Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 21:52

0LE REVE INDIVIDUALITE

 

 

La vie n’est pas une tâche. Il n’est absolument rien à atteindre excepté la réalisation qu’il n’est absolument rien à atteindre.

 

 

Ce qui est cherché demeure caché au chercheur en étant déjà tout ce qui est.

 

 

C’est tellement simple et évident que le seul fait de s’en saisir le rend indistinct. Jamais trouvé, jamais connaissable, être est l’absence consommée qui est au delà de toute mesure.

 

 

Chercher l'être, c’est croire à sa perte. Quelque chose a-t-il été perdu ou est-ce simplement que la recherche le tient à distance ? Le bien-aimé danse-t-il en permanence à peine au delà de notre regard ?

 

 

 L’intention même de se mettre en quête d’un trésor dans la vie, masque inévitablement la réalité que la vie est déjà le trésor.

 

 

En cherchant le mythe qu’il rêve pouvoir atteindre, le chercheur esquive immanquablement ce qu’il redoute le plus… son absence.

 

 

Ce message a été totalement incompris s’il est imaginé qu’il prétend qu’il y a un « vous » pouvant ou ne pouvant pas faire quoi que ce soit pour devenir illuminé.

 

 

Beaucoup rejetteront ce message et retourneront à la réconfortante histoire du savoir et du faire. Mais il peut advenir une résonnance en laquelle s’effondre l’illusion de la séparation et laisse le rien être tout.

 

 

Doctrines, processus et voies progressives en quête d’illumination ne font qu’exacerber le problème auquel elles s’adressent en renforçant l’idée que le soi peut trouver quelque chose qu’il présume avoir perdu. C’est cet effort même, cet investissement en une identité personnelle qui recrée continuellement l’illusion d’une séparation de l’unicité. C’est le rêve de l’individualité.

 

 

Le « moi » cherche paix et plénitude, amélioration de soi, pureté, présence ou détachement. Le « moi » est en quête de clarté ou de n’importe quelle formule qui lui assurera ce qu’il pense vouloir ou imagine avoir besoin. Mais le « moi » n’obtenant pas ce qu’il veut n’est pas le dilemme. Le dilemme, c’est l’apparent « moi ».

 

 

La libération est comme un fusible qui saute soudain, toutes les petites lumières s’éteignent, et il n’est que lumière.

 

Tony Parsons

 

http://du-tout-et-du-rien.blogspot.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog