Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 22:11

0 LES PENSEES OBSESIONNELLES       

        A.Y. Jackson - L'érable rouge

Le rythme naturel de notre esprit, de même que  toute notre vie, provient du silence. Pensez au cours normal de votre journée. Vous émergez du silence du sommeil, les évènements, la vie, l'expérience, se déroulent, apparaissent dans votre conscience. Votre journée est un processus de relation, de réaction, d’action ou d’évasion à ce qui survient pendant les heures de réveil. Après chaque évènement, chaque expérience, l'esprit revient naturellement au silence. Ceci à condition que vous ne suiviez pas le processus d'auto-préservation, d'autoréflexion obsessionnel et égoïste de la pensée.

 

 

Les pensées obsessionnelles et les patterns de pensée sont le principal obstacle au Pur Silence. Le silence est comme un torrent qui coule tranquillement depuis sa source jusqu'à l'océan. Quand les pensées autoréflexives s'accumulent, elles sont comme des pierres et des rochers dans le cours des ruisseaux qui empêchent le flux de continuer. Ce qui se passe alors est une accumulation, un effet de barrage. Nous savons tous ce qui arrive lorsque l'eau douce qui coule est soudain stoppée – elle commence à stagner, elle est prise dans une poche morte sans oxygène, sans la capacité de soutenir davantage la vie. Elle est devenue une zone morte.

 

 

Si vous comprenez que vous êtes le silence et que les pensées ne sont que des formes de matière et d'énergie apparaissant dans votre esprit, votre cerveau, vous pouvez tout à fait  comprendre que la pensée obsessive et tous ses effets et ses compagnons comme la peur, la haine, les préjugés, le désir, l'avidité , l'apathie, la rage, la dépression et tous les autres, est l'antithèse de la douceur – l’état ​​naturel silencieux de nos esprits.

 

 

La pensée obsessionnelle, qui est une pensée en proie à une intense excitation, qui n'a aucune utilité, peut être relâchée dès maintenant. Si vous dirigez doucement votre conscience sur l'espace avant, entre et après ces pensées, ces formes, vous verrez ce qui est toujours là, présent en vous, malgré toute pensée. Habitez cet endroit pendant un moment et voyez ce qui demande à être découvert. Puis regardez en arrière vers vos pensées filantes et réalisez ce qu'elles veulent dire - absolument rien.

 

 

Mark Mac Closkey

 

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d'en citer la source:

 

http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog