Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 19:34

0 SUJET ULTIME LA CONSCIENCE

 

Rien n'est séparé de la conscience. Pour cette raison, nous ne pouvons l'objectiver. Tout ce qui peut être expérimenté, ou même seulement observé, n'est pas la conscience elle-même. Même lorsque le silence est perçu, ce n'est pas ce que nous sommes. C'est un reflet, une émanation. Ce que nous sommes véritablement est la perception elle-même, l'observation elle-même, dans l'absence d'observateur et d'observé.

 

La conscience est observation et rien ne se passe pour elle. Elle n'est jamais altérée, quoi qu'il arrive, quel que soit l’événement que nous expérimentons ou la souffrance que nous ressentons.

 

Nous sommes cette observation immuable et non le spectacle qui se déroule continuellement et auquel nous nous identifions à tort. Le monde peut disparaître à l'instant. La conscience est. Elle n'est pas liée au monde, ne se soucie pas de la fin des phénomènes ou des formes de vie. Elle n'est jamais affectée par les changements, les disparitions, par tout ce qu'elle reflète. Elle conserve toujours sa nature indifférenciée, même à travers ses expressions limitées. Elle est le contenant de la totalité du manifesté ainsi que du non manifesté. Lorsqu'elle est sans objet, elle est conscience infinie, impersonnelle, sans forme, sans cause. On peut aussi l'appeler vide, plénitude, silence. C'est ce que nous sommes de toute éternité.

 

Nous sommes, à cet instant même, ce réceptacle sans limite, lumineux, intemporel, cette vacuité silencieuse au sein de laquelle tout se produit. Nous sommes en essence en toute chose, les uns dans les autres au sein d'une même substance cosmique. Il n'y a rien à atteindre dont nous soyons séparés.

 

Lorsque l'espace est désencombré de l'esprit diviseur, lorsqu'il est paisible, grand ouvert, la conscience affleure et nous fait percevoir la réalité ultime dans la multitude des phénomènes qui se manifestent. Cette part éternelle se révèle dès que tout notre être s'abandonne à ce qui lui est proposé. Elle n'est pas liée à notre personnalité, ne dépend ni de nos pensées, ni de nos actes. Elle n'est concernée ni par nos souffrances, ni par nos attentes de bonheur. Elle est le flux ininterrompu présent dans toutes les formes, ce témoin qui observe en silence tout ce qui apparaît et disparaît dans son champ. Nous n'avons rien d'autre à faire que de découvrir en nous cette source silencieuse qui rayonne aux dimensions infinies de l'univers et de nous y absorber.

 

«Ô toi qui cherche le chemin, reviens sur tes pas car c'est en toi que se trouve le secret.» (Ibn Arabî)

 

Nicole Montineri

http://www.laconscience-espace.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog