Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 21:00

0 ILLUSION DE L ENNUI ET DE L ACTIVITE

 

Tu luttes avec ta tête et tes yeux pour essayer de voir la vérité dans une infinité de formes, en pensant qu’il faut trouver et séparer le bon grain de l’ivraie. Sauf que ce que je te propose c’est de te reposer, de cesser toutes tes luttes, de laisser ce que tu vois et penses être ce qui est sans chercher à changer quoi que ce soit et te préoccuper simplement de sentir la vérité avec ton cœur, de te consacrer à sa libération avant tout désir de changer les formes.

 

 

Sans le cœur, les seules choses que tu puisses faire en comprenant avec la tête les mécanismes de la relation  avec l’autre et l’univers, c’est de la magie pour continuer à jouer dans le cadre de ton monde dysfonctionnel, la manipulation des formes et le cycle de la misère et de la mort.

 

 

Si c’est ce que tu souhaites, vas-y. C’est un jeu que tu connais bien et il te suffit de continuer à dormir dans ton rêve en te laissant porter par tes réactions, tes efforts, tes conflits et tes passions.

 

 

Avec un clin d’œil, je sais très bien que ce n’est pas ce que tu souhaites, tu essayes de sortir de cette matrice depuis longtemps, elle t’use, elle te fatigue, du moins c’est l’impression que tu as dans ce rêve. Si je ne mets pas d’échelle d’importance et ne te juges pas, quoi que tu fasses, c’est qu’à mes yeux, rien n’est grave et j’ai confiance en toi quel que soit ton chemin. La culpabilité, la dualité bien/mal et la honte de l’échec font partie de ton monde et utiliser ces paramètres ne fait que le maintenir tel qu’il est.

 

Au niveau de réalité où je me trouve, tout va très bien, ton cœur est intact et invulnérable. Il peut simplement être caché par de multiples couches de brouillard posées par ton environnement auxquelles tu donnes constamment ton accord. Je suis à côté de toi et te regarde comme tu regardes parfois un enfant qui joue à un jeu vidéo violent en sachant qu’il ne fait pas de mal aux lignes de code qui lui permettent de faire l’expérience de la violence en toute sécurité. Sauf que tu es un enfant qui prend très au sérieux son jeu, sa matrice. J’accepte et comprends ce choix.

 

 

En fait, tu es déjà sorti, tu en sors et sortira de la matrice. Si tu y reviens aussi souvent c’est tout simplement parce que tu y es attaché. Tu l’aimes profondément pour l’expérience qu’elle te permet d’avoir : la séparation et la limitation dans le cadre d’expériences ayant lieu dans le temps linéaire et dans l’espace qui est en fait la scène invisible où se déploie ta pièce de théâtre.

 

 

Il existe une infinité d’autres expériences, mais ton seul souci c’est de vivre la tienne. Cette expérience est, si tu l’observes avec une attention entière et sans conditions, une métaphore d’un point de vue individuelle et unique de toute la création dans son univers. Tu es à la fois une individualité unique et à la fois tout l’univers.

 

 

Seule l’idée et la peur de ne pas l’être t’isole. Mais la vérité c’est que tu ne cesses de changer les formes et les points de vue. Naissances et morts dans un cycle éternel de créativités et d’expériences. L’expérience la plus recherchée, mais la plus difficile à atteindre est l’expérience de néant, du rien, du vide.

 

 

Pour la bonne raison que tu as des idées les concernant, des peurs, des émotions et ce que tu expérimentes alors ce sont les idées de peurs et les émotions découlent de ces peurs, mais pas la réalité de ce que tu cherches vraiment. Ce qu’est la mort, ce qu’est ne pas être ce que tu es, la vie.

 

 

Quoi que tu vises, l’ennui ou l’activité, le simple fait de viser, de désirer atteindre dans le temps est une fuite dans une illusion. Ton expérience dans le moment présent ce n’est ni le vide, ni le plein mais l’émotion, le désir relié au plaisir ou à la crainte de ce que tu souhaites créer.

 

 

Mais en vérité tu es un créateur en mouvement et tu ne cesses de créer ta réalité, quel que soit le concept ou l’idée que tu prépares pour l’avenir et qui a des bases dans le passé. Tu ne fais que te créer des expériences pour toi-même dans le moment présent. Vouloir arrêter d’être un créateur, de disparaître et de te transformer en ce que tu n’es pas est encore une création et une expérience.

 

 

Ce qui n’est pas création ni expérience, ce qui est la totalité de tout ce qui est et de ce qui n’est pas, c’est toi. Es-tu prêt à le remettre en question et l’entendre en même temps ?

 

http://ascension-spirituelle.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog