Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 22:23

1 GOUTTE DE PLUIE

 

 

Ce jour-là je me promenais le long du canal qui serpente la ville et se poursuit dans ce qu’il faut bien appeler la nature… bien qu’il s’agisse d’une nature presque complètement domestiquée par la main de l’homme. La matinée était nuageuse, et de temps en temps de fines et sporadiques gouttes d’eau se mêlaient au vent. Ce temps qui est dit « gris », est une atmosphère qui a un grand charme… Il y a cette sobriété de la luminosité du jour, comme si les nuages étaient encore nostalgiques de la quiétude de la nuit… Il y a ce balancement timide des arbres qui ne peuvent plus chanter à tue-tête parce qu’ils n’ont pas encore retrouvé leurs feuillages… ces gouttes de pluie éparses mais insolentes qui ne cessent de chercher le bout de votre nez… ces corbeaux lointains qui croassent gaiement, convaincus peut-être d’avoir des voix mélodieuses… Il y a toute cette beauté discrète qui se moque bien d’être reconnue ou non par le promeneur…

 

Je n’avais pas encore fait de méditation de toute la matinée… je voulais d’abord venir me détendre… Je marchais d’un pas plutôt lent, depuis déjà une vingtaine de minutes… Cela n’est pas venu tout à fait soudainement, du moins dans les premiers instants… mais ce fut néanmoins quelque chose qui se déploya assez subitement. Une sorte d’accroissement immense et soudain de l’évidence… presque une explosion intérieure d’une nature toute qualitative, sans autres effets que cette expansion de l’évidence… L’évidence de la Liberté intérieure qui souriait tranquillement dans mon Cœur. C’était comme si je me rendais compte, avec une acuité et une clarté magnifiées, que la Joie paisible dans mon Cœur avait acquis une sorte de force intérieure telle… que plus rien ne pouvait l’ébranler… Cette évidence vivait déjà en moi depuis quelques temps… mais elle venait simplement de prendre une force intérieure que l’on pourrait dire radicale.

 

Les pensées et les émotions sont souvent des choses incontrôlables et incontrôlées… C’est par exemple des doutes qui s’immiscent en vous et que vous êtes incapable de dissiper d’un seul mouvement de votre volonté… vous devez accepter qu’ils se tapissent-là dans votre esprit, jusqu’à ce que vous ayez trouvé les réponses et les preuves qu’ils réclament… C’est par exemple la tristesse ou le chagrin qui viennent poser un voile gris ou lourd sur votre humeur, à la faveur d’un événement interprété souvent de manière erronée par vos pensées… C’est par exemple l’ennui qui apparaît quand le plaisir facile s’évanouit… l’ennui qui rétrécie les horizons de votre esprit et vous fait croire qu’il n’y a rien d’intéressant « ici et maintenant » quand la réalité du présent est toujours riche d’une infinité de possibilités…

 

Il y a une tyrannie des pensées et des émotions, qui dictent vos états de bien-être et vos états de mal-être, votre bonheur et votre souffrance, au gré des caprices des jugements de votre mental sur les événements qui traversent votre vie… au gré des caprices des réactions de votre émotionnel à ces jugements subjectifs… Le bonheur qui découle de ces caprices est un bonheur sans véritable consistance, un bonheur relatif et intermittent qui ne repose sur rien de véritablement « solide »… La souffrance qui en découle est aussi de même nature, car il ne peut en être autrement… Quand vous faites l’expérience de la souffrance relative, vous faites en réalité l’expérience du fait que vous n’êtes pas intérieurement libre… Et c’est la même non-liberté intérieure qui s’exprime quand vous faites l’expérience du bonheur relatif…

 

Ce jour-là, ce qui se passa peut être envisagé indirectement comme la cessation définitive et totale, sans plus aucune possibilité de velléité rémanente, de la tyrannie des pensées et des émotions sur moi… Non pas moi : la personnalité relative. Mais moi : le Cœur immortel. Depuis quelques temps déjà, cette cessation de la tyrannie était réalisée… mais il demeurait ici et là dans le mental et dans l’émotionnel comme de timides voix de protestation, mais des voix vides de tout pouvoir réel, que je n’écoutais et n’entendais plus… Ces dernières voix revendiquant un pouvoir qu’elles avaient perdu et qu’elles ne pouvaient plus retrouver… ces dernières voix venaient de s’éteindre pour toujours, de retourner au néant… Mais ce n’était pas cela l’évidence, c’était là seulement une conséquence indirecte de l’évidence… L’évidence était le constat absolu et l’expérience intérieure de cette Joie paisible animée par une force intérieure radicale… Et la Liberté intérieure qui respirait et rayonnait en moi, était simplement cette Joie elle-même.

 

J’étais là, à jamais libre de la tyrannie de mon mental et de mon émotionnel… Et je me mis à rire. Ce n’était pas un rire de réaction, ce n’était pas un rire émotionnel… C’était simplement un rire de Liberté, un rire sans cause extérieure, sans raison extérieure, sans objet extérieur… seulement une modulation naturelle parmi l’infinité de nuances du Bonheur inconditionné qui rayonnait dans mon Cœur… Ce rire était comme un écho du rayonnement de la Joie paisible dans mon Cœur. Et je ressentais avec une clarté absolue l’inébranlable force intérieure de la Joie de mon Cœur… et l’inébranlable volonté de Transcendance dans mon Cœur. Et même si cette Liberté intérieure se magnifia là, apparemment spontanément, comme tombée du « Ciel », lors de cette apparente promenade banale le long de la rivière… je savais qu’elle était simplement l’éclosion d’une maturité plus grande dans ma pratique de la méditation solaire.

Maître Kessani (maître de méditation solaire).

http://www.pratique-energetique.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog