Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 08:28

00 LOGO PETITE DOUCEUR DU COEUR

Au moment où j’écris ces lignes, mes draps sont en train de sécher sur ma corde à linge.

 Cela semble probablement un peu banal,

mais c’est pour moi une chose phénoménale.

 

Je devrais peut-être préciser que ce ne sont pas

 


réellement mes draps, ou le fait qu’ils soient en train de sécher, qui me fait vibrer aussi intensément…

Non, ce qui me fascine, en réalité, c’est que tout le processus se fasse sans moi – sans que j’aie à y penser, à y travailler, ou même à le souhaiter.

 

La nature travaille pour moi alors que je vaque à mes occupations, imaginez !

 

Ce n’est pas un hasard si le symbole de la corde à linge me touche autant.

 

Voyez-vous, j’ai pris beaucoup de temps à accepter que la vie puisse travailler pour moi.

  

Il fut une époque – la majorité de mon existence,

disons – où j’étais convaincue que je devais participer activement à trouver toutes réponses, toutes les solutions, tous les chemins qui me mènent à ma destination (par « participer activement », je veux surtout dire « me stresser », en passant…  

Car se faire du souci est la seule façon que l’on a de participer une fois que l’on a fait tout ce qu’il y a à faire, n’est-ce pas ?).

 

Je n’étendais à peu près rien sur ma corde à linge, si vous voulez…

 


Je laissais mes draps mouillés en petits tapons sur le plancher, et je soufflais dessus de toutes mes forces pour les sécher.

 


 Oh que c’était long ! C’était long, et c’était surtout tellement fatigant.

Mais je continuais ainsi sans trop me poser de questions…

 

Une des plus grandes choses que j’ai apprises a été d’accrocher mes soucis, mes projets, mes questions sur la corde à linge…

De prendre le temps de les étendre, de les détendre, et de permettre à la magie de la nature d’opérer.

 

Évidemment, si on laisse les situations sur le plancher en petits tapons stressés, le vent ne peut rien faire pour nous

– même si l’on s’épuise à souffler… L’air ne peut circuler, la magie ne peut passer.  

Mais dès que l’on cesse de résister et que l’on commence à respirer (hmm, quel délice que de

simplement r-e-s-p-i-r-e-r…), chacune de nos actions et intentions est infiniment plus puissante, car notre force est décuplée.

 

Notre force est décuplée parce qu’elle n’est plus limitée à notre force, justement…

 On est maintenant branché à l’énergie qui fait briller le soleil et souffler le vent.

 

La corde à linge… Que mettrez-vous sur la vôtre, aujourd’hui ?

 Il y a probablement une foule de jolies expériences auxquelles vous souhaitez goûter, et autant de situations que vous désirez transformer…

 

Mais quels que soient vos plans, j’espère que vous commencerez par les confier à notre ami le vent. Oui, détendez-vous, apaisez-vous, savourez, aimez, allégez-vous autant que vous le pouvez…

 

Car comme vous pourrez rapidement le constater, la vie n’attend qu’une occasion de vous démontrer à quel point vous êtes grand, important, et aimé.

 

 

Marie-Pier Charron / Site Matin magique

 

« La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être.

Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas. »

Henry David Thoreau

 

www.lapetitedouceur.org

 

 

 


 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog