Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 17:06

 

 

 

 

Publié le 15 novembre 2017 par LilaLuz

 

 

 

 

 

La plupart d’entre ceux qui se sont engagés sur une voie d’éveil sont confrontés au leitmotiv  de la petite voix intérieure qui ne cesse de répéter : « pardonne ! »

 

 

Pour l’avoir entendu pendant toute ma vie, malgré tous mes efforts conscients ; prières, lâchers prises, renoncements, sacrifices intérieurs, humiliations, changements d’habitude, de fréquentations, l’isolement, la compagnie, les lieux saints, l’alimentation ou le jeun … sans que la petite voix ne change son disque rayé, je me suis vraiment demandé si cette histoire de pardon n’était pas comme la carotte de l’âme que l’on veut faire avancer sur un chemin tortueux et que l’on essaye d’amadouer avec la possibilité d’une récompense :  Pardonner c'est retrouver la véritable liberté et le sentiment de légitimité divine qui s’y associe.

 

 

Alors on commence par ressasser pour voir ce que l’on aurait oublié de libérer. Quelle histoire ! Puis on envoie de l’énergie de compréhension, de gratitude, de « remise à zéro », à toutes les causes et à toutes les conséquences. Ensuite on sort de ses ressources humaines, on pense « mystique » et on prie. Peut-être que ce divin pardon n’est pas celui que l’on donne mais celui qu’il nous faut recevoir ? Avec humilité, calme et détachement. Rien n’y fait ! La voix continue à chaque occasion : « pardonne ! » Il m’est arrivé de croire qu’il s’agissait d’une sorte de torture mentale, ou qu’une personne s’était attachée à moi après sa mort…Alors rituel, qu’avais-je à perdre ? Mais quoique mes efforts fussent sincères et bien intentionnés  « pardonne ! » est revenu ! La nuit, le jour, en faisant du sport ou en mangeant… «Pardonnes!» est encore là.

 

 

J’en suis arrivée au fatalisme, je me suis résignée à n'être pas pardonnée...peut-être resterais-je une impardonnable forte tête, puisque ni les symboles, ni les rêves, ni les asanas ou les massages, ni les régimes, ni les prières, pas même les rencontres spirituelles ne changeaient cette voix et son discours bloqué? Quoi faire ?

 

 

 

La réponse m’est venue sous 2 formes.

La première partie de la réponse est une perle de sagesse qui m’a été attribuée alors qu’elle m’était promise si je remplissais les conditions pour la recevoir. Ce cadeau représente l’accès à un autre degré de détachement et d’accomplissement. C’est donc que toutes les procédures acceptées avaient eût leur utilité ! 

 

La seconde partie de la réponse m’est venue comme une évidence : le Pardon dépasse les niveaux de la compréhension ou de la gratitude, il doit également se produire une libération au niveau de l’énergie vitale et du corps physique.

 

 

Alors, j’ai cherché ce qui pourrait représenter un « manque de pardon » dans mon corps ; soit un blocage invisible, minuscule, une brisure, un manque de raccord quelque part… là ça ne manque pas ! Ainsi pardonner signifie effacer les traumatismes physiques causées par des personnes ou des situations. Il ne s’agit pas uniquement de dédramatiser sa souffrance, d’oublier les souvenirs douloureux ou de leur retirer leur nature délétère, il ne s'agit pas uniquement de se détacher du poids des injustices -que l'on subit ou que l'on inflige- il faut également réparer physiquement ce qui est possible pour retrouver la vitalité « d’avant » afin de démontrer que le Pardon est effectif.

 

 

Pardonner consiste à se libérer énergétiquement de tout ce qui est le résultat d’une souffrance –nouvelle ou ancienne- cela ne fait aucune différence. Notre énergie est pure seulement lorsque nous pardonnons, c’est-à-dire quand les marques physiques et énergétiques, psychiques et émotionnelles ont disparues et que l'on peut évoquer n'importe quel souvenir sans en ressentir aucune émotion ou réaction intense.  Alors, « Pardonnes ! » peut simplement signifier retrouver la santé initiale. Intégrer ce niveau de pardon entraîne une ascension immédiate.

 

C’était pourtant pas compliqué, faut croire que j’étais bloquée ! Lila

 

 

 

 http://www.lilaluz.net/2017/11/le-sens-veritable-de-par-donner.html

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : cheminphilosophique
  • : Je suis passionnée de philosophie, je partage avec vous ces textes et citations qui font partie de moi.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog!

Entrer chez moi, c'est découvrir mes idéaux, mes créations personnelles et d'autres thèmes qui me passionnent.
 

Bonne visite !

 

 

Ce blog a été créé le 22-08-2010 par mon adorable petit-fils Maxime


 

1 NOUVELLE SEPARATION

 

***

hobbies

 

  compteur pour blog