Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 21:25

VIVE LA VIE

 

La joie et la simplicité font partie de ton Essence et de ta nature. Là non plus il n'y a pas à la cultiver parce que cette joie est présente.

 

Seule la distance que tu mets, et l'ignorance que tu y mets, peuvent représenter ce qui est vécu comme une absence de joie. Il n'y a rien de plus simple que l'Absolu.

Ce qui est compliqué est le mental et l'ego parce qu'ils bâtissent, en permanence, des stratégies, ils bâtissent, en permanence, des conduites, des règles à observer, des cadres et des limites (quels que soient ces cadres et ces limites).

 Ils essayent de se construire une simplicité, en se préservant de la complexité de ce monde, en croyant le connaître, en croyant l'éprouver.

Mais absolument rien de ce monde n'est absolu et pourtant tu es Absolu.

 

La joie découle de l'Extase. La joie est la manifestation du Soi, du Samadhi.

La simplicité est aussi présente dans le Samadhi. Cela te permet d'approcher et de vivre, par expérience et par moments, la non séparation. Mais tu restes inscrit dans la séparation et donc la simplicité semble partir, comme la joie semble partir.

 

Ce n'est ni la joie ni la simplicité qui partent mais c'est bien toi qui pars de toi-même.

La joie et la simplicité ont toujours été là.

 

Le seul mouvement est celui de l'ego, le seul mouvement est celui du mental et des émotions qui se déroulent et se succèdent dans un temps linéaire.

Il n'y a donc rien à cultiver, il n'y a donc rien à rechercher qui ne soit déjà, parce que, si tu parles de la joie à cultiver, tu considères donc déjà la non joie et donc l'autre extrémité est présente en toi.

 

 Il n'y a pas d'extrémité. Considère que la joie ne peut être une expérience située entre deux périodes de non joie mais que c'est un état qui découle directement de ce que tu Es et tout changera pour toi.

 

 

Quant à la simplicité, elle consiste simplement à être en paix, à ne pas donner corps à quoi que ce soit d'autre, à ne pas nourrir quoi que ce soit d'autre.

 

Le Soi et l'Absolu sont une transcendance totale, là aussi, de ce que tu nommes joie et simplicité parce que l'Absolu ne peut se référencer (même s'il est simple) à quelque chose qui serait compliqué et à une joie qui impliquerait une non joie.

 Cette joie est donc au-delà de toute joie : c'est pour cela qu'il est plus sage de la nommer extase ou intase.

L'ego te retiendra toujours dans cette dualité de concept et d'expérience. Il maintient donc la linéarité. L'Absolu est la sortie de la linéarité. L'Absolu est ta nature, ton essence.

 

Il n'y a donc pas à rechercher ou à cultiver une quelconque joie, une quelconque simplicité car si tu arrives à rester totalement en écoute et à entendre, au-delà de tout temps, dès ce moment, l'Absolu est là parce qu'il vient à toi. Vouloir la joie, vouloir la simplicité, c'est déjà considérer qu'elle n'est pas présente. Or tu es la joie et tu es la simplicité. La distance découle simplement de ton histoire et de tes expériences passées où le regret et le désir se disputent en toi pour occuper le devant de ta scène. Mais ce n'est qu'une scène, ce n'est qu'une représentation, une projection, qui n'a aucune substance ni même la moindre réalité. Ceci est à découvrir par toi-même parce que nul ne peut te le dire, nul ne peut te le faire vivre : il n'y a que toi et toi seule qui peut l'actualiser.

 

En définitive, laisse ce corps vivre, laisse tes pensées vivre, laisse les œuvrer. Est-ce que tu te poses la question quand tu manges un aliment de savoir s'il va bien faire ce qu'il a à faire ?

 

Non : cela se fait. Agis de la même façon pour ce que tu considères avoir à faire dans cette vie. Ne t'y implique pas mais fais-le. Regarde-toi agir et après pose-toi la question de qui regarde.

 

 Est-ce que tu es ce corps qui absorbe un aliment ?

Est-ce que tu es ce mental qui se pose la question de l'effet de l'aliment ?

Ou est-ce que tu Es autre chose ?

Élimine aussi ce qui est de l'ordre d'une dynamique éphémère (comme manger, comme dormir).

Élimine aussi ce qui est de l'ordre de l'habitude (se laver le matin, même s'il faut le faire) : tu n'es rien de tout cela.

 

Alors t'apparaîtra, de manière foudroyante ou progressive, ce que tu Es.

 Être le non être. L'Absolu n'est ni un vouloir, ni un but, ni un chemin. Il n'y a ni vouloir, ni but, ni chemin. Il y a juste la vie qui coule, que tu y participes ou pas, que tu y sois ou pas.

 

Deviens donc la Vie, et l'Absolu t'apparaîtra parce que lui, a toujours été.

 

   http://www.autresdimensions.com/

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog