, parfois, plus sages que les gens qui nous entourent.

 

 

Et pourtant!! N’avons-nous rien compris encore? N’avons-nous pas compris que la Vie nous envoie constamment des messagers sous différentes formes pour nous aider à évoluer, à comprendre, à apprendre, à progresser sur notre chemin de vie? Mais au lieu de nous ouvrir en toute humilité, nous nous posons en ardents défenseurs de la cause et nous laissons notre ego spirituel tenter de décider ce qui est le mieux pour nous.

 

Pourtant, à chaque instant, la Vie nous envoie ses meilleurs messagers pour nous aider à évoluer mais nous refusons de voir et de croire que le quidam que nous croisons puisse être un enseignant spirituel de qualité pour nous!

 

En fait, TOUTES les personnes que nous rencontrons, que la Vie met sur notre chemin sont là pour nous faire évoluer. Aucune personne n’est dans notre vie par hasard et même les personnes qui nous irritent le plus, que nous jugeons le plus, que nous toisons de haut, sont celles-là même qui nous ferons le plus avancer, si nous arrivons à mettre notre ego de côté et à nous ouvrir aux apprentissages en toute humilité.

 

Mais tant que nous nous croirons supérieurs aux autres ou que nous jugerons qui est suffisamment adéquat pour nous enseigner et qui ne l’est pas, alors nous passons à côté des plus belles occasions d’élévation qui soient!

 

Tant que nous croirons que c’est à nous de déterminer qui est digne de nous enseigner et qui ne l’est pas, nous retardons notre éveil spirituel.

 

Toute personne qui croise notre route, fut-ce un mendiant ou un roi, est toujours un messager de la Vie.

 

www.dianegagnon.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2019 6 08 /06 /juin /2019 08:52

TEXTES DE MIKAEL AIVANOF

 

 

 

 

Vous allez marcher dans la forêt… Ne vous contentez pas de regarder distraitement les arbres en passant, mais dites-vous que ce sont là des créatures auprès desquelles vous pouvez vous régénérer. Choisissez-en un : chêne, pin, hêtre, bouleau… Saluez-le en lui demandant de vous donner de sa force.

 

Puis adossez-vous à lui en plaçant votre main gauche dans le dos, la paume contre le tronc de l’arbre, et la paume de la main droite sur votre plexus solaire. Concentrez-vous en pensant que vous recevez par la main gauche des courants de vie de cet arbre et que vous les déversez par la main droite dans votre plexus solaire.

 

 

Après quelques minutes vous vous sentirez apaisé, renforcé.

Remerciez alors l’arbre de ce qu’il vous a donné, et continuez votre chemin.

 

Pour bien pratiquer cette transfusion d’énergies, il faut évidemment être conscient que les arbres sont des êtres vivants et les aimer. De nos jours, très peu de personnes soupçonnent la force prodigieuse que possèdent les arbres des forêts.

 

Parce qu’elles ne cherchent pas à étudier le langage de chaque chose dans la nature, la plupart ont perdu les secrets de la régénération. En apprenant à se vivifier auprès des arbres, elles retrouveront ces secrets.

https://www.choix-realite.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2019 6 01 /06 /juin /2019 08:35

 

Texte de Serge Toussaint

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

La grande majorité des scientifiques s’accordent à dire que le réchauffement climatique n’est plus une hypothèse, mais une réalité. Les mesures régulières effectuées dans ce domaine montrent que les températures moyennes ont augmenté de plusieurs degrés sur l’ensemble de notre planète. C’est ce qui explique notamment que la calotte glaciaire se réduit d’année en année et se fractionne en d’énormes icebergs dérivants, et que nombre de glaciers fondent graduellement, certains étant même en voie de disparition.

 

Parallèlement à ce réchauffement avéré, chacun est à même de constater que les catastrophes naturelles se multiplient sur tous les continents, avec son lot de cyclones, de tempêtes, d’intempéries, d’inondations, de sécheresse, etc. Malheureusement, tous ces désordres naturels ont des conséquences dramatiques sur les populations et font de plus en plus de victimes, sans parler des dégâts matériels qui se chiffrent à des coûts exorbitants. J’ajouterai, et l’on n’y pense pas suffisamment, qu’ils ont des conséquences désastreuses sur la flore et la faune. En effet, combien d’animaux sauvages et domestiques disparaissent chaque fois dans des souffrances terribles ?

 

 

Pour la plupart des scientifiques, il ne fait aucun doute que les désordres naturels qui se succèdent sur l’ensemble de la planète sont la conséquence du réchauffement climatique. La majorité d’entre eux pense également que ce réchauffement est, sinon provoqué, du moins accéléré par l’activité humaine, notamment par l’émission de gaz “à effet de serre“, la déforestation excessive, la pollution des sols et des océans, etc. En toute hypothèse, l’homme aurait donc une grande part de responsabilité dans l’élévation des températures à la surface du globe et, parallèlement, dans la multiplication des intempéries.

 

 

Certes, quelques scientifiques ne partagent pas cette analyse et affirment que le réchauffement climatique comme les désordres qui l’accompagnent résultent de causes purement naturelles, indépendantes de l’activité humaine. Selon eux, ce réchauffement et ces désordres s’inscrivent dans l’évolution de la Terre, à l’instar des changements qu’elle a connus depuis qu’elle existe et dont certains correspondent à des âges géologiques et climatologiques. En supposant que ces quelques scientifiques aient raison, je pense néanmoins que dans le doute, nous ne devrions pas nous abstenir de mettre un terme à tous les maux que nous faisons subir depuis trop longtemps à notre planète, et qui ne peuvent qu’entraîner des réactions de sa part.

 

 

Les choses étant ce qu’elles sont, la sauvegarde et la préservation de la Terre devrait être une cause à laquelle tous les gouvernements et tous les peuples devraient souscrire. En effet, il semble évident que si l’humanité persiste à ne pas la respecter et à l’exploiter jusqu’à l’extrême, il viendra nécessairement un moment où elle deviendra invivable pour la plupart des êtres humains. Et contrairement aux générations passées, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas. C’est pourquoi l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix a publié dernièrement un « Plaidoyer pour une écologie spirituelle ».

 

http://www.blog-rose-croix.fr/20110520a-propos-du-rechauffement-climatique/

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:09

 

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Elles qui nous ont donné bien plus que la vie

De nos premières à leurs dernières secondes

Pour tant d'amour on peut leur dire merci.

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Pour leur tendresse et leur générosité

Pour tous les sacrifices qu'elles font dans l'ombre

Parce que nos cœurs dans le leur a poussé

 

C'est un refrain pour vous

Qui vous suivra toujours partout

Qui vous dira tout le temps

Je pense à Toi Maman

 

 

C'est un cadeau du cœur

Pareil à un bouquet de fleurs

À un immense collier d'amour

Qui vous entoure

 

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Tout faire pour ensoleiller leur mémoire

Celles qui sont seules trouvent les soirées bien longues

On ferait bien d'aller souvent les voir

 

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Que ce refrain s'envole vers toutes les maisons

Et puis qu'il fasse comme une immense ronde

Pour que la Terre pour de bon tourne rond

 

C'est un refrain pour vous

Qui vous suivra toujours partout

Qui vous dira tout le temps

Je pense à Toi Maman

 

 

C'est un cadeau du cœur

Pareil à un bouquet de fleurs

À un immense collier d'amour

Qui vous entoure

 

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Elles qui nous ont donné bien plus que la vie

De nos premières à leurs dernières secondes

Pour tant d'amour on peut leur dire merci

 

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde

Il faut chanter pour toutes les Mamans du monde.

 

http://cartespostales.chezmaya.com/v2/component/zoo/item/pour-toutes-les-mamans-du-monde-1.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 09:01

 

Texte d’Omraam Mikhël Aïvanov

 

 

Quand les humains, et particulièrement les croyants parlent du diable, ils ne savent pas toujours à quelle réalité cosmique et psychique il correspond.

 

D’abord, le diable n’existe pas en tant qu’entité s’opposant à Dieu comme son égal, et beaucoup de ceux qui prétendent qu’il leur est apparu n’ont fait que l’imaginer.

 

 

Comme il existe des esprits de la lumière, il existe des esprits des ténèbres. C’est cette collectivité d’esprits ténébreux qu’on appelle le diable, et cette entité collective est nourrie, renforcée par les pensées, les sentiments et les actes mauvais des humains.

 

On peut dire aussi que le diable est une partie de l’être humain lui-même : son moi inférieur qu’au cours de ses réincarnations il n’a cessé d’alimenter par ses faiblesses et ses vices.

 

Mais il existe également en lui une entité lumineuse, son Moi supérieur, qu’il a formée grâce à des pensées, des sentiments et des actes inspirés par la bonté, la générosité, l’amour, le sacrifice. Toute sa vie l’être humain est tiraillé entre son moi inférieur et son Moi supérieur, et c’est à lui de décider lequel des deux il veut voir se manifester.

https://www.choix-realite.org/44784/mot-du-jourv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 08:58

Université Rose-Croix internationale

 

Qui était Socrate ? Il fut un Maître de sagesse Qui révéla aux Grecs que l’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre.

Menant une vie exemplaire, enseignant la vertu et prêchant l’exemple.

 

Socrate se promenait sur l’Agora et exhortait ses concitoyens à s’enquérir du Vrai, du Beau, du Juste et du Bien ; il les invitait notamment à examiner s’il est juste et raisonnable de se conduire ou d’agir de telle ou telle manière.

 

Mais Socrate, initiateur ironique et bienveillant, exhortait surtout ses concitoyens à «  prendre souci de leur âme ».

 

 

Il cherchait, en effet, à parvenir à une connaissance en intériorité ; c’est pourquoi il fit sienne la maxime inscrite au fronton du temple d’Apollon à Delphes :

« Connais-toi toi-même »

 

www.urci.org

 

 

Vidéo Le sablier du temps

 

Mettre le son S.V.P.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 09:02

 

Texte de Diane Gagnon –

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

Toute notre vie, nous passons notre temps à revivre ce qui nous a marqué dans notre enfance, que nous en soyons conscients ou pas.

 

Les expériences se présentent sous différentes formes, parfois sous forme difficile, et nous appelons ça une épreuve, parfois sous forme plus facile, et nous appelons ça une coïncidence.

 

Cela signifie que nous avons déjà vécu tout ce que nous vivons d’important, que rien n’est inutile. La vie s’amuse à nous présenter les mêmes écueils non pas pour nous punir mais pour que nous devenions conscients de ce que nous vivons et que nous nous libérions de ce qui entrave notre chemin.

 

 

Si nous vivons des situations à répétition, que ce soit dans notre vie amoureuse, au travail, dans notre famille, elles ne sont toujours que le reflet d’une même situation vécue la plupart du temps avec papa ou maman ou avec la fratrie dans notre enfance. Lors nous devenons conscients de ce que nous vivons au moment présent, nous pouvons alors libérer l’évènement originel de sa charge émotive et ainsi faire la paix et nous défaire de ce boulet que nous avons traîné lourdement jusqu’ici.

 

Car au final, il n’y a que 2 choses à apprendre de ces expériences : aimer et pardonner. S’Aimer et aimer l’autre, se pardonner et pardonner à l’autre. Et même, comme tout nous sert, comme tout se réalise pour notre plus grand bien, comme rien n’est inutile, nous comprenons qu’il n’y a jamais rien eu à pardonner et qu’il n’y aura plus jamais rien à pardonner : il n’y a qu’à apprendre à aimer. Toute notre vie repose sur cet apprentissage essentiel : aimer inconditionnellement dans la conscience.

 

www.dianegagnon.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 09:10

 

Texte de Diane Gagnon –

Auteur, Coach, Conférencière

 

 

Par crainte des conflits, combien de fois tenterons-nous d’acheter la paix! Parce que nous avons de la difficulté à mettre clairement nos limites dès le début de toute relation et tout au long de celle-ci, nous attirons parfois des personnes qui ne pensent qu’à satisfaire leurs propres besoins en nous utilisant, en abusant de notre bonté. Pour éviter de les décevoir, et par peur de devoir affronter une réaction forte, nous cherchons parfois à acheter la paix à tout prix. Et pourtant, toute personne que nous tentons de satisfaire, toute personne de qui nous craignons la colère ou les reproches si on ne la satisfait pas, nous domine !

 

L’une des choses les plus importantes que nous ayons à apprendre dans notre vie est de savoir mettre clairement nos limites et de les faire respecter. Il faut parfois les répéter souvent pour que l’autre comprenne. Un jour, à force de s’épuiser à tenter de satisfaire les autres pour éviter des querelles, on finit par comprendre que la paix, ça ne s'achète pas, et qu'à force de vouloir éviter les conflits, on se rapetisse et on s'éteint. On finit par voir que même après des années à vouloir satisfaire les autres en faisant tout pour ne pas les irriter, ils s’irritent quand même et que ce que nous voulions éviter à tout prix se produit de toute façon. On finit par comprendre que ceux qui refusent constamment de respecter nos limites ne devraient plus faire partie de notre vie.

 

On doit choisir ses batailles, certes, mais gardons en mémoire que la paix ne s’achète jamais. La paix est à l’intérieur de nous. Renoncer à ses propres valeurs, à ses propres besoins pour éviter des conflits n’est jamais une décision gagnante et nous y perdons toujours au change. Apprendre à faire face à ce qui est difficile, s’assumer peu importe la réaction de l’autre, c'est aussi se tenir debout. Et c'est d’ailleurs l'un des principaux apprentissages que nous ayons à faire quand vient le temps d'apprendre à s'aimer.

 

www.dianegagnon.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2019 6 20 /04 /avril /2019 08:47

 

Texte de Serge Toussaint

 

Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

 

Dans le langage courant, il est assez fréquent d’entendre dire à propos d’une personne que « c’était son destin » de rencontrer tel individu, de mener telle carrière, de vivre telle épreuve, de mourir de telle façon, etc. Chaque fois, on sous-entend par là qu’il devait en être ainsi pour cette personne, indépendamment de son comportement, de ses choix et de sa volonté. Vu sous cet angle, le mot « destin » renvoie à l’idée de prédestination et laisse entendre que certains événements marquants de notre vie, heureux comme malheureux, positifs comme négatifs, sont prédéterminés.

 

 

Dans ma compréhension, le destin n’est en aucun cas une négation du libre arbitre. D’une manière générale, il correspond au futur que tout être humain se crée lui-même par sa manière de penser, de parler et d’agir. C’est ainsi que de jour en jour, de semaine en semaine, de mois en mois, d’année en année, nos choix et le karma qui en résulte conditionnent ce que sera notre existence à venir. Dans la plupart des cas, le « fabuleux destin » de telle personne ou le « destin tragique » de telle autre ne doit rien au hasard, mais a un lien de cause à effet avec ce qu’elles ont fait dans leur vie. Si je précise « dans la plupart des cas », c’est parce que l’on ne peut exclure totalement une part de fatalité dans certains drames.

 

Dans le langage courant, les mots « destin » et « destinée » sont souvent employés comme synonymes. D’un point de vue mystique, ils n’ont pas la même signification. En effet, si le premier désigne l’avenir que tout être humain se crée au cours de son existence par les choix qu’il fait et le karma qui en résulte, le second correspond à l’état de sagesse que tout individu est destiné à atteindre à l’issue de son évolution spirituelle. Nous pouvons comparer cet état au sommet d’une montagne symbolique. Que nous en soyons conscients ou non, nous cheminons tous vers ce sommet. Ce qui varie entre nous, c’est le temps (plus ou moins long) que nous mettrons pour y parvenir, et les conditions (plus ou moins heureuses) dans lesquelles ce cheminement se déroulera.

 

Conformément aux explications précédentes, nous ne choisissons pas notre destinée ; celle-ci fait partie intégrante du Plan divin et consiste, pour tout être humain, à atteindre l’état de sagesse, c’est-à-dire à exprimer la perfection latente et virtuelle de son âme, dans sa dimension la plus divine. Eckartshausen a bien résumé cela : « Avancer vers la perfection ; voilà le vrai bien. Et le vrai bien, c’est le but de notre destinée. »

 

Étant donné que l’on ne peut accéder à un tel état en une seule vie, il en faut plusieurs pour y parvenir, d’où la doctrine de la réincarnation, à laquelle adhèrent la plupart des Rosicruciens. Précisons en effet que cette doctrine n’est pas un dogme dans l’A.M.O.R.C. et que chacun est libre d’y souscrire ou non.

 

 

Comme on peut le comprendre, plus une personne est évoluée spirituellement, plus son destin se confond avec la destinée commune à tous les êtres humains. Sa manière de penser, de parler et d’agir est alors de plus en plus conforme aux lois naturelles, universelles et spirituelles, de sorte que ses jugements et son comportement sont de plus en plus empreints de sagesse. Parvenue à ce niveau de conscience, sa vie est celle, sinon d’un Maître, du moins celle d’un Initié de haut rang. Pour reprendre l’analogie précédente, elle est très proche du sommet de la montagne de la Réalisation. Dès lors, elle a une vision des choses qui transcende celle du commun des mortels. Dans le Bouddhisme, on dit qu’elle a atteint l’état de « Arhat » ou de « Bodhisattva ». Dans le Rosicrucianisme, on parle de l’état de « Rose-Croix ».

 

https://www.blog-rose-croix.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog